JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PS3

Test TES IV : Oblivion

Test TES IV : Oblivion
La Note
18 20

Plus guidé qu’un Morrowind où nombreux étaient les moments où l’on ne savait plus quoi faire pour avancer, The Elder Scrolls IV : Oblivion offre un rythme soutenu et une quête principale intense, bien que courte puisque réalisable en moins de quinze heures. Celle-ci n’est heureusement qu’une goutte d’eau dans l’océan et les possibilités offertes permettent à qui le veut de décupler son temps de jeu en explorant les vastes terres du pays et ses nombreux souterrains cachés. Les différentes guildes de chaque ville proposeront quant à elles de prolonger l’expérience avec de nouvelles quêtes, mais surtout de nouvelles possibilités de gameplay, et les passionnés s’amuseront alors à refaire l’aventure dans un tout autre esprit, découvrant alors de nouvelles subtilités jusque-là passées inaperçues. Fidèles à leurs arguments et à ce qui a construit leur réputation, les épisodes de The Elder Scrolls voient donc avec ce nouveau volet de quoi récompenser l’attente des fans, et sa nouvelle accessibilité devrait sans conteste faire de nouveaux adeptes.


Les plus
  • Profondeur de jeu toujours présente
  • Visuellement magnifique
  • Nombreux styles de gameplay disponibles
  • Système relationnel poussé
  • Système de voyage rapide
  • Replay-value intéressante
Les moins
  • Durée de vie moins importante que prévue
  • I.A. alliée pas toujours au top
  • Facilité générale trop présente


Le Test

Quatrième volet d’une série qui a véritablement explosé depuis son dernier opus, j'ai nommé le bienséant The Elder Scrolls III : Morrowind, la saga The Elder Scroll est au RPG ce que World of Warcraft est aux MMORPG, à savoir une référence, un pilier du genre. Attendu comme le messie, The Elder Scrolls IV : Oblivion devra répondre aux attentes plus qu’exigeantes des nombreux fans. Le pari est-il réussi ?


Les portes diaboliques d’Oblivion se sont ouvertes sur Tamriel, libérant des hordes de démons qui détruisent tout sur leur passage. Un seul homme peut mettre fin à ces agissements démoniaques. Cet homme, ce n’est pas vous, mais le fils caché de l’empereur assassiné.

 

Le jeu dont vous n’êtes pas le héros

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, même si votre rôle sera indispensable à la survie de la capitale Cyrodiil, The Elder Scrolls IV : Oblivion ne compte pas faire de vous un héros aux yeux des civils. Au début du jeu, prostré dans une prison humide pour on ne sait quel crime passé, vous ne devrez votre salut qu’à l’existence d’un passage secret traversant votre cellule et à votre étrange apparition dans les rêves de l’Empereur. Ne se fiant qu’à son instinct, celui-ci vous autorisera alors à vous échapper et ira même jusqu’à vous confier, au grand damne de sa garde, l’objet le plus précieux du royaume, dans un dernier souffle de vie. Désormais détenteur de l’amulette des rois, vous devrez retrouver le fils caché de celui qui vous a donné son ultime confiance, et l’aider à prendre la place qui lui revient sur le trône. Après avoir progressivement défini l’allure (parmi les 10 races proposées) et les capacités de votre personnage durant cette première étape du jeu, vous vous apprêterez donc à revoir la lumière du jour pour vous lancer dans une quête épique où la beauté des lieux n’aura d’équivalent que la puissance des forces obscures qui l’habitent.

 

Dis-moi comment tu joues…

 

Barbare, assassin, guérisseur, voleur, mage ou autres, The Elder Scrolls IV : Oblivion offre un large choix de classes prédéfinies, chacune disposant de caractéristiques propres qui vont par la suite influencer votre manière de jouer. Les gardes qui ont suivi votre progression dans les sous-sols de la prison vous recommanderont celle qui vous siéra le mieux, selon les méthodes que vous avez utilisées jusque-là, pour vous faire gagner du temps. Cette analyse faite par les PNJ ne sera pas la seule chose à vous faire gagner du temps et, là où The Elder Scrolls III : Morrowind pouvait fatiguer avec des pertes de productivité notables, The Elder Scrolls IV : Oblivion innove en offrant tout un tas de fonctionnalités pour aller à l’essentiel et remédier aux temps morts. Si le monde dans lequel vous naviguerez autorisera de longs voyages sur les quelque 25 kilomètres carrés de terrains (hors donjons), les joueurs plus pressés apprécieront le système de déplacement rapide pour se rendre en un seul clic à une destination déjà connue. Les autres profiteront de balades à cheval dans de somptueux paysages et pourront s’adonner aux joies de la chasse ou de la cueillette pour créer quelques poisons et potions, et montrer ainsi leurs compétences en alchimie ou se doper un instant. En effet, les habitués de la série ne seront pas dépaysés par le système de progression du personnage puisqu’il se base toujours sur les actions réalisées. De longues balades à pied augmenteront alors votre endurance, les coups reçus et bloqués amélioreront votre défense, ceux portés votre attaque, et ainsi de suite jusqu’aux compétences secondaires vous permettant par exemple de crocheter des serrures de plus en plus compliquées. A vous ensuite de définir ce que vous ferez de ces capacités.

 

Liberté illimitée

 

Maître mot de la série et particulièrement de ce quatrième épisode, la liberté n’a d’égale que le libre arbitre dans The Elder Scrolls IV : Oblivion. Sauveur du juste ou opportuniste malfrat, chaque choix vous appartiendra et si certains préféreront faire leur beurre honnêtement en commercialisant les objets trouvés et fabriqués, d’autres exploiteront leur don dans le forçage de serrures pour venir dépouiller les magasins la nuit. Attention toutefois à ne pas vous faire remarquer : les actions restent rarement impunies dans le jeu et, surtout, chacune d’elles influencera vos relations avec les différentes factions. L’argent ne sera par ailleurs pas seul au cœur de vos choix, et bien vite ce seront des vies humaines qui seront entre vos mains. Fermant les portes démoniaques une par une et démantelant les complots qui s’opposent à la mise en place du nouveau souverain, vos méthodes pourront varier du tout au tout. Loi du talion en détruisant par le feu et la lame ceux qui se mettront sur votre chemin ou infiltration en jouant de l’arc dans votre tenue silencieuse en cuir, les approches seront multiples et les décisions lourdes de conséquences. La vie d’un innocent vaut-elle plus que celle de toute une secte malveillante ? Un allié mérite-t-il de mourir pour conserver sa couverture ? La décision n’appartiendra qu’à vous. On pourrait également vous parler du système de relations avec les PNJ (Personnages Non Joueurs), du cycle temporel du monde de Tamriel où il est possible d’attendre la nuit pour tuer un ennemi pendant son sommeil, des objectifs optionnels plus ou moins en règle avec la loi de Cyrodiil ou encore des combats massifs qu’il vous faudra livrer pour détruire la menace d’Oblivion mais, au final, The Elder Scrolls IV : Oblivion est trop important pour qu’il soit possible d’être totalement exhaustif à son sujet. En offrant une expérience de jeu unique à chacun, en fonction de ses goûts et de ses choix, The Elder Scrolls IV : Oblivion fait tout simplement partie de ces rares titres qu’il faut essayer par soi-même pour mieux en cerner l’ampleur.





Laurent Moreaux

le lundi 30 avril 2007
14:25




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

The Edler Scrolls : un livre de cuisine officiel va sortir, des recettes tout droit sorties de Tamriel ! L'univers de la (très) complète saga The Elder Scrolls fourmille de détails que Bethesda compte bien exploiter : c'est pourquoi l'on apprend, aujourd'hui, l'arrivée d'un livre de cuisine officiel à l'effigie de la franchise ! 24/12/2018, 10:34
Bethesda : trois grands classiques de l'éditeur disponibles sans DRM via GoG Bonne nouvelle pour les allergiques aux DRM puisque GoG annone l'arrivée de trois grands classiques de chez Bethesda dans sa boutique. L'occasion de redécouvrir de très bons titres à un prix défiant toute concurrence. 01/06/2017, 15:53


Derniers commentaires
Par oufadu610 le Dimanche 18 Novembre 2007, 18:51

likeSmall
Trés trés trés bon jeux !! :D :D

Répondre
-
voter voter

Par mickynight le Samedi 5 Mai 2007, 19:29

likeSmall
exelan rpg

Répondre
-
voter voter

Par psp2 le Lundi 30 Avril 2007, 18:22

likeSmall
qui est d'accord avec moi ?

Répondre
-
voter voter

Par psp2 le Lundi 30 Avril 2007, 18:21

likeSmall
bonjour moi j'aime bien oblivion mais c'est presque impossible de le terminer car il faut avoir tout les armes ameliorees

Répondre
-
voter voter

Par kira77 le Lundi 30 Avril 2007, 18:20

likeSmall
C'est du oblivion donc c'est toujours bien ^^ En plus c'est un bon portage donc tout va bien :roll:

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 6 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







The Elder Scrolls IV : Oblivion

Jeu : FPS/RPG
Editeur : 2K Games
24 Mar 2006

24 Mar 2006

26 Avr 2007

Zone Membres

Vos Notes :
17/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Extrait TES IV : Oblivion
Test TES IV : Oblivion Test TES IV : Oblivion
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.