JeuxActuJeuxActu.com

Star Wars Jedi Fallen Order : Amy Hennig (Uncharted) surprise par l'attrait soudain d'EA pour les jeux solo

Star Wars Jedi Fallen Order : Amy Hennig (Uncharted) surprise par l'attrait soudain d'EA pour les jeux solo

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’orientation prise par Star Wars : Jedi Fallen Order (un jeu exclusivement solo, aucune microtransaction) a surpris Amy Hennig. En effet, celle sans qui Uncharted ne serait pas ce qu’il est devenu aujourd’hui a longtemps travaillé sur un jeu Star Wars chez Visceral Games, avant que le projet ne soit purement et simplement annulé par Electronic Arts en 2017. "C’est étrange, a-t-elle confié à nos confrères d’Eurogamer. Après, ça vient du compte Twitter Star Wars, ce qui signifie que ça a été vraisemblablement acté. Maintenant, je ne sais pas si, implicitement, ça fait référence aux commentaires qu’ils ont pu faire après que notre jeu a été annulé. Tout va tellement vite dans notre industrie… Quand je travaillais chez Electronic Arts, il y avait toujours des hésitations par rapport à ce désirait la direction. Chacun essayait de trouver la bonne formule. Et puis, je pense aussi que Respawn Entertainment a bénéficié du fait que le développement du jeu était déjà bien avancé avant leur rachat. Ils sont protégés en quelque sorte, d’autant que Vince Zampella fait partie des exécutifs d’Electronic Arts, une position qui lui permet d’assurer les intérêts de Respawn Entertainment."


Avant d’ajouter : "Ce n’est que de la spéculation de ma part, j’ignore totalement les raisons de ce changement de cap. En tout cas, à l’époque où l’on planchait sur Ragtag [le nom de code du jeu, ndlr], ce n’était clairement pas recevable. Mais comme je viens de vous le dire, les choses vont vite. La décision fut prise durant l’été 2017, nous l’avons appris au mois d’octobre suivant. Ca fait donc quasiment deux ans, et l’idée selon laquelle les joueurs ne voulaient plus des jeux uniquement centrés sur le solo a été contredite. Evidemment que les gens en réclament. Du coup, peut-être que tout ça montre qu’Electronic Arts est en train de changer son fusil d’épaule. N’oublions pas qu’il y a eu de gros bouleversements au niveau du management, depuis. Patrick Soderlund et Jade Raymond ont quitté l’entreprise, et c’est désormais Laura Miele – qui était responsable de la licence Star Wars quand je suis arrivée – qui occupe le poste de Patrick. Je n’ai aucune information d’une source interne, mais il existe tout un tas de raisons qui font qu’ils ont opté pour une nouvelle stratégie. En tout cas, je suis heureuse pour Respawn Entertainment, parce que je suis enthousiasmée par leur jeu et que j’ai eu de bons retours dessus."


Pour mémoire, Amy Hennig a fondé son propre studio l’an passé et semble apprécier travailler dans une structure de taille moindre. Elle privilégie désormais des projets nécessitant moins de ressources et garde également un œil sur la réalité virtuelle.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
33% Blasé


À découvrir également
Autres articles

Star Wars Jedi Fallen Order : c'est le meilleur lancement digital de toute la saga Star Wars ! Le succès est visiblement impressionnant pour Star Wars Jedi Fallen Order qui vient, tranquillement, de briser quelques records chez Electronic Arts. Voilà qui est encourageant ! 26/11/2019, 15:45
Test Star Wars Jedi Fallen Order : bonne surprise, la Force est avec lui ! Après plusieurs années occupées par les Battlefront, Star Wars revient avec une nouvelle aventure purement solo et orientée action-aventure : Jedi Fallen Order. Respawn Entertainement a-t-il fait du bon boulot ? 3 | 20/11/2019, 16:14


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Star Wars : Jedi Fallen Order

Jeu : Action
Editeur : Electronic Arts
Développeur : Respawn Entertainment
15 Nov 2019

15 Nov 2019

15 Nov 2019

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours