JeuxActuJeuxActu.com

Dr Strange 2 : de l'horreur et du gore dans le MCU grâce à Sam Raimi, notre critique du film

Dr Strange 2 : de l'horreur et du gore dans le MCU grâce à Sam Raimi, notre critique du film

Soyons honnêtes, depuis la fin d'Avengers Endgame, Marvel Studios a du mal à renouveler le départ de ses meilleurs super-héros, et passer après l'ère Thanos, c'est forcément compliqué. Alors bien sûr, il faut apprendre à réintroduire de nouveaux personnages, et Marvel Studios prend son temps de développer chacun d'entre eux, et ça, c'est quelque chose qu'on peut pas leur retirer. En revanche, avec l'arrivée - et l'explosion - de Disney+, c'est un peu la course à l'industrialisation du MCU, avec des séries qui sont développées à la hâte (Hawkeye, Loki, Moon Knight) et qui déçoivent plus qu'elles nous réjouissent. En vrai, à part Shang-Chi qui fut une belle surprise et le vrai vent de fraîcheur avec cet héritage des films de Hong-Kong qu'on n'imaginait même pas dans nos rêves les plus fous, on ne peut pas dire que la Phase 4 soit vraiment captivante. Même Spider-Man No Way Home a échoué, notamment dans son propos, car hormis la présence de Tobey Maguire et d'Andrew Garfield, on ne peut pas dire que le multiverse ait été exploité correctement. Il a été développé avant tout sous le prisme du fan service facile, sans aucune ambition scénaristique ni de mise en scène. Alors oui, commercialement, le film a été un carton planétaire, avec quasiment 1.9 milliard de dollars au box office et plus de 7 millions d'entrées en France, on ne peut que s'incliner face à une telle popularité. Mais soyons réaliste 2 min, le véritable premier film du MCU qui nous transporte dans le Multiverse, c'est bien Dr Strange in the Multiverse of Madness, aussi parce qu'on a pris le soin d'écrire script solide et au moins cohérent.

Le player Dailymotion est en train de se charger...



SAM RAIMI, UNE BÉNÉDICTION POUR LE MCU ?

Mais ce qu'on doit évidemment retenir de ce Dr Strange 2, c'est sa réalisation que l'on doit à Sam Raimi, connu pour la trilogie Spider-Man avec Tobey Maguire, mais que les cinéphiles apprécient pour son cinéma d'horreur. Et il est vrai que depuis Spider-Man, Sam Raimi s'est fait discret. Il y a eu Drag me to Hell en 2009 puis Le Monde Fantastique d'Oz en 2013, mais depuis 10 ans plus rien. Justement, son retour derrière la caméra, il va le faire grâce à Marvel qui lui a donné la possibilité de renouer avec le cinéma de super-héros que beaucoup attendait. Alors on ne sait pas à quel point Sam Raimi a été libre de faire ce qu'il voulait, parce qu'on vous rappelle qu'il y a eu plusieurs mois de reshoot (d'octobre à décembre 2021) et des rumeurs qui affirmaient que le film a été réécrit car jugé trop gore pour le cachier des charges de Disney. Malgré tout, résultat reste quand même à la hauteur de nos attentes. D'ailleurs, petit apparté : si vous avez l'habitude d'emmener vos enfants au cinéma voir du Marvel, faites attention tout de même, car le film a été classé PG-13 aux USA, soit déconseillé aux moins de 13 ans et de notre côté, on le déconseille pour les enfants de moins de 10/12 ans. En effet, le film comporte de la désintégration d'individus, des morts assez sauvages, des corps en décomposition filmé en gros plan et aussi quelques jump-scares. Bref, c'est selon la sensibilité de vos enfants.

Cinéma et Jeux Vidéo

Autrement, là où l'on reconnaît la patte de Sam Raimi, c'est à la fois dans ses placements de caméra, souvent ingénieux, mais aussi dans cet aspect horrifique que lui-même et Marvel n'hésitent pas à mettre en avant lors de conférences de presse et autres interviews. Et c'est ça d'ailleurs qui l'a intéressé à revenir dans le cinéma de super-héros, la possibilité d'y intégrer ce qu'il affectionne tout particulièrement. Et comme chacun sait, quand on parle de cinéma d'horreur, il faut inexorablement des morts, et des morts vous allez en avoir dans ce Dr Strange 2, et pas seulement des perso random, mais également des protagonistes importants qui vont se faire buter, parce qu'il s'agit avant tout de variants d'univers différents. C'est ça qui est intéressant avec le multiverse, c'est que Marvel peut enfin s'amuser et se décomplexer. En parlant d'héritage gore et de horror movie, Dr Strange 2 surprend aussi dans son visuel, très graphique, mais également très gothique dans son approche et ses images. Là encore, comme on baigne dans une histoire de Multiverse, Sam Raimi peut s'amuser et nous proposer des décors aussi divers que variés. On passe d'un New York classique à un New York totalement futuriste, très écolo-friendly d'ailleurs dans son architecture à des univers plus mystiques, plus gothiques, plus effrayants aussi, notamment dans les mondes qui s'effondrent. Il y a une véritable identité et ça, ça fait plaisir à voir. Parce que c'est un reproche qu'on a souvent fait récemment aux films du MCU ces derniers temps, le manque d'identité, des films trop lisses, l'absence de prises de risques. Pour le coup, ce Dr Strange 2 ose tout !

Cinéma et Jeux Vidéo


L'autre gros points forts du film, c'est son rythme. Le film dure 2h06 (et non 2h28 comme on a pu le voir sur certaines fiches techniques), et même si on est du genre à apprécier énormément les films qui durent, le fait d'être revenu à un structure de 2h, ça permet d'aller à l'essentiel. On ne s'ennuie jamais dans le film et surtout, Sam Raimi est parvenu à trouver un très bel équilibre entre les scènes d'action, les enjeux à poser, les personnages à développer et les grandes surprises. Et c'est d'ailleurs le moment où il est temps de passer à la partie spoiler.

ÇA PART EN SPOIL DÈS MAINTENANT

Bon, maintenant qu'on est entre de gens de bonne compagnie, on va pouvoir développer les sujets les plus intéressants du film. Encore une fois, si vous avez vu nos vidéos théories sur le film ces derniers mots; sachez que tout s'est révélé être juste. Certes le Superior Iron Man avec Tom Cruise n'est malheureusement pas présent malgré tous les indices, et pourtant on y a cru jusqu'à la fin, en espérant même le voir dans l'une des scènes post-crédits. Il y en a 2 d'ailleurs et l'une d'entre elle est plus importante que l'autre, puisqu'elle introduit le personnage de Clea qui est incarnée par Chalize Theron. Dans le comic-book, c'est la nièce de Dormammu et elle fait partie de l'équipe des Defenders. D'ailleurs, comme le film fait référence avec le Dr Strange Defender qu'on voit au début du film, c'est assez logique de voir que Marvel va développer cet aspect dans les prochains films. D'ailleurs, il y aura un 3ème Dr Strange qui a été confirmé à la fin du film.

DE WANDA À SCARLET WITCH

Non, ce qui est chouette et couillu de la part de Marvel avec Dr Strange in the Multiverse of Madness, c'est d'avoir fait de Wanda, ou plutôt Scarlet Witch, la véritable antagoniste du film. Comme le trailer et la fin de WandaVision le présageaient, Wanda Maximoff s'est complètement fourvoyée avec le Darkhold et cette revanche qu'elle veut avoir sur la vie, en essayant de récupérer ses enfants, permet au personnage de gagner en maturité et de comprendre à quel point elle est devenue ultra puissante. D'ailleurs, Dr Strange le dit à un moment donné quand il vient la chercher pour lui demander de l'aide qu'elle est aujourd'hui la plus puissante des Avengers. Et cette puissance, on en prend conscience très rapidement, dès le début du film, quand elle révèle ses intentions et qu'elle menace Dr Strange, puis détruit Kamar-Taj d'un revers de main presque. On comprend vraiment qu'elle a twisté quand elle se met à tuer d'autres sorciers sans aucune pitié, et on aime beaucoup la représentation qui en a été dans le film, avec un costume d'un rouge plus sombre, un regard plus assombri et surtout des doigts tâchés de noir, le fameux noir pétrole des damnés que représente le Darkhold.

Cinéma et Jeux Vidéo

Quand on voit qu'elle se farcit tous les sorciers de Kamar-Taj en quelques minutes, mais aussi qu'elle défonce tous les Illuminatis en quelques minutes, on se rend compte que le seul moyen de l'arrêter, c'est que Dr Strange plonge lui aussi son esprit dans le Darkhold, ou alors dans le Livre de Vishanti qui est son anti-thèse mais que sa destruction soudaine va nous faire comprendre qu'il va falloir qu'il passe par le côté obscur de la force. Et c'est évidemment ça qui rend les choses plus intéressantes. Comment va-t-il faire pour ne pas faire comme tous les autres Dr Strange qui ont été tous corrompus par le Darkhold dans les autres univers ? En utulisant ce qu'on appelle un rêve-passerelle qui consiste à prendre le contrôle d'un autre lui dans un autre univers et en faire une marionnette. Je trouve ça super malin et surtout super bien trouvé en matière de voyage dans le multiverse.

LES ILLUMINATI SONT LÀ !

Et le fait qu'on découvre une autre facette de Wanda en Scarlet Switch, ça permet aussi à Eizabeth Olsen de nous montrer tout l'étendu de son talent d'actrice, qui je trouve se débrouille très bien dans tout ce qui est dramatique. Elle a quelque chose de grave et naturellement mélancolique dans son visage. Quant aux Illuminati, ils sont bel et bien dans le film. Eux qui ont fait l'objet de rumeurs, puis de théories et vers la fin de la promo du film, qui ont été confirmés par Marvel. Le MCU ne reprend pas tous les membres des Comic-Book, mais il y en a certains en commun comme le Professeur Xavier incarné par Patrick Stewart, Black Bolt (ou Flèche Noire en VF) avec son pouvoir supersonique qui lui permet de tout désintégrer avec le son de sa voix), Mr Fantastique qui est bel et bien incarné par John Krazinki que les fans ont tellement réclamé sur Internet, Captain Marvel dans sa version Maria Rambaud, Captain America variant Peggy Carter qui est d'ailleurs équipé de réacteurs dans son dos et enfin Mordo qui prend donc la place de Dr Strange car mort dans cet univers. Donc pas de Iron Man comme dans la BD alors qu'on voit des robots Ultron et pas de Namor non plus, c'est là où le MCU diffère des comic-books.

Cinéma et Jeux Vidéo

Le combat est sans doute l'un des plus jouissifs du film, mais reste assez limité car pour nous montrer la toute puissance de Scarlet Witch, ils ont décidé de faire tuer les deux hommes du groupe très rapidement : Mr Fantastique et Black Bolt. La manière d'ailleurs dont Black Bolt meurt, avec son crane qui implose de l'intérieur après que Wanda lui ai fait fermer sa bouche, est aussi quelque chose d'inattendu et d'assez satisfaisant. Quant à Richard Reeds, on est évidemment assez déçu qu'on ne puisse pas voir ses pouvoirs en action et on soupçonne Marvel de jouer la facilité. En effet, après le changement de pouvoir de Miss Marvel pour des hologrammes, on a bien peur que Marvel ne sache pas comment faire pour les effets spéciaux des bras qui s'allongent, ça va être compliqué pour le reboot. Bref, tout ça pour dire que ce sont les femmes qui tiennent tête à Scarlet Witch et le combat est non seulement dynamique mais il y a aussi un sentiment de puissance qui s'en dégage, ça fait plaisir à voir. Mention spéciale aussi à la scène de mind game entre Wanda et Professeur Xavier, avec une mise en scène super classe sur fond blanc où l'on voit la menace rouge qui arrive en fumée et qui permet à Wanda de péter les cervicales du professeur Xavier. C'est à la fois choquant et satisfaisant. Bref, on pourrait tergiverser pendant longtemps encore, mais puisqu'il faut résumer, on peut dire que Dr Strange in the Multiverse of Madness est un marvel avec une véritable identité, celle de Sam Raimi, qui nous propose de l'horreur et du gore. C'est aussi un Marvel qui prend des risques, qui surprend avec cette Scarlet Witch qui devient l'antagoniste du film et un Multiverse  intéressant à découvrir. En espérant que Marvel continue à l'exploiter intelligemment et qu'il ne s'agit pas juste d'un envie passagère pour quelques films seulement...




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef


À découvrir également
Autres articles

Gardiens de la Galaxy 3 : de nouvelles photos du tournage confirment la Contre-Terre et High Evolutionary Alors que des rumeurs nous laissent penser que certains personnages vont mourir, de nouvelles photos de tournage prises à Atlanta permettent d'en savoir un peu plus sur l'histoire du long-métrage. 16/05/2022, 22:22
Dr Strange 2 : Elizabeth Olsen lassée par le MCU ? Elle parle de ses frustrations et ses sacrifices pour Marvel Catapultée dans le MCU en 2014 dans Avengers : L'Ere d'Ultron dans le rôle de Wanda Maximoff, l'actrice Elizabeth Olsen est sans doute l'un des meilleurs éléments de Dr Strange in the Multiverse of Madness. 14/05/2022, 10:55


Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.