JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4 - Switch

Test Fury Unleashed : quelqu'un a mis du Metal Slug dans mon Comix Zone, un pur régal !

Test Fury Unleashed : quelqu'un a mis du Metal Slug dans mon Comix Zone ! Hit JeuxActu
La Note
16 20

Oh que ce petit jeu est plaisant ! Qu'il s'agisse des graphismes tout droit sortis d'une bande dessinée, du gameplay dynamique à souhait, des armes variées, des boss nombreux, ou encore du scénario légèrement "méta", tout fonctionne très bien dans Fury Unleashed. Même l'aspect rogue-lite ne se montre jamais rébarbatif. C'est bien volontiers et sans sourciller qu'on recommence chaque nouveau parcours, jusqu'à ce que notre héros soit assez puissant pour venir à bout de l'aventure. Si les développeurs tiennent leurs promesses et arrivent à nous fournir un mode coop en ligne dans les mois à venir ainsi que, pourquoi pas, quelques chapitres supplémentaires, on tiendra alors réellement un incontournable.

 


Les plus
  • L'ambiance BD
  • Très bonne DA
  • Gameplay hyper nerveux
  • Armes très variées
  • Plein de boss
Les moins
  • Superpouvoirs peu nombreux
  • Coop uniquement en local
  • Carte non texturée
  • On aimerait encore plus de comics


Le Test

Fondé en 2009, Awesome Games est un studio polonais qui n'a pas encore totalement réussi à se faire un nom.  Les développeurs eux-mêmes qualifient leur toute première production (Duel : The Art of Combat) de "fiasco total", tandis que les suivantes (Oozi: Earth Adventure,  I Zombie, Yet Another Zombie Defense…) n'ont jamais vraiment réussi à décoller. Mais tout cela pourrait bien changer. Car Fury Unleashed marque un tournant pour le studio, qui nous offre aujourd'hui un titre beau, nerveux, et extrêmement agréable à jouer.


Fury UnleashedImaginez Metal Slug dans un décor à la Comix Zone, structuré comme un rogue-like (ou rogue-lite pour les puristes) et vous aurez une bonne idée de ce qu'est Fury Unleashed. On y incarne Fury, un héros de bande dessinée bien décidé à décimer tous les ennemis qui croiseront sa route. Le tout dans le cadre d'un comic, naturellement. Pour le joueur, il s'agit donc d'évoluer de case en case jusqu'au méga-boss final de chaque BD. On a droit à quatre comics différents, le dernier étant un peu spécial car il s'agit du carnet de croquis du dessinateur. Les autres sont dédiés à des thèmes bien précis : jungle aztèque, seconde guerre mondiale mâtinée de voyage dans le temps, et invasion alien. Sur ce point le jeu marque d'emblée un premier point, car la direction artistique est vraiment plaisante. Très colorée mais jamais trop criarde, elle reprend habilement à son compte tous les codes de la bande dessinée (cadres blancs, découpage en cases, phylactères, titraille, passages en crayonné…). On a même droit à un scénario "méta" discret mais très sympa, qui nous donne l'occasion de temps à autre d'évoluer sur la table à dessin de l'auteur, alors qu'une tablette à l'avant-plan nous donne un aperçu de ses conversations et donc de ses états d'âme.

Imaginez Metal Slug dans un décor à la Comix Zone, structuré comme un rogue-like (ou rogue-lite pour les puristes) et vous aurez une bonne idée de ce qu'est Fury Unleashed.

 

Fury UnleashedD'une manière générale, les couleurs sont vives, les différentes créatures immédiatement reconnaissables, et l'action est toujours très lisible. Par ailleurs, tuer des ennemis permet de récolter de l'encre noir et de l'encre dorée. La première sert à améliorer notre héros de manière permanente, afin de se faciliter les prochains parcours. Rogue-like oblige, les niveaux sont générés aléatoirement et il est nécessaire de les arpenter de nombreuses fois, et donc de renforcer Fury, avant de pouvoir espérer sortir vainqueur des différents affrontements. L'encre dorée ne sert quant à elle qu'au parcours actuel, et permet de faire quelques emplettes auprès de personnages hauts en couleurs, tels que Gundar l'armurier mort-vivant (réparation d'amure) ou encore le Dr Bloodstein (qui nous redonne des points de vie). Achats d'armes, de pièces d'équipement ou de bonus temporaires répondent aussi à l'appel. Les plus téméraires pourront également sacrifier quelques points de santé auprès de Vlad le pacifique ou du Diable, qui préfèrent le sang à toute encre, fût-elle dorée. D'autres personnages vous proposeront de tant à autres des défis (atteindre tel niveau de combo, piétiner tant d'ennemis, tuer certains adversaires avec votre arme de mêlée…) afin de gagner toujours plus de récompenses. On se s'ennuie donc jamais, surtout que le bestiaire est particulièrement fourni. On dénombre tout de même une cinquantaine d'ennemis communs et… une quarantaine de boss !

 

FURY FAIT FUREUR

Fury UnleashedLa quantité c'est bien, mais quid de la qualité ? De ce côté-là tout va bien aussi, car le gameplay est à la fois très nerveux et très généreux. Ainsi, il est non seulement possible de réaliser un dash en l'air, mais également sur le sol. Et dans ce cas précis, il est illimité et permet même de franchir certains espaces vides sans avoir besoin de sauter. Le saut permet quant à lui non seulement de se déplacer de plateforme en plateforme, mais également de piétiner les ennemis… ce qui les tuera instantanément pour la plupart. Quant aux grenades et autres roquettes, on peut les utiliser sans crainte car le héros est immunisé contre leurs dégâts (à part si elles proviennent d'un adversaire, bien entendu). En vérité, tout est fait pour maximiser le "momentum" et le "flow". D'ailleurs, le jeu nous incite fortement à enchaîner rapidement les ennemis, afin de maintenir en permanence un niveau de combo élevé, ce qui a pour effet de nous donner plus d'orbes de vie et plus de gouttes d'encre. Tous les cinq points de combo, on a également droit à un bouclier nous permettant d'encaisser un coup sans briser le combo. Et au fil des enchaînements, l'excellente musique se fait plus forte, plus entraînante, les riffs de guitare venant eux aussi nous inciter à maintenir le niveau de combo. Malin !



Fury UnleashedLe catalogue des armes est également très réjouissant, car en plus d'une arme de mêlée très efficace, on a droit à toute une ribambelle de flingues très différents les uns des autres. Fusils d'assaut, fusils à pompe, fusils à impulsion, lance-roquettes, lance-flammes, lance-scies, canons soniques, lasers, blasters et autres lanceurs d'acide possèdent tous leurs propres cadences, portées et effets, ce qui permettra à chaque joueur de privilégier le style de son choix… ou l'obligera à s'adapter à ce qu'il trouvera dans chaque parcours. Dans ce concert de louanges, on pourra tout de même pointer du doigt quelques toutes petites fausses notes. Le nombre de superpouvoirs (qui se rechargent tous les vingt ennemis abattus) est étonnamment très faible. De mémoire, on a uniquement le choix entre un sort de gel, une tourelle automatique, un drone et une "rage" qui augmente la cadence de tir. Par ailleurs, la carte représentant chaque niveau est assez tristounette. Si elle a le bon goût de se présenter comme une double-page de bande-dessinée, elle se contente de représenter les cases non visitées par du gris clair et celles déjà visitées par… du gris foncé. Il aurait été beaucoup plus esthétique et gratifiant pour le joueur d'afficher dans chaque case une miniature des décors traversés.

"MISSION COMPLETE"

Fury UnleashedQuant au mode coop, s'il a le mérite d'exister il se limite hélas à une expérience locale, aucun mode en ligne n'étant disponible pour le moment. Ce point négatif mérite tout de même d'être relativisé, car les développeurs ont déjà annoncé qu'ils prévoyaient de sortir un mode coop en ligne dans les semaines à venir. De plus, la version Steam est compatible avec le Remote Play, qui permet de jouer en streaming avec n'importe quel ami, même s'il ne possède pas le jeu. D'ailleurs le Steam Workshop répond également à l'appel, ce qui permet de personnaliser totalement notre héros. En plus de la douzaine de looks officiels à débloquer au cours de l'aventure, on peut donc utiliser des têtes créées par la communauté. Si vous souhaitez jouer avec Barack Obama, un Terminator, un Creeper de Minecraft, ou votre streamer préféré, c'est possible ! Enfin, sachez que la durée de vie est relativement élevée puisqu'il nous a fallu plus de trente heures pour réussir à vaincre le boss final. Maintenant, on espère vivement que les développeurs nous offriront de nouveaux comics/niveaux dans les mois à venir. Même en DLC payant, on prend !



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Fury Unleashed : quand Metal Slug rencontre Comix Zone, nos impressions manette en mains ! Disponible en Early Access depuis plus d'un an, Fury Unleashed vient de bénéficier d'une nouvelle et fraîche mise à jour. L'occasion de jouer à ce titre qui emprunte beaucoup à Metal Slug et Comix Zone. Nos impressions. 1 | 07/10/2018, 23:33



Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Fury Unleashed

Jeu : Action
Editeur : Awesome Games Studio
Développeur : Awesome Games Studio
8 Mai 2020

8 Mai 2020

8 Mai 2020

8 Mai 2020

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.