JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test PES 2021 : une mise à jour qui mérite quand même le détour ? Notre verdict

Test PES 2021 : une mise à jour qui mérite quand même le détour ? Notre verdict
La Note
17 20
eFootball PES 2021 Season Update est gratifié de la même note que son prédécesseur, car s’il corrige bon nombre de défauts de structure, de gameplay et d’optimisation en ligne du jeu, il ne masque pas, politique de MAJ oblige, les carences importantes en termes de contenu et certains bémols liés au moteur physique. En tout cas, il s’agissait d’assurer une bonne transition avant l’arrivée d’un PES 2022 développé depuis des mois dans le secret pour les consoles nouvelle génération. A ce prix-là, elle est assurée.

Les plus
  • Une jouabilité plus agréable
  • Des bugs de collisions et des gestes parasites quasiment effacés
  • Le jeu en ligne plus stable
  • Son prix
Les moins
  • Rien de neuf niveau modes de jeu
  • Le matchmaking en ligne, beaucoup trop long
  • Un gameplay en défense très (trop) compliqué à prendre en main
  • Pas tous les transferts avant fin octobre
  • Une interface toujours aussi atroce


Le Test
En choisissant d’afficher sa volonté de jouer la stabilité cette saison avec une mise à jour du volet précédent, Konami a devancé la concurrence et annoncé la couleur : il faudra sérieusement compter avec PES dans un an sur consoles nouvelle génération. En attendant, il faut bien composer avec ce PES 2021 Season Update qui, sur le papier, est annoncé comme un simple ajustement des effectifs. Mais à l'arrivée, il est un tout petit plus que ça.

Un trailer somptueux – probablement l’un des meilleurs, si ce n’est LE meilleur de la licence – que l'on doit au frenchy Weedens, une jaquette qui associe pour la première fois de leur carrière les monstres du football mondial que sont Lionel Messi et Cristiano Ronaldo : en guise de lancement, eFootball PES 2021 Season Update a mis les petits plats dans les grands. Histoire de marquer le coup, aussi, en rappelant que la simulation de Konami dégaine encore cette année plus tôt que son concurrent historique FIFA. Donner le coup d’envoi, c’est bien. Répondre présent sur le terrain, c’est mieux. Que vaut donc ce Season Update ? Comme son nom l’indique très bien, PES 2021 est l’exacte copie de son prédécesseur. Si les couleurs des menus ont changé, leur structure reste la même. En clair, si l’interface ne vous avait pas séduit un an plus tôt, il n’y aura pas de miracle cette saison ; et les temps de chargement sont toujours aussi longs. A ce niveau-là, RAS.

eFootball PES 2021

 

C’est manette en main, et uniquement là, que l’on peut ressentir finalement le poids du changement apporté par PES 2021.

 

Idem pour les équipes proposées, hormis la perte de deux clubs italiens historiques (le Milan AC et l’Inter Milan) et le changement de nom de certains clubs non licenciés, afin de mieux les identifier, ce qui n’est pas toujours simple. Evidemment, passer par les habituels patchs permet de contourner le problème. Pour clôturer le chapitre sur le manque d’innovations, le contenu est identique. Cette année encore, la Ligue des Masters sera au rendez-vous, tout comme "Vers une Légende", les modes en ligne "Divisions" et "MatchDay", et "MyClub" Ce dernier fait toujours office d’attraction principale malgré le peu de contenu à se mettre sous la dent. La politique de grind est plus accessible que chez la concurrence, et il y a l’ajout des Iconic Moment Players, des cartes mettant en avant certains moments-clés des plus grandes stars du football.

 

UN GAMEPLAY PLUS FLUIDE, MAIS MOINS ACCESSIBLE

 

C’est manette en main, et uniquement là, que l’on peut ressentir finalement le poids du changement apporté par PES 2021. Plus de fluidité, plus de liberté de mouvement : si les joueurs conservent leur inertie et doivent tout décomposer, ils sont un peu moins sur des rails en termes de déplacement et ont tendance à être plus incisifs, notamment dans les dribbles qui sortent plus facilement, et sont donc plus efficaces. Il en est de même pour le jeu tout court, avec un peu plus de facilité à jouer au sol, à condition de ne pas tout faire dans la précipitation et de respecter certains fondamentaux (les pieds forts des joueurs, leur qualité technique), sous peine de les voir réaliser des gestes non voulus – par exemple, une longue passe forte vers l’avant alors que l’on souhaitait effectuer une simple passe courte.



Ce regain du jeu offensif n’est pas sans conséquence : derrière, il s’agira de jouer avec intelligence et flexibilité, notamment sur les balles en profondeur qu’il faudra anticiper, sous peine d’être puni quasi systématiquement à chaque fois. Même principe pour le pressing qui ni évident à appréhender quand on le subit, ni évident à mettre en place sans trop s'exposer. Bref, il y a tout de même du réapprentissage à faire en démarrant l’aventure sur ce Season Update : une bonne chose pour ceux déçus par le gameplay parfois instable de PES 2020, tandis que les nouveaux arrivants – surtout ceux venant de FIFA – vont devoir prendre le temps de tout comprendre défensivement parlant. D’autres ajouts sont là, moins visibles. On ne parle pas des gardiens à la vivacité et à l’intelligence rehaussée, mais plutôt aux cinématiques d’entrée et leurs nouvelles séquences, au graphisme un poil encore plus beau que l’an passé, ainsi qu'à la modélisation de joueurs toujours aussi réussie. Il est évident qu’un an avant l’arrivée du PES nouvelle génération, Konami a bel et bien maitrisé (si ce n’est écumé) son moteur actuel. En ce qui concerne l’ambiance générale des rencontres et des commentaires, pas de changements à signaler en revanche.

eFootball PES 2021

Ce regain du jeu offensif n’est pas sans conséquence : derrière, il s’agira de jouer avec intelligence et flexibilité, notamment sur les balles en profondeur qu’il faudra anticiper, sous peine d’être puni quasi systématiquement à chaque fois.

 

Au moment de conclure, on ne saurait être complet sans préciser que le mode "Euro 2020", venu gonfler l’offre de base de PES 2020, est présent d’entrée et ce fort logiquement, puisque la compétition aura bien lieu l’été prochain. Quant aux serveurs, ils sont stables, chose à préciser et à surligner tant le jeu en ligne et PES n’ont pas toujours fait bon ménage par le passé. Tout n’est pas parfait – il faudra attendre le 22 octobre pour avoir tous les transferts à jour – et les scories pratiquement supprimées du jeu offline se montrent un peu plus récurrents dans le jeu en ligne, sachez-le. Mais ce Season Update se montre un peu plus consistant que prévu, avec une version plus aboutie à se mettre sous la dent. Avec ces éditions collector dédiées et un prix attractif (30 euros), PES 2021 a des arguments tout de même solides. Si la stratégie de Konami peut interpeller, elle n’aura de sens véritable que dans les prochains mois qui permettront de savoir si PES 2022 est vraiment à la hauteur des attentes sur les consoles next-gen, et si FIFA 21 est au niveau En attendant, cet Update saura convaincre les habitués de la licence.  Reste à voir si son gameplay exigeant ne rebutera pas trop les autres.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Furieux


À découvrir également
Autres articles

PES 2021 : un trailer de lancement plein de passion Cette année, PES 2021 prendra la forme d'une mise à jour gratuite pour PES 2020 : cela n'empêche pas Konami de concocter un joli trailer de lancement en bonne et due forme. 15/09/2020, 14:33
PES 2021 : nouvel accord avec le Celtic, trois images en prime Après avoir annoncé hier un nouvel accord avec les Glasgow Rangers dans le cadre de PES 2021, Konami en fait de même aujourd'hui avec le Celtic. 09/09/2020, 13:24


Derniers commentaires


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







eFootball PES 2021

Jeu : Sport
Editeur : Konami
Développeur : Konami
15 Sept 2020

15 Sept 2020

15 Sept 2020

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.