JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

*Test* Darksiders 3 : retour décevant pour une licence pourtant appréciée

Test Darksiders 3 : retour décevant pour une licence appréciée
La Note
13 20

Darksiders III paraît clairement comme un projet trop ambitieux compte tenu du contexte difficile par lequel il est passé. En s’inspirant de Dark Souls, l’équipe de Gunfire Games a voulu proposer une aventure difficile et exigeante, mais sans parvenir à en faire une expérience juste et vraiment motivante. Et c’est sans compter sur les problèmes techniques qui viennent sérieusement ternir l’arrivée de la série sur la génération actuelle de machines. Tout cela est d’autant plus regrettable que les deux sympathiques premiers volets laissaient croire à un futur radieux pour cette saga. Mais, pour le coup, seuls les fans les plus mordus, et les plus tolérants, de la licence Darksiders pourraient éventuellement trouver satisfaction dans cette suite.


Les plus
  • On n’y croyait plus, mais Darksiders III est bien là
  • Ceux qui n’aiment pas être tenus par la main seront servis
  • L’aspect RPG pas trop envahissant pour les néophytes…
Les moins
  • … mais trop simplistes pour les connaisseurs
  • L’histoire toujours plus nébuleuse
  • Maniabilité un peu lourde
  • Combat pas toujours très lisible
  • Collisions mal réglées
  • De nombreux problèmes techniques


Le Test
Sorti des enfers par l'éditeur Nordic Games qui a racheté la licence auprès de THQ quelques années après sa faillite, Darksiders signe enfin son grand retour. Un troisième épisode qui a été réalisé dans des conditions pas évidentes, mais qui souhaite néanmoins relancé la série sur de bons rails et continuer à raconter l'histoire de ces quatre Cavaliers de l'Apocalypse qui a charmé les joueurs sur la génération de consoles précédentes. Après WAR puis DEATH, c'est au tour de FURY de nous montrer de quel bois elle se chauffe et nous prouver que la licence encore de beaux espoirs devant elle. Sur le papier certes, parce que la réalité est toute autre ; malheureusement...

Darksiders 3Malgré un joli succès, la série Darksiders a connu un parcours tourmenté, mais plus à cause de circonstances malencontreuses que par la faute des jeux en eux-mêmes. En effet, le deuxième épisode paraît en 2012 alors que son éditeur THQ est sur le point d’être déclaré en faillite. Ce contexte remet alors en question un projet qui s’annonçait ambitieux : fondée sur l’histoire des quatre Cavaliers de l’Apocalypse, la série est censée accorder un épisode à chacun d’entre eux. Mais, après les aventures de Guerre et de Mort, le destin des chapitres dédiés à leurs deux camarades reste en suspens. Ceci jusqu’à ce que Nordic Games, devenu THQ Nordic depuis, s’en mêle et sauve une partie du catalogue détenu par l’ancien éditeur américain. En parallèle, si le studio Vigil Games, à l’œuvre sur les deux premiers épisodes de Darksiders, est également dissout, une partie de ses employés se réunissent par la suite pour fonder Gunfire Games, qui développe du coup le troisième volet pour le compte de THQ Nordic.

 

FURY ROAD

 

Darksiders 3Ce revirement de situation semble alors comme une éclaircie au milieu d’un ciel nuageux pour les joueurs qui avaient apprécié les deux premiers épisodes de Darksiders. Et pour cause : malgré un certain manque d’expérience, Vigil Games avait accouché de deux titres très sympathiques. A défaut de proposer quelque chose de novateur, les développeurs se sont appuyés sur des formules populaires et éprouvées, en puisant leur inspiration dans des titres cultes tels que The Legend Of Zelda et God Of War, avec une once de Portal, pour le premier épisode, et en ajoutant de grosses pincées de Diablo et de Prince Of Persia pour le  deuxième. Seulement, outre cette prise de risque minimale, qui peut paraître compréhensible pour un jeune studio, les deux jeux laissaient entrevoir le manque d’expérience de leur créateur, que ce soit à travers un certain manque de finition souligné par quelques bugs et problèmes d’équilibre général ou encore une histoire abracadabrantesque. Néanmoins, ces écueils sont contrebalancés par un système de jeu assez efficace et une direction artistique réussie signée par le dessinateur de comics Joe Madureira. Surtout, ces deux premiers chapitres d’une œuvre plus large laissaient voir un véritable potentiel pour des suites plus ambitieuses et convaincantes.

 

Malheureusement, les choses commencent plutôt mal rien que sur le plan visuel. Darksiders III est pourtant loin d’être franchement laid : simplement il est tout juste au niveau de ses prédécesseurs, développés pour les supports de génération précédente.

 

Darksiders 3Pour ce troisième volet, l’équipe de Gunfire Games n’a pas manqué d’ambition, justement, même si le studio reste ici fidèle à sa politique de sources d’inspiration clairement identifiables. Et le titre qui vient ici s’inscrire à la liste des prestigieux modèles n’est autre que Demon’s Souls / Dark Souls, saga reconnue, et souvent louée, pour sa tendance à jeter le joueur dans un univers impitoyable. Ce choix peut toutefois sembler risquer, voire discutable : après s’être appuyé sur des références grand public pour produire des jeux très abordables, les développeurs s’attaquent là à quelque chose de plus clivant. C’est donc le risque de laisser sur la touche les joueurs qui n’adhèrent pas à l’aspect punitif souvent relevé dans le jeu de From Software, d’une part. Mais, surtout, reproduire un tel modèle demande des bases particulièrement solides et un jeu qui se montre aussi exigeants auprès des joueurs doit lui-même être à la hauteur. Malheureusement, les choses commencent plutôt mal rien que sur le plan visuel. Darksiders III est pourtant loin d’être franchement laid : simplement il est tout juste au niveau de ses prédécesseurs, développés pour les supports de génération précédente. Mais cela ne serait resté qu’un détail insignifiant si le jeu avait bénéficié d’une meilleure finition sur le plan technique. En l’état, le jeu souffre de nombreux problèmes, comme des éléments de décor qui disparaissent, parfois au point de rendre certains endroits temporairement inaccessibles, des effets sonores qui saturent ou des micro-freezes relativement fréquents ; à cela s’ajoute l’action qui s’interrompt totalement le temps que le jeu charge la zone que l’on est sur le point de visiter, ce qui peut vite devenir agaçant lorsque les aller-retour se succèdent.


UNE HISTOIRE D'ÉQUILIBRE

 

Darksiders 3Heureusement, on a tout de même évité le pire, avec de gros ralentissements qui auraient rendu le jeu injouable ou des plantages complets, mais tout cela fait tout de même tâche, surtout dans un titre où l’on est souvent amené à mourir, et donc à répéter certains parcours en boucle. De plus, conformément à l’esprit de son illustre modèle, aucune carte n’est disponible, uniquement une boussole indiquant vaguement la direction à suivre pour trouver le boss le plus proche : on peut donc facilement se retrouver à longtemps tourner en boucle dans un même secteur, d’où le problème des chargements de zones relevés plus tôt. Cela dit, ce qui rend l’aventure épuisante, ce sont avant tout les problèmes qui gâchent la maniabilité, à commencer par une mauvaise gestion des collisions. Il suffit par exemple d’essayer de casser certains objets du décor pour se rendre compte que Fury, la protagoniste n’a pas été gâtée à ce niveau, puisqu’il faut souvent s’y reprendre à plusieurs reprises ne serait-ce que pour briser le moindre pot en terre cuite. Face à une cible plus agressive, ou plusieurs même, cela peut occasionnellement s’avérer gênant. D’autant que les attaques ennemies ne sont pas toujours très lisibles. Car, à quelques exceptions près, il manque souvent une animation qui indique lorsqu’un opposant s’apprête à frapper ; et il faut ajouter à cela les problèmes de caméra qui surviennent lorsque l’on combat dans une zone très restreinte ou simplement les attaques qui arrivent d’en dehors de l’écran seulement annoncées par un indicateur peu visible. Sachant que chaque défaite ramène au dernier checkpoint visité, matérialisé par l’une des boutiques de ce cher Vulgrim, chaque échec signifie traverser à nouveau le même parcours, en essayant si possible de retrouver les âmes perdues, la monnaie du jeu, au passage.

 

Cela dit, ce qui rend l’aventure épuisante, ce sont avant tout les problèmes qui gâchent la maniabilité, à commencer par une mauvaise gestion des collisions. Il suffit par exemple d’essayer de casser certains objets du décor pour se rendre compte que Fury, la protagoniste n’a pas été gâtée à ce niveau, puisqu’il faut souvent s’y reprendre à plusieurs reprises ne serait-ce que pour briser le moindre pot en terre cuite.


Darksiders 3Alors Darksiders III vaut-il vraiment que l’on s’acharne pour en voir le bout ? Honnêtement, il est difficile de répondre absolument de manière positive à cette question. Encore une fois, la réalisation laisse à désirer et il est difficile de se sentir impliquée dans son histoire limite indigeste. Mais le plus gênant réside dans le mauvaise équilibre entre challenge et plaisir de jeu : les problèmes rencontrés lors des combats rendent la progression laborieuse, mais sans offrir un système de combat suffisamment riche et agréable pour être vraiment motivant. Pourtant, tout n’est pas raté dans Darksiders III. Les concepteurs ont bien pensé à intégrer quelques friandises, comme un système d’esquive qui permet des contre-attaques spéciales lorsqu’on l’exécute avec un timing précis. En outre, Fury obtient de nouvelles armes élémentaires en progressant dans l’aventure, ce qui apporte un peu de variété dans les combats tout en ouvrant de nouvelles voie, à la manière de ce que l’on peut voir dans un Zelda ou un Metroid. Enfin, l’aspect RPG du second volet qui avait été décrié par une partie des fans du premier devient ici moins envahissant, mais sans avoir été complètement gommé. Malheureusement, tout cela risque de ne pas peser assez lourd face aux faiblesses d’un jeu qui a certainement connu un développement chaotique suite au destin contrarié de son développeur et de son ancien éditeur.




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité


À découvrir également
Autres articles

Darksiders : un nouveau jeu dévoilé à l'E3 2019 qui "orientera la série dans une nouvelle direction" Alors que Darksiders 3 est sorti il y a encore quelques mois, THQ Nordic annonce très clairement qu'un nouvel opus sera dévoilé lors de l'E3 2019 : les premiers dires officiels en sont assez alléchants... 12 | 31/05/2019, 11:36
Darksiders 3 : le jeu présente Armageddon, un mode New Game + impitoyable et bien pensé Si Darksiders 3 n'eut pas le succès escompté, cela ne doit pas l'empêcher de se perfectionner sur la durée avec des mises à jour pertinentes. Celle qui arrive cette semaine ajoute le mode Armageddon, un new game + assez solide... 4 | 11/04/2019, 11:42


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Darksiders 3

Jeu : Action/Aventure
Editeur : THQ Nordic
Développeur : Gunfire Games
27 Nov 2018

27 Nov 2018

27 Nov 2018

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours