JeuxActuJeuxActu.com

Preview Resident Evil 6 : le survival horror est de retour !

Annoncé au mois de janvier 2012 sans crier gare, Resident Evil 6 était sans conteste l’un des jeux les plus attendus de ce Captivate 2012, aux côtés bien sûr de la révélation de l’événement : Lost Planet 3. Le titre a tellement d’importance aux yeux de Capcom qu’une journée lui a été carrément consacrée afin que les journalistes puissent réellement mesurer sa valeur. Car avec cet épisode, Capcom a la ferme intention de satisfaire les fans absolus de la série, ceux qui ne jurent que par le survival horror, sans oublier les autres joueurs qui ont été séduits par l’approche plus action de la licence. Ces deux approches peuvent-elles vraiment cohabiter ? Eléments de réponse.


Dans Resident Evil 6, Leon S. Kenney fera équipe avec Helena HarperLorsque Masachika Kawata annonce lors d’une interview accordée à nos confrères de Gamesutra que Resident Evil ne sera plus jamais un survival horror, Capcom ne mesure pas encore l’impact de ces paroles faites à l’encontre de la communauté. Il ne faudra d’ailleurs pas attendre bien longtemps pour que les fans s’insurgent sur les forums du monde entier et ne crient au scandale. Pourtant, depuis la sortie en 2008 de Resident Evil 5, les indicateurs laissant croire que la série fétiche de Capcom prenait une orientation différente étaient bien tous au vert. Si ce cinquième épisode avait encore du mal à assumer sa nouvelle position, avec des contrôles bancals, la sortie très récente de Resident Evil : Operation Raccoon City a permis à Capcom de faire comprendre au monde entier que le survival horror à l’ancienne, c’est terminé ! Pourtant, lors de la présentation in-game (entendez par-là manette en mains) du Captivate 2012, l’ambiance de ce Resident Evil 6 était pourtant orientée vers la peur et l’angoisse. Kawata-san s’est-il un peu précipité au moment de donner sa version des faits ou a-t-il véritablement trahi un secret de polichinelle ? Dans tous les cas, lors de notre interview avec Hiroyuki Kobayashi, ce dernier a été formel : l’horreur sera bel et bien de retour ! Cela dit, il nous précise dans la foulée que l’horreur possède plusieurs formes et l’appellation Dramatic Horror pour Resident Evil 6 résume bien ce que Capcom compte faire avec son titre. S’il ne faut clairement pas s’attendre à de la flippe façon Project Zero ou Condemned, la série n’ayant jamais lorgné du côté de cette peur insoutenable, on peut en revanche s’attendre à une atmosphère beaucoup plus sombre que les derniers épisodes. Des environnements tapis dans le noir, des jeux d’ombres et de lumière, des êtres qui se mettent à courir au coin d’une allé, des portes qui grincent ou bien encore l’apparition surprise de personnages tiers, Resident Evil souhaite renouer avec cette flippe bestiale que les fans réclames à cor et à cri. Mais que les fans des récents épisodes se rassurent, Resident Evil 6 versera aussi dans l’action brute de décoffrage, Chris Redfield et Jake Muller étant là pour assurer le spectacle !

 

Trois héros pour trois gameplay différents

 

Les zombies sont de retour plus féroces que jamais !Resident Evil 6 se veut radicalement différent des autres opus de la franchise et compte bien rallier à sa cause les fans absolus de la franchise mais aussi les derniers venus, attirés par son action débridée. Parmi les trois campagnes qui seront disponibles au lancement du jeu, et qui correspondent chacune à l’un des trois personnages jouables (Leon S. Kennedy, Chris Redfield et Jake Muller, le fils de Albert Wesker), c’est Leon qui a fait honneur de sa présence lors de la démo hands-on du Captivate 2012. Le début de l’aventure pour Leon commence sur les chapeaux de route, avec pour commencer l’exécution du Président des Etats-Unis d’une balle en pleine tête après que ce dernier se soit transformé en zombie assoiffé de cervelle fraîche. Un meurtre obligatoire mais qui va placer notre héros à la mèche blonde dans une position inconfortable. En effet, très vite, Leon sera accusé d’assassinat et sera donc poursuivi par l’armée, en plus d’avoir affaire aux zombies, toujours plus nombreux. Si Leon devra se défendre de toutes ses forces lors de sa campagne, il devra avant tout faire face à des situations d’angoisse qu’on n’avait pas vues depuis les premiers Resident Evil. Les couloirs sombres de l’université de Tall Oaks (situé quelque part en Amérique du Nord) et son architecture très baroque jouent sur notre fibre nostalgique et le sentiment qu’un ennemi peut surgir de n’importe quel couloir ou fenêtre ne fait qu’accentuer cette sensation de danger permanent. Capcom n’hésite d’ailleurs pas à jouer sur les effets de surprise avec des coups de tonnerre bien placés et des grincements (de fenêtre comme de porte) qui nous rappellent qu’on est jamais vraiment seuls dans l’établissement… C’est d’ailleurs en empruntant un ascenseur qui mène au parking de l’université que les choses sérieuses ont commencé. Des hordes de zombies prêts à se jeter sur nos héros, mais c’était sans compter sur les nouvelles aptitudes que possèdent Leon au corps-à-corps. Outre le fameux Mawashigeri en pleine mâchoire que notre ex-soldat peut décocher à loisir, se jeter dos au sol pour éliminer plus efficacement les infestés semble être une bonne solution. Ou alors, les échauffourées couteau à la main en close combat offrent des finish moves assez grisantes, pour ne pas dire jouissives. Bien sûr, tirer en marchant est désormais une action possible dans Resident Evil 6, tout comme le cover system que Capcom s’est gardé de nous révéler lors de ce premier first look. Hiroyuki Kobayashi nous a néanmoins confirmé qu’il sera possible de se mettre à couvert pour affronter plus efficacement les différents streums qui composent le bestiaire du jeu.
 

Les couloirs sombres de l’université de Tall Oaks (situé quelque part en Amérique du Nord) et son architecture très baroque jouent sur notre fibre nostalgique et le sentiment qu’un ennemi peut surgir de n’importe quel couloir ou fenêtre ne fait qu’accentuer cette sensation de danger permanent."

 

Resident Evil 6 opposera pour la première fois Leon et Chris !Mais cette journée spéciale RE6 à Rome fut également l’occasion de découvrir le nouveau look de Leon, assez proche de celui qu’il arborait dans Resident Evil 4, mais avec des traits plus adultes et plus marqués par le temps. Leon a la classe et ça se voit dès les premières images du jeu. D’ailleurs, pour crever l’abcès fissa, sachez que graphiquement, Resident Evil 6 envoie du lourd et s’inscrit déjà comme le plus bel épisode de la série. Modélisation des personnages réussie, richesse des environnements, textures détaillée et gros travail sur l’ambiance sonore, Capcom a mis les bouchées double pour ce volet. D’après l’éditeur japonais, une équipe composée de 150 personnes en interne travaillent d’arrache-pied pour livrer le jeu à temps, d’autant que la sortie a été carrément avancée de deux mois ! Du 20 novembre 2012 initial, nous sommes passés au 2 octobre 2012, ce qui permettra au jeu d’éviter la cohue des sorties annuels de Noël et ne pas se fritter avec un certain Call of Duty : Black Ops 2 qui risque encore de faire des ravages niveau ventes. Et quand bien même, ces deux titres ne boxent pas dans la même catégorie, il est évidemment plus sage de mettre le maximum de chances de son côté pour ne pas rater le coche des fêtes de fin d’année… Dans Resident Evil 6, chaque campagne se jouera avec deux personnages. Leon sera accompagné d’une certaine Helena Harper, Chris Redfield fera équipe avec le jeune Piers Nivans, lui aussi membre du BSAA, tandis que Jake Muller tentera de ne pas s’embrouiller avec sa partenaire : Sherry Birkin, la fille des deux anciens scientifiques clés d’Umbrella, à savoir William et Annette. Muller possède quant à lui un passif assez atypique puisqu’il est le fils d’Albert Wesker et l’apprend lors de l’aventure.

Horreur et damnation !

 

Jake Muller, le fils de Wesker, aura sa propre campagne !Des duos de personnages qui permettent non seulement d’enrichir le scénario, mais aussi de développer le système de dialogues. Chaque protagoniste n’hésitera pas à interagir verbalement avec l’autre, créant tantôt des situations cocasses, permettant autrement de découvrir des informations cruciales dans l’avancement de l’aventure. Et puis, côté gameplay, la présence de ce tandem permet d’introduire la coopération, jouable en ligne ou en écran splitté. Mieux, pour un meilleur confort de jeu, il sera possible d’entrer et de sortir de la partie à n’importe quel moment. Royal ! Resident Evil 6 sera aussi l’occasion d’introduire le C-Virus, qui permettra en plus de faire revenir les zombies sur le devant de la scène (avec de nouvelles aptitudes puisqu’ils peuvent désormais courir, bondir et même utiliser des armes) de faire apparaître les J’avo, de nouvelles créatures dont la particularité est de pouvoir guérir de leurs blessures à une vitesse affolante, mais aussi muter en fonction des dégâts infligés. Concrètement, chaque affrontement avec un J’avo sera différent puisqu’ils évolueront en fonction de l’attitude du joueur. Ca promet ! Mais ce n’est pas tout, le C-Virus donnera aussi naissance à la Chrysalide, qui pousse le processus de mutation encore plus loin, puisque les êtres touchés subissent une métamorphose complète, donnant ainsi naissance à toute une foultitude de streums plus horribles les uns que les autres. Vous l’aurez compris, Resident Evil 6 jouera sur plusieurs tableaux et chaque campagne apportera son lot de réponses, mais aussi de nouvelles questions. Si Kobayashi-san nous a confirmé qu’il est possible de terminer le jeu avec un seul perso et donc une seule campagne, il est nécessaire d’enchaîner les trois pour connaître tout le déroulement du scénario. Un aspect à prendre en compte, d’autant que l’histoire permettra de croiser chaque protagoniste clef en cours de route. Cela dit, ceux qui n’ont pas envie d’attendre la fin de la campagne pour s’amuser avec les différents personnages du jeu pourront jeter leur dévolu sur le mode Mercenaries, disponible d’emblée, ce qui facilitera sans nul doute les parties multi un peu pressées. Pour rappel, la sortie de Resident Evil 6 est prévue pour le 2 octobre 2012 sur PlayStation 3 et Xbox 360 et dans la foulée sur PC.

 

 






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Resident Evil : les épisodes 5 et 6 tiennent leur date de sortie sur Switch, à temps pour Halloween Capcom s'est enfin décidé à dire à partir de quand Resident Evil 5 et Resident Evil 6 seront disponibles sur Nintendo Switch. 4 | 17/07/2019, 10:28
Resident Evil : la Switch va bientôt accueillir les opus 5 et 6, un trailer plein de frissons Capcom persévère sans sa politique de grands classiques sur Switch et vient d'annoncer l'arrivée prochaine de Resident Evil 5 et de Resident Evil 6 sur la console de Nintendo. En prime, un premier trailer horrifique... 11/06/2019, 19:20


Derniers commentaires
Par Vanfanel le Vendredi 28 Septembre 2012, 15:54
Nan mais franchement vous avez deja vu un menbre du swatt ou du gign , pijn tirer en marcvhant , courant ?????? D'apres les nombreuses videos diponibles ce n'est pas encore ce resident evil qui me reconcilliera avec la serie....Encore bien trop d'action , le chara design est minable ( leon et chris ressemblent a deux bodybuldeurs ou a des acteurs holywoodiens de bas etage. Idem pour le fils de wesker qui ne lui ressemble en rien !!!!! Aucun charisme . De plus sur les 3 scenars , 2 sont encore une fois ( comme dans resident evil revelations ) des scenars d'action non stop....Bref une deception pour moi qui suis un gros fan de la serie depuis ses debuts . Mieux que le 4 et surtout le 5 , mais je trouve qu'il a un air du revelation pour ses mecaniques de jeu et ses lourdeurs....Par contre il est bien plus grand spectacle . Dailleurs bientot on ne jouera plus a un jeu mais a un film !!!!! Donc resultat mitigé en ce qui me concerne , le scenario de leon est genial ( a part son chara design vraiment a **** ) , par contre les deux autres sont vraiment bof bof . La ou j'en suis bien sur...je suis avec le fils de wesker la et idem son chara design est nul a **** , il ne ressemble meme pas a son paternel....

Répondre
-
voter voter

Par Marocaiin le Samedi 28 Avril 2012, 1:42

likeSmall
J'aime ce jeu mais faut vraiment frapper fort cette fois. Y'a d'la concurrence

Répondre
-
voter voter

Par chercheur2phase le Dimanche 15 Avril 2012, 21:11
ah enfin un retour tres attendu pour ce jeux d enfer lol...

Répondre
-
voter voter

Par sparkx971 le Vendredi 13 Avril 2012, 22:32

likeSmall
En attente de cette opus qui sera d'anthologie!!

Répondre
-
voter voter

Par gabigab le Jeudi 12 Avril 2012, 15:02

likeSmall
Je suis ultra pressé !

Répondre
-
voter voter

Par themkB le Mercredi 11 Avril 2012, 21:43

likeSmall
la patate XD

Répondre
-
voter voter

Par justblaze le Mercredi 11 Avril 2012, 14:37

likeSmall
FKUK a écrit:Et bien heureux de lire que Capcom revient aux sources (du mal) et qu'on va pouvoir flipper comme avant

moi je doute que l'on arrive à un 'flippage' comme pour le Resident Evil premier du nom sur PlayStation !! ils auront du mal à quitter l'action qu'ils ont intégré à partir du 4


Répondre
-
voter voter

Par FKUK le Mercredi 11 Avril 2012, 9:57
Et bien heureux de lire que Capcom revient aux sources (du mal) et qu'on va pouvoir flipper comme avant

Répondre
-
voter voter

Par yvesbeau le Mercredi 11 Avril 2012, 9:50

likeSmall
Enfin, le jeu est en accord avec son origine. Si xa done la sensation ps1, c le pied ! :D

Répondre
-
voter voter

Par Gregnas le Mercredi 11 Avril 2012, 0:30

likeSmall
Encore du coop only c'est vraiment n'importe quoi...

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 13 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Resident Evil 6

Jeu : Action
Editeur : Capcom
Développeur : Capcom
2 Oct 2012

2 Oct 2012

22 Mar 2013

29 Mar 2016

29 Mar 2016

29 Oct 2019

Zone Membres

Vos Notes :
17/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.