JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - PS4

Test FURI : du style et beaucoup de skill !

Test FURI sur PS4 : du style et beaucoup de skill !
La Note
16 20

Sans concession, FURI ne manquera pas de diviser les joueurs, Et c'est une bonne chose, car il est dès lors très simple de déterminer si le jeu est susceptible de vous plaire ou non. Si vous êtes un adepte du gameplay avant tout, des niveaux de difficulté élevés, et du "die and retry", alors Furi vous comblera d'aise, En revanche, si vous recherchez de l'exploration, une histoire prenante et une expérience sans accrocs, mieux vaut aller voir ailleurs ! Mais tous les types de joueurs devraient s'accorder pour louer la direction artistique complètement barrée et la bande originale électro, qui se marient parfaitement avec l'action. Atypique et attachant, FURI fait d'ores et déjà rentrer The Game Bakers dans la cour des développeurs à surveiller attentivement !


Les plus
  • Sévère... mais juste !
  • Bande son électro
  • Direction artistique marquante
  • Des boss, rien que des boss !
Les moins
  • Juste... mais sévère !
  • Scénario prétexte
  • Pas très jouable au clavier
  • Des boss, rien que des boss


Le Test

Premier jeu console et PC du studio français The Game Bakers, jusqu'ici spécialisé dans les plateformes mobiles, Furi rompt singulièrement avec ses prédécesseurs. Résolument hardcore, et assez atypique, ce nouveau titre multiplie les traits de caractère forts, quitte à se priver du grand public. Mais c'est justement cette absence de concession qui risque d'attirer à lui toute une catégorie de joueurs masochistes.


FURIFURI ne s’embarrasse d'aucune formalité et vous plonge directement dans son univers. Comment s'appelle le personnage que vous incarnez ? Pourquoi est-il retenu prisonnier et torturé ? Qui est son geôlier à trois masques ? Même l'inconnu qui vous pousse à vous rebeller est un personnage pour le moins étrange, comme en témoigne le masque de lapin qu'il porte en permanence sur la caboche. Ce qui prouve au passage que les développeurs sont, au choix, adeptes de substances illicites ou fans de Johnny Darko. FURI mise donc bien plus sur son ambiance, barrée et oppressante, que sur son scénario à proprement parler. Certes,on a régulièrement droit à de longues séquences de dialogues, et même à plusieurs fins. Mais l'ensemble demeure bien trop cryptique et mystérieux pour constituer un véritable argument de vente. D'ailleurs, Lapinou n'hésite pas à prévenir le héros en ces termes : "Je vais te dire ce que je sais en route, Mais ne t'attends pas à avoir toutes les réponses, ce qui compte c'est ce qu'on fait". Un message qui s'adresse également au joueur, qui ne doit définitivement pas s'attendre à une aventure comme les autres.

Pour que le joueur puisse tout de même se reposer entre deux boss, les développeurs lui proposent une petite marche forcée d'une arène à l'autre, ponctuée de quelques lignes de dialogues.


FURIAinsi, le gameplay n'est constitué que de combats contre des boss successifs, FURI délaissant volontairement toute exploration et tout affrontement contre des ennemis classiques. Pour que le joueur puisse tout de même se reposer entre deux boss, les développeurs lui proposent une petite marche forcée d'une arène à l'autre, ponctuée de quelques lignes de dialogues. Ces moment de calme servent à la fois à développer l'histoire et à faire retomber la tension, qui a forcément tendance à s'accumuler tant la difficulté du jeu est élevée. Extrêmement sévère mais assez juste, le gameplay exige du joueur une attention de tous les instants, une mémorisation parfaite des mouvements et des attaques des adversaires, le déclenchement au bon moment des parades et des coups (parfois à la micro-seconde près), de la patience (car chaque boss possède plusieurs vies) et de l'agilité, puisque les tirs ennemis empruntent par moments aux shoot'em up, tant ils sont nombreux et chorégraphiés.

 

LA FUREUR DE VAINCRE
 

FURITout comme les boss, le héros mixe également arme à feu et arme blanche. Sa panoplie d'attaques comporte notamment un tir simple (continu si on garde la commande appuyée), un tir chargé, un coup d'épée, et un coup d'épée chargé. Il faut également ajouter la possibilité de parer, et celle d'esquiver grâce à une téléportation vers l'avant (un "dash", quoi). A tout cela viennent s'ajouter quelques subtilités, comme la vulnérabilité des ennemis après certaines attaques, la possibilité de se protéger derrière certains éléments de décor, ou encore celle de se soigner en réussissant une parade ou en détruisant certains projectiles. Pensé pour être difficile, le jeu humilie même les joueurs qui choisiraient d'activer le mode facile, en affichant en permanence à l'écran le mot "Promenade". Conscient de ses limites, Furi prévient également qu'il est plus que recommandé de jouer à la manette, le gameplay se prêtant assez mal au duo clavier/souris. Clairement destiné aux hardcore gamers, et bénéficiant de points forts qui sont autant de points faibles (la difficulté élevée et le fait de n'affronter que des boss pouvant tout aussi bien séduire certains joueurs qu'en rebuter d'autres), la production de The Game Bakers risque en revanche de mettre tout le monde d'accord en ce qui concerne son habillage.

Singulière et torturée, la direction artistique frappe immanquablement les esprits. Le design des différents boss a d'ailleurs été confié à Takashi Okazaki, le créateur d'Afro Samurai.


FURISingulière et torturée, la direction artistique frappe immanquablement les esprits. Le design des différents boss a d'ailleurs été confié à Takashi Okazaki, le créateur d'Afro Samurai. Avec relativement peu de polygones à leur actif, ce qui garantit une grande fluidité en permanence, les graphismes assurent le spectacle grâce à des animations nerveuses, des couleurs vives, des effets spéciaux chargés, et une esthétique générale qui force le respect. L'aspect audio n'est pas en reste, puisqu'on a droit à des voix françaises impeccables et, surtout, une bande originale électro qui n'hésite pas à mettre à contribution quelques pointures du genre (Carpenter Brut, Danger, The Toxic Avenger, Lorn, Scattle, Waveshaper, Kn1ght) et qui fait, elle aussi, son petit effet. Furi apparaît donc au final comme un petit jeu de niche, certes, mais dont la qualité générale mérite que tout un chacun y jette au moins un œil !

 



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
33% Blasé


À découvrir également
Autres articles

FURI : une MAJ consoles avec toutes les nouveautés déjà dispos sur PC, le trailer C'est par le biais d'un communiqué officiel que The Game Bakers fait savoir que les possesseurs de FURI sur consoles peuvent, dès à présent, bénéficier d'une mise à jour baptisée Liberté. 1 | 04/04/2019, 13:13
FURI : le jeu arrive sur Switch, un trailer de bonhomme pour fêter ça Déjà disponible sur Xbox One, PC et PS4, FURI aura également droit à une sortie sur Nintendo Switch. C'est en effet ce qu'annonce The Game Bakers par le biais d'un communiqué officiel, vidéo à l'appui. 30/11/2017, 16:17


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
FURI

Jeu : Action
Développeur : The Game Bakers
5 Juil 2016

5 Juil 2016

2 Déc 2016

2018

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours