JeuxActuJeuxActu.com

Les Gardiens de la Galaxie : on a joué au prochain Marvel de Square Enix et on est partagé...

Gardiens de la Galaxie : on a joué au Marvel de Square Enix et on est mitigé

Officialisé lors de l’E3 2021, l’adaptation en jeu vidéo des Gardiens de la Galaxie est donc le deuxième projet que Square Enix a réussi à sceller auprès de Marvel, et par extension Disney. Si Marvel’s Avengers n’a malheureusement pas été le succès escompté, la faute à un business model pas adapté au genre, l’éditeur japonais avait prévu un autre titre, Les Gardiens de la Galaxie, cette fois-ci orienté vers le jeu solo narratif. Après l’avoir découvert à travers des trailers et un hands-off en juin dernier, le titre s’est laissé approcher la semaine dernière à l’occasion d’une première prise en main. C’était à distance, en compagnie des développeurs, et après trois bonnes heures de jeu, petite preview pour vous parler de ses points forts et de ses faiblesses.


Afin de donner un meilleur aperçu des possibilités offertes par le gameplay des Gardiens de la Galaxie, Square Enix et Eidos Montréal s’étaient mis d’accord pour que la session de hands-on démarre au Chapitre 5 de l’aventure. Nos justiciers de l’espace ont une mission bien précise : se rendre chez Nova pour payer une dette, traduite en « amende » dans la version française, ce qui ne nous a pas manqué de nous faire sourire. Malheureusement, une fois rendu sur les lieux, notre groupe se retrouve nez-à-nez avec des ennemis qu’ils n’attendaient pas forcément à cet endroit. C’est dans ce contexte que nous avons pu découvrir les différentes possibilités de gameplay que le jeu peut nous offrir, à savoir de l’interaction entre les personnages, des choix de dialogues, le système de combat et surtout ses différentes inspirations. Car contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce Gardiens de la Galaxie made in Eidos Monréal se rapproche davantage des comic-books que des films proposés dans le Marvel Cinematic Universe au cinéma ; ce qui ne sera pas pour déplaire aux fans qui trouvent la relecture de Marvel Studios parfois hors-sujet (le traitement du personnage de Drax par Dave Bautista pour ne citer que lui). Cette envie de ressembler davantage au matériau d’origine se ressent d’ailleurs dans le visuel, à commencer par le look des personnages, loin du rendu proposé par les films du MCU. Alors c’est sûr que ne pas voir le joli minois de Chris Pratt ni celui de Zoe Saldana peut heurter la sensibilité de certains, mais comme ce fut le cas avec Marvel’s Avengers, les développeurs ont préféré modéliser des acteurs méconnus ; sans doute parce que c’est moins coûteux, mais aussi pour s’éloigner de la vision imposée par le MCU. Et à voir la coupe de Peter Quill ou le rendu de Gamora, il est évident que Eidos Montréal a voulu se réapproprier les personnages à leur sauce. Qu’on n’adhère ou pas à cette vision d’artiste reste un point de vue subjectif, mais on ne pourra pas retirer cette envie de faire quelque chose d’original.

Les Gardiens de la Galaxie

 

Parmi les premiers éléments que nous avons pu découvrir manette en mains, c’était toute la phase d’exploration dans le vaisseau des Gardiens qui nous a été proposée en guise d’intro. Ces derniers prenant la direction d’une station des Nova Corps, on avait le temps d’explorer les lieux ; endroit dans lequel on va pouvoir librement interagir avec les autres membres du groupe. De la salle des commandes jusqu’à l’atelier d’amélioration des armes et des attributs, en passant par les chambres de chaque Gardien, l’idée était d’immerger le joueur dans leur univers. Dialogues à réponses multiples et objets avec lesquels on pouvait interagir permettaient d’en apprendre un peu plus sur le lore, mais on ne va pas se mentir, ça manquait clairement de peps dans les interactions et dans la mise en scène. Certes, on ressent l’inspiration Mass Effect pour cette approche des discussions, mais les interminables champs/contre-champs où les personnages restent inertes et manquent de naturel finissent toujours par ternir la situation. Quoi qu’il arrive, les développeurs ont prévu pas mal de sujets de conversation, afin de donner du corps à cet univers.

Les Gardiens de la Galaxie

 

Passés ces moments de détente, il était temps de rentrer dans le vif du sujet et de faire connaissance avec le gameplay à proprement parler. On le sait depuis l’annonce du jeu, Gardiens de la Galaxie est un jeu solo narratif, et quand même bien la team se compose de 5 personnages au caractère bien trempé, c’est uniquement Peter Quill / Star Lord qui sera le seul et unique personnage jouable. Beaucoup de personnes auraient aimé que Eidos Montréal propose de la coopération, mais la structure a été ainsi pensée, les autres coéquipiers ne serviront que de renfort au joueur. En effet, à tout moment, il est possible d’ouvrir une roue des actions qui permet de donner des ordres aux partenaires. Bien sûr, chaque autre Gardien de la Galaxie ayant ses propres aptitudes, au joueur de faire usage intelligemment de leurs compétences. Par exemple, Drax sera celui qui misera sur la force brute, ce qui semble assez logique vu son gabarit. C’est aussi lui qui se charge de soulever les objets les plus lourds qu’il peut balancer à la figure des ennemis. Gamora étant plus agile, elle ne lésine pas sur les acrobaties pour aller abattre un ennemi. Rocket étant le spécialiste des armes à feu, il est le compagnon idéal à appeler quand il faut marteler une zone de missiles et donc d’attaquer à distance. Quant à Groot, il est certes plus lent que les autres, mais sa capacité à défendre ses camarades est sans pareil, d’autant qu’avec ses branches, il peut aussi frapper de loin.

 

Evidemment, pour éviter d’abuser de leur aide, un système de cooldown a été mis en place, histoire que le joueur puisse aussi profiter des propres capacités de Peter Quill, qui se révèle être sans doute le personnage le mieux équilibré. Comme chacun sait, notre Star Lord se balade toujours avec ses deux blasters, ce qui lui permet de frapper à distance. D’ailleurs, moyennant de bonnes évolutions de ses armes, il est capable de créer de grosses déflagrations, parfois dans des mises en scène un peu plus pêchues. Bien sûr, Star Lord est aussi capable de se défendre au corps-à-corps, mais ce n’est clairement pas dans le melee combat qui s’est montré le plus efficace. Les attaques rapprochées, du fait de leurs trop longues animations, manquaient d’impact. Certaines attaques tapaient dans le vide et il faut souvent attendre la fin de l’anim’ pour recibler un adversaire. Ça arrive souvent quand un game designer favorise la fluidité des animations à l’efficacité de l’action. C’est un choix, qui malheureusement plombe le gameplay dans le cas présent. L’autre atout de Star Lord, ce sont les propulseurs attachés à ses bottes. Non seulement ils lui permettent d’atteindre plus facilement certaines plateformes à première vue inaccessibles, mais en plus il peut prendre de la hauteur en planant un laps de temps. Ce qui lui permet d’éviter le capharnaüm du bas et de mieux cibler ses ennemis. Sur le papier, tout cela semble être la meilleure des propositions pour jouir de l’ensemble des personnages, mais une fois en jeu, on ressent tout de suite les faiblesses de ce gameplay… Sans doute parce que la base Nova Corps n’était pas le lieu le mieux adapté pour découvrir toute l’étendue des mécaniques de jeu, du fait de ses couloirs étriqués. A cela s’ajoute un nombre innombrable d’ennemis à l’écran, qui popaient de manière quasi infinie sur certaines portions si on ne déclenchait pas l’objectif en question, et qui rendaient les actions très brouillonnes. En effet, entre les ennemis en surnombre, les 4 autres Gardiens qui vivent aussi leur vie, les attaques qu’on déploie et les effets visuels, l’écran était bien encombré, on va pas se mentir.

Les Gardiens de la Galaxie

 

Autre point à cause duquel on est ressorti un peu chafouin, c’est le dosage dans la difficulté. Alors certes, on débarquait dans le jeu pour la première fois au Chapitre 5 et l’on est censé avoir pris nos marques avec les mécaniques de gameplay, mais en mode Normal, le jeu abuse des drops d’ennemis à ne plus quoi savoir en faire. Il y a sans doute un rééquilibrage à faire, surtout pour un jeu dont la cible est clairement le grand public ; sachant qu’il faut penser à rappeler les objectifs à réaliser pour continuer à avancer sereinement. Par exemple, lors de la fuite de nos Gardiens de la station Nova Corps, tant que l’on n’avait pas détruit les piliers qui cadenassaient le Milano (le vaisseau des Gardiens), les ennemis popaient à l’infini. Il s’agit évidemment de simples réajustements, mais tous ces éléments réunis participaient au capharnaüm ambiant, qui a terni l’expérience de jeu.

Les Gardiens de la Galaxie

 

Quant à la technique et ses graphismes, Gardiens de la Galaxie s’est montré à la hauteur. La version à laquelle nous avons pu jouer tournait sur PC en ultra setting et le rendu (même en streaming) était archi propre. Le jeu jouit d’une certaine finesse dans ses textures, les décors sont riches en détails et le jeu déborde en couleurs, ce qui est un bon point pour un titre estampillé Gardiens de la Galaxie. En revanche, il ne s'agit pas d'un jeu next gen taillé pour la PS5 et la Xbox Series, le titre ayant été pensé à la base pour la génération PS4 et Xbox One, sachant que le développement a démarré il y a bientôt 5 ans, en même temps que Marvel's Avengers. Bien sûr, avec un univers pareil, on espère qu’Eidos Montréal nous fera voir de multiples planètes et que les décors en intérieur, assez froids visuellement et aussi étriqués que ceux qu’on a expérimentés pendant 3 heures, ne sont qu’une infime partie de ce qui nous attend dans cette aventure. Toujours est-il que nous avons déjà pas mal de pistes grâce aux différents trailers qui sont sortis jusqu’à présent. Allez, on touche du bois, car il y a du bon potentiel.


Notre degré d’attente
Sur le papier et compte-tenu de la direction prise par Eidos Montréal, Gardiens de la Galaxie possède les bons ingrédients pour être un jeu au moins intéressant à sa sortie. Seulement voilà, la démo de 3h à laquelle nous avons pu jouer la semaine dernière n’a pas été aussi enthousiasmante que prévu. Pourtant, l’envie était là, mais difficile pour nous de ne pas évoquer l’aspect si brouillon des combats. Entre les ennemis qui affluent en masse (et en boucle non-stop), les couloirs étriqués de la station Nova Corps, la difficulté mal dosée pour un jeu de cette trempe et les 4 autres Gardiens à gérer, l’écran était sacrément surchargé, au point de devenir un capharnaüm visuel assez indigeste. Peut-être qu’il s’agissait d’une portion de jeu encore mal calibrée, mais à un mois de la sortie, on a bien peur qu’il faille attendre un patch pour corriger ces défauts. En dehors de cela, ce Gardiens de la Galaxie possède d’autres arguments prometteurs, à commencer par son système de combat qui joue sur les différents personnages qu’il va falloir diriger tout au long de l’aventure à travers des commandes qui épauleront Star Lord à devenir le super-héros tant respecté de la grande galaxie de Marvel. Visuellement assez propre, mais clairement pas next gen’, le titre a tout de même fait bonne figure dans cette démo PC qui a tenu la route. Verdict final le 26 octobre prochain.


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef


À découvrir également
Autres articles

Les Gardiens de la Galaxie : un trailer de lancement rythmé et avec une bande-son redoutable Dans un peu moins de deux semaines, Les Gardiens de la Galaxie tenteront de nous faire oublier la mauvaise expérience Marvel's Avengers, avec une aventure solo où l'on dirige nos 4 personnages. 13/10/2021, 19:12
Les Gardiens de la Galaxie : voici la liste des musiques officielles du jeu, y a du A-Ha, du Kiss et du Mötley Crüe C'est comme ça depuis le premier film réalisé par James Gunn, la musique dans Gardiens de la Galaxie occupe une place centrale, et l'adaptation en jeu vidéo ne fera pas défaut. 09/10/2021, 13:25


Derniers commentaires
Par hubbub le Lundi 27 Septembre 2021, 7:11

likeSmall 96
J'attends d'en voir plus mais un bon jeu solo pourrait me faire de l'oeil. Bien que la fin d'année s'annonce déjà chargée.

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Les Gardiens de la Galaxie

Jeu : Action
Editeur : Square Enix
Développeur : Eidos Montréal
26 Oct 2021

26 Oct 2021

26 Oct 2021

26 Oct 2021

26 Oct 2021

Zone Membres

Les vidéos
 
Les Gardiens de la Galaxie : Lady Hellbender (Inferno) face à Star-Lord et à Drax dans une cinématique
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.