JeuxActuJeuxActu.com

Kojimagate : un employé de Konami dévoile les dessous d'une sale histoire

Kojimagate : un employé de Konami dévoile les dessous d'une sale histoire

Le Kojimagate a éclaté depuis un peu plus d'un mois par la suppression totale par Konami de toute mention de Hideo Kojima des éléments promotionnels du jeu Metal Gear Solid 5 : The Phantom Pain. Depuis, Konami noie le poisson à grands renforts de communiqués de presse nous expliquant qu'il ne s'agit que d'une restructuration de l'entreprise, tandis que le torchon brûle entre les équipes de la série Metal Gear et la direction de l'éditeur.

 

D'ailleurs, malgré les sourires forcés des RP qui nous assurent que tout roule, Gamespot a fait état dans un article du 19 mars 2015 de plusieurs petites misères faites aux équipes de Kojima Productions, dans l'objectif assez évident de pousser les développeurs à la démission. Parmi les beaux gestes de Konami à l'encontre de Kojima Productions, on note que l'éditeur a supprimé l'accès à Internet aux serveurs mails de l'entreprise ainsi qu'aux lignes téléphoniques. Une nouvelle qui a déclenché un bad buzz tellement violent que Konami a dû s'expliquer dans les colonnes de Gamespark. Ainsi, selon l'éditeur, les limitations d'accès aux moyens de communication sont un effet secondaire de la restructuration des équipes. Pourquoi pas... Mais quand Guillermo del Torro s'est exprimé en affirmant que le reboot du jeu Silent Hills était définitivement abandonné, on a compris que l'incendie ne s'éteindra pas de sitôt. D'ailleurs, l'annonce suit de quelques heures un communiqué de Konami signifiant la suppression de la démo conceptuelle P.T. qui teasait le jeu Silent Hills ; officiellement car la période de distribution est terminée. 

 

Mais pourquoi une telle guerre entre un éditeur et son créateur de jeux de plus rentable ? Si l'on écoute la rumeur, il semblerait que Konami s'intéresse désormais plus aux jeux d'argent qu'aux jeux vidéo. En effet, en observant la structure des gains de Konami, on s'aperçoit rapidement que les machines à sous et le Pachinko pèsent bien plus lourds que les Metal Gear Solid, Castlevania et autres PES. D'ailleurs, selon un témoignage obtenu obtenu auprès d'une source interne par Georges Weidman – rédacteur du site Super Bunnyhop –, il semblerait que plusieurs raisons aient amené à ce conflit. Attention, les informations ci-dessous n'ayant pas été vérifiées, il faut considérer qu'il s'agit-là de rumeurs, même si ces dernières sont particulièrement crédibles.

 

Konami

 

13 avril 2015

8h45 : Le licenciement de Kojima n’est que la partie visible de l’iceberg. Kojima Productions n’existe plus. L'équipe s’appelle maintenant "Unit 8". Konami veut en finir avec la licence MGS.

10h44 : Tout d’abord, Kagemasa Kozuki, le PDG de Konami, déteste Kojima. Pour lui, il dépense trop d’argent, il passe trop de temps [pour réaliser des jeux]. Et même si MGS génère des profits, ils ne sont pas assez importants aux yeux de Kagemasa Kozuki.

Les jeux mobiles sont très rentables au Japon. Ils nécessitent moins de ressources, moins de mains d'oeuvre et ils rapportent plus d’argent. Et toutes les grandes sociétés de jeux vidéo veulent se lancer sur ce marché. Comme vous le savez probablement déjà, Capcom, SEGA, Square Enix sont déjà très impliqués dans les jeux sur mobiles. Et tout récemment, Nintendo a annoncé qu’ils vont également développer ce genre de jeux.

Konami veut aussi sa part du gâteau. Toutefois, ils le font d’une manière très extrême. Certains racontent que Kagemasa Kozuki a complètement perdu la tête et qu’il se fiche quasiment de la compagnie.

Konami arrêtera de produire des jeux console et se focalisera sur des jeux d'argent et mobiles. Beaucoup d’autres équipes sont également en train d’être centralisées. Par exemple, des gens travaillant pour Dance Dance Revolution ont dû rejoindre tous les autres ingénieurs du son de la compagnie. Il n’existe plus des équipes différentes pour chaque jeu. Maintenant, l'équipe audio, l’équipe d’animation et l’équipe de programmation travaillent sur plusieurs jeux en même temps.

Mais revenons à Kojima Productions. Konami n’a plus besoin d’eux. L'éditeur peut embaucher des gens moins talentueux pour moins cher et obtenir les mêmes recettes que celles des jeux d’argent et des jeux mobiles.

Kagemasa Kozuki ne veut plus [de Kojima Productions], mais il ne peut pas virer tout le monde en même temps. C'est pourquoi il fait en sorte qu'ils s’en aillent par eux même.

Suite à l’annonce du licenciement de Kojima au sein de la compagnie, l'Unit 8, c’est comme ça qu’on appelle [Kojima Productions] maintenant chez Konami, des serveurs principaux ont été coupés et Kojima Productions n’a plus eu accès à Internet pendant deux semaines. Les gens qui travaillaient sur le Kojima Report ainsi que sur les sites web ont vus leurs comptes effacés et ont dû repartir de rien.

[Il y avait] des coupures de courant fréquentes, des portes de sécurité qui ne fonctionnaient pas et certaines personnes étaient forcées de changer fréquemment de bureau.

Quelqu'un a même expliqué que c’était l’enfer, dans tous les sens du terme.

Des centaines de personnes vont perdre leur boulot, pas seulement Kojima.

Certaines personnes disent que Kojima peut porter plainte contre Konami… mais il ne le fera pas car il veut terminer le jeu et Konami le sait.

Unit 8 travaille vraiment très dur pour essayer de terminer le jeu, car ils savent maintenant que ce sera probablement le dernier MGS de la série.

C’est tout ce que je sais. C’est une histoire qui semble être tirée par les cheveux, mais il fallait que je transmette le message. Il y a des gens qui annulent leurs réservations, mais cela n’aide pas Kojima. Il adore ses fans et il adore MGS. Il fait tout ce qu’il peut pour le sauver et sauver son équipe de Konami.


Bref, entre réalités économiques et animosités personnelles, il y a de quoi réaliser un bon feuilleton, même si les fans de la série Metal Gear risquent d'être déçus. Si vous voulez un récapitulatif en vidéo, on vous suggère d'aller voir la vidéo ci-dessous réalisée par Super Bunnyhop qui retrace toute l'histoire. To be continued...




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
83% Furieux


À découvrir également
Autres articles

Konami : la firme veut faire revenir ses licences sur mobiles et tease de futurs projets La politique de Konami a particulièrement changé ces dernières années : devant la percée du jeu mobile, la firme japonaise souhaite clairement en profiter au maximum et y faire venir, visiblement, certaines de ses franchises... 03/09/2019, 12:12
PlayStation Now : 10 jeux intègrent le service de jeu en streaming dont Metal Gear Solid V Comme au début de chaque mois, le service de jeu en streaming PlayStation Now enrichit sa bibliothèque, et ce mois-ci, ce sont pas moins de 10 titres qui rejoignent le catalogue, dont un certain Metal Gear Solid V. 1 | 02/04/2019, 18:01


Derniers commentaires
Par kokotte36 le Samedi 30 Mai 2015, 17:57
Hallucinant, si c'est vrai, et bizarrement l'annulation de PT semble aller en ce sens, c'est dommage pour Kojima, encore que je ne doute pas qu'il puisse se retourner de la situation. En revanche, fini Konami... Après phantom pain.. :)

Répondre
-
voter voter

Par moien personne le Mercredi 29 Avril 2015, 19:23
dommage pour le prochain sillent hills

Répondre
-
voter voter

Par trololo le Mercredi 29 Avril 2015, 17:44
Vive les vacances.

Répondre
-
voter voter

Par karakurt le Mercredi 29 Avril 2015, 16:03
Les fdp quoi. De toute façon après Mgs 5 pour moi c'est fini Konami.

Répondre
-
voter voter

Par nico2097 le Mercredi 29 Avril 2015, 15:22
Dégouté mais pas surpris, c'est dans l'air du temps.

Répondre
-
voter voter

Par blackant le Mercredi 29 Avril 2015, 10:45

likeSmall 4
Plutot surprennant et difficile a croire lorsqu'on sait que les salles de pachinko au japon sont desertes comparées aux salles d'arcade qui grouillent de monde...

Répondre
-
voter voter

Par Origane le Mercredi 29 Avril 2015, 10:21

likeSmall 42
l_irlandais a écrit:
Kojilala a écrit:Et si tout cela était une mise en scène de Kojima? Vous y avez pensé??
UNE MISE EN SCENE......je veux bien croire que Kojima ait fait des petits trucs de ce genre , mais pas comme ça, faut pas aller trop loin quand même.


On sait jamais, des fois il fait des trucs bien cheulous ce japinois... :lol:


Répondre
-
voter voter
2

Par Liojen le Mercredi 29 Avril 2015, 9:19

likeSmall 39
« Konami arrêtera de produire des jeux console et se focalisera sur des jeux d'argent et mobiles »

Si cette phrase s'avère vraie, c'est juste catastrophique! Ça vaudrait dire adieu ã PES sur console? Non je ne peux pas le croire ça me parait trop extreme...


Répondre
-
voter voter

Par agora666 le Mercredi 29 Avril 2015, 9:18
batmanmania a écrit:Tout ça pour une histoire d'argent, et l'envie de développer des jeux que sur mobiles, on aura tout vu.
Si le jeu vidéo ne rapporte plus (assez) à Konami, on peut comprendre qu'ils se focalisent sur des marchés plus prometteur. Reste a savoir si les IP sont la propriété des développeurs ou de l'éditeur... Silent Hill, MGS, Castelvania, PES, et je dois en oublier...Maintenant, avec toute la réserve qu'il faut avoir, cela a l'air de se faire à la hussarde les restructurations chez Konami. En espérant que Kojima et del Toro auront un jour l'occasion de retravailler ensemble, parce que une réalisation commune de ces deux grands messieurs doit valoir le détour...


Répondre
-
voter voter

Par Lecteur le Mercredi 29 Avril 2015, 8:55
Si tout ça n'est pas une énorme manipulation mentale de Kojima, c'est tout bonnement hallucinant et ça peut mener à terme tout simplement à la fin du jeu sur consoles au Japon.

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 26 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Konami

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours