JeuxActuJeuxActu.com

Night Call : chauffeur de taxi le jour, traqueur de serial-killer la nuit, nos impressions

Night Call : chauffeur de taxi le jour, traqueur de serial-killer la nuit

C'est à l'E3 2018 que les Lyonnais de Monkey Moon et BlackMuffin Studio ont révélé Night Call, une coproduction qui a su faire parler d'elle grâce à une direction artistique digne d'un polar et un concept relativement novateur. Night Call nous propose en effet de jouer le rôle d'un chauffeur de taxi parisien, une profession ô combien honnête, serviable et appréciée des français. Mais trêve de sarcasmes, l'heure est venue d'un premier contact avec cette aventure à la fois prometteuse et perfectible.


Night CallQue Raw Fury, l'éditeur de Night Call, mette à disposition des journalistes une version preview du jeu est évidemment une très bonne chose. En revanche, on aurait apprécié un contenu un peu plus fourni, puisque nous avons fait le tour de cette version en moins de trente minutes. Heureusement qu'une certaine dose de rejouabilité est présente, mais cela fait quand même très peu. Cet amuse-bouche nous a tout de même permis d'en apprendre plus sur le scénario du jeu, qui nous place dans la peau d'un chauffeur de taxi sortant tout juste de l'hôpital après avoir été agressé par "Le Juge", un tueur en série qui sévit depuis quelques temps sur la capitale. Voilà qui amène les policiers à s'intéresser au cas de notre protagoniste et à l'engager comme indicateur, une ancienne condamnation leur permettant de faire pression sur lui. Notre héros barbu et taciturne va donc devoir utiliser son activité professionnelle pour soutirer un maximum d'informations aux passagers qu'il prend en charge. Le joueur ne contrôle pas directement le véhicule, mais choisit les courses qui l'intéressent le plus, puis quelques réponses lors de dialogues à embranchements. Il faut également veiller à garder nos finances dans le positif, le prix des courses et les pourboires ne suffisant pas toujours à contrebalancer les frais divers (entretien de la voiture, redevance, frais bancaires…). Enfin, une fois la journée de travail terminée, notre chauffeur se transforme en véritable enquêteur et rentre chez lui pour examiner différents indices et établir des liens avec quelques suspects.

 

SERIAL TAXI DRIVER KILLER

Night CallTrès minimaliste, le jeu ne nous permet pas de voir par nous-mêmes les rapports d'autopsie et les photos des crimes laissées par les policiers, mais se contente d'en extraire automatiquement des informations succinctes, elles-mêmes automatiquement épinglées sur le tableau regroupant indices et profils des suspects. Ce système nous semble un peu pauvre, mais cette mauvaise impression est peut-être simplement due au manque de contenu de cette version preview. Le jeu final nous promet environ soixante-dix passagers en tout, et une sélection aléatoire des clients potentiels et du coupable pour chaque nouvelle partie. On espère que le contenu tiendra la route, mais aussi que les développeurs reverront leur copie en matière de suspension consentie de l'incrédulité demandée au joueur... Passe encore que les temps de courses soit fantaisistes, car il suffit de penser en termes de temps pour le joueur plutôt que de temps intradiégétique pour avoir l'esprit tranquille. Dans ces conditions, on est bien contents qu'un trajet vers l'aéroport Charles de Gaulle depuis le centre de Paris affiche une durée de trois minutes au lieu de quarante. En revanche, il est beaucoup plus difficile de s’accommoder de distances totalement farfelues (10,21 kilomètres pour ce même trajet) et de sommes monétaires absolument improbables (on aimerait vraiment pouvoir se rendre à CDG pour 19,93 €...), voire carrément ridicules en ce qui concerne les paiements et pourboires puisqu'ils ne sont même pas arrondis (personne ne laisse 1,54 ou 1,99 € de pourboire pour une course à 30,70 ou 19,93 €…). Ces erreurs grossières sont d'autant plus étonnantes que les développeurs du jeu sont français. Pas parisiens, certes, mais même à Lyon on doit savoir manier les kilomètres et les centimes. Heureusement, la direction artistique très "film noir", l'ambiance parisienne et la force du concept chauffeur/enquêteur restent très prometteurs.


Notre degré d’attente

Si le concept de Night Call est intéressant et présente un très bon potentiel, cette version preview extrêmement courte et limitée se révèle assez décevante. L'ambiance est là, le scénario est prometteur, le gameplay est facile d'accès, mais le contenu est trop chiche et il reste encore pas mal de points à éclaircir. Les incohérences en termes de distances et de prix vont-elles êtres corrigées ? L'aspect aléatoire va-t-il mener à une expérience hautement rejouable ou sacrément répétitive ? Le système d'indices va-il être amélioré ? On espère vraiment que le jeu va évoluer dans la bonne direction d'ici sa sortie, prévue pour cet été, car on a sincèrement envie de l'aimer.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux


À découvrir également
Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Night Call

Jeu : Aventure
Editeur : Raw Fury
Développeur : Black Muffin
Août 2019

Août 2019

Août 2019

Août 2019

Zone Membres

Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.