JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : X360

Test Call of Duty 2

Test Call of Duty 2
Les Notes
16 20 note multi-utilisateurs Call of Duty 2 4 5

Toujours aussi intense, Call of Duty 2 enterre à jamais son concurrent Medal of Honor, et sa réalisation exceptionnelle nous fait vite oublier ses quelques lacunes, à commencer par sa trop grande facilité. Jouissif seul bien que trop court, le jeu d’Infinity Ward se poursuit dans un multijoueur que les fans de FPS n’ont plus vu depuis bien trop longtemps et devrait squatter le lecteur de votre machine pendant un bon bout de temps.


Les plus
  • Ambiance sonore d’exception
  • Les effets de fumée volumétrique
  • Scènes d’anthologie
  • Multijoueur réussi
Les moins
  • Système de santé à la Halo
  • I.A. défaillante
  • Durée de vie trop courte


Le Test

Alors que la série Medal of Honor se noie sous un nombre incalculable d’épisodes, Call of Duty n’aura pour le moment connu qu’un seul volet sur console. Privilégiant la qualité à la quantité, la série voit enfin son deuxième épisode arriver et profite de la puissance de la 360 pour régaler les adorateurs de guerre.


Après un Call of Duty : Le Jour de Gloire mitigé et bien loin de l’aspect grandiose de la série sur PC, Infinity Ward remonte la barre en nous offrant un Call of Duty 2 tout simplement grandiose. Peu original mais sacrément efficace, le jeu souffle un vent de frais sur les FPS consacrés à la Seconde Guerre Mondiale.

 

Unis contre l’ennemi

 

Russes, anglais et américains, tous se sont alliés pour vaincre la menace nazie et, une fois de plus, c’est au fil de campagnes propres à chaque nation que vous allez, arme au poing, partir sur les champs de batailles, entourés de vos frères d’infortune. Des rues enneigées de Stalingrad aux bords du Rhin en Allemagne, en passant par les désormais traditionnelles côtes de Normandie ou encore les déserts égyptiens, les batailles épiques vont s’enchaîner comme autant de balles sifflant à vos oreilles et rythmer un Call of Duty 2 à la réalisation bluffante. Après un rapide entraînement bolchevique, vos premiers affrontements comptent en effet bien mettre en avant les nouvelles prouesses techniques du titre d’Infinity Ward et c’est à quelques mètres seulement de votre point de départ que le jeu affiche sa nouveauté : les fumigènes. Au-delà d’un rendu visuel exceptionnel donnant une réelle densité aux fumées, cette nouvelle fonctionnalité aura rapidement son emprise sur le gameplay, offrant un barrage visuel permettant d’avancer de précieux mètres vers l’ennemi. On évitera ainsi les tirs de sniper ou de balistes surpuissantes le temps de passer d’une couverture à une autre avant de se lancer dans un face à face mortel pour reprendre le contrôle du bâtiment jusque là squatté. Si la majorité des missions vous demanderont justement de récupérer ces positions dites stratégiques, les phases les plus éprouvantes restent sans aucun doute celles où il faut tenir une position sous le feu d’une armée allemande bien souvent en surnombre, avec une mention toute particulière pour la colline Hill 400. Dans l’attente des renforts, on tente alors de survivre en repoussant les vagues ennemies à l’aide de grenades venant souffler le terrain dans un nuage de terre, et on cherche les meilleures couvertures pour éviter les rafales de l’adversaire ou les grenades que les allemands n’hésitent pas à nous renvoyer. 

Un show à l’américaine

 

Rajoutant à l’intensité des combats, les évènements scriptés continuent d’aller bon train et, une fois de plus, le débarquement reste LA scène spectaculaire du jeu. Après un Omaha Beach vu et revu, Call of Duty 2 a choisi un autre lieu où accoster, et c’est désormais la Pointe du Hoc qu’il va vous falloir posséder. Comme à l’accoutumée, les balles pleuvent, vos alliées tombent en masse sous le feu émanant des bunkers germaniques et c’est un terrain ravagé qu’il va vite falloir traverser en profitant des tranchées, préalablement nettoyées de la menace nazie. D’autres passages vous placeront sous des pluies de mortier, face à des véhicules blindés à approcher au plus prêt pour placer les charges sur leurs flancs, ou encore dans un camion poursuivi par un tank qu’il vous faudra détruire au plus vite. Vous l’aurez compris, rares sont les moments où vous pourrez respirer et, avec sa surenchère d’action et son rythme effréné, le jeu assure un grand spectacle que les fans de la première heure apprécieront, mais qui pourra toutefois en essouffler certains.

 

Pertes de guerre

 

Comme dans toute guerre, Call of Duty 2 pleure malheureusement son lot d’estropiés et de disparus au combat. Blessée, la durée de vie du titre est sérieusement amputée par une trop grande facilité, tandis qu’on compte au champ des disparus la limite de points de vie, remplacée ici par un système à la Halo. Un petit break à ne plus bouger, allongé derrière un tronc d’arbre nous protégeant des tirs ou simplement tapis dans une pièce vide, et notre brave soldat se remet tout seul de ses blessures, lui permettant de retourner au front, frais comme un gardon. Un système apparemment à la mode puisqu’il a également été adopté par Ubisoft pour le jeu King Kong mais qui, dans le cadre de Call of Duty 2, ne vient simplifier qu’un jeu déjà bien trop facile. Aussi intenses soient les combats, on passe alors trop rapidement de l’un à l’autre, et huit petites heures suffisent pour voir défiler le générique de fin. Heureusement, cette suite offre un multijoueur comme trop peu de FPS savent maintenant en offrir, et les parties sur le Live ou en réseau viendront ajouter de précieuses heures passées à guerroyer. On retrouve en effet dans le multi de Call of Duty 2 cette petite touche stratégique qui n’est pas sans rappeler un certain Counter-Strike, et les classiques Deathmatch s’effaceront vite devant les modes nécessitant une réelle cohésion d’équipe.





Laurent Moreaux

le jeudi 1 décembre 2005
17:20




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Call of Duty 2 Codes Cheat et astuces pour Call of Duty 2 1 | 09/04/2008, 01:29
Call of Duty 2 : le million sur Xbox 360 Activision peut se réjouir, Call of Duty 2 vient de franchir la barre symbolique du million d'exemplaires vendus aux Etats-Unis. 13/09/2006, 12:59


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Call of Duty 2

Jeu : FPS
4 Nov 2005

25 Nov 2005

Zone Membres

Vos Notes :
16/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.