JeuxActuJeuxActu.com

REXR : jouer à tous les jeux PC en VR, une techno loin d'être prête, nos explications

REXR : jouer à tous les jeux PC en VR, une techno loin d'être prête

"Le futur du jeu vidéo sur PC". Voilà comment Realifield nous a présenté son nouveau produit : REXR. Forcément, notre curiosité a été piquée au vif ; on s'attendait donc à quelque chose de révolutionnaire. Malheureusement, comme souvent quand on nous vend du rêve, ça n'a pas vraiment été à la hauteur de nos attentes, même si la technologie de cette start-up estonienne est pleine de promesses. En fait, et à notre humble avis, il était encore prématuré de la proposer au grand public comme c'est désormais le cas. Les développeurs ayant décidé de faire de la France le territoire de lancement, on vous propose de découvrir REXR plus en détail.


Concrètement, l'idée de Realifield est de permettre aux possesseurs de PC de profiter de tous leurs jeux en réalité virtuelle, et ce avec n'importe quel casque VR pour smartphone tel que le Homido, le Gear VR, ou encore le Google Daydream. Le système nécessite deux applications : l'une installée sur le PC chargé de faire tourner le jeu, et l'autre sur le mobile ; ainsi la communication entre les deux machines est assurée. Pour s'épargner de la latence, le Wi-Fi est également mis à contribution, mais qu'en local. Plus concrètement, le PC envoie les informations au routeur (la box Internet la plupart du temps) qui, à son tour, les transmet au téléphone. En termes de communication, l'ensemble tourne plutôt bien et ne souffre d'aucun lag : l'affichage sur le smartphone demeure fluide, et il n'existe aucun décalage avec les images diffusées sur l'écran du PC. Mieux, grâce à la technologie REXR, inutile d'avoir du Wi-Fi de compétition, le tout passant sans souci sur les box des FAI, même sur les plus anciens modèles. De même, la présence d'un mobile dernier cri n'est absolument pas obligatoire, ce dernier ne servant qu'à afficher l'image du jeu et à gérer le tracking, ce qui est à la portée de la plupart des terminaux de ce siècle. Précisons tout de même qu'il faut disposer d'un appareil capable de faire tourner Android 8.0 minimum, et qui bénéficie d'un affichage en 1080p ou mieux - la 2K et la 4K sont fortement conseillées pour atténuer l'effet de grille que connaissent tous les utilisateurs VR ayant joué sur des dalles de mauvaise qualité. Le tour de force réalisé par la technologie REXR, c'est de pouvoir profiter de la VR sans que votre PC n'ait affaire à la moindre surcharge de calcul. Là ou un casque de réalité virtuelle classique demande à la carte graphique de calculer deux images différentes à chaque fois (une par oeil), la technologie de Realifield arrive au même résultat sans manger de la ressource.

 
RExR

 

C'est là que réside le principal intérêt de cette technologie, puisque grâce à elle, on peut théoriquement profiter d'un jeu offrant la même qualité d'image et demandant les mêmes ressources, que l'on soit en VR ou pas. Alors que tous les joueurs se sont déjà fait à l'idée que la réalité virtuelle nécessitait en contrepartie un sacrifice graphique - on pense particulièrement à Gran Turismo et Ace Combat 7 dont les "expériences" VR demandent de sacrées concessions visuelles - tout ceci pourrait bien être de l'histoire ancienne, désormais. On peut alors imaginer que la réalité virtuelle deviendrait accessible à de nombreux joueurs, dont les cartes graphiques ne sont pas compatibles avec les casques VR par manque de puissance. Dorénavant, si un jeu tourne comme une horloge sur votre PC, il le pourra également avec les mêmes options graphiques activées en VR. Une promesse tenue, et qui est pour le coup assez révolutionnaire. Néanmoins, l'offre globale de REXR se casse la figure sur de nombreux autres points.  En effet, il faut savoir que les casque VR pour smartphone n'offrent pas la même qualité d'image que les "vrais" périphériques dédiés tels que le HTC Vive, le Valve Index, ou encore l'Oculus Rift. L'autre problème que soulève ce système adaptable, c'est qu'il fait passer en VR des jeux qui ne sont pas forcément prévus pour. OK, ça renforce l'immersion dans un FPS ou quand on se retrouve dans un cockpit, mais ça n'a aucun intérêt si l'on joue à un RTS ou un 4X. D'ailleurs, même avec la vue subjective, ce n'est pas tout le temps probant comme on a pu le voir avec Red Dead Redemption II ; le champ de vision est limité au point que l'on ne puisse plus voir le HUD. Privé de la mini-map, des différents indicateurs et des sous-titres, le jeu de Rockstar Games n'offre plus le même confort ; on doit dézoomer l'image pour apercevoir ces informations cruciales. Sauf que voilà, en reculant le point de vue, on perd toute l'immersion apportée par la VR. Du coup, on a plus l'impression de se coltiner une image en format cinéma (comme lorsque l'on regarde un film sur un casque classique) qu'un véritable jeu en réalité virtuelle.

 

Enfin, vient le problème du prix du service, qui est tout simplement prohibitif. RExR commercialise son offre via un abonnement, avec 1 mois à 14€ en offre de lancement (29€ en prix normal) et une offre annuelle à 144€ !

 

Quand on a essayé REXR avec Forza Horizon 4, l'immersion n'était pas au rendez-vous, la faute à des cockpits n'ayant pas été modélisés dans leur intégralité - le jeu propose bien la vue de devant avec le cockpit, mais seulement une vue latérale à chaque fois, la caméra n'ayant pas été pensée pour la VR. Là encore, l'utilisation d'un casque VR n'apporte pas grand-chose. Enfin, le dernier point négatif - sans doute le plus rédhibitoire - c'est le prix. Realifield n'offre en effet que la solution logicielle, ce qui veut dire que les utilisateurs visés doivent déjà disposer d'un bon PC pour faire tourner les jeux, mais également d'un smartphone et d'un casque VR ; voilà qui réduit considérablement le marché potentiel. Quant au tarif du service lui-même, il est clairement prohibitif. Realifield propose un abonnement mensuel de 29€, sachant qu'une remise exceptionnelle de 50% est disponible pendant la période des fêtes ; on arrive donc à 14€ sans limitation de temps. Quant à l'offre annuelle, elle s'élève à 144€ ! Vous avez bien lu : pour trois ans d'abonnement au service, vous pouvez vous offrir une carte graphique milieu de gamme du type NVIDIA GeForce RTX 2060 Super, ce qui nous semble être un investissement plus judicieux pour un joueur PC. Si, d'après nous, REXR ne devrait pas séduire masse de joueurs, cette technologie permettant de bénéficier de la réalité virtuelle sans consommer plus de ressources reste très intéressante, mais paraît plus convenir aux développeurs qu'aux joueurs.


Notre degré d’attente


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux


À découvrir également
Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







REXR
REXR

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.