JeuxActuJeuxActu.com

Ninety-Nine Nights

Ninety-Nine Nights

Malgré la récente sortie de Dynasty Warriors 5 Empires, la Xbox 360 est encore à la recherche d’un beat’em all digne de ce nom, capable de lui faire valoir ses nombreuses qualités techniques. Si l’éditeur expert en la matière, KOEI, n’a pas réussi à s’imposer, le miracle pourrait bien avoir lieu du côté de Microsoft avec Ninety-Nine Nights. En effet, pour sa mise en œuvre, le géant américain s’est associé avec deux grands noms du jeu vidéo et le résultat s’annonce des plus convaincants. Premières impressions.


C’est un peu le retour de bâton pour KOEI. Leader sur le créneau du beat’em all massif - ce genre tout en finesse où l’objectif premier est d’éliminer des quantités d’ennemis à perte de vue - la société japonaise est en perte de vitesse depuis quelques épisodes. La saga des Dynasty Warriors ne fait plus autant de recettes que par le passé, tandis que la série Samurai Warriors a encore du mal à percer le front pour s’imposer comme un digne successeur. Il faut avouer que les ressemblances avec le jeu des généraux chinois se font cruellement sentir et se débarrasser d’un tel spectre ne se fait pas d’un simple claquement de doigts. Las de ces épopées chinoises et japonaises, le joueur en quête de nouvelles sensations risque fortement de trouver bonheur avec Ninety-Nine Nights.

 

N3 : la puissance du rasage

 

L’idée de base de ce titre est la même que les produits de Koei, à savoir exprimer sa colère à travers des combats homériques où il est possible d’abattre 50 soldats d’un simple revers d’épée. C’est un peu le minimum syndical imposé par une console nouvelle génération. Et après avoir vu la Xbox 360 en œuvre avec Kameo et ses hordes de gobelins, on savait éperdument que la machine en avait dans le ventre. Ninety-Nine Nights pousse le vice encore plus loin et il est impossible de vouloir compter le nombre d’ennemis à l’écran compte-tenu de la densité de la foule. Il arrive parfois qu’on perde notre héros de vue dans cette affluence massive. Dans ce cas, la RATP nous conseille de ne pas utiliser les strapontins. Nous, nous préférons vous recommander de ne pas arrêter de tapoter sur les boutons X et Y du pad de la Xbox 360. Frappes légères ou attaques lourdes, il est possible de varier les combinaisons de touche pour créer un semblant de combos dans ce conglomérat de n’importe quoi. Que l’on se rassure, les développeurs de Phantagram ne sont pas des newbies et avec la série des Kingdom Under Fire, ils nous ont prouvé par deux fois qu’ils savent programmer un jeu. La preuve, avec ces centaines de personnages à l’écran et le nombre d’animations calculées simultanément par la console, le frame-rate ne fronce pas d’un cil. C’est d’autant plus impressionnant car Ninety-Nine Nights n’hésite pas à faire appel aux effets pyrotechniques en tout genre. Blur, traînées de lumières, explosions, le jeu est en perpétuel mouvement et la réalisation digne d’un jeu Xbox 360 de seconde génération.

 

Les cinématiques, qu’elles soient réalisées en images de synthèse ou avec le moteur 3D du jeu, nous offre un character design des plus soignés avec souvent des gros plans sur les visages des différents protagonistes du jeu. Malheur à nous, cette version preview de Ninety-Nine Nights ne disposait que d’un seul personnage : Inphyy. Tout juste âge de 17 ans, cette valeureuse guerrière aspire qu’à un seul but dans sa vie. S’entraîner durement pour devenir chevalier et venger la mort de son pète, mort dans un combat face aux Gobelins. Ce sont les vilains du jeu, comme dans la plupart des titres à l’ambiance heroic-fantasy où se classe directement Ninety-Nine Nights. A l’aide de son frère Aspharr, Inphyy va devoir lutter contre différentes races et entités venues d’ailleurs et la difficulté ira crescendo. Fort heureusement, le titre de Phantagram dispose d’éléments RPG qui permet au joueur de faire évoluer son personnage. Bien évidemment, il gagnera en puissance et en level au fil des combats remportés mais il sera aussi possible d’administrer des points de compétences à chacun des personnages qui seront accessibles dans la version complète du jeu.

 

Les Etats-Unis et l’Europe à la rescousse

 

Microsoft n’a pas lésiné sur les moyens pour que Ninety-Nine Nights soit digne de confiance auprès des joueurs ; nippons avant tout, c’est vrai. En plus de bénéficier de la double expertise de Phantagram (la série des Kingdom Under Fire) et de Q Entertainment (Lumines) incluant Tetsuya Mizuguchi, le géant américain a également fait appel à la chanteuse japonaise BoA (voir son site officiel) pour interpréter le thème principal du jeu. Bref, on ne pourra pas nier les multiples efforts de la firme de Redmond qui espère encore séduire un public japonais à la limite du conservatisme.

Nombreux sont ceux qui pensaient que son arrivée aller filer un sérieux coup de pouce aux ventes de Xbox 360 au Japon. Il semblerait que les joueurs nippons ont décidé de bouder la dernière console de Microsoft jusqu’au bout. On pourrait presque parler de mauvais volonté pour le coup. Malgré un ratio de ventes convenables par console, Ninety-Nine Nights n’arrive qu’en troisième position des meilleures ventes de jeux Xbox 360 sur l’archipel nippon., selon la revue nipponne Famitsu. Ce n’est pas une mauvaise place mais si un titre de cette trempe (le beat’em all massif est un genre on ne peut plus apprécié par les Japonais) n’arrive pas à faire décoller les ventes de Xbox 360, on se demande bien comment le géant américain va-t-il réussir à dompter ce qu’il aime appeler le Hollywood du jeu vidéo. Toujours est-il qu’en Europe, Ninety-Nine Nights a une grosse carte à jouer car sur Xbox 360, la concurrence en la matière est quasi nulle et ce n’est pas la vulgaire adaptation de Dynasty Warriors 5 Empires de Koei qui risque de lui faire de l’ombre. Avec de telles qualités qui annoncent un jeu d’une grande envergure, espérons que le public européen réponde présent le 7 septembre prochain.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Ninety-Nine Nights - Débloquer les Profils des Personnages : Terminez toutes les Missions d’un personnage pour débloquer son profil dans le Menu Bibliothèque. 2 | 29/08/2006, 13:28
Test Ninety-Nine Nights Après un Dynasty Warriors décevant, c'est Phantagram qui tombe de très haut avec Ninety-Nine Nights. 15 | 29/08/2006, 11:25


Derniers commentaires
Par pelon le Dimanche 30 Juillet 2006, 19:45

likeSmall
Mea culpa !


Moi qui n'ose plus approcher un Dynasty Warrior par peur d'urticaire, j'avoue que N3 m'a vraiment charmé .... :oops:


Répondre
-
voter voter

Par GGScream le Samedi 29 Juillet 2006, 0:58

likeSmall
personne ne peut arreter la DS lite peut-etre une DS super lite mais c'est un reve :lol:
Sinon il faut que les Europeens achetent ce genre de jeu sinon les Japonais ne les sortiront plus de leur archipel


Répondre
-
voter voter

Par Adjudant le Vendredi 28 Juillet 2006, 20:02

likeSmall
Alors première impression: c'est pas mal, mais l'angle de vue est un peu petit malgré qu'on peut manier la caméra à 360 degrés. Ensuite ça manque un peu de visibilité par moment, et l'ia alliés n'est pas terrible, vos soldats meurent assez vite et prennent peu d'initiative lors des combats.

Mais bon, c'est pas ça qui m'a empêché de réservé le jeu ^^


Répondre
-
voter voter

Par Jarod le Vendredi 28 Juillet 2006, 16:21

likeSmall
les japonnais garde leurs sous pour la PS3 telment elle coute cher. normal que pendant ce temps la il achète plus.


A moins qu'ils n'aient plus de sous à force d'acheter toutes les versions de Brain Training et autres non-jeux sur Nintendo DS, va savoir.


Répondre
-
voter voter

Par TomSan le Vendredi 28 Juillet 2006, 12:15

likeSmall
a voir :) je ne suis pas très Dinasty warrior like...

Répondre
-
voter voter

Par Adjudant le Jeudi 27 Juillet 2006, 20:31

likeSmall
Pareil pour moi je l'attends vivement, la vidéo que j'ai pu vori ma bluffé et totu simplement séduit ^^

Répondre
-
voter voter

Par Fantome le Jeudi 27 Juillet 2006, 11:33

likeSmall
les japonnais garde leurs sous pour la PS3 telment elle coute cher. normal que pendant ce temps la il achète plus.

Par contre moi je l'attend pas mal ce jeu


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 8 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Ninety-Nine Nights

Jeu : Beat'em All
Développeur : Phantagram
1 Sept 2006

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours