JeuxActuJeuxActu.com

Conférence Sony US

Conférence Sony US

Soucieux de poursuivre la success story PlayStation, Sony vient de frapper un grand coup lors de cet E3 2005 de toutes les révélations, coupant l’herbe sous les pieds à Microsoft. La PlayStation 3 est née. Attention, événement !


Vous en rêviez ? Sony l’aurait-il fait ?

 

Ken Kutaragi est un père heureux. Ses deux premiers enfants, la PSone et la PlayStation 2, ont déjà conquis le cœur de plus de 190 millions de joueurs à travers le monde. Pourtant, aujourd’hui, le 16 mai 2005, dans l’enceinte prestigieuse de Sony Pictures, tous les regards se tournaient vers le futur. Vers celle qu’on appelait déjà PlayStation 3. Pourtant, à quelques minutes du lancement de la conférence, de nombreuses interrogations planaient. En effet, contrairement à Microsoft, Sony s’était enfermé dans le mutisme depuis de longues semaines. A quoi pouvions-nous nous attendre ? Des infos distillées au compte-gouttes ? Des premières démos ? Un design de console présenté ? Une seule certitude, à l’heure où la Xbox 360 truste les médias, Sony se devait de frapper un grand coup.

 

Digital Decade VS HD Era

 

Les premières minutes auront été placées sous le signe des chiffres, des tableaux, des comparaisons, mais aussi des chiffres, de tableaux, voire même de comparaisons. Des données brutes, un rien obscures dont émergent toutefois quelques éléments clefs ! En résumé, avec ses 2 Teraflops au compteur, la PlayStation 3 affiche, sur le papier, une puissance de calcul deux fois supérieure à celle de la Xbox 360. En toute simplicité. Pas de doute, la collaboration entre Sony, IBM, Toshiba et Nvidia semble avoir accouché d’un monstre de technologie, le fameux CELL ! Mais si les chiffres ne rendent pas les coups, les images se sont vite chargées de calmer une assemblée clairement médusée. Sous nos yeux, les démos techniques se succédèrent sur un rythme frénétique. Pour débuter sur un ton léger, Phil Harison (responsable du développement chez Sony Europe) fit mumuse avec des centaines de canards remplissant une baignoire (clin d’œil à l’une des premières démo de la PS2), des milliers de feuilles s’agitant dans le ciel (le bruissement de chacune d’elles étant géré en 5.1), ou encore des explosions avec gestion de particules à gogo, effets de chaleur & co… Des caresses pour nous préparer à notre première baffe technique : la modélisation troublante de réalisme d’Alfred Molina (alias Docteur Octopus dans le film Spider-Man 2) ! Des textures de la peau, aux expressions de visage, en passant par la finesse des éclairages, l’impression de photo-réalisme fut assez prodigieuse. A l’image aussi d’un délire interne à Sony… mêler Spider-Man (dont la typo est aussi celle du logo "PlayStation 3") et Gran Turismo. Une séquence du film a été refaite montrant Spidey sauvant des enfants, alors qu’en contre-bas, une course de GT se déroule. Très "marketé 100% Sony", cette séquence à au moins le mérite de montrer combien jeu et film possèdent désormais la même qualité visuelle sur PS3. Une sensation renforcée lorsqu’il s’agit de faire un tour à Picadilly Circus made in The Getaway 3 ! C’est simple, avec sa foule bigarrée, sa circulation dense et ses monuments ultra crédibles, cette courte séquence souligne l’ambition de Sony : "ne pas copier la réalité… mais la recréer !" Tout un programme cosmique prévu pour le printemps 2006.

 

Le deuxième effet PS3

 

Mais après ses amuses gueules, l’heure était venue de passer aux choses sérieuses et de laisser place à une démonstration "temps réel" du Fight Night Round 3. Un combat bluffant de réalisme, où la douleur marquait des visages à la finesse rarement atteinte. Même si on pourra émettre quelques doutes sur le caractère fondamentalement "real time" de la démo, quelle baffe… dans tous les sens du terme. Envie de tendre la joue gauche ? Ok, alors les amoureux de Final Fantasy ne purent s’empêcher de frissonner en découvrant le remake en 3D de la cinématique d’intro de FF7. Souvenirs… l’arrivée d’Aerith et de Cloud à Midgar version next gen', sidérante de finesse, de classe et de textures méchamment gourmandes ! Un régal qui ne restera malheureusement qu’un fantasme, le président de Square-Enix s’étant empressé de souligner qu’il ne s’agissait là que "d’une démo conçue pour présenter la puissance de la PS3". Impact ultra efficace en tout cas.

 

Lâchez les lions…

 

Vu les mines béates de nombreux journalistes, la conférence aurait pu s’achever là. Nombreux auraient déjà été impressionnés. Mais Sony voulait visiblement enfoncer le clou. Définitivement. Comme pour prouver que son silence des dernières semaines ne dissimulait aucune fébrilité. Le géant nippon l’aura martelé, il n’a pas peur de Microsoft ou Nintendo, et compte bien rester le leader incontesté de la prochaine génération de consoles. Et pour le prouver, une batterie de vidéos de jeux actuellement en développement nous attendait. Avouons-le, le choc fut violent ! Des quelques secondes de Devil May Cry 4, en passant par un Formula One sidérant de réalisme, un Gundam explosif, un Tekken 6 poseur, un Killzone tout simplement a-hu-ri-ssant, un Killing Day shoot ultra efficace, un MotorStorm tonitruant dans l’enfer des courses off-road, un Heavenly Sword alléchant, un shoot d’Insomniac Games à tomber par terre ou un Vision Gran Turismo qui fera pleurer les fans. Oui, Sony a marqué les esprits ! Pour sombrer dans le délire "comparaison", pas de doute, si comme l’assure Sony, ce que nous avons vu représente réellement la qualité des jeux in-game, alors nous sommes face à une vraie révolution visuelle (pour les concepts innovants, il faudra en revanche repasser) ! Oui, si l’on en juge par les conférences Sony et Microsoft, la baffe graphique se prend cruellement du côté de Sony ! Du jamais vu, tout simplement. A noter que Metal Gear Solid 4 a lui aussi été confirmé sur PS3.

 

La culture de la différence

 

Enfin, clou de ce spectacle furieusement relevé, la PlayStation 3 ou plutôt les PlayStation 3 furent dévoilées ! Si le design général reprend l’esprit de la PS2, on notera l’abondance des connectiques, un design moins anguleux et un lecteur en slot in. A noter que, d’entrée Sony semble vouloir proposer plusieurs coloris (gris, blanc, noir). Contrairement à ses concurrentes directes qui ont opté pour le format DVD, la PlayStation 3 utilisera la technologie Blue-Ray Disc. Ce nouveau média à la capacité de stockage impressionnante (54GB en double couche) devrait permettre de faire tenir toutes les folies numériques des créateurs. Des visions présentées en haute définition (1080p pour les possesseurs de HDTV). En vrac on retrouvera aussi 6 ports USB 2.0 (4 en façade et 2 au dos), la prise en charge des Memory Stick et des SD Cards, le WIFI intégrés, la lecture des SACD. Sony mise aussi sur le jeu et les services Online. Grâce à un EyeToy Next Gen, vous pourrez par exemple créer des pages persos consultables par les autres joueurs. Un système de "P2P pour gamer" (échange de sauvegardes, d’objets, etc) sera aussi mis en place. Le PlayStation Network permettra aussi de recevoir des infos, de télécharger des musiques, des vidéos, des démos, et d’autres applications encore tenues secrètes. En ce qui concerne le crucial chapitre manette, ces dernières ont été intégralement relookées avec une forme en boomerang et seront sans fil grâce à la technologie BlueTooth (jusquà 7 pads en simultané, oui, 7 !). Plus surprenant, la PlayStation 3 pourra gérer deux écrans en simultané. A vous de voir s’il s’agira d’un second téléviseur, d’un écran de PC ou de votre PSP ! Des modes distincts seront alors proposés : affichage du jeu en 32 : 9, ou infos annexes présentés, comme pour la connexion GC/GBA. Détail crucial, les fans de la marque PlayStation pourront se réjouir : oui, la PS3 sera bien rétro-compatible avec les jeux PSone et PS2 ! Bien vu.

 

Sur un air de déjà vu…

 

Pas de doute, Sony aura fait une énorme impression. Conférence maîtrisée. Communication aiguisée. Démos souvent sidérantes de beauté (du jamais vu pour certaines). Mais attention, n’oublions pas que Sony est passé maître dans l’art de vendre du rêve. Rappelez-vous l’épisode Dreamcast et l’épisode Emotion Engine. Il avait suffi à Sony d’annoncer des chiffres sidérants sur le papier et des vidéos bluffantes pour faire baver des millions de joueurs. Ces mêmes joueurs qui durent se coltiner, après des mois d’attente, un aliasing omniprésent ou des textures baveuses sur les premiers jeux PS2. Sachons donc garder la tête sur les épaules. Ce que Sony nous a présenté aujourd’hui représente surtout "ce vers quoi la PS3 tendra à terme". Pour le moment, tant que ces vidéos ne se seront pas mutées en "vrais jeux jouables", il faudra se contenter d’espérer. Mais il est bien difficile de ne pas rêver.

 

Ken Kutaragi l’avoue ouvertement : "La qualité visuelle de nos jeux leur permettra d’égaler celle des films". Si la démonstration est ébouriffante, attendons de la voir réellement se concrétiser avec, si possible de beaux graphismes, et du bon gameplay. Ce jour là seulement Sony pourra se féliciter d’avoir révolutionné l’univers du jeu vidéo. Rendez-vous au printemps 2006.





Julien Chièze

le mardi 17 mai 2005
13:21




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


Autres articles

PS5 Portable : Sony dévoile sa nouvelle console, mais à quoi sert-elle exactement ? En rumeur depuis un moment, la console portable de Sony PlayStation a été officialisé durant le PlayStation Showcase du 24 mai 2023. Baptisé "Project Q" en interne chez le constructeur japonais, voici ses fonctions. 24/05/2023, 23:07
PlayStation Access : 7 min de vidéo pour présenter la manette pour les joueurs en situation de handicap Annoncé en janvier dernier lors du CES 2023 de Las Vegas, la fameuse manette PS5 pour les joueurs en situation de handicap vient de se trouver un nom : PlayStation Access. 18/05/2023, 10:37


Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.