JeuxActuJeuxActu.com

[E3] SC : Double Agent

[E3] SC : Double Agent

S’il s’est un peu fait voler la vedette par Assassin’s Creed, Splinter Cell : Double Agent occupait néanmoins une belle place sur le stand d’Ubisoft et compte-tenu du nombre important de personnes souhaitant entrevoir les nouvelles aventures de l’agent aux goggles, on comprend que la cote de popularité de Sam Fisher soit toujours au top.


Ce qui est bien dans la série des Splinter Cell, c’est la volonté qu’ont les équipes de développement de renouveler au mieux la franchise. Avec du recul et en mettant de côté l’effet bis de l’épisode Pandora Tomorrow, on constate que chaque épisode s’est bonifié au fil du temps. Désormais devenue un pilier du jeu d’infiltration, la licence Splinter Cell essaie de frapper là où on ne l’attend pas. Si jusqu’à présent les scénarios ont toujours été plus ou moins soignés, ils n’ont jamais été le point névralgique de la série. Ubisoft compte bien changer la donne et pour ce quatrième épisode, a décidé de faire violence à son personnage fétiche. Nous voilà ainsi en face d’un Sam Fisher anéanti, meurtri au plus profond de lui par la mort de sa fille, renversée accidentellement par un chauffard un peu trop ivre. Retiré des affaires, il se voit aussitôt confié une mission de la plus haute importance : devenir un Non Official Cover Agent. En d’autres termes, Fisher va devoir infiltrer un gang par tous les moyens et ce, sans l’aide de ses supérieurs et de l’agence pour laquelle il travaillait jusqu’à présent. Pour faire partie de la John Brown’s Army, Sam va devoir commencer par gagner la confiance des différents membres du réseau terroriste. Sa première action est donc de liquider un innocent ligoté en l’exécutant de sang-froid. Au joueur désormais de prendre sa décision.

 

Know your enemy

 

Pour la première fois dans la série, le joueur va enfin pouvoir avoir le choix de ses actions. Non pas que les anciens épisodes étaient trop bridés au niveau des possibilités mais cette fois-ci, il est possible de choisir entre le Bien ou le Mal, le tout étant justifié par le fait que Sam possède le statut de double agent. Ainsi, en fonction des actions produites, le scénario de Splinter Cell : Double Agent évoluera et comme on peut le deviner, le jeu proposera plusieurs fins différentes en fonction de ce qui aura été entrepris pendant tout le jeu. Plutôt excitant n’est-ce pas ? Ce qui est également poignant c’est le soin qui a été apporté dans la réalisation de Splinter Cell : Double Agent. D’ores et déjà une référence graphique avec ses jeux d’ombres et de lumières, la série franchit le cap de la next gen’ avec une facilité quasi-déconcertante. On assiste alors à un festival visuel des plus claquants avec une modélisation des personnages extrêmement détaillée, des environnements plus vastes et désormais exposés à la lumière du jour (enfin !), bref une réalisation globale à nous couper le souffle. Bon, on regrettera encore et toujours cette satanée manie de se déplacer à genoux fléchis qui rend Sam Fisher  si ringard. Comme dit plus haut, Splinter Cell : Double Agent offre des décors plus ensoleillés, c’est-à-dire à l’exposition de la lumière. Terminées les phases où Sam pouvait allégrement se cacher dans une partie obscure pour éviter de se faire repérer. Il va falloir faire preuve de plus de jugeotte pour ne pas éveiller les soupçons des ennemis et autres patrouilles de garde. Le challenge sera d’autant plus relevé puisque Splinter Cell : Double Agent prend en compte un second personnage (selon certaines missions) qu’il va falloir épauler et guider. Heureusement, celui-ci ne se contente pas de suivre notre agent - désormais chauve – comme un demeuré mais peut également lui être d’une grande utilité. Il peut par exemple faire diversion pendant que Sam se charge de réaliser une action et inversement. De fil en aiguille, le joueur sera confronté à un affreux dilemme, rester juste ou pactiser avec les terroristes qui paraîtront à force sympathiques.

 

Renaissance

 

Si le scénario de Splinter Cell : Double Agent s’inspire de séries TV telles que 24 heures chrono ou les Experts dans la narration mais aussi les rebondissements, on trouve également quelques références à son concurrent principal : Metal Gear Solid. Depuis toujours, les deux licences se tirent plus ou moins la bourre mais cette fois-ci, il y en a un qui copie franchement sur l’autre. Masqué et vêtu d’une combinaison, Sam Fisher se tient au bord de la sortie d’extraction d’un avion militaire. Pensif, il prend son temps avant de faire le grand saut et plonger au beau milieu des nuages à plus de 200 km/h avant d’ouvrir son parachute. Ceux qui ont pu jouer au Metal Gear Solid 3 : Snake Eater crieront sans doute au plagiat et ils auront certainement raison. Les autres, moins passionnés trouveront ce clin d’œil sympathique et se régaleront de participer à cette séquence interactive où le joueur doit réussir à ouvrir le parachute de Sam avant qu'il ne s’écrase sur la banquise plus bas. Splinter Cell : Double Agent c’est donc aussi un gameplay plus varié avec la possibilité pour Fisher de nager et ainsi disposer de nouveaux mouvements et techniques pour abattre un ennemi. De même, lors de combats intenses, notre héros pourra aussi se fourvoyer et se cacher dans la fumée générée par ces assauts. Côté multijoueur, les équipes de développement prennent le sujet également à cœur et nous promettent des parties en ligne qui risquent de transcender à nouveau la série. On ne demande qu’à voir. S’il est encore trop tôt pour donner un avis définitif sur le titre, Splinter Cell : Double Agent reste néanmoins un titre à surveiller à la loupe s’il tient toutes ses promesses.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Splinter Cell : Ubisoft envisage de porter les épisodes Xbox 360 sur Xbox One Lors de la publication des derniers résultats financiers d'Ubisoft, le président Yves Guillemot a laissé entendre qu'un portage des épisodes Xbox 360 de la série Splinter Cell pourraient être portés sur Xbox One. 5 | 10/07/2015, 15:18
Tom Clancy's Splinter Cell Double Agent - Débloquer de Nouveaux Skins en Mode Multijoueur : Espion n° 2 : obtenez le Rang Recrue (1% du jeu). 5 | 18/04/2007, 11:06


Derniers commentaires
Par filnius le Mardi 18 Juillet 2006, 19:57

likeSmall
j espere aussi qu il sera plus long que tout les autre mais sinon il a l aire geniale :D

Répondre
-
voter voter

Par benoitdu91 le Mardi 18 Juillet 2006, 14:04

likeSmall
le nouveau splinter cell je suis sur qu'il va déchirer

Répondre
-
voter voter

Par yoko le Mercredi 17 Mai 2006, 22:43

likeSmall
Non ce n'est pas une bonne surprise, vut que je ne suis pas surprit pour ma part.
En ce qui concerne Clooney, je suis pas si mécontent finallement que Sam acquière son indépendance.


Répondre
-
voter voter

Par Lucas le Mercredi 17 Mai 2006, 22:32

likeSmall
La seule chose qui me tracasse (et encore), c'est le look George Clooney qui s'éloigne. Autrement, c'est que du bonheur, LA bonne surprise du salon.

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Tom Clancy's Splinter Cell : Double Agent

Jeu : Infiltration
Développeur : Ubisoft
26 Oct 2006

9 Nov 2006

26 Oct 2006

26 Oct 2006

19 Oct 2006

29 Mar 2007

14 Déc 2006

Zone Membres

Vos Notes :
14/20
Notez ce jeu

Les vidéos
 
Trailer Splinter Cell : Double Agent
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours