JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Rainbow Six Siege : le FPS qui explose tout sur son passage ?

Test Rainbow Six Siege sur PC
La Note
16 20

Rainbow Six Siege est un bon jeu qui revendique clairement sa place dans le marché des FPS compétitifs grâce à son gameplay nerveux et très intelligent, qui met l'accent sur le teamplay et la tactique. Avec la possibilité de détruire une grande partie des surfaces, les maps proposent une multitude d'approches, ce qui contribue à augmenter la durée de vie du titre, tout en multipliant les possibilités en termes de tactiques possibles. On regrettera juste le contenu solo vraiment faiblard, et la nécéssité d'avoir une très bonne connexion pour être correctement matchmaké. Il faudra donc avoir pas mal d'amis connectés au même moment pour pouvoir tirer la quintessence du jeu. De même, on espère que les micro-transactions ne ruineront pas le plaisir de jouer en avantageant trop largement les joueurs qui en abusent. Néanmoins bourré de bonnes idées, Rainbow Six Siege est un jeu que l'on peut aisément recommander aux joueurs adeptes du FPS compétitif.  


Les plus
  • Les spécificités de chaque opérateur
  • Le gameplay bien équilibré
  • La destruction des décors très bien faite
  • L'expérience teamplay poussée au maximum
  • Le moteur Havok qui envoie du gras
Les moins
  • Des bugs vraiment louches
  • Un contenu très limité
  • Nécessite une bonne connexion pour être correctement matchmaké
  • Les micro-transactions


Le Test

Ubisoft réactive la licence Rainbow Six en 2015 avec l'épisode Siege. Un jeu qui reprend des bases très classiques vues maintes fois dans Counter-Strike par exemple, mais en y ajoutant un moteur de destruction très abouti qui permet de très nombreuses fantaisies dans la manière d'aborder les maps et les situations. De même, le système des opérateurs ayant tous des capacités différentes donne une dimension stratégique inédite à la composition de l'équipe dans le genre des FPS tactiques. Que vaut Rainbow Six Siege ? Notre verdict tout de suite !


Tom Clancy s Rainbow Six SiegeAvec un marché du FPS tactique compétitif bien saturé entre l'ogre Counter-Strike : Global Offensive et de nombreux autres jeu comme Call of Duty, ou même Halo, il devient dur de se faire une place au soleil et dans le cœur des joueurs. Pour arriver à ses fins, Ubisoft a donc parié sur Rainbow Six Siege, un jeu qui mêle habillement éléments classiques et nouvelles features afin de se démarquer de la masse. Pour ce faire, le studio de développement a misé sur la mode actuelle de la déco d'intérieur mais en laissant tomber les astuces cheaps de Valérie Damidot remplacées ici par du C4 et des rafales de balles. Vous l'avez compris, la force principale de Rainbow Six Siege est de vous proposer un moteur de destruction particulièrement abouti qui vous permettra de moduler les maps selon votre bon vouloir. Le jeu parie donc sur des maps assez vastes (l'avion étriqué de la version Alpha faisant figure d'exception) qui vont vous autoriser un maximum d'options tactiques pour votre entrée en la matière. Un nombre tellement élevé qu'Ubisoft a intégré une phase de reconnaissance lors de chaque début de partie.

 

LE DILEMNE DE L'ARTILLEUR

 

Tom Clancy s Rainbow Six SiegeConcrètement, chaque partie multi se déroule de la même manière. Deux équipes de cinq joueurs s'affrontent sur une map quasiment à huis clos, sachant que la partie se joue sur quatre manches, et cinq en cas d'égalité à l'issue de la quatrième. Une fois la map chargée et votre équipe attribuée (team bleue ou orange), vous découvrez de quel côté vous allez jouer entre attaque ou défense. De manière classique un objectif vous sera présenté. Il s'agira soit d'un otage à évacuer, soit d'une bombe à désamorcer sur deux, ou bien d'un container unique à sécuriser en restant à proximité. L'équipe qui attaque doit remplir l'objectif ou annihiler l'équipe adverse, tandis que l'équipe en défense devra tuer l'équipe ennemie ou bien conserver son objectif intact jusqu'à la fin du temps imparti, qui est généralement de quatre minutes. L'étape suivante consiste à constituer son équipe en choisissant parmi les 20 opérateurs disponibles (issus des unités d'élite comme le GIGN, le SWAT, les SAS, le GSG9 ou les Spetsnaz russes), sachant que dix sont réservés à l'attaque, et les dix autres à la défense. La composition de votre équipe s'avère cruciale puisque vous devrez choisir les opérateurs les plus aptes à lutter contre ceux choisis par l'ennemi, sachant qu'évidemment on ne connaît pas la composition de l'équipe adverse avant d'avoir vu les joueurs en pleine partie. Vaut-il mieux prendre Thermite et profiter de ses charges capables de tout perforer, ou à l'inverser opter pour Montagne pour lancer l'assaut planqué derrière son bouclier massif et ainsi protéger le reste de l'équipe ? Le dilemme reste le même en défense. Doit-on opter pour Tachanka qui peut découper les murs avec sa mitrailleuse lourde, ou choisir Castle et ses plaques de blindage ultra-renforcé ? Qu'importe votre tactique, il sera difficile d'avoir une équipe optimale face à l'ennemi, ce qui oblige à imposer un travail d'équipe sans faille afin de tirer le profit maximum des capacités de sa team.
 

Qu'importe votre tactique, il sera difficile d'avoir une équipe optimale face à l'ennemi, ce qui oblige à imposer un travail d'équipe sans faille afin de tirer le profit maximum des capacités de sa team.


Tom Clancy s Rainbow Six SiegeUne fois les choix réalisés, il ne reste plus qu'à entrer dans le vif du sujet : l'affrontement. Chaque partie commence par un pré-round de 40 secondes durant lesquelles les assaillants vont devoir utiliser leurs robots pour trouver l'objectif, mais aussi déterminer qui est dans l'équipe adverse et quelles sont les meilleures voies d'accès. Pendant ce temps, les défenseurs devront transformer leur planque en une véritable forteresse imprenable grâce aux rideaux pour blinder les murs, et à la myriade de pièges disponibles pour les opérateurs défensifs, mais également détruire toutes les caméras et les drones ennemis pour tenter de conserver l'anonymat. Enfin, lorsque débute l'action, il ne reste plus qu'à remplir les objectifs en priant pour avoir fait les bons choix tactiques. Au niveau du gameplay, Rainbow Six Siege est assez classique avec des commandes de FPS traditionnelles. On notera tout de même la présence des grappins, très à la mode en ce moment ; d'Assassin's Creed Syndicate à Just Cause 3 en passant par Batman Arkham Knight ou bien encore Far Cry 4. Ces derniers vont vous permettre d'escalader à peu près n'importe quelle façade, tout en offrant la possibilité de rentrer par les fenêtres, et même de choisir dans quel sens vous voulez vous placer sur la corde (tête vers le haut ou le bas), histoire de profiter du meilleur angle de tir possible. Le jeu est extrêmement fluide, testé toutes options graphiques à fond sur une NVIDIA GTX 980, et le jeu oscillait entre 140 et 85fps compteur à l'appui, tandis que les animations sont assez riches, à l'image de la boucle de bandoulière qui bouge sur vos armes.

Techniquement, le jeu est également très propre grâce au moteur Havok qui permet d'impressionnantes destructions, tout en affichant de jolies textures, l'ensemble étant assujetti à une physique très convaincante.


Tom Clancy s Rainbow Six SiegeTechniquement, le jeu est également très propre grâce au moteur Havok FX intégré au RealBlast de chez Ubisoft Montréal qui permet d'impressionnantes destructions, tout en affichant de jolies textures, l'ensemble étant assujetti à une physique très convaincante. Une attention spéciale a également été apportée aux bruitages et à la spatialisation du son, puisqu'on passe désormais de longs moments à écouter les murs se faire ouvrir à l'explosif, ou les barbelés tinter sous le pas des ennemis, donnant ainsi de précieuses informations quant à leur emplacement. Au niveau du tir, on ne va pas se mentir, l'expérience est très abordable avec aucune balistique et un feeling assez arcade qui s'emboîte parfaitement avec le reste du jeu, bien ancré dans un style à mi-chemin entre hardcore gaming et casual, une sorte de Racedriver GRID du FPS en quelque sorte. Comme dans un Counter-Strike, une fois tué, il ne vous restera plus qu'à être le spectateur des exploits de vos équipiers, mais un spectateur actif. Décédé, vous aurez accès au feed de toutes les caméras encore intactes sur le niveau et vous devrez donc continuer à abreuver vos équipiers d'informations cruciales sur la position des ennemis.

 

UNE VRAIE BOMBE ?

 

Tom Clancy s Rainbow Six SiegeSorti du multijoueur, Rainbow Six Siege propose un contenu solo minimaliste. Un mode tutoriel vous proposera ainsi de regarder trois vidéos qui expliquent les bases du jeu, tandis que le mode "Loup Solitaire" vous enverra remplir des missions solo face à des armées d'I.A. qui peuvent s'avérer très coriaces et même retorses lorsque vous optez pour la difficulté réaliste. Vous pourrez aussi vous faire la main sur les "Situations" qui sont 10 missions uniques destinées à vous faire expérimenter toutes les subtilités de jeu. Vous passerez ainsi en revue la plupart des opérateurs et leurs gadgets, tandis que vous pourrez découvrir les maps proposées par Ubisoft. Toutes ces missions seront jouables en solo uniquement, sauf la dernière qui introduit le jeu en équipe et demande alors une équipe complète pour pouvoir être menée à bien. Chaque mission proposera des objectifs à réaliser qui seront rémunérateurs en thunes et en XP, sachant que plus vous optez pour des bots hargneux, plus la récompense sera généreuse. L'argent servira ainsi à débloquer les opérateurs dont vous aurez besoin pour jouer en multi, mais aussi à customiser vos armes avec moult accessoires, des viseurs en passant par les poignées et les cache-flammes, sans oublier de savoureuses peintures bien jacky. L'XP vous servira quant à elle à profiter de nouvelles fonctionnalités dans le jeu, et à débloquer de nouvelles modifications pour vos armes. Impossible de lancer une partie privée avant le niveau 5, oubliez cette crosse réservée au niveaux 10 et plus. Bref, un système de grinding pas très contraignant mais qui pourrait à terme décourager de nouveaux arrivant à se jeter dans le bain de Rainbow Six Siege. Le problème est d'autant plus embêtant qu'Ubisoft a mis en place un système de micro-transactions qui va permettre aux joueurs les plus riches de pouvoir s'offrir des boosters d'XP et des cartes permettant de renflouer leurs finances dans le jeu. Les développeurs nous ont assuré qu'il n'y aurait aucun avantage, mais on attend tout de même de pouvoir s'en assurer car les joueurs qui doivent grinder pourraient se lasser d'affronter des personnages suréquipés grâce à leur compte en banque bien garni.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
82% Excité


À découvrir également
Autres articles

Rainbow Six Siege : l'opération Phantom Sight nous emmène dans un chalet de Courchevel Rainbow Six SIege et son énorme communauté n'ont pas été oubliés lors de la conférence E3 2019 d'Ubisoft, le FPS ayant eu droit à un joli trailer qui nous dévoile l'opération Phantom Sight avec ses nouveaux opérateurs. 11/06/2019, 00:23
Rainbow Six Siege : une suite sur Xbox Scarlett et PS5 ? Ubisoft répond Dans une interview accordée récemment au Daily Star, Ubisoft Montréal a été interrogé sur une éventuelle suite de Rainbow Six Siege. 03/06/2019, 16:38


Derniers commentaires
Par Le Goualec le Mercredi 9 Décembre 2015, 19:28
Le jeu est cool je l'adore

Répondre
-
voter voter

Par m73 le Mercredi 2 Décembre 2015, 23:42

likeSmall 1
amiga112 a écrit:
Cedric123456789 a écrit:
amiga112 a écrit:
amiga112 a écrit:Bon les micros transactions ... sans moi. Par contre, je trouve le jeu bien sympa ! après, il va falloir trouver 4 bon Mates pour de superbe parties ! (Perso, ça va enfin me changer de CS ... qui, me lasse maintenant).Amicalement AmiGa!
J'ai oublié de préciser, que le jeu tourne à fond les ballons sur ma config : 780 GTX 3G, I5 4790, et 8 Go ddr3. voili voilou !
Une chance, vu les textures dégueux .... bon après ta qd même une GTX780 ...par-contre je trouve je jeu lent comparer a un COD ou BF ..
C'est pas le même jeu, je pense que c'est plus comparable à "Counter Strike" qu'à "COD" ou "BF", mais maintenant que tu le dis, je viens de repenser à ma 1er partie, et aux déplacements de mon perso, même en sprint qui m'a parue "mollassonne" c'est vrai ... pour ma part je trouve que c'est un bon jeu, maintenant reste à voir l'avenir du jeu et la communauté.Amicalement AmiGa.


Rien n'est comparable à CS :)


Répondre
-
voter voter

Par amiga112 le Mardi 1er Décembre 2015, 21:25

likeSmall 6
Cedric123456789 a écrit:
amiga112 a écrit:
amiga112 a écrit:Bon les micros transactions ... sans moi. Par contre, je trouve le jeu bien sympa ! après, il va falloir trouver 4 bon Mates pour de superbe parties ! (Perso, ça va enfin me changer de CS ... qui, me lasse maintenant).Amicalement AmiGa!
J'ai oublié de préciser, que le jeu tourne à fond les ballons sur ma config : 780 GTX 3G, I5 4790, et 8 Go ddr3. voili voilou !
Une chance, vu les textures dégueux .... bon après ta qd même une GTX780 ...par-contre je trouve je jeu lent comparer a un COD ou BF ..
C'est pas le même jeu, je pense que c'est plus comparable à "Counter Strike" qu'à "COD" ou "BF", mais maintenant que tu le dis, je viens de repenser à ma 1er partie, et aux déplacements de mon perso, même en sprint qui m'a parue "mollassonne" c'est vrai ... pour ma part je trouve que c'est un bon jeu, maintenant reste à voir l'avenir du jeu et la communauté.

Amicalement AmiGa.


Répondre
-
voter voter

Par Cedric123456789 le Mardi 1er Décembre 2015, 19:53

likeSmall 43
amiga112 a écrit:
amiga112 a écrit:Bon les micros transactions ... sans moi. Par contre, je trouve le jeu bien sympa ! après, il va falloir trouver 4 bon Mates pour de superbe parties ! (Perso, ça va enfin me changer de CS ... qui, me lasse maintenant).Amicalement AmiGa!
J'ai oublié de préciser, que le jeu tourne à fond les ballons sur ma config : 780 GTX 3G, I5 4790, et 8 Go ddr3. voili voilou !


Une chance, vu les textures dégueux .... bon après ta qd même une GTX780 ...

par-contre je trouve je jeu lent comparer a un COD ou BF ..


Répondre
-
voter voter

Par amiga112 le Mardi 1er Décembre 2015, 15:29

likeSmall 6
amiga112 a écrit:Bon les micros transactions ... sans moi. Par contre, je trouve le jeu bien sympa ! après, il va falloir trouver 4 bon Mates pour de superbe parties ! (Perso, ça va enfin me changer de CS ... qui, me lasse maintenant).Amicalement AmiGa!
J'ai oublié de préciser, que le jeu tourne à fond les ballons sur ma config : 780 GTX 3G, I5 4790, et 8 Go ddr3. voili voilou !


Répondre
-
voter voter

Par amiga112 le Mardi 1er Décembre 2015, 15:25

likeSmall 6
Bon les micros transactions ... sans moi. Par contre, je trouve le jeu bien sympa ! après, il va falloir trouver 4 bon Mates pour de superbe parties ! (Perso, ça va enfin me changer de CS ... qui, me lasse maintenant).

Amicalement AmiGa!


Répondre
-
voter voter
1

Par stingslayer le Mardi 1er Décembre 2015, 11:25
Sur ps4 graphisme de ouf !

Répondre
-
voter voter

Par Sub zero le Mardi 1er Décembre 2015, 10:27
Tout simplement le meilleur fps auquel j'ai joué. Un jeu mature, intelligent et ultra immersif. Il m'est désormais impossible de rejouer à un battlefield, l'écart de qualité entre les deux jeux est hallucinant.

Répondre
-
voter voter
2

Par Toll_Khyenn le Mardi 1er Décembre 2015, 9:42

likeSmall 625
Quand je vois ce que vous lui reprochez et la note finale, je me demande si Ubi vous a pas parlé avant... :lol:

Répondre
-
voter voter

Par m73 le Mardi 1er Décembre 2015, 9:40

likeSmall 1
Un jeu que j'aimerai bien avoir sur Ps4 pour jouer pépère mais je pense que l'expérience PC est meilleure, reste à voir si ma 7970 peu suivre ou pas ?

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 12 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Tom Clancy's Rainbow Six Siege

Jeu : FPS
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Montréal
1 Déc 2015

1 Déc 2015

1 Déc 2015

Zone Membres

Vos Notes :
15/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.