JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PS4

Test Yakuza Zero : une belle plongée dans le Japon des années 80 ?

Test Yakuza Zero sur PS4
La Note
14 20
Yakuza Zero sera probablement une pépite pour les fans de la série, ne serait-ce que pour son aspect "préquelle" qui les ravira sans aucun doute, en révélant l'ascension de figures emblématiques. Pour les autres, il s'agit avant tout d'une très belle plongée dans le Japon des années 80, d'un jeu à l'ambiance travaillée qui met parfaitement en valeur son écriture grâce à une mise en scène de qualité. Mais, en dépit d'un système de combat légèrement modifié, on ne peut s'empêcher de sentir que le meilleur du jeu n'est pas dans les phases où l'on joue et c'est peut-être l'un des plus grands paradoxes du titre de SEGA. A vouloir trop en faire, le jeu a tendance à s'éparpiller dans le futile et on préfère alors se raccrocher à l'intrigue principale, qui elle, ne déçoit que rarement.

Les plus
  • Cette ambiance unique et très réussie
  • Les années 80 au Japon, un paysage rare
  • Une mise en scène très maîtrisée...
  • …et une écriture de qualité
  • La modélisation des visages est fantastique
  • Un système de combat plein de subtilités
  • Comme toujours, une excellente VO
Les moins
  • Vieillot techniquement
  • Un rythme trop irrégulier
  • Les combats parfois brouillons
  • Ces quêtes annexes par dizaines, inutiles ou perchées...
  • ...qui cassent le rythme et dénotent avec le reste


Le Test
En dépit de ventes toujours un petit peu boiteuses et d'une popularité assez confidentielle en Occident, SEGA a décidé d'offrir aux Européens et Américains le dernier épisode de Yakuza, sorti en mars 2015 du côté de l'archipel nippon. Yakuza Zero, puisque c'est son nom, a en effet bénéficié de très bonnes critiques au Japon, et atterrit d'ici quelques jours sur les consoles de salon de Sony. Mais alors que la saga semblait clairement s'essouffler avec son cinquième volet, la Team Yakuza a décidé de lui redonner un peu d'allant, notamment en faisant un bond de vingt ans dans le passé.

Yakuza ZeroLa saga Yakuza prend de l'âge. Alors qu'elle s'apprête à fêter ses dix ans d'existence, ses papas ont décidé de la relancer avec une préquelle, avant l'arrivée d'un Yakuza 6 exclusif à la PS4. Ce Yakuza Zero porte donc très bien son nom, puisqu'il s'agit avant tout d'un retour aux origines. Le jeu nous plonge donc dans la Japon de la fin des années 80, une période kitschissime, bling-bling à souhait mais surtout une ère très faste pour les organisations mafieuses japonaises, qui ont notamment largement profité et participé au gonflement d'une bulle immobilière qui n'éclatera qu'au début des années 90. Un cadre spatio-temporel évidemment très pertinent et qui a le mérite d'être très original, d'autant qu'il nous permet de redécouvrir Yakuza sous un jour nouveau : celui des discothèques multicolores, des costards importables, des coupes de cheveux improbables, des volutes de fumée, des cabines téléphoniques et des pagers.

 

BORN IN THE 80's

 
Yakuza ZeroOn prend également un certain plaisir à visiter deux villes que l'on connaissait déjà auparavant, Tokyo et Osaka. En termes de nombres, c'est une petite déception quand on sait que Yakuza 5 avait choisi de nous offrir toujours plus d'environnements différents. Mais il faut bien avouer, en dépit de zones de jeu pas franchement immenses, que l'ambiance sonore et visuelle est bien là. Plutôt qu'étaler des quartiers gigantesques et vides, la Team Yakuza a préféré être pragmatique mais rendre l'ensemble crédible et vivant. Le travail sur les décors est vraiment impressionnant (en dépit d'un clipping tout de même bien présent), ceux-ci étant bourrés de détails quasi-photographiques et le soin apporté aux PNJ, à leurs animation, et surtout à leur variété le met nettement en valeur. Marcher dans les rues de Tokyo et d'Osaka est l'un des plaisirs essentiels et très simples que procure Yakuza Zero, et on comprend que pour certains joueurs japonais, le titre de SEGA a été une véritable bouffée de nostalgie. On regrettera encore une fois les limites techniques du jeu, qui paraît souvent vieillot, qui peine dans les collisions, et laisse parfois apparaître des textures franchement honteuses.

YAKUZA ORIGINS

 
Yakuza ZeroOn l'a dit, ce nouvel opus réduit le nombre de lieux disponibles, mais il choisit également de réduire le nombre de protagonistes à incarner. Pour ceux qui ne connaîtraient pas la série Yakuza, l'une de ses particularités est de proposer plusieurs personnages jouables, avec plusieurs points de vue sur une intrigue qui finit par entremêler leurs destins. Retourner dans le passé est ainsi pour l'équipe de développement l'occasion de dévoiler l'ascension de deux figures essentielles de la saga : Kazuma Kiryu et Goro Majima. Yakuza 0 est leur histoire et révèle comment ils ont franchi les échelons du clan Tojo. Tout démarre alors que Kiryu, alors simple homme de main fraîchement entré dans les rangs de la famille Dojima, se voit accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis ; en filigrane, un complot pour évincer son supérieur et mettre la main sur une parcelle de terrain non-exploitée dans le quartier de Kamurocho, véritable clé d'une énorme plus-value immobilière. De son côté, Majima espère pouvoir réintégrer le clan dont il a été exclu, en jouant les civils dociles et obéissants à Osaka.

En matière de narration, ce nouvel opus reste dans la droite ligne de ce qui se faisait auparavant, dans le bon sens comme dans le mauvais.

Yakuza ZeroYakuza Zero choisit donc de recentrer son intrigue et ce n'est pas plus mal. Tous les deux chapitres, on passe donc d'un personnage à l'autre avant que les deux arcs ne se rejoignent en toute fin de jeu. En revanche, en matière de narration, ce nouvel opus reste dans la droite ligne de ce qui se faisait auparavant, dans le bon sens comme dans le mauvais. Il continue donc clairement de lorgner du côté du récit interactif, avec un déséquilibre très net entre les phases jouables et les cut-scenes ou les dialogues. Le rythme est donc particulièrement atypique et peut parfois se révéler frustrant, notamment durant les passages où la mise en scène est minimale et où les dialogues traînent (comme souvent dans ce titre) en longueur. Mais heureusement, la Team Yakuza fait preuve d'un certain talent d'écriture et réussit à nous pondre des moments vraiment magistraux (bien qu'injouables) grâce à sa grammaire cinématographique omniprésente. Le moteur du jeu, connu pour la qualité de rendu de ses visages, fait quant à lui des merveilles sur les plans rapprochés et participe au côté captivant des cut-scenes, qu'on finit par attendre impatiemment.

CAPOEIRA OU SUMO ?


Yakuza ZeroEntre chaque avancée du récit, Yakuza 0 se partage entre balade, combats, mini-jeux et quêtes complètement farfelues. Les premiers réussissent à se renouveler en offrant désormais au joueur plusieurs styles de combat (qui compensent le peu de personnages jouables), qu'il est possible de développer avec de l'argent et entre lesquels on peut switcher grâce à la croix directionnelle. Du côté de Kazuma, on aura le choix entre un style brawler brutal assez classique, un autre davantage basé sur la rapidité et l'esquive, et enfin un troisième plus bestial, dans lequel le yakuza se saisira automatiquement dans le cours de son combo de n'importe quel objet présent autour de lui. Quant à Goro, il pourra choisir entre son style classique, une forme de capoeira particulièrement efficace et l'utilisation d'une arme (quelque peu redondante finalement). Tout en sachant qu'un quatrième style sera disponible en fin de jeu. N'imaginez toutefois pas changer de style à la volée dans un combo, la manipulation n'étant pas assez réactive et c'est bien dommage. Les combats restent intéressants pour peu qu'on ait saisi les subtilités du système (en particulier contre les boss, où il faudra s'adapter à des patterns difficiles à cerner), mais ils s'avèrent également un peu brouillons, en raison d'un lock capricieux et d'une caméra un peu folle par moments.

Vous trouverez des grands classiques de SEGA jouables dans les salles d'arcade de Tokyo et d'Osaka, en intégralité et en chouette qualité

Yakuza ZeroMais bien entendu, Yakuza Zero ne serait pas digne de son patronyme s'il n'était pas bardé de mini-jeux et de quêtes annexes chelous voire un peu débiles. Années 80 oblige, vous trouverez des grands classiques de SEGA jouables dans les salles d'arcade de Tokyo et d'Osaka, en intégralité et en chouette qualité (OutRun et Space Harrier, pour ne citer qu'eux). Vous aurez également la possibilité d'aller bouger votre popotin en boîte ou de vous faire un bon karaoké - tous deux prennent la forme de jeux de rythme – tandis que les plus pervy pourront se faire une bonne petite séance de téléphone rose. Si vous n'êtes pas amateur, vous aurez toujours le loisir de remplir les cent quêtes annexes du jeu, qui vous sauteront au visage de toute façon, à un moment ou à un autre. Le tout avec des objectifs hallucinants tels que sauver une jeune fille d'une secte ou encore aider un jeune homme à traverser un pont sans se faire tabasser à cause de la veste qu'il porte. Tout ce versant de Yakuza Zero révèle un autre aspect du jeu japonais, beaucoup plus détendu et qui se tourne volontiers en dérision. Histoire de passer un moment un peu plus léger dans une histoire très sombre. Mais c'est également le meilleur moyen de distendre complètement le récit, déjà gêné par une certain arythmie, et surtout de décrédibiliser son intrigue et ses personnages.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Yakuza : la série profite du X019 pour arriver en force sur Xbox One Les possesseurs de Xbox One seront certainement ravis d'apprendre qu'ils pourront bientôt profiter de la série Yakuza sur leur console. C'est en effet ce que SEGA a révélé lors du X019. 2 | 14/11/2019, 22:41
Yakuza Zero : plus de 40 minutes de gameplay 4K issues de la version PC, et les configurations Alors que Yakuza 0 sortira le premier août prochain sur PC (soit dans quelques jours à peine), on découvre aujourd'hui plus de 40 minutes de gameplay en 4K toutes options à fond afin de voir Kazuma Kiryu plus beau que jamais. 1 | 30/07/2018, 09:55


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Yakuza Zero

Jeu : Action
Editeur : SEGA
Développeur : SEGA
24 Jan 2017

12 Mar 2015

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Yakuza Zero : tous les mini-jeux, même les plus coquins, résumés dans un trailer festif
Yakuza Zero : un trailer qui se focalise sur Goro Majima et son oeil crevé Yakuza Zero : un trailer qui se focalise sur Goro Majima et son oeil crevé
Yakuza Zero : enfin un premier making of qui n'est pas japonais Yakuza Zero : enfin un premier making of qui n'est pas japonais
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours