JeuxActuJeuxActu.com

Man Eater : on a joué au RPG où l'on incarne un requin blanc et c'est plutôt amusant !

Man Eater : le jeu où l'on incarne un requin blanc et c'est plutôt amusant !

Plus connu dans le milieu du FPS pour ses productions telles que Red Orchestra, Rising Storm, ou même la série Chivalry Medieval Warfare, Tripwire Interactive s’est rendu à la PAX East de Boston avec un tout nouveau jeu dans ses valises. Dans Man Eater, le joueur va incarner un requin Bouledogue (espèce connue comme la plus agressive, et la plus dangereuse) dans un jeu action-RPG au concept pour le moins inédit.  L’idée est simple : incarner un bébé requin qui va devoir grandir, survivre aux prédateurs, et aux chasseurs de squales, afin d’atteindre le sommet de la chaîne alimentaire sous-marine, et d’inspirer la terreur aux baigneurs de toute la Louisiane. Bien sûr, cette quête de puissance sera longue, et le jeu va même proposer un scénario assez impliquant au joueur. Nous avons eu la chance de pouvoir poser nos mains sur Man Eater pendant un peu moins d’une heure, et on vous explique pourquoi ce nouveau titre mérite toute votre attention.


Man EaterTout commence par un tutoriel assez bien fichu dans lequel le joueur incarne directement un énorme requin-bouledogue surpuissant. Capable de survivre dans l’eau salée comme dans l’eau douce, ce prédateur aquatique se retrouve pour l’occasion dans une petite baie de Louisiane assez prisée des baigneurs. On dirige le squale comme dans n’importe quel TPS, tandis qu’on contrôle sa puissante mâchoire avec le clic gauche. En maintenant ce dernier enfoncé, on désigne nos cibles que le poisson se fera ensuite un plaisir de maintenir fermement dans sa gueule. On pourra ainsi laisser nos proies se noyer, se vider de leur sang, ou bien les couper en deux en cliquant à répétition.  Mieux, ceux qui préfèrent déchiqueter leur festin avant de l’avaler pourront aussi le faire en secouant énergiquement la souris. Ce mouvement permet aussi d’assommer les cibles les plus résistantes à l’image des terribles alligators qui peuplent les bayous de cet état bordant le golfe du Mexique.

 

Man EaterL’arsenal offensif de notre requin comprend aussi un puissant coup de nageoire caudale  qui permet de détruire les frêles esquifs, de faire chavirer les petites embarcations, ou de mettre à l’eau les marins qui officient sur des navires plus importants, à condition de coupler cette attaque avec le puissant saut dont dispose notre prédateur. Tripwire nous met donc immédiatement dans la peau d’un prédateur terriblement puissant afin de faire ressentir au joueur la joie de la toute-puissance, que même un célèbre chasseur de squale du coin peine à arrêter. Malheureusement, les bonnes choses ont une fin, et comme dans Need For Speed Most Wanted où le joueur se retrouve dépossédé de la fameuse M3 GTR par Razor, notre imposant requin finit par se faire harponner par Scaley Pete, le meilleur chasseur de requins de la Louisiane.

 

PIÈGE EN EAUX FOURBES

 

Man EaterTout à son triomphe, ce dernier éventre sa prise, et se rend compte que cette dernière était sur le point de mettre bas. Pas question pour ce poids-lourd de la chasse de s’en prendre à une proie aussi faiblarde. Après avoir scarifié le bébé, Pete le jette à l’eau, non sans s’être fait croquer la main au passage. Le joueur incarne donc ce nouveau-né, et bien loin de la machine de guerre qu’on incarnait avant, l’alevin est bien plus proie que prédateur. À partir de ce moment, le jeu s’ouvre alors au joueur, et on mesure le chemin qu’il va falloir parcourir pour pouvoir aller venger notre génitrice et croquer le méchant Scaley Pete. Largement plus petit, moins rapide et moins puissant, la nouvelle bête que l’on incarne va donc devoir grandir, et parcourir un chemin initiatique à travers plusieurs vastes niveaux semi-ouverts où il faudra dénicher les nutriments propices à une croissance rapide, mais aussi devenir un danger assez grand pour la population, et ainsi une proie de choix pour le meilleur chasseur de squales du pays.

 

Man EaterComme dans n’importe quel jeu action-RPG, on va donc disposer d’une carte permettant de suivre les quêtes annexes, ainsi que la trame principale. Sachez d’ailleurs que les développeurs nous ont promis un vrai scénario, et que c’est Chris Parnell (Rick et Morty, Saturday Night Live, 30Rock) qui fera office de narrateur tout au long de l’aventure.  Pour échapper aux prédateurs qui rôdent dans les bayous, notre requin va pouvoir accéder à une grotte sous-marine qui fera office de hub, et dans lequel on pourra perker notre bestiole. En effet, au fur et à mesure de notre avancée dans le jeu, on va pouvoir débloquer de nouvelles évolutions pour notre mangeur d’hommes, et ainsi modifier sa mâchoire, ses ailerons, sa nageoire caudale ou encore ses flancs.

 

 

Man EaterChaque évolution physiologique permettra des avantages dans certains domaines, tout en demandant de faire certaines concessions, ce qui permettra d’adapter le squale en fonction de notre style de jeu. Vaut-il mieux des appendices blindés pour résister aux ennemis, plus gros pour gagner en puissance au combat ou encore plus fins afin de booster notre vitesse de nage ? Autant de choix qu’il faudra faire afin de se constituer la machine à tuer la plus efficace qui soit. Mais avant de penser à se perker, il va simplement falloir grandir, et pour cela, adopter le régime alimentaire le plus optimal qui soit. Chaque type de proie va offrir certains nutriments (protéines, graisses, minéraux) qui vont permettre à notre squale de grandir. Mais attention : toutes ces proies ne sont pas inoffensives, loin de là. Si les petits poissons ne présentent aucun danger, leur valeur nutritive est tout aussi limitée.

 

Man EaterPour un festin digne d’un roi, il faudra aller lorgner du côté d’autres espèces, comme les brochets (qui sont déjà un adversaire à ne pas négliger pour un jeune requin), ou encore les alligators (qu’on peut vaincre après un combat acharné). Chaque proie va aussi disposer de son propre mode d’attaque. Alors que les Brochets sont plutôt vulnérables juste avant d’attaquer (une fois lancés, leur vitesse et leur maniabilité les rends presque intouchables), c’est tout l’inverse avec les crocodiles dont la lenteur n’a d’égal que leur puissance musculaire. Face aux sauriens, il faudra donc esquiver l’attaque, puis profiter de ce que le prédateur ait le souffle court pour aller lui entamer le cuir là où il est le moins cuirassé, c’est-à-dire sous le ventre. On pourra aussi s’attaquer à des cibles en surface, comme les oiseaux venus pêcher en eaux peu profondes, ce qui permettra d’utiliser l’approche rasante bien connue dans les films, où l’aileron dorsal émerge des flots.

 

LES DENTS DE TA MÈRE

 

Man EaterBien sûr, l’exploration ne sera pas en reste, avec de nombreux trésors à dénicher au fond des flots, ou sur les berges, ainsi que des ennemis uniques qu’il faudra faire venir en rusant. On a ainsi pu attirer un énorme caïman en massacrant des dizaines de poissons-chats dont il raffole. Alléché par les eaux sanguinolentes, ce dernier s’est mêlé au festin, ce qui nous a permis d’engager le combat et de débloquer de savoureuses récompenses à son issue. Le jeu va également nous offrir un système de recherche un peu similaire à ce qu’on trouve dans Red Dead Redemption II, où la réputation d’Arthur Morgan est plus ou moins ternie en fonction des comtés où il se rend. Ici le système est similaire, et plus on sera une nuisance pour les humains, plus ces derniers seront déterminés à nous transformer en un met puissamment aphrodisiaque. Ceci va se traduire par la multiplication des plongeurs équipés de harpons, puis au fur et à mesure qu’on gagne en réputation, par l’arrivée d’embarcations de plus en plus solides comprenant un équipage de plus en plus lourdement armé.

 

Man EaterLors de notre courte démon, nous nous sommes arrêtés a des semi-rigides remplis d’hommes équipés de fusils, mais selon les développeurs, les choses peuvent aller bien plus loin. Graphiquement, Man Eater s’avère vraiment joli, avec une faune particulièrement bien animée. D’ailleurs, Bryan Wynia, Lead Character Artist du jeu, est un immense passionné de squales qui s’est même offert un gâteau en forme de requin pour son mariage. Réalisé avec l’Unreal Engine 4, le jeu offre des décors vraiment plaisants, et notamment un travail sur la diffraction de la lumière en fonction de la profondeur et du type d’eaux qui est très séduisant. Reste à savoir si l’aventure réussira à se renouveler sur le long terme afin de ne pas lasser les joueurs au bout de quelques heures de jeu.


Notre degré d’attente

Man Eater est simplement un fantasme devenu réalité pour toute une génération de joueurs qui ont flippé devant Les Dents de la Mer, 47 Meters Down ou encore en Eaux Troubles. En inversant le point de vue habituellement proposé par le cinéma, et en permettant au joueur d’incarner un squale mangeur d’hommes, Tripwire arrive avec une proposition pour le moins inédite sur le marché du jeu vidéo. Décliné sous la forme d’un vrai jeu action-RPG, le dernier projet du studio géorgien nous a fait forte impression avec ses nombreuses possibilités de gameplay, et les sensations assez surprenantes qu’il procure. On a pris un pied monstre à filer au raz de la surface, aileron dorsal à l’air, à terroriser les nageurs, tout en choisissant quelle cible nous servirait d’entrée à un festin de membres déchiquetés, et de hurlements de douleur. Finalement, après notre démo, la seule question qui reste en suspens est de savoir si le titre parviendra à se renouveler assez sur la longueur afin de ne pas lasser les joueurs. Réponse le 22 mai prochain sur PC, PS4 et Xbox One, et un peu plus tard sur Switch.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

Man Eater : un trailer acéré pour ce jeu où l'on incarne un requin avide de chair humaine Annoncé lors du PC Gaming Show, à l'E3 2019, Man Eater est un jeu pour le moins original puisque l'on incarne un énorme requin affamé se devant de croquer... à peu près n'importe quoi, humains compris. Voici un premier trailer... 10/06/2019, 20:27



Derniers commentaires
Par MJMC le Lundi 2 Mars 2020, 21:31
ça a l'air bien fun franchement

Répondre
-
voter voter

Par batmanmania le Lundi 2 Mars 2020, 17:50

likeSmall 1651
Ce jeu me fait rire, un bon petit défouloir à jouer.

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 2 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Man Eater

Jeu : Action/Aventure
Editeur : Deep Silver
Développeur : Tripwire Interactive
22 Mai 2020

22 Mai 2020

22 Mai 2020

22 Mai 2020

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.