JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : Switch

Test Toki : la taille de la banane ne fait pas la force du gorille

Test Toki : la taille de la banane ne fait pas la force du gorille
La Note
13 20
En soit, Toki est loin d’être une aventure ratée. Bien qu’inchangée depuis l’annonce du remake en 2010, sa plastique est définitivement alléchante et cadre une ambiance délicieuse dans la veine des excellents jeux d’arcade modernes. De même, son level design ultra-pointilleux demande une attention toute particulière : en jouant avec la frustration de recommencer l’entièreté du jeu une fois les vies écoulées (et qu’elles défilent vites) et la salvation certaine de la réussite, le titre de Golgoth Studios est franchement plaisant. Seulement, difficile de justifier son prix – 34,99€ plein pot – au vu du contenu proposé, loin d’être aussi pertinent que c’à quoi l’on aurait pu s’attendre pour un tel montant. Beaucoup trop court et se calquant sur le squelette efficace de 1989 mais bien vieillissant en 2018, Toki n’aura de gloire que dans ses grandes lignes. C’est bien dommage mais il est important de reconsidérer qu’à un tarif d’occasion, l’expérience n’en sera que bien plus valorisée.

Les plus
  • Artistiquement très réussie, un régal visuel
  • Une bande-son respectueuse et modernisée
  • Un gameplay légèrement fluidifié
  • Une difficulté old-school souvent réjouissante
  • Il n'y a pas à dire, c'est globalement efficace...
Les moins
  • ... mais aussi beaucoup trop pauvre en contenu
  • Manque de modernisations
  • Aucun système de récompenses
  • Neuf ou en dématérialisé, c'est beaucoup trop cher !


Le Test

Dans la famille des Arlésiennes vidéoludiques presque interminables, Toki siège certainement parmi les noms les plus légitimes… et les plus méconnus. Pour ainsi dire, ce remake du jeu original, sorti sur bornes arcades en 1989, avait originellement été annoncé sur PC, PS3 et Xbox 360 en 2010 : depuis, autant dire que les contrats d’édition ont connu quelques bouleversements puisque les nouvelles du titre de TAD se sont faites extrêmement rares, au point même que la dernière en date sur la génération précédente concerne une campagne inattendue de crownfunding en 2012. Cinq ans plus tard, les choses se sont enfin accélérées puisque l’adaptation s’est enfin trouvée un éditeur, Microïds, tandis que le développement est toujours assuré par Golgoth Studio, entreprise française en charge des travaux depuis le tout début. Pour autant, cette nouvelle exclusivité Switch valait-elle une presque décennie d’attente ?


TokiLe moins que l’on puisse dire, c’est que Toki revient de loin. Originalement sorti en salles d’arcade à la fin des années 80, le jeu développé et édité par TAD fut ensuite porté sur une poignée de consoles de salon dont la NES, la Mega Drive, l’Atari ST ou encore l’Amiga font fièrement partie. Bien que la mode soit très clairement aux remakes en tout genre, on doit avouer que Toki n’était pas spécialement sur la liste d’attente, et tout particulièrement huit ans après son annonce sur PS3, Xbox 360 et PC qui aura finalement abouti sur une exclusivité chez la console nomade de Nintendo. Pour l’occasion, une version Collector inédite absolument charmante a d'ailleurs été commercialisée : seulement, l’objet ne fait pas tout et, très clairement, Toki propose une expérience en demi-teinte qui mérite attention.

ON N’APPREND PAS AUX VIEUX SINGES À FAIRE LA GRIMACE

 

TokiÀ l’instar de ce qui fut proposé lors de sa sortie, le pitch reste toujours minimaliste : Toki, grand et vaillant guerrier, a vu sa dulcinée Miho kidnappée par le vilain sorcier Vookimedlo. Pas des plus sociables, celui-ci l’a d’ailleurs transformé en singe avant de se réfugier dans son palais, à l’autre bout de la contrée. Un bon prétexte pour aller lui coller une raclée en bonne et due forme en mettant fin au règne de ses différents sous-fifres. Ici, pas de cinématiques ou de dialogues : on va droit à l’essentiel et on est catapulté d’un niveau à l’autre, une mini-map et un texte introductif servant d’unique fil d’Ariane pour la narration. Clairement, l’intérêt n’est pas là et il s’agit toujours de traverser des levels à la difficulté tordue, baignant dans une exigeante facette die and retry. Mais avant de revenir sur son contenu (discutable) et son pointilleux gameplay, il est important de faire le point sur l’atout incontestable de Toki : un charme graphique sacrément prononcé dont le talentueux Pierre Adane est à l’origine. Entièrement redessinée, la direction artistique accouche de personnages cartoons séduisants desservis par un joli nombre d’animations fendardes. Pourtant, et même s’il s’inscrit davantage dans un humour certain, Toki garde les tons sombres de l'itération originale avec des décors et des boss aussi bien tribaux que mystiques, loin des échos enfantins qu’on aurait pu lui attribuer aux premiers abords. D’ailleurs, la bande-son et le sound-design ne sont pas en reste puisqu’ils se sont vus ré-orchestrés par Raphaël Gesqua - à qui l’ont doit une pléthore d’OST de jeux vidéo depuis les années 90 - et qui font tout à fait mouche puisqu’ils conservent les grandes lignes des véritables mélodies. Un remake à la robe visuelle et sonore ravissante, donc, que l’on ne peut que saluer dignement.

ATTENTION AU TRONC

 

TokiComme évoqué précédemment, le principe de Toki reste figé dans le temps : il s’agit d’avancer dans des levels à la difficulté croissante, chacun d’entre eux se concluant par un boss redoutable dont il faudra venir à bout. Pour se défendre, Toki peut cracher des boules à l’instar d’un certain Mega Buster en orientant ses tirs sur les grands axes traditionnels (diagonales comprises) ou en sautant directement sur ses ennemis. Des mécaniques simples sur le papier, vite mises à l’épreuve par l’exigence old-school des différents mondes dont l’apprivoisement ne se fera pas sans douleur. Pour ainsi dire, Toki est un jeu résolument ardu, truffé de bestioles aux patterns divers et variés et aux emplacements ultra-piégeurs qui ne laissent aucune place à l’erreur. Notre héros simiesque n’encaissant pas vraiment les coups – il en suffit d’un seul pour retourner au dernier checkpoint, sauf en possession d’un bonus temporaire d’invulnérabilité – l’échec fait partie intégrante du game design, tout particulièrement lors du premier run. Mais surtout, le jeu de Golgoth Studio se calque sur les mêmes rouages que la version arcade : comprenez par-là que rien ou presque n’est fait pour faciliter votre expérience de jeu et qu’une fois vos vies et crédits épuisés, il vous faudra recommencer… au tout début de l’aventure.



TokiAucune sauvegarde n’étant présente, on se retrouve donc à se coltiner une nouvelle fois l’ensemble des levels dans l’espoir d’aller, cette fois-ci, un peu plus loin dans la progression que la partie précédente. Un procédé qui a bien entendu fait ses preuves par le passé mais qui, même si un véritable plaisir s’en émane lors de la réussite, accuse également d’une rouille manifeste. Même une fois les six niveaux du jeu terminés en à peine trois heures (on y comprend le temps de jeu total avec de multiples essais, Toki pouvant se conclure en une petite demi-heure en ligne droite et sans mourir pour les plus habitués), il est impossible d’accéder à une quelconque sélection des environnements : il est uniquement proposé de recommencer le soft dans la difficulté de votre choix. Bien sûr, tout est misé sur le scoring en fonction des bonus récupérés, du temps d’accomplissement ou des ennemis battus, mais force est de constater qu’à 34,99€, l’amende est bien trop salée pour justifier un tel montant. En soit, les rudiments fonctionnent très bien, mieux que la version originale, certainement, même. Mais une meilleure accessibilité ou un approfondissement du contenu aurait définitivement été de rigueur pour un remake que l’on nous promet depuis huit ans maintenant.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Osef


À découvrir également
Autres articles

Toki : un trailer de lancement déjanté pour la réédition sur PC, PS4 et Xbox One Le remake du jeu Toki s'apprête à revenir après son arrivée, il y a quelques mois sur Nintendo Switch. Pour préparer le terrain, voici un nouveau trailer de gameplay coloré... 04/06/2019, 14:47
Toki : le très joli remaster du jeu culte va débarquer sur PC, PS4 et Xbox One Il y a plusieurs mois, Toki revenait sous les traits d'un remaster en exclusivité sur Nintendo Switch : aujourd'hui, Microïds annonce un portage sur PC, PS4 et Xbox One. Premières informations. 16/05/2019, 17:04


Derniers commentaires
Par Arf! le Mardi 18 Décembre 2018, 14:11
De bons souvenirs sur bornes et micros avec ce titre. Avec les années, normal que la banane devienne un peu trop mûre...

Répondre
-
voter voter

Par Coucou Hylden! le Lundi 17 Décembre 2018, 22:35
(suppr)

Répondre
-
voter voter

Par Cay le Lundi 17 Décembre 2018, 10:48
Il faut rappeler que le jeu est vendu 35 euros mais en version collector magnifique avec autocollant
Artwork et une superbe borne arcade pour mettre l ecran de le switch dedans
Pour moi c'est pas si chère que sa


Répondre
-
voter voter

Par Toll_Khyenn le Samedi 15 Décembre 2018, 15:59

likeSmall 625
lHyldenl a écrit:mon oncle était le propriétaire de la salle de jeux :)


Rhôôôô, veinard!!!! J'en ai bouffé du pognon dans les salles de jeux moi. Heureusement, je connaissais une petite salle à La Rochelle où ça ne coûtait qu'un franc pour une partie. ;)


Répondre
-
voter voter

Par lHyldenl le Samedi 15 Décembre 2018, 11:04

likeSmall 415
Début des années 90. Disons que je suis resté spectateur pendant des mois puisque je jouais spécialement sur "kuri kinton" sur la borne voisine... ma première partie sur Toki, je suis arrivé jusqu'au niveau marin... après quelques mois et des dixaines de pièces (mon oncle était le propriétaire de la salle de jeux :) ), je finissais la partie sans "Continue" (une façon de dire sans insérer une pièce pendant l'écran "continue" suite à un "game over"...)... faire un "Continue" était mal vu.. ^^. Toki a été remplacé plus tard par Sunset Riders (un coup de coeur instantané ^^)...

Répondre
-
voter voter
3

Par Toll_Khyenn le Samedi 15 Décembre 2018, 6:44

likeSmall 625
Narutovore a écrit:Moi je le connais, même si je ne peux vraiment pas dire que je suis allé loin dedans : il tournait sur une borne d'arcade à l'accueil d'un parc de jeux pour enfants où mon pôpa nous avait emmenés ; généreux, il m'a donné une pièce et je me suis lancé dans l'aventure joystick en main... mais je n'ai pas passé le 1er niveau. :oops:

Pareil, j'étais pas doué non plus sur ce jeu... Je m'en sortais mieux sur Double Dragon :lol:


Répondre
-
voter voter

Par Narutovore le Vendredi 14 Décembre 2018, 21:15 Modérateur

likeSmall 4117
Moi je le connais, même si je ne peux vraiment pas dire que je suis allé loin dedans : il tournait sur une borne d'arcade à l'accueil d'un parc de jeux pour enfants où mon pôpa nous avait emmenés ; généreux, il m'a donné une pièce et je me suis lancé dans l'aventure joystick en main... mais je n'ai pas passé le 1er niveau. :oops:

Répondre
-
voter voter

Par lHyldenl le Vendredi 14 Décembre 2018, 17:45

likeSmall 415
Un test pour Toki, je ne m'y attendais pas, ça fait plaisir... personne dans mon entourage ne connais le jeu original.

Répondre
-
voter voter
2

>> Voir les 8 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Toki

Jeu : Plates-Formes
Editeur : Microïds
Développeur : Golgoth Studio
22 Nov 2018

6 Juin 2019

6 Juin 2019

6 Juin 2019

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.