JeuxActuJeuxActu.com

Call of Duty Infinite Warfare : un multi plus riche et plus déjanté, nos impressions

Call of Duty Infinite Warfare : un multi plus riche et plus déjanté

Alors que l'épisode Black Ops 3 avait su reprendre et améliorer la recette Advanced Warfare de Sledgehammer Games, on se demandait comment il allait être possible de succéder au jeu de Treyarch qui sert cette année au championnat eSport du Call of Duty World Championship. Le studio Infinity Ward était donc attendu au tournant, surtout depuis le bad buzz qui a entouré le premier trailer qui a déçu une certaine frange des fans avec leur approche ultra futuriste mêlant combat en apesanteur et dogfight de vaisseaux en plein milieu de l’espace. Pour nous faire une idée du potentiel du titre, nous nous sommes rendus à Los Angeles où se tient actuellement le Call of Duty XP. Voici sans plus attendre nos impressions, manette PS4 en mains.


Call of Duty : Infinite WarfareSponsor officiel du Call of Duty XP, Sony a prêté à Activision des palettes de PS4 sur lesquelles tournent toutes les démos des différents épisodes de Call of Duty. C’est donc avec une DualShock 4 en mains que nous avons pu nous faire nos premières impressions sur le mode multi d’Infinite Warfare. Malgré l’aspect très futuriste des trailers qui illustrent la campagne solo, le studio n’a pas vraiment pris de risques quant à la partie multijoueur. D’ailleurs, comme l’a avoué Dave Stohl, le patron d’Infinity Ward, le multijoueur est bâti sur les fondations de Black Ops 3. On va donc retrouver tous les mouvements habituels, qu’il s’agisse des wallruns, des jetpacks pour pimenter les sauts ou bien des glissades. Sur ces bases, le studio a commencé à apporter de petites nouveautés par touches, surtout au niveau du système des spécialistes désormais modernisé. Le jeu propose en effet de choisir un Combat Rig, soit une espèce de combinaison de combat, parmi un panel de six propositions. On dispose ainsi des Rig Phantom, Synaptic, Warfighter, Stryker, FTC et Merc. Chaque Rig va, à l’image de ce qui se fait avec les spécialistes de Black Ops 3, définir votre style de jeu en proposant des capacités bien spéciales. Le Phantom est tout indiqué pour la snipe, le Merc pour la défense de zone, tandis que le Synaptic est axé sur la vitesse et le corps-à-corps. Là où Black Ops 3 disposait d’une attaque spéciale liée au personnage qu’on choisissait (Outrider et son arc, ou encore Reaper et son avant-bras farci d’un minigun), Infinite Warfare opte pour une approche plus flexible puisqu’on va pouvoir personnaliser l’attaque spéciale (parmi un choix de deux options) ainsi que la capacité spéciale (toujours parmi deux options). En tout, ce sont donc plus de 50 combinaisons qui sont possibles, afin que votre personnage ait des aptitudes aussi optimisées que possible pour coller à votre style de jeu.


LA GUERRE DANS LES ÉTOILES


Call of Duty : Infinite WarfareEn sus de ce système de Rig, les joueurs vont pouvoir profiter du système de loadout qui permet  sans grands changements par rapport à l’opus précédent – de modifier les équipements que vous emmenez, ainsi que les accessoires des armes. Fidèle à la tradition, Infinite Warfare propose un arsenal plus que conséquent, et des modifications très nombreuses. Pour éviter les abus, le système de slot à 10 cases est toujours de mise. Si l'on veut jouer avec un fusil d’assaut équipé de tous les accessoires possibles, il faudra abandonner grenades et flashbang. L’art de la création du loadout le plus équilibré ne disparaîtra donc pas avec cette dernière mouture du jeu. Qui dit Call of Duty dit évidemment armes, et de ce côté-là, les changements sont très nombreux. Pour coller au nouveau contexte futuriste, Infinity Ward a trié les armes en deux catégories : les armes balistiques (avec des balles) et les armes énergétiques (genre blaster). Si la première catégorie est bien connue, puisque présente dans la série depuis longtemps, les armes énergétiques sont une nouveauté pleine de subtilités. Premièrement, pas besoin de balles mais de batterie. Deuxièmement, les batteries se rechargent d’elles-mêmes, à condition de leur laisser le temps. Lorsqu’on est pressé, il suffit donc de recharger afin de changer de batterie quoi. La troisième subtilité de ces armes à énergie, c’est que leurs projectiles peuvent ricocher et ainsi atteindre des ennemis plutôt bien planqués, même si un ricochet n’inflige évidemment pas autant de dégâts qu’un tir direct. On imagine tout de suite les possibilités offertes en termes de gameplay, puisqu’on peut tirer depuis sa planque en visant un plafond ou un mur pour atteindre ses adversaires. 

 

 

Call of Duty : Infinite WarfareLes nouveautés ne s’arrêtent pas là puisque Infinite Warfare intègre un tout nouveau système de crafting qui permet d’obtenir de nouvelles armes à partir de celles de base. Concrètement, le système fonctionne avec des matériaux qu’on va récupérer en jouant en ligne. On pourra ensuite l’investir dans nos pétoires de base afin d’en faire de toutes nouvelles armes. Quatre qualités seront disponibles pour classer ces armes craftées de la plus faible (commun) à la plus puissante (epic), sachant que ces dernières disposeront d’un gun perk qui offrira des bonus lorsqu’on réalise des actions particulières. L’équipement aussi évolue avec ce nouvel opus de la franchise, avec en particulier la capacité désormais d’envoyer les grenades avec le bras gauche, ce qui permet de continuer à tirer avec le droit. L’équipement tactique est lui aussi mis à jour avec des nouveautés futuristes comme le dome shield qui déploie une sorte de champ de force, protégeant tout ce qui se trouve à l’intérieur. Pour faire le grand ménage, le système de killstreak est toujours d’actualité avec de nouveaux joujoux comme le Thor qui permet d’envoyer des rafales de missiles depuis les airs, ou encore le RC8 qui n’est rien d’autre qu’un énorme mécha échappé de Titanfall. Ce dernier pourra soit vous couvrir en mode autonome, soit être piloté à distance via une télécommande quand on veut profiter d’un surcroît de puissance de feu.
 

Les nouveautés ne s’arrêtent pas là puisque Infinite Warfare intègre un tout nouveau système de crafting qui permet d’obtenir de nouvelles armes à partir de celles de base.


Call of Duty : Infinite WarfareNiveau maps, Infinite Warfare continue de privilégier la facilité d’accès et la rapidité du gameplay avec des modèles basés sur deux ou trois lanes en fonction du rythme de partie voulu. Pour de l’action frénétique, il faudra aller sur Frontier et son design circulaire avec deux voies qui garantissent de tomber sur l’ennemi en quelques secondes, tandis que les maps plus vastes à trois lanes comme Frost ou Breakout proposeront un jeu un peu plus lent pour ceux qui ne sont pas adeptes d’un rythme très élevé. Les nostalgiques et les anciens de la série vont pouvoir se la donner sur Terminal, puisque l’aéroport a été ressorti de Modern Warfare puis installé sous un dôme sur la lune afin de coller à la dimension futuriste d’Infinite Warfare. Toutes ces maps seront évidemment jouables dans une énorme variété de modes. On retrouve les grands classiques du FPS comme le Capture The Flag, le FreeFor All, le Team DeathMatch aux côtés des modes classiques de Call of Duty que sont Kill Confirmed, Hardpoint ou Domination. De nouveaux modes font aussi leur entrée comme le Defender Mode qui propose  un peu à la manière du Payload de Team Fortress 2 – d’escorter un drone qu’il faut protéger contre les ennemis. Très proche de Black Ops 3 dans son gameplay, le multi d’Infinite Warfare paraît plus rapide, plus nerveux, et flatte le vieux joueur de fast FPS qui sommeille en nous, peut-être parce qu’on meurt aussi plus vite dans ce nouvel opus.

...les développeurs de chez Infinity Ward se sont lâchés et nous proposent un trip tout en couleurs avec Zombies in Spaceland. Inspiré de ce qu’Ubisoft a fait avec Far Cry Blood Dragon, ce nouveau mode dédié aux morts-vivants nous plonge dans l’univers d’un parc d’attraction aux néons multicolores et aux zombies arborant des tenues flashy.

 

Call of Duty : Infinite WarfareDernière composante du mode multijoueur, même si l’on n’y pense pas forcément, la coop' et le fameux mode zombie qui reste un classique de la franchise depuis plusieurs années déjà. Avec la fin de l’arc narratif ou en tout cas du pitch dans Black Ops 3, les développeurs de chez Infinity Ward se sont lâchés et nous proposent un trip tout en couleurs avec Zombies in Spaceland. Inspiré de ce qu’Ubisoft a fait avec Far Cry Blood Dragon, ce nouveau mode dédié aux morts-vivants nous plonge dans l’univers d’un parc d’attraction aux néons multicolores et aux zombies arborant des tenues flashy. Le concept ne change pas d’un iota puisqu’on est toujours en équipe de 4 à dessouder du contaminé pour garnir son compte en banque. Ce dernier permet d’investir dans de meilleures armes, mais surtout d’ouvrir de nouvelles zones de la map, afin de progresser dans l’histoire. Le pitch est assez osé puisque Paul Ruben recrute quatre acteurs pour tourner son film afterlife, sauf que ces derniers sont aspirés dans le film, se transformant ainsi en quatre stéréotypes des teen-movies américains des années 80. On retrouve le rappeur, le nerd, la bimbo et le gros balèze, tous contraints de s’entraider pour survivre, tandis qu’un DJ doublé par David Hasselhoff va leur servir de guide dans ce monde étrange. Le parc est divisé en quatre sections à thèmes, et chacune recèle ses secrets comme des attractions qu’on va pouvoir mettre en marche pour faire gonfler sa cagnotte de tickets, ces derniers servant à acheter de bonus temporaires ou des kits pour fabriquer des armes. En dépit de cet aspect décalé, le mode reste de très bonne facture, et on ne doute pas que les amateurs y trouvent leur compte.


Notre degré d’attente


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
75% Furieux


À découvrir également
Autres articles

Call of Duty : "vous n'aurez JAMAIS d'Infinite Warfare 2", déclare un ex-développeur d'Infinity Ward Souvent considéré comme le vilain petit canard de la saga, Call of Duty Infinite Warfare ne verra visiblement jamais de suite sortir sur le marché, comme nous le déclare un ex-employé d'Infinity War. 1 | 12/02/2019, 16:29
Call of Duty : quand Donald Trump vend des avions qui n'existent que dans le jeu Donald Trump, le Président des Etats-Unis, s'est une nouvelle fois fait remarquer en annonçant la vente d'avions qui, en réalité, n'existent que dans Call of Duty. On vous explique tout juste là. 20 | 12/01/2018, 09:49


Derniers commentaires


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Call of Duty : Infinite Warfare

Jeu : FPS
Editeur : Activision
Développeur : Infinity Ward
4 Nov 2016

4 Nov 2016

4 Nov 2016

Zone Membres

Vos Notes :
5/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.