JeuxActuJeuxActu.com

Le Monde de Narnia

Le Monde de Narnia

Lorsque l'univers de Frodon, Aragorn et Gollum rencontre celui de Harry Potter et tous les jeunes sorciers en herbe de Poudlard, c’est un monde féerique qui prend alors vie. Le Seigneur des Anneaux comptait trois tomes, Narnia en aura sept, et certainement autant d’adaptations en jeu vidéo !


Le succès flamboyant et mérité de la trilogie du Seigneur des Anneaux donne des idées aux producteurs, toujours à la recherche de nouvelles pépites cinématographiques. Le prochain blockbuster annoncé démarrera en trombe à Noël 2005 avec la sortie du prochain film produit par Disney et qui répond au nom à rallonge de Le Monde de Narnia : Le Lion, La Sorcière Blanche et L’Armoire Magique.

 

Shrek chez l’oncle Walt

 

Aux commandes de ce projet titanesque et au budget colossal (près de 150 millions d’euros), on retrouve Andrew Adamson, déjà heureux papa de Shrek et Shrek 2, deux énormes succès commerciaux. Alors que les deux opus Shrek se moquaient allégrement des contes mielleux à la Disney, Andrew Adamson travaille désormais pour la firme de Mickey. Belle ironie du sort qui nous prouve que Disney n’est pas rancunier pour un sou. Si Adamson a les épaules pour encadrer une production de la trempe de Narnia, c’est un tout nouvel exercice qui l’attend puisqu’il est à la tête de son tout premier film en images réelles. Bien évidemment, certaines techniques acquises au moment de mettre en œuvre Shrek ont été reprises pour Narnia. On pense alors à la mise en place d’un storyboard animé et à l’utilisation massive des effets spéciaux. Toutefois, Andrew Adamson va être, pour la première fois, confronté aux techniques anciennes de l’animatronic cher aux années 90, technique également utilisée par Peter Jackson dans son Seigneur des Anneaux. Les ressemblances ne s’arrêtent pas là puisque le tournage du film a été lancé en Nouvelle-Zélande, nouvel Eden pour les grosses productions hollywoodiennes qui trouvent en ces terres à la fois des espaces vides mais aussi des environnements riches en verdure. Pour mettre en œuvre l’imagination débordante de C.S. Lewis, Disney a eu la bonne idée de faire appel aux studios Weta, soit la même équipe qui s’est occupée des effets spéciaux de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Un gage de qualité récompensé par l’obtention de plusieurs Oscars dont un dédié au travail fourni sur les effets numériques du film. Toutefois, si l’on en croit les propos tenus par Howard Berger, responsable des effets spéciaux mécaniques sur Narnia, Le Monde de Narnia sera bien plus énorme que Le Seigneur des Anneaux. Le bestiaire qui compose le film devrait être bien plus conséquent avec l’adjonction d’animaux réels et des bêtes issues de mythologies et autres légendes. On attend de voir.

 

Mythes au logis

 

Avant d’être la prochaine plus grosse production cinématographique de Disney, Le Monde de Narnia est en premier lieu une série de bouquins. Rédigés dans une ferveur quasi religieuse dans les années 1950 par C.S. Lewis, un écrivain anglais, ces livres ont été la source d’inspiration d’un certain J.R.R. Tolkien pour des œuvres à venir. Sept chapitres traduits en 29 langues et pas moins de 85 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde, Narnia caracolait en tête des ventes de bouquins en Angleterre avant qu’un certain Harry Potter vienne lui souffler la première place. Pour autant, ces best-sellers anglo-saxons sont à peu près inconnus dans l’Hexagone mais Disney compte bien faire partager les aventures imaginées de C.S. Lewis jusqu’en 2012 puisque chaque fin d’année devrait être ponctuée par la sortie en salles de l’adaptation au cinéma d'un tome. Un pari osé mais déjà tenté (et toujours en cours) par Harry Potter qui compte lui aussi sept chapitres distincts.

 

Quand Frodon Sacquet rencontre Harry Potter

 

Tout comme les œuvres de JK Rowling, le monde de Narnia met en scène de jeunes enfants (Lucy, Susan, Edmund et Peter Pevensie) quatre frères et soeurs et de vrais héros pour nos petites têtes blondes, avec lesquels ils pourront s’identifier. Quatre Londoniens dont la vie va basculer à tout jamais dès lors qu’ils seront envoyés à la campagne, dans le but de fuir l’horreur de la guerre. Dans leur pensionnat, ils vont découvrir une étrange armoire donnant accès à un univers sans frontière. Très vite, nos héros vont devoir prendre les armes pour combattre le Mal, qui prend ici la forme d’une sorcière blanche (à l’écran sous les traits de Tilda Swinton, récemment vue dans Constantine dans le rôle de l’archange Gabriel). Grâce à ses sombres pouvoirs, la Sorcière Blanche a plongé Narnia dans un hiver qui dure depuis un siècle, mais une prédiction révèle que quatre enfants aideront Aslan, un lion tout puissant, à rompre la malédiction. D’autres obstacles viendront s’ajouter durant le parcours initiatique de nos quatre héros puisque Edmund sera tenté par les avances obscures de la sorcière blanche. A ses frères et sœurs ensuite de lui faire entendre raison. Cette lutte du Bien contre le Mal sera ponctuée de combats épiques, le tout baignant dans un univers heroic-fantasy. Un univers en confrontation directe avec les sorties de Harry Potter et la coupe de feu et du King Kong de Peter Jackson, tous deux adaptés également en jeu vidéo.

 

Traveller’s Tale, fidèle au poste

 

Pour étendre la magie qui devrait entourer Le Monde de Narnia, Buena Vista Games a chargé Traveller's Tales (Le Monde de Némo, Toy Story 2, 1001 Pattes, LEGO Star Wars) de ce dur labeur. Pas facile pour cette équipe de 50 employés de fournir un résultat satisfaisant et surtout dans les temps, d’autant plus que le titre sera un jeu multi supports, consoles portables y compris ! Afin de tirer parti des meilleurs moments du film, Traveller's Tales a opté pour un jeu d’action-aventure à la troisième personne, rappelant parfois les adaptations vidéoludiques d’Harry Potter dans leur progression. Au choix et jouables à deux, le ou les joueurs endosseront le rôle de nos quatre héros, chacun possédant, on n’en doute pas une seconde, des capacités propres. Lors des phases d’exploration, des icônes apparaîtront sur les objets du décor sur lesquels il est possible d’interagir. Un gameplay très guidé qui nous rappelle une fois de plus que le cœur du public visé n’est autre que les jeunes enfants. La difficulté et le nombre de niveaux (15 au total) ont donc été pensés avant tout pour cette jeune audience. Ironie du sort, certains passages proposaient une difficulté assez ardue, probablement dû au code encore au stade d’Alpha à l’heure actuelle. Pas étonnant donc que certaines animations et autres cinématiques n’étaient pas au point.

 

Le titre étant jouable à deux, il arrivait également que la caméra se centre sur l’un des personnages, laissant le second joueur vagabonder à l’aveuglette dans des niveaux truffés de crevasses. Un problème qui sera corrigé pour la version finale, nous certifiait l'un des développeurs. Certaines épreuves feront appel parfois à deux personnages simultanément. Le cas échéant, il sera possible de grimper sur le dos d’un des quatre héros afin de combiner les attaques et détruire des obstacles du type troncs d’arbre ou encore des grosses roches. Si, en début de chaque partie, il est nécessaire de choisir son personnage, rien ne vous empêchera en cours de jeu de switcher d’avatar, juste en appuyant sur le bouton prévu à cet effet. Cela permet par ailleurs de disposer de toutes les capacités de chacun des personnages, nécessaires à la bonne progression du jeu. En sus de la quête principale, Traveller's Tales a décidé d’ajouter des niveaux bonus qui permettent, non seulement de varier le gameplay mais également de coller encore un peu plus à l’esprit du film. On pourra, par exemple, chevaucher une luge et dévaler une pente, tout en prenant soin de ne pas percuter le premier sapin venu. Puisque nous avions fait le déplacement en Grande-Bretagne les 13 et 14 juin dernier (à Manchester plus précisément) pour venir voir et jouer à Le Monde de Narnia : Le Lion, La Sorcière Blanche et l’Armoire Magique, nous en avons profité pour interviewer Dave Dootson, lead programmer sur Narnia chez Traveller’s Tales.

 

 

INTERVIEW DE DAVE DOOTSON

 

 

JeuxActu : Quel genre de difficultés rencontre-t-on dans une production de la trempe de Narnia ?

 

Dave Dootson : Si l’on fait abstraction des problèmes techniques à proprement parler que l’on rencontre dans le développement d’un jeu de manière générale, c’est le temps qui est notre ennemi numéro un. La production d’un jeu basé sur une licence ne dépasse jamais plus de deux ans et c’est finalement assez court. Car même si nous avons accès à certains éléments du film, il faut, la plupart du temps, travailler dans le rush.

 

JeuxActu : Jusqu’à quel point Disney a-t-il un droit de regard sur le jeu ?

 

Dave Dootson : Le droit de regard de Disney sur notre jeu est total, étant donné qu’il s’agit d’un jeu basé sur leur licence. D'autant plus qu’il ne faut pas oublier que c’est une commande qui a été faite auprès de notre studio.

 

JeuxActu : Traveller’s Tales est désormais spécialisé dans les jeux Disney mais également à licences de manière générale. N’avez-vous pas envie en tant que développeur, artiste du jeu vidéo de passer à autre chose ou de développer un jeu plus personnel ?

 

Dave Dootson : En 2003, nous avions sorti Haven : Call of The King, je ne sais pas si vous vous en souvenez mais nous étions très contents de ce projet personnel. Cela dit, il est vrai que jusqu’à maintenant, nous nous concentrons davantage sur de grosses licences. Mais si vous regardez les ventes de jeux à l’heure actuelle, vous remarquerez que ce sont les jeux basés sur des licences qui sont le plus souvent en tête du box office.

 

JeuxActu : Avez-vous commencé à développer sur les consoles nouvelle génération et en particulier sur la Xbox 360 qui sort au mois de novembre ?

 

Dave Dootson : Pas pour le moment. Nous sommes déjà très occupés par la production du Monde de Narnia et nos prochains projets sont encore prévus pour les supports actuels. Bien entendu, on passera aux consoles suivantes prochainement.

 

 

Sortie cinéma USA : 9 décembre 2005

Sortie cinéma France : 21 décembre 2005

Site officiel






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Test Le Monde de Narnia Carton (non mérité) au box office, l'adaptation du Monde de Narnia tient-elle ses promesses ? 4 | 05/01/2006, 16:25
Le Monde de Narnia - Cheat Codes : Faites les manipulations suivantes durant le jeu en maintenant L enfoncé. 2 | 30/12/2005, 10:26

Le Monde de Narnia 20 | 30/12/2005, 10:25
Le Monde de Narnia 10 | 30/12/2005, 10:24
Le Monde de Narnia 30/12/2005, 10:23
Le Monde de Narnia 14 | 30/12/2005, 10:21


Derniers commentaires
Par Gomba le Lundi 24 Octobre 2005, 13:10

likeSmall
Le film sera excellent mais pour le jeu je crain qu on aura droit a une license baclee

Répondre
-
voter voter

Par sponge le Mercredi 13 Juillet 2005, 13:14

likeSmall
le jeu m'attire pas du tout mais j'ai trouvé le dossier très intéressant. :thumbsup:

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Le Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, La Sorcière Blanche et L'Armoi

Jeu : Action/Aventure
Editeur : Buena Vista Games
Développeur : Traveller's Tales
8 Avr 2006

24 Nov 2005

31 Mar 2006

24 Nov 2005

24 Nov 2005

24 Nov 2005

N.C.

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.