JeuxActuJeuxActu.com

Microsoft rachète Activision-Blizzard pour 68,7 milliards de dollars, la concurrence privée de Call of Duty et consorts ?

Microsoft rachète Activision-Blizzard pour 68,7 milliards de dollars, la concurrence privée de Call of Duty et consorts ?
On pensait avoir atteint un certain plafond de verre avec le récent rachat de Zynga par Take Two Interactive pour 12.7 milliards de dollars, mais il semblerait que la folie des grandeurs soit passée à nouveau chez Microsoft qui vient d'annoncer l'acquisition d'Activision-Blizzard pour la somme astronomique de 68,7 milliards de dollars. C'est du jamais vu, surtout que Microsoft avait d'ores et déjà sorti le chéquier en 2020 pour racheter Bethesda Softworks à hauteur de 7.5 milliards de dollars. C'est ça qu'on a le porte-feuille illimité et qu'on a les moyens de ses ambitions. Pour une telle somme, Microsoft s'offre quelques unes des licences les plus juteuses du marché, à commencer par Call of Duty, de loin la poule aux oeufs d'or de la société, suivi de près par World of Warcraft, Diablo, Overwatch, Candy Crush, Starcraft, Tony Hawk Pro Skater, Crash Bandicoot, Guitar Hero et bien d'autres franchises encore. Une valorisation qui paraît dénuée de sens tant le prix est faramineux, mais de cette manière, Microsoft assure une richesse et une diversité dans les jeux qui seront proposés dans le Xbox Game Pass.

Microsoft Game Studios

Car il est bien là le nerf de la guerre, celui d'aujourd'hui et de demain, de posséder le meilleur catalogue pour la consommation de masse et en streaming du jeu vidéo, qui va prendre le même chemin que celui des plateformes de SVOD dans le cinéma. Tôt ou tard, Sony et Nintendo devront s'y mettre, comme l'a affirmé Phil Spencer dans une récente interview, et il faudra avoir les bonnes armes pour survivre. Car quand bien même Microsoft récupère les droits de toutes ces licences, rien ne nous dit qu'elles disparaîtront des autres consoles concurrentes, et il n'est pas interdit que le géant américain adopte la même stratégie avec les jeux Bethesda, en se gardant le droit de l'exclusivité selon les jeux et les licences.

En attendant, ce rachat monstrueux prendra quelques mois avant d'être finalisée, entre juillet 2022 et juin 2023, laissant Activision-Blizzard agir en totale indépendance avant que Microsoft ne commence à faire le ménage. On sait par exemple que Bobby Kotick restera encore à la tête de l'entreprise, lui qui est visé pour des plaintes de harcèlements sexuels et de maltraitance. Mais une fois que le rachat sera définitif, c'est Phil Spencer, le big boss des studios Xbox, qui prendra les rênes des activision d'Activision Blizzard. Mais quand on sait que Microsoft s'était penché sur le sujet, on peut imaginer que ca sera l'occasion de mettre en place une ambiance plus sereine et plus inclusive au sein de l'entreprise qui a été sous le feu des départs et des polémiques. Quoiqu'il en soit, une telle annonce fait évidemment office de séisme dans le monde du jeu vidéo, mais aussi du marché de l'entertainment de manière générale.


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
67% Furieux


À découvrir également
Autres articles

Call of Duty 2023 : Activision démonte la rumeur de Jason Schreier, un jeu sortira bien l'année prochaine Activision a profité de la publication de ses derniers résultats trimestriels pour annoncer qu'un nouveau Call of Duty sortirait bel et bien en 2023. 09/11/2022, 12:12
Call of Duty : Sony est convaincu que Microsoft va pénaliser la PS5 si le rachat d'Activision est validé Dans un document publié par la Competition Markets Authority, Sony Interactive Entertainment explique être convaincu que Microsoft va pénaliser la PS5 si le rachat d'Activision est validé. 12/10/2022, 14:16


Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.