JeuxActuJeuxActu.com

Conférence Activision

Conférence Activision

Première conférence de cette année dans les deux jours qui précèdent l’ouverture des portes du Convention Center, la présentation d’Activision nous a permis d’en savoir plus sur les titres à venir de l’éditeur. A défaut de nous surprendre, celui-ci conforte ses licences et s’adresse toujours avant tout au public américain.


Se déroulant tout juste quelques heures après l’annonce du line-up nouvelle génération de l’éditeur, la conférence Activision de l’E3 2007 ne se saura pas risquée aux imprévus et c’est donc en toute logique que seul les titres annoncés ont été présentés, ni plus et même plutôt moins. Après le classique discours de l’opportunité sur la concurrence des consoles, une petite référence à Electronic Arts en rappelant la récupération de la licence James Bond (sur laquelle l’éditeur annonce pouvoir faire mieux que l’ancien détenteur du nom) et un premier trailer du jeu Spiderman 3 attendu pour le mois de mai 2007, les démonstrations live ont enfin pu commencer. Hits en perspective ? Flops annoncés ? ou nièmes épisodes de séries qui n’évoluent plus ? On vous raconte tout, titre par titre.

 

Marvel : Ultimate Alliance (Automne 2006 - PS3, Xbox 360, Wii, PC, PS2, Xbox, PSP, GBA)

 

Hack’n’slash ou Action-RPG, prenez le nom qu’il vous plaira mais Marvel : Ultimate Alliance ne compte pas faire dans la finesse. Présenté dans sa version PlayStation 3 et rappelant étrangement un certain X-Men Legends II du même éditeur, le jeu aura surtout été le premier titre de la nouvelle console de Sony à tourner réellement sous les yeux des journalistes. Prévu sur toutes les consoles, actuelle comme nouvelle génération, celui-ci intègrera pas moins de 140 héros de la Marvel, dont une vingtaine de jouables parmi lesquels le très à la mode Spiderman, Wolverine, La Chose des 4 Fantastiques ou encore Captain America. Avec un casting conséquent donc et des compétences propres à chacun fidèlement respectées, les fans des Comics Marvel devraient être aux anges malgré les premiers défauts qui suent déjà de ce titre à sortir au automne prochain. En effet, certes la réalisation répond à ce que l’on s’est habitué à voir depuis la sortie de la Xbox 360 avec notamment des effets de distorsion de flammes réussies, certes les actions coopératives entre les quatre membres de votre dream team ajoutent une pointe de charme, mais pour le reste on navigue en territoire trop connu et surtout trop confus. Intégrant à la base une partie jeu de rôle pour ce qui est des améliorations des personnages, Marvel : Ultimate Alliance s’avoisine énormément à un beat’em all, mais à un beat’em all fouillis en voulant faire apparaître trop d’unités à l’écran. Très vite incompréhensible, l’action se résumerait alors presque à un martèlement compulsif des boutons de la manette, du moins c’est ce que cette première présentation laisser penser, à voire maintenant si les choses s’éclaircissent une fois le contrôleur entre les doigts.

 

Tony Hawk’s Downhill Jam (Automne 2006 – Wii, Nintendo DS, GBA)

 

Comme le fut Marvel : Ultimate Alliance tout juste évoqué pour la PlayStation 3, Tony Hawk’s Downhill Jam fut aussi pour beaucoup le premier jeu dévoilé concrètement sur une nouvelle machine, à savoir la Wii, future console de Nintendo anciennement appelée Revolution. Pour ceux qui seraient passés à côtés des images mises en ligne sur le site en début de semaine, autant vous prévenir de suite, on est bien loin des prouesses visuelles des Xbox 360 et autres PS3. Même si Big N nous avait prévenu sur les performances de sa machine en se focalisant avant tout sur l’expérience de jeu, l’apparition de graphismes un peu flous et surtout aliasés en a tout de même déçu plus d’un avec un rendu proche des tous premiers jeux de la PlayStation 2 et donc bien en dessous de nos espérances. En attendant de voir les premiers titres du constructeur et les véritables prouesses de la Wii, le jeu de Neversoft a alors bien du mal à convaincre et le fait qu’il s’apparente à un SSX avec quelques années de retard ne joue pas en sa faveur. En effet, si le nom de Tony Hawk figure dans le titre, ici plus questions de half-pipes mais plutôt de courses en skate sur des pistes aux hauteurs et aux dénivelés vertigineux. Wii oblige, le réel intérêt réside alors exclusivement dans la prise en main du jeu et à ce niveau, Nintendo semble bien parti pour gagner son pari auprès du grand public. Devant pencher la manette à droite et à gauche à la manière d’un volant pour tourner dans la direction souhaitée, Tony Hawk’s Downhill Jam offre alors une prise en main plus qu’intuitive, chacun ayant déjà au moins une fois tourné sa manette de jeu en se penchant en espérant que la personne ou l’objet contrôlé en fasse autant. Secouer le contrôleur en avant s’accompagnera de la même manière d’un turbo et, tous les mouvements que l’on faisait naturellement en jouant passent alors d’inutiles à indispensables pour faire progresser des boarders aux caractéristiques différentes. Rapide, fun et accessible pour reprendre les propres termes de l’éditeur, Tony Hawk’s Downhill Jam devrait donc réussir à s’en sortir grâce au gameplay unique de la console. Là où jusque là beaucoup de jeux faisaient les consoles, ce sera alors dorénavant au tour des consoles de faire les jeux.

 

World Series of Poker : Tournament of Champions (Automne 2006 – Xbox 360, PC, PS2, PSP)

 

Quel intérêt de jouer aux cartes sur console ? Quel intérêt de faire qui plus est ce jeu de cartes sur des machines nouvelle génération ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe pourtant bel et bien un intérêt, celui du phénomène du moment, le Poker Texas Hold’em rendu célèbre par le Tournoi des Champions où 10 millions de dollars sont à gagner chaque année. Pendant que notre Patrick Bruel national commente les tablées de ce tournoi sur Canal +, Scott Fischmann et d’autres grands noms du poker (moins connus par chez nous) continuent quant à eux de rafler la mise et le feront surtout prochainement virtuellement chez vous. Modélisant les plus grands joueurs du Pro Tour parmi lesquels Chris « Jesus » Ferguson qui vous fera ici office de parrain, World Series of Poker : Tournament of Champions reprend surtout les voix, les animations et les réactions propres à chaque joueur. Ne se jouant pas qu’autour de la table virtuelle des grands, le jeu intègrera des vidéos de tutorial pour reconnaître et s’adapter aux différents cas de figure mais proposera surtout une approche scénarisée où vous pourrez faire évoluer votre joueur. Grâce à la caméra à venir sur la Xbox 360, World Series of Poker permettra aussi pour la première fois de se modéliser soit même en 3D grâce à une technologie propre au jeu, de quoi se faire prendre en photo aux côtés de Jennifer Tilly, l’actrice américaine parcourant les tournois étant également représentée. Malheureusement dépourvu de jeu en ligne sur le service Xbox Live, World Series of Poker : Tournament of Champions est actuellement prévu pour un prix de 39.99$ aux Etats-Unis, soit sûrement autant d’euros en France malgré la différence de valeur entre les monnaies.

 

The Movies : Stunts & Effects (PC)

 

Si elle n’est pas prévue en France, il reste toujours utile de parler de l’extension du jeu de Peter Molyneux en signe d’espoir. Ajoutant comme son nom l’indique des possibilités d’insertions d’effets spéciaux et de cascades dans les créations des joueurs, ce disque additionnel devrait alors permettre de réaliser de nouvelles catégories de films, de l’épique au blockbuster gavé de cascades et d’explosions. Plus que de nouvelles séquences plus ou moins prédéfinies pour vos montages, Stunts & Effects rajoute surtout la gestion qui va avec, gestion des ressources évidemment mais aussi gestion des hommes. Pour éviter de voir votre acteur principal plâtré des pieds à la tête et bloquant ainsi votre tournage pendant de longues semaines vous pourrez et devrez en effet créer des centres de formation propres à chaque nature de cascades (chutes, réflexes, jeux de feu…), certains cascadeurs pouvant révéler des dons particuliers dans une catégorie mais s’avérer nettement moins efficaces dans une autre. Ouvrant de nouvelles portes sur les coulisses du cinéma, The Movies : Stunts & Effects permet déjà de découvrir les systèmes D utilisés pour simuler par exemple une chute où un survol d’hélicoptère grâce au système de scrolling et si certaines situations décrocheront immanquablement quelques sourires, il faudra savoir mixer cascades et effets spéciaux pour créer LE film qui remplira les salles. Autre nouveauté et pas des moindres puisqu’il s’agit de la demande la plus forte de la communauté The Movies, il sera enfin possible de placer sa caméra ou bon nous semble et, en complément des différents angles de vues pré configurés, la FreeCam devrait alors permettre une véritable personnalisation des œuvres des joueurs. A défaut d’une sortie en France, cette extension devrait donc en toute logique s’attirer les faveurs des fans américains.

 

Tony Hawk’s Project 8 (Automne 2006 - PS3, Xbox 360, PS2, Xbox, PSP)

 

Peut être finalement le jeu le plus impressionnant de cette présentation, voire le plus intéressant pour peu que l’on apprécie un minimum le skateboard, Tony Hawk’s Project 8 n’est ni le jeu de course de la Wii, ni les anciens Tony Hawk’s que nous connaissons, du moins pas dans cette forme. Après une bande annonce jouant de gros plans et de ralentis sur des figures impressionnantes de skateboard, c’était au tour du jeu de faire le beau sur next gen’ et de sauver une conférence qui commençait à s’endormir. Au-delà des désormais traditionnels effets de shaders sur les textures et autres éclairages dynamiques, Project 8 devrait surtout proposer un univers ouvert de taille respectable ne souffrant d’aucun temps de chargement grâce à la technologie du chargement progressif, alias stream, et abritant d’autres skaters et des piétons plus importants, tous dotés d’une nouvelle Intelligence Artificielle. Toujours du côté technique, Activision annonce pouvoir gérer jusqu’à 20 animations différentes au même moment sur le skater grâce notamment à un moteur qui anticipe les actions, en calculant par exemple un point d’atterrissage à l’avance. Alors certes, concrètement ce n’est pas très parlant et on a du mal à visionner le concept mais, que cela provienne de là ou pas, une fois en jeu le résultat est plutôt impressionnant notamment grâce à la motion capture qui a été réalisée pour chaque figure proposée. Un studio avec un mini skate park a d’ailleurs été spécialement crée pour l’occasion et s’est vu accueillir les principaux pro de la planche pour les modéliser et reproduire leurs style. Véritablement mise en scène, chaque figure réalisée dans le jeu bénéficie alors d’une attention particulière et entre les effets de flou, les zooms et surtout les ralentis, il est enfin possible de décortiquer et de mieux apprécier les figures réalisées. Reste désormais à voir si ces angles de caméras dynamiques et ces effets spéciaux ne viendront pas trop ralentir le rythme de ce « jeu spectacle » qui vous demandera de faire parti des huit meilleurs skaters amateurs au monde que cherche Tony pour son projet (d’où le nom).

 

Enemy Territory : Quake Wars (PC)

 

Elle aura mis le temps à venir mais la voilà enfin prête à débarquer sur PC, la version Quake Wars de Ennemy Territory. FPS coopératif en ligne, le titre développé par Splash Damage devra se faire une place aux côtés de Battlefield qui s’est depuis attribué le genre, un pari difficile donc, surtout quand l’on sait que le jeu ne proposera que des parties jusqu’à 24 joueurs là où le jeu d’Electronic Arts peut en accueillir le double depuis des années. Comptant bien jouer sur l’engouement de l’univers Quake, Enemy Territory : Quake Wars nous place dans un contexte de science fiction, à une époque où la Terre se voit envahir par une race aliens : les Stroggs. Défenseur humain où envahisseur extra-terrestres, les deux camps sont posés et c’est désormais l’esprit d’équipe qui déterminera qui l’emportera sur l’autre. Avec des maps relativement importantes proposant théoriquement des conditions de jeu différentes de l’une à l’autre, le jeu édité par Activision donnera une place majeure à l’utilisation des véhicules et différentes fonctionnalités ont donc été mises en place pour aider les joueurs et éviter les temps morts à courir pendant trois heures d’un bout à l’autre de la map. On découvre ainsi la présence de supports aériens, supports qui pourront bombarder une zone mais surtout larguer du matériel supplémentaire comme des tourelles de défense et des véhicules en cas de destruction de l’ancien. Véritable prolongement de la classe de personnage choisie, ces véhicules constitueront jusqu’à destruction une nouvelle armure de sécurité et disposent surtout d’avantages propres. On y compte alors des quads rapides mais pacifiques, des jeeps, des tanks, des hélicoptères d’assaut mais aussi et surtout de transport. Permettant de déplacer jusqu’à cinq membres de l’équipe, ceux-ci peuvent se révéler décisifs en survolant une zone à contrôler pour effectuer un parachutage en masse et tomber sur l’ennemi, à condition bien sûr de penser à ouvrir sa toile, sous peine de finir en crêpe au sol comme ce fut le cas durant la présentation. Pas totalement finalisé, notamment sur l’interface de jeu, la date définitive de disponibilité n’a toujours pas été communiquée, la configuration requise non plus, mais Splash Damage promet une optimisation des ressources grâce au procédé de chargement progressif. En attendant, il aura tout de même fallu une GeForce 7800GTO pour faire tourner la bête en ce lundi d’E3.

 

 

Entre les comics de Marvel, le skateboard de Tony Hawk, le poker de Ferguson et une extension qui risque de ne jamais voir le jour chez nous, Activision a clairement favorisé le marché américain dans cette présentation et surtout dans ces produits à venir. Plutôt décevante faute de surprises ou tout simplement de stupéfaction, la conférence d’Activision aura surtout été marquée par la grande absence de Call of Duty 3. Qu’on se rassure toutefois, le jeu est bel et bien présent sur l’E3 et c’est en session individuelle et pour la version papier du magazine que la rédaction se rendra dans la zone privée tant convoitée pour vous livrer ses premières impressions dans le prochain numéro, prévu avant la fin du mois. Un départ un peu mou donc pour cet E3 mais que l’ouverture des portes du Convention Center devrait on espère rattraper.





Laurent Moreaux

le mercredi 10 mai 2006
11:59




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Tony Hawk's Pro Skater : un sixième épisode et/ou un remaster des deux premiers en chantier ? Des rumeurs, fondées sur plusieurs indices franchement valables, nous dirigent vers la piste d'un Tony Hawk's Pro Skater 6 ou un remaster des deux premiers opus de la saga. De quoi se réjouir ? 26/11/2019, 10:24
Crash Bandicoot Worlds : ce serait le nom du tout nouveau jeu, la rumeur qui intrigue Voici une rumeur à prendre avec des pincettes mais qui s'amplifie sérieusement : il est question d'un nouveau jeu Crash Bandicoo, nommé Crash Bandicoot Worlds... 21/11/2019, 17:21


Derniers commentaires
Par Doudou_Star le Mercredi 10 Mai 2006, 16:04

likeSmall
Tony Hawk’s Downhill Jam sur Wii doit être vraiment trop super bien a joué avec la manette :wink:

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 2 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Activision

Zone Membres

Les vidéos
 
Call of Duty 2019 : il y aura bien un mode solo, Activision donne les premiers détails
Activision : une démo photo-réaliste pour la PS4 et la Xbox 720 Activision : une démo photo-réaliste pour la PS4 et la Xbox 720
Murder Your Maker - Teaser #1 Murder Your Maker - Teaser #1
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.