JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - XBOX Series X

Test GTA The Trilogy The Definitive Edition : nos émouvantes retrouvailles 20 ans après

Test GTA The Trilogy Remastered : nos émouvantes retrouvailles 20 ans après Hit JeuxActu
La Note
16 20

Avec GTA Trilogy The Definitive Edition, le studio Grove Street s’est attaqué à un gros chantier, et si les attentes de certains joueurs ne seront pas comblées par un remaster qui reste assez léger, on ne peut pas nier que les jeux ont pris un sacré coup de jeune. Moins punitif et un peu plus accessible, chacun des trois titres reste pourtant fidèle à sa version originale, et propose donc un gameplay et un feeling qui sont forcément datés. Néanmoins, personne n’a promis de remake, et si le remaster reste léger, on ne peut que saluer le résultat. Il permet tout d’abord de profiter des configurations modernes et des écrans à haute résolution, mais aussi de faire découvrir des titres vieux de vingt ans à des joueurs plus jeunes. Bien sûr, ces derniers ne seront pas bluffés par les graphismes, mais les améliorations apportées permettent toutefois de ne pas faire souffrir des rétines habituées à Flight Simulator, à Cyberpunk 2077 ou à GTA V bardé de mods. Les anciens seront probablement les plus critiques, mais il faut avouer qu’il est toujours difficile de séparer les souvenirs émus de la réalité du jeu vidéo au début des années 2000.


Les plus
  • Nostalgiquement, ça fait du bien
  • 20 ans après, les 3 open worlds de Rockstar ont plus d'impact que certains d'aujourd'hui
  • L'atmosphère des 3 jeux est restée intacte
  • Jouable en 4K
  • Framerate débloqué
  • Les éclairages
  • Nouvelles textures
  • 3 jeux pour 60€, soit 20€ le remaster
  • Nvidia DLSS intégré
  • De nouveaux easter eggs
Les moins
  • La pluie de nuit qui ressemble à un blizzard
  • Pas mal de bugs
  • Certaines musiques qui n'ont pas été renouvelées
  • Des punchlines et des logos ont été censurés


Le Test

Sortis entre 2001 et 2004, GTA 3, GTA Vice City et GTA San Andreas ont été une véritable révolution dans le jeu vidéo, créant au passage un nouveau genre : celui de l’open-world 3D. Si aujourd’hui 70% de la production reprend cette recette qui offre une liberté inégalée au joueur, c’est donc bien grâce aux idées d’une bande de développeurs rassemblés sous le nom DMA Design avant de s’appeler Rockstar North. Aujourd’hui, ces trois titres nous reviennent donc sous la formue d’une compilation un peu spéciale, chaque titre ayant été soigneusement remasterisé avec un tout nouveau moteur graphique aux normes actuelles, à savoir l’Unreal Engine.


GTA The Trilogy The Definitive EditionForcément, avec le boulot que se tapent les équipes de Rockstar North entre la création de contenu pour GTA Online, le contenu de Red Dead Online, et le développement de GTA VI, il y avait peu de chances qu’un remaster puisse trouver une place dans ce planning surchargé. C’est donc Grove Street Games qui s’est retrouvé aux manettes du projet, et si le nom de ce studio vous évoque déjà GTA : San Andreas, ce n’est pas pour rien. Assez méconnu sur le marché des gros jeux console et PC, Grove Street s’est fait principalement la main sur mobile, et réalisant moult portages des hits de Rockstar. On leur doit ainsi les versions Android et iOS de GTA 3, Max Payne, GTA Vice City, GTA San Andreas, GTA Chinatown Wars, Bully Anniversary Edition ou encore ARK Survival Evolved. Vous l’avez compris, il s’agit donc du premier gros projet d’envergure pour ce studio qui a donc du se débrouiller pour moderniser un tant soit peu des titres âgés d’une  vingtaine d’années, soit la préhistoire en termes vidéoludique, surtout que là ou les sprites 2D conservent leur charmes, on sait que la 3D vieillit particulièrement mal.

GTA The Trilogy The Definitive Edition

 

Les trois jeux ont donc eu peu ou prou droit au même traitement, à savoir un bon lifting graphique afin de les remettre un peu au goût du jour, ainsi que quelques légères évolutions pour moderniser le gameplay. L’avantage d’utiliser un moteur graphique moderne comme l’Unreal Engine, c’est que les titres fonctionnent d'emblée avec nos écrans modernes, et même les dernières cartes graphiques Nvidia si votre PC en est doté. Exit les jeux en 480p 25fps de la PS2, désormais, chaque opus est compatible avec les set-ups ultra-larges. Dans notre cas, ce sera 4K 144fps, en partie grâce au fait que ces titres antiques ne demandent pas un équipement de folie même dans leur nouvelle mouture, et d’autre part grâce à la compatibilité avec le système de supersampling Nvidia DLSS qui est présent. Dis comme ça, cela n’a l’air de rien, mais en réalité, le seul fait de pouvoir disposer du jeu dans une résolution moderne fait déjà beaucoup.

GTA The Trilogy The Definitive Edition

 

AH SHIT, HERE WE GO AGAIN

 

GTA The Trilogy The Definitive EditionMais ce n’est pas tout, toutes les surfaces ont eu droit à un traitement afin de lisser les arêtes, gommant un peu l’effet « tas de polygones » des prémices de la 3D. Les textures ont également beaucoup progressé, avec entre autre des personnages au look transfiguré, et qui font désormais nettement plus cartoon. Ce n’est pas forcément plus moche, mais c’est clairement différent, et cela change pas mal l’esthétique du jeu, surtout lors des cinématiques. On note aussi des reflets incroyablement plus poussés sur les voitures dont les chromes sont désormais réellement brillants. La nature n’est pas en reste avec une végétation un peu plus dense, et des touffes d’herbe volumétriques qui se déforment sous les pieds de CJ dans la campagne de San Andreas par exemple. Là encore rien de bluffant, mais il suffit de relancer la galette PS2 pour se rendre compte qu’on avait principalement droit à des textures vertes auparavant.

 

GTA The Trilogy The Definitive EditionGlobalement, le jeu reste daté visuellement, mais on peut toutefois en profiter sans avoir les globes oculaires en sang, sauf peut-être lorsqu’il pleut de nuit, et que le rendu tient plus du blizzard en plein nord canadien que de l’averse à Los Angeles.  Sans rire, dans ce cas de figure, la visibilité est tellement mauvaise que le titre en devient presque injouable. On note aussi plusieurs bugs visuels, souvent en lien avec les nuages ou la météo, mais rien de rédhibitoire outre-mesure. De même, on aura droit à toujours autant de clipping au niveau du trafic routier, alors que la distance d’affichage revue à la hausse aurait permis de faire apparaître les voitures bien plus tôt. Le gameplay lui-aussi a eu droit à quelques petites touches de modernité. La plus visible, et probablement l’une des plus salvatrices, concerne l’arrivée d’une roue des armes qui permet de choisir directement la pétoire de notre choix. Les anciens se souviennent encore des plombes passées à appuyer sur les boutons de tranche pour faire défiler les armes une à une jusqu’à tomber sur celle voulue.

GTA The Trilogy The Definitive Edition

 

WE GROVE FARM !

 

GTA The Trilogy The Definitive EditionPlusieurs missions ont ainsi été corrigées, et simplifiées afin de coller aux standards modernes (cette poursuite de train en motocross avec Big Smoke dasn San Andreas). Mieux, lorsqu’on meurt en cours de mission, le jeu nous propose même de retenter notre chance depuis une sauvegarde automatique, et en bonus, on ne perd pas notre arsenal. Les gunfights aussi ont été légèrement revues, avec un lock des ennemis plus facile, mais rien qui ne transcende réellement l’expérience. Le feeling est toujours rigide et daté, mais cela fait aussi partie du charme de l’ancien, comme disent les agents immobiliers. Ceci dit, le gain de fluidité apporté par un framerate qu’on peut laisser libre est également d’une grande aide. Il transfigure également la conduite qu’on redécouvre sous un nouveau jour, et qui s’avère bluffante au vu de l’âge des jeux. Grâce au travail sur les éclairages, la nuit permet aussi des paysages magnifiques, qu’il s’agisse des teintes néon de Vice City, ou des divers environnements de San Andreas, de rues crades de Los Santos aux illuminations de Las Venturas.

GTA The Trilogy The Definitive Edition

On note aussi certaines différences de contenu, avec des punchlines jugées trop racistes qui sont passées à la trappe, tandis qu’on imagine que des histoires de droits ont joué sur la composition des tracklist (disparition de Billie Jean de la BO de Vice City). Certains easter eggs semblent aussi avoir été oubliés, dont les voitures fantômes de la campagne de San Andreas qui sont toujours présentes, mais restent immobiles. Ceci dit, tout n’a pas été laissé de côté, puisque le panneau Bridge Facts qu’on trouve devant le San Fierro bridge (et qui détaille le nombre de polygones, ou l’espace disque utilisé par ce dernier) a été mis à jour. On apprend ainsi que cet ouvrage d’art est passé de 16 000 à 34 815 polygones, de 11 à 40 textures, ou que l’espace de stockage occupé a largement augmenté, passant de 1.27 Mo à 38.9Mo. En clair, il va à nouveau y avoir pas mal de choses à découvrir dans ces trois jeux mythiques grâce à cette Definitive Edition.

GTA The Trilogy The Definitive Edition



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Osef


À découvrir également
Autres articles

GTA The Trilogy The Definitive Edition : nouvelles excuses de Rockstar Games qui promet des patchs correctifs Voilà maintenant une semaine qu'est sorti GTA The Trilogy The Definitive Edition et depuis plusieurs jours, Rockstar Games essuie les plâtres d'un lancement compliqué. Aujourd'hui, c'est l'heure des excuses publiques. 19/11/2021, 19:47
GTA The Trilogy The Definitive Edition : une vidéo comparative PS2 vs PS5, de gros changements ? C'est demain que sort officiellement GTA The Trilogy The Definitive Edition, la fameuse version remasterisée des trois épisodes iconiques de l'ère PS2. Voici une vidéo qui compare la version PS2 avec les modifs faites sur PS5. 10/11/2021, 17:27


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


GTA The Trilogy The Definitive Edition

Jeu : Action
Editeur : Rockstar Games
Développeur : Grove Street
11 Nov 2021

11 Nov 2021

11 Nov 2021

11 Nov 2021

11 Nov 2021

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.