JeuxActuJeuxActu.com

Call of Duty Modern Warfare : on a retourné le multijoueur, le retour du roi ?

Call of Duty Modern Warfare : on a retourné le multijoueur, le retour du roi ?

À la fin du mois de mai dernier, nous vous avions détaillé avec passion et entrain notre passage chez Infinity Ward au cours duquel Call of Duty Modern Warfare, reboot intelligent et couillu de la mythique franchise, nous avait été dévoilé en avant-première. Si l’accent avait surtout été mis sur la campagne solo, le multijoueur du titre était également à disposition, notamment par son fameux mode Gunfight, ultra-efficace et bien fichu. Bonne nouvelle : nous avons de nouveau été conviés, avec quelques autres rares élus, pour nous atteler une seconde fois au FPS grandiloquent d’Activision. Ce Call of Duty 2019 sera-t-il celui de la consécration pour une série qui commence, malgré tout, à tourner en rond ?


Call of Duty : Modern WarfareSi vous avez déjà jeté un œil à nos previews de la campagne solo et du mode Gunfight, alors vous n’êtes pas sans savoir que ce nouvel opus de la célèbre franchise attise toute notre entière curiosité. D’ailleurs, les quelques chanceux à avoir pu mettre les mains sur le titre ne le cachent pas non plus : Modern Warfare s’annonce bien, très bien. Avec une plastique totalement revue à la hausse, le retour du mode solo et un parti pris réaliste, moderne et parfois même moralement difficile, nous voici officiellement charmés. S’il nous tarde définitivement d’en voir plus sur cette carrière choc, l’une des artères principales du soft réside dans son multijoueur traditionnel : nous avons justement pu jouer à ses différents modes en long, en large et en travers et il nous tarde de tout vous dévoiler, images et vidéos à l’appui. Bande de chanceux.



LE PRICE EN VAUT LA CHANDELLE

Call of Duty : Modern WarfareTout d’abord, avant de nous attarder sur les différentes ficelles et règles qui composent le multijoueur, il nous parait essentiel de nous concentrer sur l’un des plus grands efforts opérés par Infinity Ward, le studio historique à qui l’on doit les précédents Modern Warfare et actuellement en charge de ce prochain projet. Très loin de se rouler les pouces, surtout après un Ghosts et un Infinite Warfare aux réceptions mi-figue mi-raisin, le studio basé à Los Angeles a fait le choix d’ouvrir une branche en Pologne, il y a trois ans, entièrement dédiée à la technique. Comprenez par là que le moteur a été tellement revu et rafistolé dans tous les sens qu’enfin, ce nouveau Call of Duty n’a graphiquement plus rien à voir avec ses prédécesseurs et offre un spectacle à la hauteur de cette génération. Franchement beau, super fluide et s’appuyant sur des features pointues comme la photogrammétrie, la lumière volumétrique ou le Ray Tracing, Modern Warfare aguiche réellement.



Call of Duty : Modern WarfareMais, surtout, les concepteurs ont fait preuve d’un sens du détail affriolant qu’il est primordial de souligner : une tonne d’animations a été rajoutée, aussi bien sur les armes (étincelles, poussière, déflagration, flammes) que sur les personnages, avec carrément plusieurs types de rechargement ou de déplacement. Les développeurs nous ont avoués s’être inspirés énormément des soldats réels pour une authenticité à toute épreuve et, assurément, cela se voit et se ressent. Comme magnifique exemple, on peut citer le travail exemplaire accompli sur le sound design qui risque bien de gifler les actuels détracteurs de la saga : avec plus de 90 micros pour la captation sonore des armes et 30 pour les militaires, le rendu in-game est tout simplement époustouflant avec une profondeur, une lourdeur et une justesse jamais vues dans Call of Duty. Mieux encore, la spatialisation du son en temps réel vient ajouter son petit grain de sel, avec des coups de feu qui réagissent différemment en fonction de la cible visée ou de l’environnement ambiant, pour un résultat frissonnant. C’est tout bête, mais cette finition graphique et sonore permet de mettre encore plus en valeur un gameplay déjà très solide en lui-même, qui s’est vu pour l’occasion optimisé sur plein de petits points.

TOUT SAUF CODÉÏNÉ

Call of Duty : Modern WarfareAux premiers abords, cet aspect réaliste, totalement assumé par Infinity Ward, pourrait effrayer les grands aficionados de la série. Que nenni, car manette en mains (ou clavier/souris, c’est selon), Modern Warfare rassure en prouvant qu’il conserve tout à fait l’ADN de Call of Duty, tout en ajoutant un joli lot de perfectionnements. Tout d’abord, la fluidité et la rapidité que l’on connaît à la saga sont toujours présentes, désormais magnifiées grâce à l’ensemble des animations notifiées un peu plus haut dans cet article. Chaque coup de feu est un petit bonheur sans nom grâce à des sensations de tirs qui allient intelligemment rapidité et brutalité, débouchant sur des kills carrément jouissifs épaulés par des fines brumes d’hémoglobines, un ragdoll retravaillé et une physique revue à la hausse – par exemple, même après un meurtre, les balles réagissent différemment selon qu’elles atteignent le corps ou l’arme du défunt, affichant gerbes de sang ou étincelles au contact de la chair ou du métal. Puis, les développeurs ont globalement affiné la jouabilité en proposant deux sprints différents, permettant au joueur de courir à deux vitesses distinctes tout en tenant sa pétoire devant soi ou dans les airs. De même, il est désormais possible de recharger tout en visant pour ne pas perdre sa cible ; de prendre appui sur des obstacles comme des coins de mur, des barils et autres éléments pour stabiliser son tir et se mettre légèrement à couvert ; de pénétrer certaines plateformes en fonction de certaines armes ou encore d’appuyer sur la gâchette en effectuant une autre action, comme lancer une grenade et, ainsi, faire des shots à une main.

Mais, surtout, les concepteurs ont fait preuve d’un sens du détail affriolant qu’il est primordial de souligner : une tonne d’animations a été rajoutée, aussi bien sur les armes (étincelles, poussière, déflagration, flammes) que sur les personnages, avec carrément plusieurs types de rechargement ou de déplacement.

 

Call of Duty : Modern WarfareDans une volonté d’apporter plus de finesse au jeu et au level design, les portes tiennent dans ce multijoueur une part importante puisque leur ouverture peut s’effectuer de différentes manières, soit en l’entrouvrant (pour jeter une grenade flash et/ou surprendre son ennemi, par exemple), soit en l’enfonçant brutalement, soit carrément en y posant du C4 pour assaillir son ennemi. Toujours dans ce souhait de tacticité, lors des moments d’obscurité, on peut tirer directement à la poitrine avec son viseur laser et ses lunettes à vision nocturnes pour un rendu réaliste : là où l’affaire est bien fichue, c’est que le rayon ne s’affichera que lorsque l’on vise, nous rendant alors repérable auprès des ennemis, au moment où l’on est le plus agressif et, donc, le plus dangereux. Non, vraiment, le gameplay de Call of Duty Modern Warfare conserve l’efficacité des précédents opus de la célèbre sous-franchise tout s’avérant fraîche et pertinente : c’est donc un grand oui.

COMPLÉMENT D’OBJETS DANGEREUX

 

Call of Duty : Modern WarfareLors de cette journée de jeu consacrée au mulijoueur, nous avons pu nous essayer à de nombreux modes différents qui formeront le contenu sacrément complet de ce prochain Call of Duty. Tout d’abord, il faut savoir que le titre se divisera selon trois catégories de cartes, que l’on pourrait vulgariser comme étant « petites », « moyennes » et « grandes ». La première se compose effectivement de maps dîtes « flash », entièrement dédiées aux très petits effectifs sur une superficie réduite. C’est le terrain de jeu parfait pour Gunfight, ce mode en 2VS2 franchement génial, dans lequel seulement quarante secondes sont données pour éliminer ses adversaires avec un équipement aléatoire à chaque manche. On ne va pas se mentir, c’est certainement l’un des pans les plus jubilatoires du soft où le fun est omniprésent, rapide d’accès et sans aucune prise de tête. Une petite merveille entièrement paramétrable, qui permettra ainsi de faire, par exemple, du 1VS1 et de définir les classes d’armes devant apparaître à telle ou telle manche. Un régal.



Call of Duty : Modern WarfarePuis, il y a les « maps tactiques », taillées pour le 6v6 et des modes plus traditionnels comme la capture de zone ou le match à mort en équipe. Une nouvelle fois, les environnements, dont certains seront directement inspirés de lieux cultes des autres Modern Warfare comme la grande roue de Tchernobyl, font preuve d’un level design infaillible, à la complexité bien pensée et la verticalité prononcée, avec de nombreux bâtiments à explorer et autres no go zones sinueuses. Afin d’apporter toutefois une belle originalité, nous avons pu tâter le mode Hardcore, que l’on connait pour son absence de HUD et autres joyeusetés comme une vulnérabilité totale, mais au travers d’une map plongée dans le noir : avec de multiples grottes rocailleuses en pleine pénombre, il était alors obligatoire d’user de ses lunettes à vision nocturnes et de sa visée laser, offrant alors une expérience de tension, de réalisme et de dynamisme à la Zero Dark Thirty assez splendide. Le souhait d’apporter un feeling « badass » est prononcé : il y a de la poussière, de la boue, de la crasse, le métal s’entrechoque à chaque coup de feu et les étincelles viennent embraser l’atmosphère à chaque chevrotine utilisée. Le feeling est indéniablement bon et contraste sacrément avec, pour ne citer que lui, Black Ops 4 qui ne déméritait pourtant pas.

Le souhait d’apporter un feeling « badass » est prononcé : il y a de la poussière, de la boue, de la crasse, le métal s’entrechoque à chaque coup de feu et les étincelles viennent embraser l’atmosphère à chaque chevrotine utilisée. Le feeling est indéniablement bon et contraste sacrément avec, pour ne citer que lui, Black Ops 4 qui ne déméritait pourtant pas.

 

Call of Duty : Modern WarfareEnfin, s’en suivent les « Battle maps » qui, pour le coup, s’avèrent assez novatrice dans l’univers Call of Duty puisqu’opposant deux équipes de… vingt joueurs. Vous l’aurez remarqué, c’est bien plus qu’à l’accoutumée et c’est la première fois qu’un volet permet à quarante gamers de se taper sur la tronche sans retenue. Pour coller à cet aspect massif, Infinity Ward a ainsi modelé des cartes beaucoup plus larges, certaines offrant des angles et des panoramas très dégagés pour un level design qui change alors franchement la donne : le rythme est alors plus lent, plus posé, mais autrement plus tactique avec des zones de combat qui migrent naturellement au fur et à mesure des minutes, faisant évoluer l’affrontement géographiquement. Si l’on pense évidemment à Battlefield – et d’ailleurs, la comparaison est légitime – n’espérez pas pour autant y retrouver le gigantisme du jeu d’Electronic Arts même si certains codes sont partagés, comme l’utilisation possible de véhicules, des quads, pour se déplacer plus vite sur le terrain, ou carrément des chars d’assaut à débloquer dans les systèmes de kill streaks qui fera son grand retour (il y sera également possible d’endosser le costume du terrifiant Mastodonte, le kiff, ou d'utiliser du phosphore blanc, moins sympathique). Seul point noir au tableau, l'absence de mini-map sur l'interface qui pourrait frustrer les grands habitués mais dont, toutefois, on nous annonce le retour pour les compétitions e-sport. Avec trois modes de jeu au concept bien précis et aux échelles changeant du tout au tout, Modern Warfare assure ainsi une complétude plus qu’appréciable : cerise sur le gâteau, nous vous confirmons que le jeu sera bien cross-play PC/PS4/Xbox One et qu’il sera possible de sectoriser ses parties en fonction des accessoires utilisés par les joueurs – manettes ou clavier/souris – ou par plateformes. Sur PlayStation 4, ce Call of Duty devrait donc devenir le troisième jeu autorisé par Sony à être cross-platform après Fortnite et Rocket League et on ne peut que saluer cette fonctionnalité vraiment géniale.

C’EST PAS L’ÉCOLE QUI NOUS A DICTÉ NOS COD, NAN NAN

 

Call of Duty : Modern WarfareEvidemment, qui dit Call of Duty dit personnalisation et, de ce côté-là, Modern Warfare dispose d’un CV bien fourni. Depuis la table de travail, on pourra ainsi faire ses classes et customiser ses pétoires sur de nombreux points : lunette, canon, visée, chargeur, poignée, revêtement… Il y a de quoi faire et vraiment en précision. Ici, le studio californien a opté pour une simplicité d’interface : c’est sobre, plutôt classe et bien pensé afin que l’on prenne vite ses repères tout en paramétrant ses armes en détails. Chaque joujou peut donc disposer de cinq items différents au maximum, dont un atout virtuel si vous le souhaitez, et permet ainsi de plus ou moins toucher d’autres catégories : par exemple, il est possible d’ajouter un canon long à son M4, d’y fixer une véritable lunette grossissante et d’y greffer les poignées qui vont bien pour le transformer, quasiment, en fusil de sniper allégé et hybride.

Call of Duty : Modern WarfareLes possibilités sont donc assez poussées et, au fil de l’utilisation d’une arme, de plus en plus d’items seront déverrouillés. Une quarantaine d’armes seront disponibles lors de la sortie du jeu et, feature très attendue, il sera bien possible de les décorer comme bon nous semble avec des skins et des stickers (tout comme nos personnages), même si cela n’était pas présent dans notre démo. On croise juste les doigts pour qu’il n’y ait pas de microtransactions, chose que nous n’ont pas confirmé personnellement les développeurs lors d’un entretien : heureusement, ceux-ci ont bien annoncé que Call of Duty Modern Warfare ne disposerait d’aucun season pass et que tous les contenus seront ajoutés au fil de l’année pour tous ceux possédant le jeu. Une offre que l’on ne peut refuser, comme dirait papy Corleone.


Notre degré d’attente

Difficile de trouver vraiment quelque chose à redire à ce Modern Warfare sans faire preuve de mauvaise foi. En plus d’être beau et d’avoir un sens du détail affriolant, le jeu est un pur bonheur manettes en main grâce à un gameplay ultra-fluide, bien optimisé et profitant allégrement du renfort technique opéré par Infinity Ward. Avec un sound design enfin percutant et un feeling étonnant, le titre conserve l’ADN de Modern Warfare tout en y ajoutant la touche de fraicheur qui pourrait lui permettre de franchir un véritable cap dans la saga : mieux encore, son multijoueur est particulièrement complet grâce à des modes au fun immédiat – le 2v2 est une petite merveille – ou à la tactique prononcée – le 20v20 et ses grandes maps promettent une expérience complètement différente. Mieux encore, le rêve du cross-play PC/PS4/Xbox One est désormais une réalité et promet ainsi une expérience communautaire solide et explosive, en plus paramétrable de fond en comble pour un maximum de pertinence. Il ne nous reste plus qu’à découvrir le mode Coop, grande partie encore tenue secret mais, au vue de la Campagne solo et de ce Multijoueur sexy, qui en plus ne souffrira d’aucun season pass, Call of Duty Modern Warfare semble bien parti pour s’imposer comme l’un des FPS militaires les mieux huilés de cette génération. Le Captain COD est enfin de retour !



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
80% Excité


À découvrir également
Autres articles

Call of Duty Modern Warfare : un Battle Pass, oui, mais pas de loot boxes ni de micro-transaction Ce Call of Duty Modern Warfare signera un tout nouveau tournant dans l'histoire de la franchise avec un mode économique résolument à la mode.... 1 | 18/10/2019, 10:38
Call of Duty Modern Warfare : le jour J approche, un teaser explosif pour la grosse soirée avec Squeezie et Gotaga Pour la sortie de Call of Duty : Modern Warfare, Activision a décidé de voir les choses en grand avec, la veille de la sortie du jeu, la Modern Warfare Live Battle qui se déroulera dans deux villes différentes. 17/10/2019, 19:00


Derniers commentaires
Par Bob-LE-bob le Mardi 6 Août 2019, 19:42
C'est quoi le futur du jeux vidéo ? Réponse : un jeu multi qui ressemble de plus en plus à un jeux solo. Melangez ça avec un casque vr 16k 120 images/ secondes Et plus personne ne sort de Chez soi.

Répondre
-
voter voter

Par Origane le Jeudi 1er Août 2019, 23:45

likeSmall 42
J'avais fait l'impasse sur Infinite Warfare et Black Ops 4 mais je pense que je vais revenir vers Call of cette année, ce reboot me tente vraiment bcp.

Répondre
-
voter voter

Par Europe1 le Jeudi 1er Août 2019, 21:23
Day one pour moi

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Call of Duty : Modern Warfare

Jeu : FPS
Editeur : Activision
Développeur : Infinity Ward
25 Oct 2019

25 Oct 2019

25 Oct 2019

Zone Membres

Les vidéos
 
Call of Duty Modern Warfare : un carnet de développeur qui nous dévoile les secrets derrière le Capitaine Price
Call of Duty Modern Warfare : un trailer somptueux pour la campagne solo Call of Duty Modern Warfare : un trailer somptueux pour la campagne solo
Call of Duty Modern Warfare : nouveau trailer mouvementé pour le multi Call of Duty Modern Warfare : nouveau trailer mouvementé pour la bêta à venir, cross-play à l'appui
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours