JeuxActuJeuxActu.com

Nintendo : en raison du succès de la Switch, les applications mobiles remises en question ?

Nintendo : en raison du succès de la Switch, les applications mobiles remises en question ?
On aurait tendance à l'oublier, mais l'une des raisons qui ont poussé Nintendo à s'intéresser au marché du mobile, c'est l'échec commercial de la Wii U. Incapable de générer des recettes comparables à ceux de la Wii, le constructeur japonais s'était donc tourné vers les smartphones et les tablettes afin que ses licences touchent davantage d'utilisateurs. Cette méthode n'est pas sans rappeler celles de certains clubs de football qui, faute de moyens financiers, privilégient la formation en espérant une importante plus-value lors de la vente de leurs joueurs.

Sauf que pour Nintendo, même si Super Mario Run, Mario Kart Tour, ou encore Fire Emblem Heroes ont été téléchargés des millions de fois - surtout au moment de leur lancement - et bien que le total des achats in-game ait franchi la barre symbolique du milliard de dollars au début de l'année, ça reste en-dessous de ce que l'on peut voir chez les cadors du genre. En plus, si l'on regarde les statistiques dans le détail, c'est surtout Fire Emblem Heroes qui performe le plus (656 millions de dollars, soit 61% du chiffre d'affaires) ; aussi étonnant que celui puisse paraître, Super Mario Run et Mario Kart Tour font partie des plus mauvais élèves.

En fait, la firme de Kyoto a toujours été réticente à opter pour un modèle économique susceptible de torpiller le portefeuille des joueurs. En mars 2019, CyberAgent (la maison-mère de Cygames) lui avait même reproché de trop limiter les microtransactions dans Dragalia Lost, et donc de réduire considérablement les recettes. Si l'on en croit Bloomberg, le succès de la Switch aurait incité le groupe à lever le pied sur les jeux mobiles. "Nous ne cherchons pas nécessairement à sortir de façon régulière des nouvelles applications pour le marché du mobile", a indiqué le président Shuntaro Furukawa.

Il fut pourtant une époque où Nintendo ambitionnait de sortir entre deux et trois jeux mobiles par an. Cette année, si le COVID-19 a été "favorable" à Animal Crossing : New Horizons dont la popularité a explosé non seulement sur les réseaux sociaux, mais également sur les plates-formes telles que Twitch, les applications mobiles de la maison ne sont pas parvenues à tirer leur épingle du jeu. Désormais, l'idée serait de capitaliser sur celles déjà disponibles sur le marché plutôt que d'en sortir des nouvelles, d'autant que depuis la commercialisation de Mario Kart Tour fin 2019, rien ne serait dans les tuyaux.

Enfin, du côté de DeNA, on explique qu'aucune annonce majeure ne devrait être faite avant la fin de l'année fiscale en cours, c'est-à-dire le 31 mars 2021. Oui, ça fait loin.


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef


À découvrir également
Autres articles

F-Zero : un fan dépense une fortune pour demander à Nintendo de relancer la série, voici la réponse Un inconditionnel de F-Zero a dépensé une fortune pour demander à Nintendo de relancer la série. Récit d'une histoire complètement folle. 01/07/2022, 16:49
Après avoir racheté SNK, l'Arabie Saoudite s'attaque à Nintendo en entrant dans son capital Après avoir racheté 96,18% des actions de SNK en février dernier, MiSK, soit la fondation de Mohammed Ben Salmane, le prince héritier de l'Arabie Saoudite, vient d'entrer au capital de Nintendo. 18/05/2022, 11:09


Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.