JeuxActuJeuxActu.com

F1 2020 : on y a joué, une excellente saison à l'horizon ? Premières impressions

F1 2020 : on y a joué, une excellente saison à l'horizon ?

Tombée dans une relative médiocrité en 2015, la série F1 a remonté la pente grâce aux efforts de Codemasters, au point de devenir une simulation bourrée de qualités ces dernières années, l'épisode 2019 étant de très loin de plus réussi. La bonne nouvelle : c'est que le studio britannique ne semble pas prêt à s'arrêter en si bon chemin, comme nous avons pu le remarquer lors de notre preview de F1 2020. Malgré un contenu extrêmement limité pour cette démo, plusieurs nouveautés sont déjà intégrées, et améliorent encore drastiquement le gameplay et la profondeur du jeu. Le pilotage devient d'ailleurs de plus en plus prenant, avec d'innombrables paramètres à gérer en plus de nos trajectoires et de celles de nos concurrents. Enfilez vos gants ignifugés et coiffez votre casque : voici nos impressions sur F1 2020.


F1 2020Pandémie de COVID-19 oblige, Codemasters n'a pas organisé d'événement cette année pour découvrir l'opus annuel de la série F1, et nous avons du nous contenter d'une démo plutôt chiche en contenu. Avec une poignée de circuits (dont les nouveautés de la saison comme Hanoï et Zandvoort) et deux modes de jeu disponibles, on ne s'attendait pas à grand chose. Quelle erreur ! Même avec cet aperçu frugal, Codemasters a réussi à nous coller une hype monstre. De plus, alors que le coronavirus continue ses affres sur la population, la saison 2020 de F1 n'a toujours pas débuté, et le jeu va donc être probablement la seule solution pour profiter du championnat, ou en tout cas, de ce qu'il aurait du être. Pour l'instant, on voit mal comment la FOA va faire tenir 15 ou 18 GP en une demi-saison (dans le meilleur des cas), tout en limitant les déplacements aux 4 coins du monde. Il semblerait d'ailleurs que les instances dirigeantes réfléchissent à organiser des GP sur des circuits européens qui n'étaient pas prévus au calendrier (Imola, Hockenheim ou encore Portimao). Vous l'avez compris, certains rendez-vous n'auront probablement pas lieu, et le jeu va donc être la seule solution pour vivre ces Grand Prix, qu'il s'agisse de la saison de F1 ou de la F2.

 

LE VISAGE DE LA F1

 

F1 2020Comme l'an dernier, Codemasters a pensé à tous les fans, et à donc intégré en plus de la F1, la saison complète de la F2, mais aussi plusieurs épreuves historiques que nous n'avons pas pu essayer lors de cette preview. Licence officielle oblige, tous les pilotes et toutes les voitures sont identiques à la réalité, à quelques petits détails près. Pour se conformer avec la loi qui interdit la publicité pour les cigarettes (loi Evin en France), le logo "Mission Winnow" (derrière lequel se cache le géant du tabac Philip Morris) a été effacé des flancs de la Ferrari SF 1000, et des combinaisons de Charles Leclerc et de Sebastian Vettel (qui quittera la scuderia dès l'an prochain, l'info officielle étant tombée ce matin). Passé ce détail, tout semble identique à la réalité, de la plaque d'homologation FIA des voitures, au faciès de ses pilotes. En effet, alors que la modélisation des pilotes était jusqu'alors plus qu'aléatoire, les développeurs semblent enfin avoir pris conscience du problème. Désormais, on reconnaît chaque pilote au premier coup d'œil, qu'il s'agisse des stars de la F1, ou des pilotes de F2 (dont le regretté Anthoine Hubert, décédé en 2019, mais qui est présent parmi les pilotes jouables à titre d'hommage). Même les directeurs d'écurie ont désormais un visage qui ne fait plus flipper, et on reconnaît facilement Binotto, Wolff ou Abiteboul. Bien sûr, ces attentions n'ont pas été étendues aux spectateurs ni aux mécaniciens qui officient dans notre box, et dont certains semblent tout droit échappés du musée Grévin au vu de leur faciès.


 

UN PNEU MIEUX

 

F1 2020Si la campagne était absente de notre démo, on pouvait toutefois participer à des GP classiques, même s'il était encore impossible d'activer toutes les séances d'essais. La première grosse nouveauté concerne la gestion de la température des pneumatiques. Jusqu'à présent, la série donnait la température de chaque pneu dans son ensemble, et on devait se contenter de cette valeur pour savoir si on avait fait le bon choix de gommes, ou encore si on se montrait trop agressif envers nos pneumatiques. Désormais, F1 2020 nous donne deux valeurs distinctes. La première valeur correspond à la température de la bande de roulement (qui va donc s'élever très rapidement lorsqu'on glisse, ou que l'on patine), tandis que la seconde nous donne la température au coeur du pneu (plus stable, et qui va conditionner la dilatation de l'air et permettre de savoir à quelle pression gonfler le pneu pour des performances optimales). Avec ces mesures, les essais deviennent encore plus importants, et les spécialistes vont ainsi pouvoir régler leur voiture avec encore plus de précision, puisque l'impact de la pression de gonflage devient donc très important.

 

F1 2020De fait, un pneu sous-gonflé se détériorera extrêmement rapidement, tandis qu'un surgonflage réduira la surface de contact avec le sol, transformant notre bolide en une véritable savonette impossible à contrôler. Pour rester plaqué au sol, il faudra aussi faire confiance à l'aérodynamique, et aux nombreuses surfaces d'appui dont disposent les monoplaces. Si la gestion n'a pas changé depuis les précédents opus, le système de dégât semble avoir été encore affiné, et le moindre contact peut désormais s'avérer désastreux. L'aile avant est en particulier bien plus sensible, avec désormais une dégradation de son bord d'attaque lorsqu'on tond le gazon ou qu'on mord certains vibreurs.

 

Comme sur les vraies F1, en appuyant sur ce bouton, on pourra engager temporairement le système électrique à son maximum, afin de disposer d'un surcroît de puissance

 

F1 2020Heureusement, en cas de problème, on pourra toujours faire changer le nez de la voiture lors d'un arrêt au stand demandé à la voix, via le micro du PC. La reconnaissance vocale est toujours aussi riche et efficace, à condition toutefois de s'exprimer en anglais. Néanmoins, ce système est extrêmement bienvenu dans la mesure ou on va passer pas mal de temps dans les différents menus du volant de notre F1, et ce, même en pleine course. Comme toujours, on pourra modifier à la volée la répartition du freinage, changer entre les différentes cartographiques moteur, naviguer entre les modes d'utilisation de l'ERS (Energy Recovery System, le système hybride de la voiture), et bien sûr passer du panneau d'usure de la voiture et de ses pièces, au tableau des températures (moteur, freins, pneus). Comme tout ceci était trop simple, F1 2020 rajoute en plus un tout nouveau bouton que les joueurs vont devoir apprivoiser : la touche "Overtake". Comme sur les vraies F1, en appuyant sur ce bouton, on pourra engager temporairement le système électrique à son maximum, afin de disposer d'un surcroît de puissance pour gratter Verstappen dans la ligne droite, et avoir assez d'avance pour qu'il ne nous percute pas dans le prochain virage en "défendant sa position". On évitera au passage d'avoir le même genre de comportement, les commissaires étant assez prompts à dégainer les pénalités si on se montre un peu trop fourbe sur la piste.


Notre degré d’attente

F1 2020 s'annonce comme un excellent opus qui ravira sans nul doute les amateurs de monoplace. Avec plusieurs nouveautés intéressantes comme une meilleure gestion de la température des pneumatiques, et l'arrivée du bouton "overtake", le jeu continue d'évoluer vers plus de réalisme, tout en complexifiant la tâche des pilotes. L'aspect visuel est également soigné avec une modélisation des pilotes nettement plus réaliste qu'auparavant, ce qui augure que du bon pour le résultat final. Reste à voir si le reste du jeu sera à la hauteur de l'aperçu qu'on a pu en avoir, mais pour l'instant, on vous avoue qu'on attend F1 2020 avec l'esprit particulièrement serein. Espérons que ce qui avait fait la force de l'opus 2019 sera reconduit et amélioré, notamment le début de la carrière en F2 avec un mini-scénario tout à fait crédible, qui nous plongeait dans la vie d'un rookie du championnat. On touche du bois.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef


À découvrir également
Autres articles

F1 2020 : une vidéo de gameplay en Azerbaïdjan, c'est le pilote Antonio Giovinazzi qui régale F1 2020 fait une nouvelle fois parler de lui à travers une vidéo de gameplay inédite mise en ligne par Codemasters. L'occasion de découvrir le circuit de Bakou, en Azerbaïdjan. 1 | 05/06/2020, 16:12
F1 2020 : un nouveau trailer consacré à la Deluxe Schumacher Edition Codemasters nous a gentiment fait parvenir un nouveau trailer de F1 2020 consacré, cette fois-ci, à la Deluxe Schumacher Edition. 1 | 04/06/2020, 16:29


Derniers commentaires
Par BettyIO82 le Samedi 6 Juin 2020, 14:32

likeSmall 1
Lеs mamans lоcalеs оnt besoin dе sеxe аnonyme!
Envoyеz un mеssagе еt demаndez à bаisег!
----
http://xxlady.xyz


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







F1 2020

Jeu : Course
Développeur : Codemasters
10 Juil 2020

10 Juil 2020

10 Juil 2020

10 Juil 2020

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.