JeuxActuJeuxActu.com

Coronavirus : malgré lui, Electronic Arts s'attire les foudres des joueurs mais fait preuve de fair-play

Coronavirus : malgré lui, Electronic Arts s'attire les foudres des joueurs mais fait preuve de fair-play
Parfois, même avec les meilleures intentions du monde, on peut se retrouver sous une pluie de critiques. D'ailleurs, Electronic Arts en fait actuellement l'amère expérience sur Twitter. Comment l'affaire a commencé ? Pour rappeler aux joueurs qu'il était important de respecter le confinement afin de limiter la propagation du coronavirus, EA a retweeté un message de Ice-T dans lequel le rappeur et acteur américain explique qu'il profite de cette période pour passer du temps sur les jeux vidéo. Rien de bien grave, si ce n'est que l'éditeur accompagne le retweet du commentaire : "Pourquoi ne faites-vous pas comme Ice-T ?" Et là, les Twittos se sont déchaînés.

"Pourquoi n'êtes-vous pas une entreprise compétente ?", demande l'un d'eux. "Pourquoi n'êtes-vous pas comme CD Projekt RED ?", renchérit un autre. Et ça continue : "Pourquoi, comme les autres studios, ne faites-vous pas des bons jeux sans pay to win ?", "pourquoi avec vos milliards de dollars, vous n'êtes pas en mesure de proposer des serveurs décents ?", "pourquoi ne faites-vous pas une vrai simulation de football au lieu d'un jeu de cartes ?", "pourquoi ne faites-vous pas un Madden décent ?", "pourquoi avez-vous fermé Visceral Games ?". Bref, c'est le grand défilé.


Il y aussi des internautes qui répondent directement à Electronic Arts. "Peut-être que si vous étiez à l'écoute des joueurs, vous seriez un meilleur éditeur, et n'auriez pas besoin de FIFA et de Battlefield pour maintenir votre position dans l'industrie", dégaine un Twittos bien énervé. "Parce que vos jeux sont mauvais", lâche un autre. On peut également lire : "Parce que vos jeux sont scriptés. Le mode en ligne devrait permettre de tester son skill face à d'autres joueurs sans aucun algorithme favorisant l'un ou l'autre", "parce que vos serveurs sont dépassés", "parce que vous avez jeté Battlefield V à la poubelle, encore une autre bonne série que vous avez brisée", "parce que vous ne savez pas faire de bons jeux".

Malgré ce torrent de commentaires négatifs, Electronic Arts est resté droit dans ses bottes en ne supprimant pas le tweet (alors qu'il aurait très bien pu le faire), et en la jouant même fair-play. En effet, l'éditeur a répondu : "OK, je sais maintenant pourquoi". Le CM aurait sans doute apprécié passer une journée plus tranquille.


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

PS5 / Xbox Series X : EA promet des jeux plus "viscéraux" À l'aube de la next-gen, tous les acteurs y vont de leur bonne grâce et vantent leurs futures productions, à l'instar d'Electronic Arts. 1 | 22/06/2020, 14:19
Battlefield 6 : le jeu se déroulerait bien de nos jours, adieu les Guerres Mondiales Si certains s'attendaient hier à une officialisation de Battlefield 6, il n'en fut finalement rien. Electronic Arts semble garder cette cartouche dans sa poche mais plusieurs personnes bien placées lachent quelques infos... 19/06/2020, 10:24


Derniers commentaires
Par Landrieu le Lundi 27 Avril 2020, 11:07
Votre interprétation du tweet de EA est bancale et rate le côté insultant que les gens ont pu en retirer.
En effet EA ne dit pas : "Pourquoi ne faites-vous pas comme Ice-T ?" Mais traduit littéralement. "Pourquoi ne pouvez vous pas tous être plus comme Ice T?"
En full caps au passage, une nuance peut-être minime mais entre suggérer "de faire comme" et "d'être comme", l'un passe comme un suggestion l'autre comme un jugement.
une faute communication et un jugement mal venu car EA n'est effectivement pas sans reproches.


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Electronic Arts

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.