JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC

Test Warcraft III Reforged : le remaster qui fait un peu mal au culte...

Test Warcraft 3 Reforged : le remaster qui fait un peu mal au culte...
La Note
10 20

Warcraft III Reforged aurait pu (aurait dû !) être un remake majeur, à la hauteur du culte voué au RTS original. Finalement, il n'en est rien. On a droit à un service minimum, une finition approximative, des fonctionnalités manquantes, et beaucoup de promesses non tenues. Le downgrade par rapport à ce qui a été montré à la Blizzcon 2018 est assez violent, et la déception est donc à la hauteur de l'attente : très élevée. Heureusement pour Blizzard, la qualité du matériau d'origine permet tout de même d'éviter le naufrage le plus total. Sur le fond, le jeu conserve la plupart de ses atouts et il n'est pas complètement désagréable de pouvoir profiter d'une version graphiquement plus évoluée que la mouture 2002. A vous maintenant de décider si un tel travail mérite réellement de sortir trente euros de votre poche. Un indice chez vous : de nombreux joueurs cherchent actuellement à se faire rembourser...


Les plus
  • Des modèles 3D plus détaillés
  • Frozen Throne est inclus
  • Un gameplay toujours aussi efficace
  • Une campagne qui n'a pas trop vieilli
Les moins
  • Une interface pas meilleure qu'à l'époque
  • Pas de bouton avant/après instantané
  • Une qualité graphique assez disparate
  • Des bugs, du lag, des fonctionnalités manquantes...
  • Gros downgrade et gros mensonges !


Le Test

Warcraft III Reign of Chaos et son extension The Frozen Throne ont marqué le début des années 2000, à une époque où Blizzard jouissait encore d'une excellente réputation parmi les joueurs. On peut même considérer que ces deux jeux figurent parmi les plus grands succès de tous les temps dans le domaine de la stratégie temps réel. Dans ces conditions, il n'est guère étonnant qu'un remaster voie le jour, près de vingt ans après la première apparition de Warcraft III. Mais Blizzard est-il encore capable de réaliser des coups de maître ? Rien n'est moins sûr...


Warcraft III : ReforgedDifficile de faire plus culte que Warcraft III ! Le jeu est un monument de la stratégie temps réel, il a posé les bases scénaristiques de World of Warcraft (qui est lui-même devenu un monument parmi les MMORPG), et il a carrément engendré un genre à part entière, sous la forme du MOBA ! Dans ces conditions, l'annonce d'un remaster il y a un peu plus d'un an à la Blizzcon 2018 a suscité un réel enthousiasme de la part des fans. Depuis, la communication de Blizzard sur ce projet s'est faite nettement plus discrète, et nous allons voir que ce n'était pas forcément bon signe. Mais avant d'aborder les sujets qui fâchent, il convient de rendre hommage à ce qui a fait la force de Warcraft III par le passé, et qui permet aujourd'hui à Warcraft III Reforged de ne pas avoir totalement la tête sous l'eau. Selon l'expression consacrée, le troisième volet de Warcraft fut l'épisode de la maturité pour la série. En intégrant des éléments de gameplay issus des jeux de rôle dans la structure habituelle des jeux de stratégie, Blizzard a ouvert le genre à un plus grand public sans jamais le dénaturer.



Warcraft III : ReforgedEn plus des unités de base habituelles, le jeu nous propose différents héros capables de monter en niveau, de déclencher des compétences spéciales, et de porter des objets particuliers dans un mini-inventaire.  En se baladant dans les maps de la campagne principale, on peut même tomber sur des petites quêtes annexes (retrouver un personnage égaré, abattre telle ou telle créature…) et recevoir une sympathique récompense une fois la mission accomplie. Tout cela se rajoute aux concepts habituels des RTS (création de bâtiments, entraînement d'unités, formation de groupes…)  sans les remplacer ni les piétiner. Le scénario est quant à lui loin d'être anecdotique dans le lore de Warcraft, puisqu'il suit le périple du prince Arthas et l'avènement du Roi Liche. Rejouer à Warcraft III dix-huit ans plus tard nous donne également le plaisir de retrouver des personnages devenus encore plus importants et iconiques depuis la sortie de World of Warcraft, tels que Thrall, Jaina Portvaillant, Sylvanas Coursevent ou encore Kel'Thuzad.

 

ZOG ZOG OU PAS GLOP PAS GLOP ?

Warcraft III : ReforgedBref, vous l'aurez compris : rejouer à Warcraft III en 2020 reste plaisant, le gameplay et la campagne solo n'ayant pas trop souffert du temps passé. Pour les graphismes il ne pouvait évidemment en être de même, et un bon ravalement de façade s'imposait. Et c'est là que le jeu commence à souffler le chaud et le froid (avant de carrément nous glacer les os...). On peut par exemple désormais jouer dans de très hautes résolutions et dans un format large, ce qui est naturellement une bonne chose. Le changement graphique le plus drastique et le plus positif concerne les modèles 3D des unités, qui passent d'un faible nombre de polygones plus ou moins reconnaissables à une représentation très détaillée des personnages, que l'on identifie du coup beaucoup plus facilement. On pourra tout de même noter ici ou là quelques problèmes de proportions, comme ce passage du massacre de Stratholme où le prince Arthas semble quasiment aussi grand que les maisons contaminées qu'il doit épurer. Et les animations de combats semblent parfois moins variées que celles de 2002. De manière plus diffuse, on ressent un manque d’homogénéité dans la direction artistique et, contrairement aux personnages, les décors ne paraissent pas forcément plus beaux que ceux du jeu original. Et maintenant accrochez-vous car on va commencer à remuer le couteau dans la plaie. Tout d'abord, le jeu souffre de problèmes de performances jusque dans ses menus ! On ressent par exemple de la latence lorsqu'on clique sur certaines icônes. Inutilement confus, ces menus nous proposent par ailleurs de "quitter la campagne" ou "continuer" après chaque mission, ce qui amène dans les deux cas au même écran… à partir duquel on peut à nouveau quitter le jeu ou le poursuivre.

Warcraft III : ReforgedUn petit tour dans les options nous a également permis de constater qu'il était impossible de changer les commandes la caméra (histoire de pouvoir la déplacer en ZQSD plutôt qu'avec les antiques touches fléchées.). Le lancement du jeu se fait sur un écran noir ponctué d'un pauvre curseur abandonné, puis se poursuit sur une petite interface dépourvue de tout signe de vie et qui disparaît une fois la connexion aux serveurs effectuée. Une simple animation ou un message informatif n'auraient pas été de trop précisant ce qu'il se passe en arrière-plan n'auraient pas été de trop. Vous pensez qu'on pinaille ? Attendez, ce n'est pas fini. Pendant plusieurs heures nous avons eu droit à un bug qui nous empêchait carrément de profiter de la moindre parcelle de la campagne solo. Chaque lancement de mission aboutissait immédiatement à un écran de défaite, avant même que l''on aie pu voir s'afficher quoi que ce soit. Le manque de finition est flagrant. On peut également pester sur l'interface utilisateur, qui était déjà l'un des rares points faibles du jeu original. Elle n'a quasiment pas été remaniée et paraît donc encore plus dépassée à l'heure actuelle. Le plus frustrant à ce sujet ? Sur les vidéos de gameplay présentées à la Blizzcon 2018, une interface bien plus discrète, moderne et élégante était présente !

 

LES PROMESSES NON TENUES DE LA BLIZZCON

Warcraft III : ReforgedSi la Blizzcon 2018 a joué un rôle majeur dans le nombre de précommandes de Warcraft III Reforged, la vraie-fausse interface n'a pas été la seule promesse non tenue. On peut même parler de publicité mensongère en ce qui concerne les scènes cinématiques. En effet, Blizzard nous promettait quatre heures de cinématiques retravaillées et donnait notamment en exemple l'introduction de la sixième mission de la campagne des humains. On pouvait y observer des mouvements de caméra dynamiques, des gros plans en champ-contrechamp et des animations dédiées à cette séquence. La comparaison avec la scène à laquelle on a droit au final fait franchement mal au derche, puisqu'on doit finalement se contenter d'une caméra "RTS" placée très en hauteur et de personnages qui se dandinent maladroitement afin de simuler quelques mouvements. Oubliez donc tout aspect cinématographique et toute animation spécifique pour les scènes cinématiques en jeu. Quant aux scènes précalculées, elles sont pour la plupart identiques à celles de 2002. Ceux qui espéraient qu'elles soient toutes refaites à la manière de la séquence d'introduction en seront pour leurs frais.



Warcraft III : ReforgedOn peut également regretter l'absence de commande permettant de basculer en temps réel entre la version Reforged et la version classique, une possibilité qui n'avait pourtant pas été oubliée dans StarCraft Remastered. Ici, pour retrouver les graphismes d'antan, il faut impérativement quitter la partie en cours et passer par le menu principal. Et l'air de rien, cette commande cache en réalité une mauvaise nouvelle supplémentaire ! En effet, les possesseurs de la version classique de Warcraft III se voient imposés le téléchargement de 30 Go de données et n'ont désormais d'autre choix que de passer par les menus et l'infrastructure de réseau "Reforged". Le bouton permettant d'enclencher les graphismes améliorés est alors grisé pour eux. Problème : Warcraft III Reforged fait moins bien que son aîné sur bien des points et ne donne plus accès à certaines campagnes personnalisées, aux profils de joueurs, aux clans, aux classements compétitifs et à quelques autres fonctionnalités encore. Cerise pourrie sur le gâteau : une nouvelle clause dans les conditions d'utilisation que personne ne lit indique que les modes de jeu créés par les joueurs appartiennent automatiquement à Blizzard (on ne sait jamais qu'un nouveau DOTA voie le jour...). Bref, nouveaux venus et anciens joueurs : tout le monde est puni à travers ce Warcraft III Reforged ! Devant l'ampleur du scandale (le jeu se paye tout de même le luxe d'être le moins bien noté de tous les temps par les utilisateurs de Metacritic...), il y a fort à parier que Blizzard présente ses excuses d'ici peu et fournisse quelques patchs salvateurs. Comme dirait notre ami le péon orc : "du travail, encore du travail…".



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef


À découvrir également
Autres articles

Warcraft III Reforged : face à la vindicte, Blizzard rembourse les joueurs qui le désirent Après plusieurs dizaines de milliers de critiques négatives sur Metacritic, et une note utilisateur qui est la plus basse jamais enregistrée, Blizzard vient de décider de rembourser sans conditions le jeu à ceux qui le demandent. 04/02/2020, 10:32
Warcraft III Reforged : les joueurs lui attribuent la pire note de l'histoire de Metacritic Si vous suivez l'actualité du jeu vidéo, et celle de Blizzard en particulier, vous savez que Warcraft III : Reforged est au coeur d'une grosse polémique en ce moment, au point que les joueurs se vengent via le review bombing. 03/02/2020, 15:08


Derniers commentaires


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Warcraft III : Reforged

Jeu : Stratégie
Editeur : Activision Blizzard
Développeur : Blizzard Entertainment
29 Jan 2020

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Warcraft III Reforged : le remake du jeu de stratégie culte annoncé à la BlizzCon 2018
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.