JeuxActuJeuxActu.com

Les jeux Xbox 360

Les jeux Xbox 360

L’E3 2005 s’est terminé en fanfare et après trois jours de marathon à courir d’un hall à un autre afin d’arriver à l’heure aux différents rendez-vous pris, il est temps d’établir un premier bilan des premiers jeux Xbox 360 jouables sur le stand de Microsoft.


Bien évidemment, cette année aura brillé par l’apparition des trois consoles nouvelle génération des trois constructeurs du secteur. Si Sony et Nintendo ont largement répliqué face à la Xbox 360 de Microsoft, c’est surtout du côté de cette machine que tous les regards se sont tournés pendant trois jours, la console proposant d’ores et déjà une liste de titres jouables. Nous avons donc souhaité faire le point sur les quelques jeux disponibles et ceux qui viendront au cours de l’année 2006. Et croyez-moi, il y a du lourd à venir.

 

La Xbox 360 n’a pas révélé toutes ses cartes

 

Avec pas moins de 4500 m², Microsoft est avec Electronic Arts, l’éditeur qui détient le plus grand stand de ce salon. Situé au hall sud (la partie la plus fournie en stand set de loin la plus intéressante), Microsoft n’a pas lésiné sur les moyens. Façade de la Xbox 360 grandeur nature, passerelle, des dizaines et des dizaines de bornes accueillant des titres Xbox et Xbox 360, écran TFT et autres salles de meeting, voilà comment on pourrait résumer le stand du géant américain. Entre deux séances de photo avec Gary Coleman (le Arnold de Arnold & Willy) et la présence de Steven Spielberg (si si !) incognito avec sa petite barbe et sa casquette, nous nous sommes intéressés aux premiers jeux jouables de la nouvelle pouliche de la firme de Bill Gates. Ceux qui ont pu assister d’une manière directe ou non à la conférence de Microsoft le lundi 16 mai dernier, ont certainement été déçus par la prestation très américaine de Microsoft et de ses dirigeants. Les vidéos des jeux présentés lors de cet événement ne plaçaient pas certains titres sous leur meilleur profil, notamment Kameo qui avait plutôt l’air d’un simple jeu Xbox que d’un titre next gen’. Perfect Dark Zero également, n’a pas été dévoilé au grand jour, la faute à une réalisation encore trop légère par rapport aux attentes des joueurs. D’autres titres, en revanche, n’ont pas perdu la fougue qu’ils dégageaient pendant la conférence et nous allons les traiter un par un.

 

Need For Speed : Most Wanted (Electronic Arts)

 

Cette année, la série des NFS fêtera ses dix années d’existence. Une année charnière pour la saga qui prend avec l’opus Most Wanted une nouvelle direction. Tout d’abord, d’un point de vue graphique, on sent qu’une nouvelle étape a été franchie. Si, dans son ensemble, le titre n’est pas révolutionnaire par rapport à un Burnout Revenge sur Xbox, on note néanmoins de réels progrès en matière de modélisation. Le système du laser scan, qui consiste à scanner une véritable voiture dans sa totalité, pour ensuite la retranscrire en 3D sur ordinateur a été grandement utilisé. Chaque parcelle de la carrosserie est désormais visible et le moteur graphique flambant neuf permet de créer des effets de reflets en temps réel assez hallucinants. La profondeur de champ a également été revue à la hausse et le clipping s’avère désormais inexistant. "S’avère" car seul un circuit en mode Drag était jouable au salon. Ce dernier a donc très bien pu être optimisé au maximum pour cacher d’éventuels défauts. N’étant qu’une simple démo du jeu, des bugs d’affichage n’ont pas pu échapper à notre attention et il n’est pas rare de voir des voitures disparaître sous nos yeux. D’un point de vue de la conduite, on est loin de celle d’un NFSU classique et la BMW (l’unique voiture jouable) avait tendance à partir en quenouille dès la moindre manœuvre brusque, une vraie savonnette. Bien évidemment, il est impossible de se faire une idée de la chose en jouant seulement quelques minutes et on attendra une version plus avancée pour se faire une idée plus précise du jeu. En attendant, on peut continuer à apprécier les effets graphiques très sympathiques du jeu.

 

Call of Duty 2 (Activision)

 

Certainement, l’un des titres plus attendus et les plus aboutis du line-up de la Xbox 360, le nouveau rejeton de Infinity Ward ameutait à lui seul une foule de joueurs, curieux de voir la bête en mouvement. Avec la résolution haute définition de la console et de l’écran, Call of Duty 2 sur Xbox 360 était la copie conforme du jeu sur PC, le format 16/9 en plus. Affichant des graphismes d’une netteté et d’une propreté digne d’un moniteur de PC, le jeu étonnait également par son ambiance de guerre toujours aussi intense. Les niveaux jouables se déroulaient en Afrique du Nord avec ses décors arides et ensoleillés. Ce paysage de carte postale s’est rapidement transformé en champ de bataille et voir autant d’animations à l’écran sans broncher d’un cil montre bien tout le potentiel que nous réserve la console. On regrettera peut-être des textures pas assez riches et une modélisation des personnages encore trop cubiques par moment. En contrepartie, la bande sonore gagne en intensité et les amoureux de FPS aux scènes hollywoodiennes risquent d’en prendre plein les yeux. Un jeu à surveiller de près donc.

 

Kameo : Elements of Power (Rareware)

 

Enorme coup d’épée dans l’eau lors de la conférence Microsoft, Kameo était sans nul doute le titre le moins impressionnant du line-up de sortie de la console. C’est donc avec une certaine appréhension que nous sommes allés voir le prochain jeu signé Rare. Et pour être honnête avec vous, c’est une énorme surprise qui nous attendait sur le stand de Microsoft. Bien plus beau visuellement que lors des vidéos dévoilées, Kameo étonne surtout par son univers riche en couleurs et son immensité. Notre héroïne peut se transformer en diverses formes animales pour casser du streum et c’est par vague de 1000 qu’ils apparaissent à l’écran. Dans cette cacophonie totale, la Xbox 360 (ou plutôt le kit de développement sur lequel tournait le jeu) affichait quelques baisses de frame-rate. Il faut avouer qu’autant de personnages à l’écran en train de combattre différemment nécessitait un calcul énorme de la part de la console. Plutôt une agréable surprise.

 

Top Spin 2 (PAM)

 

Quelle frustration ! Top Spin 2 n’est autre que le jeu le plus décevant qu’il nous a été donné de voir sur le stand Xbox 360. Alors que l’on s’attendait tous à prendre un nouveau revers de phalanges en pleine poire après l’excellent Top Spin premier du nom, c’est un jeu qui part avec de grands handicaps qui s’est dévoilé à nous. Développé toujours par les français de PAM depuis quelques années déjà, Top Spin 2 a déjà atteint 60% de son développement. Il va donc falloir relever ses manches jusqu’aux épaules pour nous proposer quelque chose de plus croustillant. Excepté une modélisation des personnages plus poussée (et encore on est loin, très très loin de la modélisation des joueurs de NBA Live 06 ou de Madden NFL 06), on avait comme la vague impression de jouer à un Top Spin en moins bon ! Un comble ! Graphiquement, les terrains proposés manquaient clairement de charme et les matchs s’enchaînaient sans aucune saveur. Néanmoins, nous avons appris qu’il est désormais possible de faire des matchs mixtes et que l’utilisation du risk shot a été complètement revue. Désormais, pour balancer un coup risqué, il va falloir maintenant la gachette R et utiliser un bouton au choix parmi le A, B, X ou Y et jauger la force du tir. Bref, on se complique les choses pour pas grand chose et c’est bien dommage. On sait également que parmi les 24 sportifs proposés, seul Lleyton Hewitt est le seul à faire son grand retour, les autres étant tous inédits (pas d’André Agassi en revanche, c’est confirmé car il coûte trop cher). Bref, vous l’avez compris, à 60% de son développement, Top Spin 2 a intérêt à monter au filet pour ne pas se prendre un jeu blanc lors de sa sortie.

 

Full Auto (Sega)

 

A mi-chemin entre Burnout et Twisted Metal, Full Auto fait partie du line-up des titres édités par Sega. Au volant d’un bolide chargé d’armement en tout genre, l’objectif est de boucler les circuits en un seul morceau et en prenant le soin accessoirement d’éliminer les autres concurrents. Graphiquement réussi et bardé d’effets pyrotechniques époustouflants, Full Auto se démarque également par l’intégration d’un mode Rewind. En effet, si votre jauge est suffisamment remplie, il sera possible de remonter le temps en cas de mauvaise manœuvre, un peu à la façon d’un Prince of Persia avec l’utilisation des Sables du Temps. De cette manière, vous pourrez revoir votre trajectoire et appréhender un virage d’une manière différente. En contrepartie, vous perdrez quelques secondes face aux concurrents à chaque utilisation de ce mode Rewind. Doté d’une vitesse d’animation assez ébouriffante, Full Auto est un jeu de courses typiquement arcade qui devrait satisfaire bon nombre de fans de ce genre.

 

Condemned (Sega)

 

L’autre soft issu du catalogue de Sega pour la Xbox 360 est un jeu d’aventures et d’exploration se jouant en mode de vue subjective. Du premier coup d’œil et de la façon dont a été présenté le jeu, on pourrait penser qu’il s’agisse d’un énième FPS. Que nenni, Condemned ne se contente pas d’enchaîner divers affrontements avec des armes plus puissantes les unes que les autres, non il va falloir faire preuve d’observation et de bon sens pour passer les nombreuses énigmes qui vous attendent. En tant qu’agent du FBI, vous devez suivre les traces d’un serial killer qui sévit dans les rues sombres d’une ville qui comptent un nombre important de civils livrés à eux-même. Pour mener à bien votre enquête, votre mobile vous permettra d’être en contact permanent avec vos supérieurs. Vous disposerez également d’objets pour repérer les indices laissés par le tueur en série. Si vous serez amené à faire parler la poudre, vous devrez dans plusieurs cas de figure utiliser les différentes objets du décor (tuyaux, portes, tessons de bouteille etc.) pour vous défendre. Développé par Monolith Productions (The Matrix Online), Condemned se veut avant tout un jeu d’ambiance, appuyé par une qualité visuelle assez intéressante.

 

Voici donc en gros et à chaud les premières impressions que l’on a pu se faire sur le stand Microsoft qui présentait donc six démos de jeux jouables. D’autres titres tels que Dead or Alive 4, Project Gotham Racing 3 ou bien encore Gears of War étaient bien présents mais par l’intermédiaire de vidéos tournant en boucle. On nous a assuré qu’il s’agissait de vidéos utilisant le moteur graphique respectif de chacun des jeux mais on attendra les premières versions jouables pour en avoir le cœur net.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

La PS5 Pro et les futures Xbox Series pour bientôt ? Une fenêtre de sortie a été évoquée C'est dans le cadre d'une conférence organisée par TCL Technology que la PS5 Pro et les futures Xbox Series ont été évoquées. 25/05/2022, 20:53
Xbox : quand Microsoft a refusé l'une des plus grosses exclusivités PS4 et PS5 Avant que le jeu ne soit un carton planétaire et qu'il batte pavillon PlayStation, Marvel avait d'abord approcher Microsoft pour leur proposer un partenariat exclusif. Collaboration qui n'a jamais eu lieu. 23/05/2022, 12:01


Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.