JeuxActuJeuxActu.com

Assassin’s Creed Valhalla : on y a rejoué, de nettes améliorations ? Nos nouvelles impressions

Assassin’s Creed Valhalla : on y a rejoué, de nettes améliorations ? Notre avis
C’est maintenant le cas depuis quelque temps : la formule annuelle d’Assassin’s Creed n’est plus. À vrai dire, c’est plutôt une bonne chose puisque la franchise peut désormais respirer davantage, préférant miser sur la réalisation de mondes ouverts gargantuesques tout en capitalisant sur la hype que peut générer un retour après deux ans d’absence. Avec Assassin’s Creed Valhalla, autant dire que l’excitation est présente puisqu’après avoir exaucé deux des vœux les plus fous de la communauté - l’Égypte antique et la mythologie Grecque - Ubisoft Montréal s’attarde désormais au monde très coté des Vikings. Direction le Moyen Âge dans la peau d’Eivor, chef d’un peuple chassé des terres norvégiennes dans sa conquête de l’Angleterre. Nous avons eu l’occasion de faire une généreuse session de jeu de six heures, dont voici nos sincères impressions chaleureuses.

Assassin s Creed Valhalla

Eivor et les siens ne sont pas vraiment dans une position réconfortante. Repoussé par l’état norvégien, ce peuple viking ne cherche qu’une chose : se sédentariser. Et pour ce faire, s’il faut user de la force, notre Nordique n’hésitera pas une seconde face à des anglo-saxons qui lui mènent, d’avance, la vie difficile. Lors de cette preview, nous avons pu mettre la main sur le début du jeu, alors qu’Eivor - une femme ou un homme selon notre choix initial - cherche encore à étendre son territoire. Dans son village, encore peu développé, il devra alors choisir sur la carte une région à dominer. Dans notre cas, il s’agissait de Ledecestrescire (à vos souhaits)
, avec un long chemin à faire en drakkar en compagnie de nos hommes pour y parvenir. Un tracé avant tout atmosphérique, porté par une musique enivrante ou bien les chants occasionnels de notre équipe, véritable plongée dans la brume britannique et ses pétillantes éclaircies automnales. Sur le trajet, des raids optionnels sur plusieurs bâtisses qui, une fois opérés et réussis, nous rapportent des ressources pour consolider notre base. Le loot des matériaux est en vérité une trame de fond puisqu’il faudra prendre le temps d’explorer, d’ouvrir des coffres et autres tonneaux parfois bien gardés pour en récupérer le contenu et étendre notre confort personnel, tout en menant des missions scénarisées en parallèle. 



DEIVOREUR DE MONDES


La colonie, c’est-à-dire notre base, était d’ailleurs au centre de notre partie. Elle fera office de HUB et pourra être améliorée sur bien des points, que ce soit d’un point de vue cosmétique ou utilitaire avec la construction ou l’upgrade de bâtiments, chacun avec son utilité. On y trouvera ainsi un forgeron, un boulanger, un bureau des ventes ou différents commerces pour toucher à nos tatouages, notre bateau ou nos objets divers et variés. Avant de pouvoir toutefois en exploiter tout le potentiel, il faudra comme précisé auparavant récolter les ressources nécessaires dans l’open world, ce qui n’était pas nécessairement possible lors de nos six heures de jeu (nous n’avions accès qu’à une “petite” partie du jeu). La colonie est aussi l’endroit où, en tant que meneur de troupes, vous déciderez donc du prochain département à investir. Un peu à l’instar de ce que l’on proclamait dans notre précédente preview réalisée par ce bon vieux Laurely, Assassin’s Creed Valhalla mise beaucoup sur la conquête et ses stratégies. Ici, il nous fallait dominer une région en installant une alliance avec le roi local, pas tellement convaincu à l’idée de traiter avec un peuple viking armé de haches et pas intimidé le moins du monde à l’idée d’assaillir un château fort. C’est d’ailleurs exactement ce qui s’est passé et, au fil de nos rencontres avec divers acteurs et gouvernants des coins environnants, il était demandé d’opter pour telle ou telle réponse pour influer sur l’histoire. Hélas, nous n’avons pas eu l’occasion de recommencer certaines séquences pour voir les différents embranchements ou impacts mais il semblait possible de choisir entre plusieurs comportements pour parvenir à nos fins, par exemple en donnant tort ou raison à des intervenants au comportement parfois borderline. 


Assassin s Creed Valhalla


PARIS-DRAKKAR


Si l’on attendra donc le jeu final pour émettre un avis sur la liberté du récit, l’écriture s’annonçait ici plutôt pertinente avec des personnages au caractère bien trempé et quelques questions morales survenues pendant nos quêtes, après certains choix cruciaux. Le scénario d’Assassin’s Creed Valhalla semble donc plutôt bien parti pour établir une trame intéressante…même si tous les Assassins semblent pour le coup mis de côté, y compris toute l’Ancienne Civilisation. De même, le contexte actuel avec Layla Hassan n’ayant pas été une seule fois abordé, on s’interroge pour le moment sur l’âme Assassin’s Creed, ici uniquement représenté par le nom et l’usage de la lame secrète. Actuellement, Valhalla ressemble donc plus à un pur jeu de vikings - ce qu’il fait très bien - qu’à un véritable Assassin’s Creed : on attendra toutefois le produit final avant de tirer des conclusions trop hâtives.

Assassin s Creed Valhalla

Qu’on se le dise, Valhalla est plutôt un beau jeu à la direction artistique faisant mouche, peut-être un peu moins marquante que les deux précédents volets mais abritant quelques surprises agréables : des temples romains, des zones encore plus mystiques flirtant avec la sorcellerie, des châteaux forts un peu partout et des zones qui sentent bon l’air frais du Nord.


Pour accompagner cette longue aventure, la nouvelle production d’Ubisoft s’appuie donc d’une atmosphère tantôt froide, tantôt chaude mais non pas moins efficace, propre à l’époque et à l’environnement avec tout de même de très jolies éclaircies et panoramas. Qu’on se le dise, Valhalla est plutôt un beau jeu à la direction artistique faisant mouche, peut-être un peu moins marquante que les deux précédents volets mais abritant quelques surprises agréables : des temples romains, des zones encore plus mystiques flirtant avec la sorcellerie, des châteaux forts un peu partout et des zones qui sentent bon l’air frais du Nord. C’est sans doute l’un de ses grands points forts : nous avons là une épopée ultra-rafraichissante, à l’univers naturel et puissant qui permet l’évasion. Les Assassin’s Creed ont toujours été bons sur ce point et cette mouture 2020 conserve la tradition, pas de doute. En revanche, hormis les missions principales, l’absence de missions annexes s’est vite fait sentir dans l’open-world : il existe bien sûr un tas d’objectifs annexes comme des casses-têtes, des coffres à trouver, des mini-rencontres, des mini-boss ou des raids ci-et-là, mais malheureusement aucune quête annexe scénarisée pour meubler le reste. Encore une fois, il est fort probable que la preview ne soit pas représentative du contenu final et l’on croise donc les doigts pour que le soft parvienne à nous distraire sur toutes ses facettes.


Notre degré d’attente
Une nouvelle fois, Assassin’s Creed Valhalla nous réconforte dans l’idée de retrouver l’iconique saga d’Ubisoft. Si elle semble néanmoins ne porter d’Assassin que le nom, la lame secrète étant elle-même assez discrète au sein du jeu, force est de constater que les développeurs savent parfaitement où s’orienter : un périple purement viking dans un environnement gigantesque qui sent bon l’automne, la pluie, la bière et le sang avec un récit bien mené et permissif. Il est encore un peu tôt pour savoir si la trame s’appliquera avec la même efficacité que dans Odyssey mais Eivor semble être un protagoniste pertinent avec du chien et dont les motivations de conquête promettent une expérience guerrière et nordique ébouriffante. Sans vraiment toucher à la formule globale, Valhalla s’appuie toutefois d’un système de colonie sympathique qui devrait incarner très correctement ce peuple de guerriers charismatiques et ainsi renforcer le côté role-play : pour le reste, attendez-vous à un jeu d’action-aventure sacrément efficace dont on espère l’open-world suffisamment rempli pour tenir en haleine sur la durée.


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
67% Excité


À découvrir également
Derniers commentaires
Par Yyabouza le Vendredi 16 Octobre 2020, 22:01
MDR voila un exemple il commence a chialé


Rex 63 a écrit:
Yyabouza a écrit:ce que j'ai remarqué y a que les fanboys XBX qui chiale icil'explication les jours PlayStation n'on pas le tempsY a beaucoup de jeux a finiralors pour xbox mrd que de la merde alors ils trollent ici
Yu mets 7 ans pour finir 7 jeux toi ? :rire:Les pro Sony toujours aussi casus :lol:


Répondre
-
voter voter
1

Par Rex 63 le Vendredi 16 Octobre 2020, 21:11
Yyabouza a écrit:ce que j'ai remarqué y a que les fanboys XBX qui chiale icil'explication les jours PlayStation n'on pas le tempsY a beaucoup de jeux a finiralors pour xbox mrd que de la merde alors ils trollent ici


Yu mets 7 ans pour finir 7 jeux toi ? :rire:

Les pro Sony toujours aussi casus :lol:


Répondre
-
voter voter
3

Par Yyabouza le Vendredi 16 Octobre 2020, 20:58
ce que j'ai remarqué y a que les fanboys XBX qui chiale ici

l'explication les jours PlayStation n'on pas le temps

Y a beaucoup de jeux a finir

alors pour xbox mrd que de la merde alors ils trollent ici


Répondre
-
voter voter

Par QuequetteEnOr le Vendredi 16 Octobre 2020, 9:59

likeSmall 17
Ce jeu m'en fait bouger une sans faire bouger l'autre, graphiquement c'est un copier coller des deux derniers opus, je vois toujours pas pourquoi certains s'astiquent le manche pour ça .......

Répondre
-
voter voter
1

Par Rex 63 le Vendredi 16 Octobre 2020, 3:59
Corel a écrit:
Rex 63 a écrit:
Corel a écrit:Cyberpunk sera sans doute un gros pétard mouillé ou tout sera automatisé et tout ça pour avoir un multi qui ne sera même pas dispo à la sortie.Vivement la sortie de Valhalla qui semble sympathique :)
Ah oui quand même... j'ai presque failli te prendre au serieux jusqu'à te lire oser dire qu'un jeu Ubisoft puisse être mieux qu'un jeu CD Projekt (déjà rien qu'oser la comparaison entre ce "Valhalla" et Cyberpunk 2077 :lol: faut le faire...)Pour le reste : bien ta boule de Cristal ? Et si le jeu est un chef d'oeuvre pour l'unanimité des joueurs, quelle sera ta réaction ? :) On t'écoute vazy...
Je ne compare aucun des deux :) et si c'est un jeu qui plais tant mieux par contre si ils se loupe sur le jeu surmédiatisé ça vas être sympa aussi :D


Oui effectivement je suis d'accord, vu la surmédiatisation de Valhalla, Ubisoft a interêt à ne pas se louper


Répondre
-
voter voter

Par Corel le Jeudi 15 Octobre 2020, 19:33

likeSmall 7
Rex 63 a écrit:
Corel a écrit:Cyberpunk sera sans doute un gros pétard mouillé ou tout sera automatisé et tout ça pour avoir un multi qui ne sera même pas dispo à la sortie.Vivement la sortie de Valhalla qui semble sympathique :)
Ah oui quand même... j'ai presque failli te prendre au serieux jusqu'à te lire oser dire qu'un jeu Ubisoft puisse être mieux qu'un jeu CD Projekt (déjà rien qu'oser la comparaison entre ce "Valhalla" et Cyberpunk 2077 :lol: faut le faire...)Pour le reste : bien ta boule de Cristal ? Et si le jeu est un chef d'oeuvre pour l'unanimité des joueurs, quelle sera ta réaction ? :) On t'écoute vazy...


Je ne compare aucun des deux :) et si c'est un jeu qui plais tant mieux par contre si ils se loupe sur le jeu surmédiatisé ça vas être sympa aussi :D


Répondre
-
voter voter

Par Pifpafpof le Jeudi 15 Octobre 2020, 14:37
C'est dommage c'est titres qui sortent peut de temps,voir, en même temps que les consoles next gen. Il y a de fortes chances que sa casse un peut leurs ventes.

Répondre
-
voter voter

Par Rex 63 le Jeudi 15 Octobre 2020, 11:18
Corel a écrit:Cyberpunk sera sans doute un gros pétard mouillé ou tout sera automatisé et tout ça pour avoir un multi qui ne sera même pas dispo à la sortie.Vivement la sortie de Valhalla qui semble sympathique :)


Ah oui quand même... j'ai presque failli te prendre au serieux jusqu'à te lire oser dire qu'un jeu Ubisoft puisse être mieux qu'un jeu CD Projekt (déjà rien qu'oser la comparaison entre ce "Valhalla" et Cyberpunk 2077 :lol: faut le faire...)

Pour le reste : bien ta boule de Cristal ? Et si le jeu est un chef d'oeuvre pour l'unanimité des joueurs, quelle sera ta réaction ? :) On t'écoute vazy...


Répondre
-
voter voter
3

Par Corel le Jeudi 15 Octobre 2020, 9:20

likeSmall 7
Cyberpunk sera sans doute un gros pétard mouillé ou tout sera automatisé et tout ça pour avoir un multi qui ne sera même pas dispo à la sortie.
Vivement la sortie de Valhalla qui semble sympathique :)


Répondre
-
voter voter
3

Par hubbub le Jeudi 15 Octobre 2020, 7:02

likeSmall 78
Franchement à aujourd'hui je ne sais quel sera mon premier jeu sur Serie X. Mon dernier Assassin Creed était Unity mais ce que je vois de celui-ci me fait ni chaud ni froid pour le moment.
Le report d'Halo (même si c'est pour la bonne cause) fait mal. En général j'aime un jeu qui m'en mette plein les yeux pour débuter. Cyberpunk arrive juste derrière mais je pense attendre l'optimisation qui j'espère arrivera vite. J'attends de nouvelles annonces on ne sait jamais...


Répondre
-
voter voter
4

>> Voir les 13 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Assassin's Creed Valhalla

Jeu : Action/Aventure
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Montréal
10 Nov 2020

10 Nov 2020

10 Nov 2020

2020

10 Nov 2020

10 Nov 2020

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.