JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : Switch

Test Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : médaille d'or, d'argent ou de bronze ?

Test Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 : un jeu qui mérite l'or ?
La Note
15 20
Si le genre du party game sportif ne prête pas forcément à crier au génie, cet épisode de la saga Mario et Sonic aux Jeux Olympiques s'en tire tout de même avec les honneurs. Non seulement il propose de multiples épreuves et participants, mais l'environnement tokyoïte est mis à profit pour quelques rapides balades touristiques et, surtout, un voyage dans le passé avec dix épreuves rétro et pixelisées qui ne manqueront pas de rappeler des souvenirs aux joueurs les plus âgés. Le mode histoire reste limité sur le fond, et même sur la forme parfois, mais il a tout de même le grand mérite d'exister. Reste la question du motion gaming, qui peine toujours autant à convaincre et qu'on laissera bien volontiers de côté au privilège des commandes classiques.

Les plus
  • Le menu est plutôt copieux
  • Le mode histoire n'a pas été oublié
  • Les épreuves rétro apportent de la variété
  • On visite quelques lieux touristiques de Tokyo
Les moins
  • Caméra non contrôlable
  • Des murs invisibles un peu partout
  • On peut se perdre dans le trop-plein de commandes
  • Le motion gaming n'est pas toujours précis…


Le Test
Autrefois indécrottables rivaux, Mario et Sonic font régulièrement équipe depuis les Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Etant tous deux d'origine japonaise, ils ne pouvaient évidemment louper le rendez-vous tokyoïte de 2020. En ce mois de novembre 2019, l'occasion nous est donc donnée de nous entraîner sur de multiples épreuves, et avec de nombreux personnages issus des deux univers phares de Nintendo et Sega. Avec en bonus, une surprise rétro qui mêle jeux olympiques de 1964 et jeux vidéo des années 90...

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo approchent, Mario et Sonic reçoivent une mystérieuse console rétro intitulée "Tokyo 64" et destinée à leur "faire découvrir les Jeux Olympiques de Tokyo du passé". Cette machine portable a en réalité été conçue par Dr. Eggman, avec le soutien de Bowser, et son véritable but consiste à aspirer dans le jeu les deux héros de Nintendo et Sega afin de les rayer de la carte. Mais suite à un petit incident, ce sont finalement les quatre personnages susnommés, héros comme anti-héros, qui se retrouvent prisonniers de la console. Vous l'aurez compris, ce party game sportif nous propose un véritable mode histoire à parcourir en solo. Evidemment, il ne faut pas s'attendre à un scénario très complexe, cette campagne étant surtout un prétexte pour découvrir les différentes disciplines abordées par le jeu. Remplacez "la princesse est dans un autre château" par "la console est dans un autre site olympique de Tokyo", et vous aurez compris grosso modo la structure principale des événements. C'est léger, certes, mais ça fait tout de même le taf. Une carte de Tokyo permet de se rendre d'un lieu à un autre, et on a le plaisir de pouvoir visiter quelques hauts lieux touristiques de la capitale si on le souhaite. La gare de Tokyo, la Tour de Tokyo, le carrefour de Shibuya et quelques autres endroits célèbres nous tendent ainsi les bras. On passera le reste du temps dans les sites olympiques, à la recherche de petits quizz nous délivrant diverses anecdotes sur les jeux (vidéo comme olympiques) et de personnages avec qui discuter afin de faire avancer l'histoire.

Si le genre du party game sportif ne prête pas forcément à crier au génie, cet épisode de la saga Mario et Sonic aux Jeux Olympiques s'en tire tout de même avec les honneurs.


Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020Le degré de liberté est assez limité car les zones sont très petites, il n'est pas possible de contrôler la caméra, et de nombreux murs invisibles limitent nos déplacements. C'est un peu regrettable, mais le jeu sait se faire pardonner grâce à de nombreuses épreuves (on y reviendra un peu plus tard) et à une composante rétro fort bienvenue. Car pendant que Luigi et ses amis parcourent le Tokyo de 2020 et participent à diverses épreuves sportives modernes, Mario et Sonic évoluent en 1964, date à laquelle la capitale japonaise accueillait les Jeux Olympiques pour la première fois. Ce fait historique est utilisé par les développeurs pour nous proposer quelques épreuves rétro, où le "button mashing" tient une place importante. Evidemment, on a alors droit à des graphismes pixelisés et des bruitages d'époque. On peut même appliquer un filtre simulant les lignes d'un écran cathodique si on le souhaite. Voilà une très bonne idée, car Mario et Sonic étant des icônes des années 80 et 90, ils s'adressent à plusieurs générations. Les vieux de la vieille, dont nous sommes, seront ravis de replonger en enfance le temps de quelques épreuves. Le mode histoire donne également l'occasion de participer à dix mini-jeux, que l'on débloque au fur et à mesure et qui se répartissent sur les deux époques abordées.

MARIO ET SONIC REGARDENT DANS LE RETRO


Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020En 1964, Sonic doit par exemple rattraper un train Shinkansen, tandis qu'en 2020 Tails doit escalader le plus rapidement possible la tour de Tokyo. Mais le cœur du jeu reste bien entendu les différentes épreuves sportives. On en dénombre dix en 1964 (100 mètres, 400 mètres haies, saut en longueur, marathon, plongeon, cheval d'arçon, kayak, judo, volleyball, tir) et vingt-quatre en 2020. Très éclectiques, ces dernières couvrent des disciplines aussi variées que la boxe, la natation, l'escrime, le tennis de table, le football, le skateboard ou encore les sports équestres. Trois d'entre elle sont des épreuves "rêves", au gameplay plus fantaisiste que les autres. Le menu est donc plutôt copieux, surtout qu'il est possible de jouer en solo, en multi local jusqu'à quatre, en ligne ou encore en partie locale avec plusieurs consoles. La liste des personnages n'est pas en reste, même si elle ne s'avère pas tout à fait aussi complète que celle de l'édition Rio 2016. Du côté Nintendo on a tout de même la possibilité d'incarner Mario, Luigi, Peach, Daisy, Bowser, Wario, Waluigi, Yoshi, Donkey Kong et Bowser Jr. sur toutes les épreuves, tandis que le clan Sega est représenté par Sonic, Tails, Knuckles, Amy, Dr Eggman, Shadow, Silver, Metal Sonic, Blaze et Vector. Certaines épreuves spécifiques permettent également de choisir quelques guest-stars supplémentaires telles que Rouge, Wendy ou encore Eggman Nega. Niveau fan service, on est pas mal ! Plus modestes, les épreuves rétro ne mettent  en scène que Mario, Sonic, Bowser, Dr Eggman, Luigi, Tails, Peach et Knuckles.

 


Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020Les mascottes de Nintendo et Sega se sentent chez elles à double titre, car le jeu se déroule dans leur Japon natal et il est exclusif à la Switch (bon pour le coup, c'est surtout Mario et ses potes qui sont concernés). On a déjà vu que l'aspect tokyoïte était fort sympathique, et on peut préciser ici que la réalisation graphique est globalement de bonne facture. Les différents héros sont bien modélisés, correctement animés, et la console ne rame pas, que ce soit en mode portable ou téléviseur. Mais Switch oblige, les développeurs ont intégré du motion gaming dans la plupart des épreuves. Et comme souvent, la précision n'est alors pas vraiment au rendez-vous, ce qui s'avère parfois très rageant dans un jeu dédié par nature au scoring. Heureusement le choix nous est laissé entre différents systèmes de contrôle : Joy-con séparés, un seul Joy-con ,et configuration manette. Cette dernière option nous a semblé la plus fiable et la plus agréable, même si elle ne permet pas d'offrir les mêmes sensations que le motion gaming. Si l'on peut se réjouir du fait que le choix soit laissé au joueur, cette profusion de commandes n'est pas sans contreparties négatives. Le jeu nous assène sans arrêt des écrans relatifs à la connexion des manettes ou au port de la dragonne, on a tendance à jongler régulièrement entre les différents schémas histoire de tout essayer, et on finit par ne plus trop savoir sur quelles commandes appuyer, surtout que tout cela varie en fonction des épreuves. Raison de plus de s'en tenir au schéma le plus classique. D'ailleurs, les épreuves rétro ne s'embarrassent d'aucune reconnaissance de mouvements, et nous sommes prêts à parier que de nombreux joueurs conserveront ce principe pour les épreuves modernes. Au final, s'il n'est ni parfait, ni révolutionnaire, ce Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 constitue tout de même l'un des meilleurs épisodes de la série, si ce n'est le meilleur !



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
75% Blasé


À découvrir également
Autres articles

Mario & Sonic aux J.O. de Tokyo 2020 : un nouveau coup de pub dans un aéroport Nintendo prépare la sortie de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec un nouveau trailer promotionnel qui, cette fois-ci, se déroule au sein d'un aéroport. 28/10/2019, 09:12
Mario & Sonic aux J.O. de Tokyo 2020 : voici la cinématique d'introduction du jeu A quelques semaines de la sortie de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, SEGA propose de découvrir la cinématique d'introduction du jeu. 1 | 11/10/2019, 07:08


Derniers commentaires
Par Sauny93 le Samedi 9 Novembre 2019, 18:30

likeSmall 164
Encore un Mario surnoté.Il vaut 10 voir 12 max.

Répondre
-
voter voter

Par Junkhead67 le Mercredi 6 Novembre 2019, 21:59
Donc meilleur que Medievil... haha j suis plié des test de ce site.

Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 2 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Jeu : Sport
Editeur : SEGA
8 Nov 2019

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours