JeuxActuJeuxActu.com

Black Panther Wakanda Forever : Est-ce vraiment le meilleur film de la Phase 4 du MCU ?

Black Panther Wakanda Forever : Est-ce vraiment le meilleur film de la Phase 4 d
Grosse pression sur les épaules de Marvel Studios et de Ryan Coogler (le réalisateur), chargés de clôturer la Phase 4 du MCU avec Black Panther Wakanda Forever, un film dont la production a été chamboulée par la mort de son acteur principal : Chadwick Boseman. Comment se remettre debout après une telle perte (inattendue en plus, puisque l'acteur avait caché sa maladie) et par la même occasion nous faire oublier quelques écarts et des productions de mauvais goût tels que She-Hulk et Thor Love & Thunder. Si le film ne réussit pas à maîtriser tous les sujets qu'il aborde, il a au moins le mérite d'avoir été fait avec du coeur. Et ça, ça fait une sacrée différence.

Marvel Cinematic UniverseÇa y est, nous y sommes ! Quinze jours après notre projection presse, nous pouvons enfin faire l'analyse complète de ce Black Panther Wakanda Forever, le tout dernier film de la Phase 4 du MCU. Une Phase 4 compliquée, dont la durée exceptionnelle a aussi abouti à un enchaînement de films et de série à la qualité aléatoire. Pas moins de 7 films à voir au cinéma et 9 séries à suivre sur Disney+, on a quand même eu la forte impression que Marvel ne s’avait plus vraiment où aller, après la fin d’Avengers Endgame. Beaucoup de nouveaux super-héros à introduire, des enjeux réduits à peu de chagrin, de l’humour, beaucoup trop d’humour, lourdingue et jusqu’à l’écœurement… Mais avec le début de la Phase 5 et l’arrivée de Ant-Man 3 Quantumania qui va introduire Kang le Conquérant, l’heure ne semble plus être à la rigolade vraisemblablement… Ça tombe bien, c’est avec cet état d’esprit qu’a été façonné Black Panther Wakanda Forever qui a vraiment mis de côté l’humour. Il y a certes quelques situations amusantes, mais soyez rassuré, il y a zéro blague lourdingue ou malaisante comme on en a pu voir dans Thor Love & Thunder. Et c’était un peu normal, puisque le film est également un hommage à Chadwick Boseman, décédé en août 2020 des suites d’un cancer. En effet, placer des blagues toutes les 10 min dans un film comme celui-ci aurait été tellement déplacé dans ce contexte d’hommage et d’héritage.



SWEET EMOTIONS

Marvel Cinematic UniverseEn lieu et place, de l’émotion, beaucoup d’émotions, surtout au début du film où il a fallu traiter le décès de l’acteur et le justifier scénaristiquement parlant. De ce point de vue-là, les scénaristes n’ont pas voulu s’étaler sur les raisons de sa mort. On ne le voit pas mourir, mais la scène est filmée comme telle, avec le point de vue de sa famille et de sa sœur Shuri qui fait tout pour essayer de le sauver d’un arrêt cardiaque. Elle n’y arrivera donc pas et on assistera aux funérailles, les images avaient été vues dans le trailer puis viendra le moment où le logo Marvel Studios apparaît à l’écran, avec uniquement des images de Chadwick Boseman et le silence, rien que le silence, pas de musique, rien, c’était tellement fort en émotions. Toute la salle retenait son souffle. C'était puissant. Détail qui a son importance, Black Panther Wakanda Forever dure 2h47. C’est long, très long, trop long pour certains. Personnellement, ça ne nous déplaî pas, bien au contraire. On préfère largement qu’un film prenne son temps pour nous raconter les choses correctement qu’un truc rushé qui n’a rien à nous offrir. Malgré tout, on reviendra sur le dernier quart du film, qui précipite pas mal de choses alors que le reste du film prend son temps. C’est assez paradoxal d’ailleurs. Et il est vrai que certains aspects du film auraient pu être raccourcis, ou tout simplement coupés (déso Iron Heart).

Malgré sa longueur, Black Panther Wakanda Forever est un film riche, dense et qui introduit beaucoup de choses. Beaucoup trop d’ailleurs et on peut y voir les modifications du scénario suite à la mort de Chadwick Boseman.

Marvel Cinematic UniverseMalgré sa longueur, Black Panther Wakanda Forever est un film riche, dense et qui introduit beaucoup de choses. Beaucoup trop d’ailleurs et on peut y voir les modifications du scénario suite à la mort de Chadwick Boseman. En effet que Ryan Coogler avait passé un an à écrire le scénario de Wakanda Forever, avant la mort de Chadwick Boseman et qu’il a dû le réécrire suite à cet événement tragique. En 2h47, Black Panther Wakanda Forever traite de nombreux sujets importants. La mort de Tchalla, son héritage et sa succession, le contexte géopolitique après l’ère Endgame et le vibranium qui attire toutes les convoitises, notamment celle de la France, qui est d’ailleurs pas mal représentée dans le film. Il y a quelques séquences où ça parle français, c’est assez marrant. Enfin sauf si vous voyez le film en VF, il n’y aura aucune différence du coup… Il y a aussi l’introduction de Namor et de son peuple Talocan, inspiré de la civilisation Maya et qui est une sorte de miroir du Wakanda, puisque c’est un territoire méconnu, très riche aussi et qui détient également du vibranium en grande quantité. Namor est donc l’égal de Black Panther pour Talocan, c’est un dirigeant qui cherche d’abord à protéger son peuple. A la différence qu’il n’hésite pas à employer la manière forte pour se faire respecter. Il se fait appeler Tutulkan par son peuple, soit le Dieu serpent à plumes. C’est le grand méchant du film et c’est clairement la raison principale pour laquelle vous devez alors voir Black Panther Wakanda Forever. C’est lui le MVP, il crève l’écran à chacune de ses interventions et l’acteur Tenoch Huerta est tellement charismatique qu’il vole littéralement la vedette aux autres personnages. Sauf peut-être à Angela Bassett qui mérite aussi une standing ovation pour sa performance dans le film.

Marvel Cinematic Universe

Mais en gros, vous avez compris, comme dans le premier Black Panther, c’est le méchant qui est l’attraction principale de cette suite. Comme Killmonger qui avait volé la vedette à Tchalla, Michael B Jordan 10 fois plus charismatique que Chadwick. C’est ça qui était malheureux. Black Panther était autoritaire de ouf dans Captain America Civil War, mais dans son propre film, il a été downgradé, c’est tragique. Bah là, c’est pareil, dans Wakanda Forever, c’est Namor qui est le centre d’intérêt de tout. Limite on s’en fout de ce qui se passe aux Wakandais, c’est ça qui est terrible. A cette déficit d’intérêt s’ajoute le fait que Shuri n’a pas les épaules suffisantes pour porter le film malheureusement. On avait des doutes en voyant les trailers, c’est confirmé une fois qu’on sort de la salle. Et pourtant, l’actrice Laetitia Wright donne tout pour être crédible, mais non seulement sa carrure est trop frêle (c’est quand même une brindille physiquement hein), ce qui l’empêche d’être à la hauteur de la stature de Black Panther, mais en plus, elle doit justifier son ascension dans le film. Et ça, c’est un souci d’écriture. Alors, on essaie de le justifier, mais malheureusement, le personnage pâtit de ce qu'elle représentait dans le premier épisode. C’était la sœur intello de Tchalla et non une guerrière. Alors certes, dans les comics, elle devient Black Panther à son tour, mais pas comme ça, pas d’un claquement de doigt, il y a un processus, une évolution. Malheureusement, dans le film, ils n'ont malheureusement pas le temps de s'attarder et ils trouvent un raccourci un peu limite pour justifier tout ça.

 

Alors il y a quand même un truc pas mal que Ryan Coogler a mis en place. Sachant que physiquement, Shuri ne peut pas rivaliser avec Namor, elle utilise sa tête et des astuces stratégiques pour le déglinguer, mais c'est clairement insuffisant. Du coup, pour que l’actrice Laeticia Wright ne soit pas toute seule pour porter ce fardeau, Ryan Coogler a eu l’intelligence de développer les autres persos. Sa mère Ramonda, qui prend de l’importance et surtout de la prestance, avec une Angela Bassett ultra investie et ultra crédible. Clairement, notre deuxième coup de cœur après Namor. Okoye également, qui est là pour assurer la partie action et défendre Shuri, mais aussi Riri Williams, aussi connue sous le nom d’Ironheart. C'est là que le bât blesse, puisque le film n’avait pas besoin de se rajouter une pierre à cet édifice déjà trop chargé. Son introduction dans le MCU est trop légère pour en faire un personnage fort et intéressant. Elle n’aurait pas été là, on n'aurait vu aucune différence, d'autant que son traitement a été bâclé ou survolé, en faisant usage de raccourcis ridicules, faisant d'elle une génie supérieure à Tony Starks du haut de ses 19 ans.

Marvel Cinematic Universe

 

Autrement, on vous rassure, le film a une bonne tenue. C’est bien filmé, c’est assez bien joué, visuellement, c’est plutôt joli, avec une utilisation intelligente des ralentis, pas comme dans Black Adam où c’était l’overdose (au secours !) et surtout, c’est un film qui a des choses à nous raconter. Un peu trop en surface il est vrai, car il faut amorcer la suite du MCU, et sans doute introduire la série Wakanda également, mais au moins, on n’a pas l’impression qu’on nous a pris pour des jambons comme dans Black Adam. Et puis, c’est un film qui a été fait avec du cœur, dans la douleur et qui retombe quand même assez bien sur ses pattes. Breg, vous allez passer un superbe moment.

NOTRE NOTE : 7.5/10

@maximechao

Shuri est-elle vraiment à la hauteur du costume ? #blackpanther #pourtoi #wakandaforever #marvel #mcu #namor #critique #avis

♬ son original - Maxime CHAO


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
75% Osef


À découvrir également
Autres articles

Les Gardiens de la Galaxie 3 : le 1er trailer nous fait croire que c'est la fin pour Rocket Raccoon Il aura donc fallu attendre la CCXP au Brésil pour que Disney et Marvel Studios nous révèlent enfin la première bande-annonce publique pour Les Gardiens de la Galaxie Volume 3. 02/12/2022, 08:08
Black Panther Wakanda Forever : la scène de combat sur le pont a été la plus compliquée, les acteurs en parlent A l'affiche en France depuis le 9 novembre dernier, Black Panther Wakanda Forever fait un très bon démarrage dans le monde. De notre côté, nous avons eu l'occasion d'assister à une des nombreuses conférences de presse. 15/11/2022, 11:15


Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.