JeuxActuJeuxActu.com

EA Sports UFC : nos premières soumissions sur Xbox One et PS4

EA Sports UFC : nos premières soumissions sur Xbox One et PS4Officialisé quelques jours avant la conférence E3 2013 d'Electronic Arts, EA Sports UFC trouve pourtant sa génèse en 2012, quand l'éditeur américain arracha définitivement les droits de l'UFC des mains d'un THQ financièrement exsangue. Et pour bien faire comprendre que le jeu ne serait pas aussi bancal que la blague EA Sports MMA, les collaborateurs de l'ex-président John Riccitiello ont immédiatement annoncé que le projet serait confié aux développeurs en charge de la licence Fight Night. Prometteur sur le papier donc, EA Sports UFC l'est-il aussi une fois que l'on pénètre dans l'octogone ? Mille fois oui !

EA Sports UFCNe tournons pas autour du pot plus longtemps : EA Sports UFC est une tuerie visuelle. La modélisation des personnages est tout simplement hallucinante ; jamais il nous a été donné de voir un jeu de combat aussi authentique en termes de réalisation. Les muscles se contractent avec un réalisme incroyable, et il est même possible d'apercevoir les orteils se plier lorsque l'on prend appui sur le sol. Les efforts répétés font littéralement transpirer les combattants, qui laissent même s'échapper parfois des gouttelettes de sueur quand ils se déplacent. Il y a aussi les traces de sang qui repeignent l'octogone au fil de l'affrontement, les visages qui se déforment après avoir encaissé un million de coups, la peau qui se plie réellement au lieu de voir les polygones se chevaucher, l'environnement qui se reflète dans les yeux des protagonistes ; bref, on était à deux doigts de chialer tellement le jeu est magnifique. Côté immersion, on n'est pas en reste avec un habillage aux petits oignons et des athlètes qui ont chacun droit à leur propre hymne. La foule bascule dans une autre dimension, l'un des arbitres inspecte le corps des personnages juste avant leur entrée dans la cage et puis, surtout, le légendaire speaker Bruce Buffer est là pour mettre le feu dans les tribunes. Ce souci du détail totalement dingue va jusqu'aux équipements et aux bouteilles brandés UFC. Si on devait faire un reproche à EA Sports UFC au niveau de sa gueule, ce serait sans doute les animations un poil rigides. Rien de bien dramatique pour autant, mais quand on goûte à l'excellence, on en veut toujours plus.

 

Ne tournons pas autour du pot plus longtemps : EA Sports UFC est une tuerie visuelle. La modélisation des personnages est tout simplement hallucinante ; jamais il nous a été donné de voir un jeu de combat aussi authentique en termes de réalisation."

 

EA Sports UFCSi les graphismes du jeu donnent le tournis, les développeurs ont également fait en sorte que le gameplay soit à la hauteur de l'événement. Les derniers Fight Night nécessitaient un sens aigu de la tactique, et cette notion se retrouve décuplée dans EA Sports UFC. Quitte à zoner et donner l'impression de refuser le combat, il est préférable de rester à distance en attendant la faille, plutôt que foncer tête baissée et se faire briser le cou. Pour mieux visualiser l'état physique du combattant, il ne faut pas hésiter à jeter régulièrement un coup d'oeil au pictogramme situé en haut à droite de l'écran, et sur lequel sont reproduites les différentes parties de son corps. Celles-ci deviennent plus ou moins rouges en fonction des dégâts subis, ce qui a naturellement un impact sur le comportement du personnage. Par exemple, ce dernier se mettra à boîter sérieusement si l'une de ses jambes encaisse trop de coups. Idem pour les bras : impossible de placer un crochet avec un poignet endoloris. Le facteur endurance est lui aussi pris en compte dans EA Sports UFC, même si ce n'était pas flagrant dans la démo que nous avons pu essayer. Mais le directeur créatif du jeu, Brian Hayes, nous a assuré que la précision et la force des coups déclineraient si l'on s'amusait à frapper dans le vide. En revanche, le système de soumission est déjà au point avec un mini-octogone qui apparaît au centre de l'écran. Le but du jeu est simple : le joueur en position défensive doit orienter le stick droit dans l'une des quatre directions (haut, bas, gauche, droite) pour tenter de s'échapper, tandis que l'adversaire qui a initié la soumission doit tout faire pour le bloquer en pressant son stick dans la même direction. Une sorte de jeu du chat et de la souris où le joueur soumis dispose d'une trentaine de seconde pour mettre fin au supplice.

 

BEST OF THE BEST

 

EA Sports UFCC'est du mind game pur et dur dans le sens où il faut anticiper les réactions de l'adversaire, lui pourrir le cerveau et le décourager dans sa tentative de fuite. Ce qui est encore plus subtil dans les soumissions d'EA Sports UFC, ce sont les "niveaux" à travers lesquels l'agresseur peut entraîner sa proie pour accentuer un peu plus son étreinte. Pour y parvenir, il suffit d'incliner le stick gauche lorsque le signal correspondant s'affiche à l'écran, et repartir dans une nouvelle guerre des nerfs. Jouissif au possible quand on commence à prendre le pli, ce système devrait, dans la version définitive du jeu, considérer la fraîcheur physique des combattants. Brian Hayes nous a ainsi indiqué qu'il ne serait pas nécessaire de forcer son talent pour faire céder un bras déjà en lambeaux. Délicieux. Là où l'on sent qu'Electronic Arts a retenu la leçon depuis EA Sports MMA, c'est dans la gestion des collisions autrement plus crédible qu'il y a quatre ans. C'est vrai que c'est beaucoup plus facile grâce au moteur Ignite, surtout que les développeurs ont pu se faire plaisir avec le casting qui comprendra a priori une centaine de combattants, même si rien n'est encore gravé dans le marbre. A l'instar des footballeurs de FIFA, chaque combattant de l'UFC est passé devant plusieurs objectifs afin d'être photographié sous toutes les coutures, et reproduit dans le jeu avec une exactitude bluffante. Il n'y avait qu'à voir les jumeaux de Jon Jones, Alexander Gustafsson, Benson Henderson, BJ Penn, Johny Hendricks ou encore Georges St-Pierre pour être totalement convaincu. Et comme certains de leurs signature moves ont eux aussi été décalqués, l'illusion est parfaite.

 

Enfin, le jeu offre une marge de progression tellement énorme qu'on a hâte de mieux cerner les différences entre les athlètes. Si certains parmi eux seront redoutables au sol, d'autres pourront briser des côtes en une droite."


EA Sports UFCCertains aspects d'EA Sports UFC méritent encore d'être creusés, à l'image du fameux MMAi censé proposer une I.A. capable de s'adapter en une fraction de seconde à la tactique du joueur. Il y a aussi le mode "Carrière" sur lequel Brian Hayes ne s'est pas vraiment épanché mais qui devrait reprendre quelques ficelles utilisées dans Fight Night Champions. On se demande aussi à quoi ressemblera l'éditeur de personnages, et s'il y aura vraiment moyen de créer son combattant de la tête aux pieds. Enfin, le jeu offre une marge de progression tellement énorme qu'on a hâte de mieux cerner les différences entre les athlètes. Si certains parmi eux seront redoutables au sol, d'autres pourront briser des côtes en une droite. Oui, l'attente risque d'être longue jusqu'à la sortie du jeu programmée pour ce printemps sur Xbox One et PS4.





Notre degré d’attente


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

EA Sports UFC : Bruce Lee disponible gratuitement C'est par le biais d'un communiqué officiel qu'Electronic Arts annonce que tous les possesseurs d'EA Sports UFC peuvent dès à présent profiter gratuitement de Bruce Lee. 23/12/2014, 10:33
EA Access : EA Sports UFC arrive la semaine prochaine Electronic Arts annonce qu'EA Sports UFC sera disponible en téléchargement dans le catalogue EA Access à partir de la semaine prochaine. 12/12/2014, 11:16


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
EA Sports UFC

Jeu : Sport
Editeur : Electronic Arts
Développeur : EA Sports
19 Juin 2014

19 Juin 2014

19 Juin 2014

19 Juin 2014

Zone Membres

Vos Notes :
16/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.