JeuxActuJeuxActu.com

League of Legends Worlds 2015 : JEUXACTU y était, notre résumé jour après jour

League of Legends : tout savoir du Championnat du Monde à Paris
 
La semaine dernière se sont tenus à Paris les phases de groupe du Championnat du Monde de League of Legends. Seize équipes du monde entier ont bataillé ferme pour se qualifier pour les quarts de finale qui se déroulent en ce moment même à Londres. Avec près de 1 500 personnes qui ont suivi l'événement sur place, l'ambiance était forcément survoltée et le suspense intense. Entre stratégie de dingue, technicité, sens du timing et travail de groupe, la compétition arborait déjà des allures de finales avec les équipes de Fnatic, H2K et Origen qui ont tout donné. JEUXACTU était présent à l'événement et voici ce qu'il fallait retenir de ces deux week-ends de folie furieuse.

League of Legends

Semaine 1 : Phase de poules à Paris-Dock Pullman Matchs-Aller

 

C’est dans une ambiance électrique et avec un public de folie que débutent ces Championnats du Monde à Paris. Les 16 équipes qualifiées pour cette édition des Worlds 2015 étaient présentes afin de disputer les phases de poules pour une place en quart à Londres. 


 

Jour 1

Entrée en matière réussie pour les favoris Fnatic, SKT T1 et EG. Victoire surprise de C9.

League of Legends

La compétition commence par un match exceptionnel : Fnatic contre Invictus Gaming. Les deux favoris de cette poule s’affrontent pour la domination du groupe B. Fnatic, champion européen et chouchou du public français, fait une entrée en matière parfaite en écrasant l’équipe chinoise. Invictus Gaming "surrend" (se rendent) au bout de 30 minutes de jeu tant la domination des européens est étouffante. La foule exulte de joie et Fnatic confirme son statut de favori dans le TOP 3 mondial. S’en suit d’une énorme surprise puisque Cloud 9, petit poucet de ce groupe B, parvient à s’imposer contre ahq grâce à une belle cohésion d’équipe et un plan de jeu suivie à la lettre. Une partition parfaite de C9 pour commencer ces Worlds.  

 

Pour SKT1 et Edward Gaming pas de surprise, le géant coréen et chinois dominent le groupe C en gagnant contre respectivement Bangkok Titans et H2K. Cette première journée se termine par deux matchs du groupe A. Counter Logic Gaming, numéro 1 américain, s’effraie contre Flash Wolves mais parvient à remporter la partie notamment grâce à un Doublelift impeccable. Pour clôturer cette journée, paiN Gaming s’incline sans surprise, malgré un beau début de match, contre les numéro 2 coréens : KOO Tigers.

 

 

Jour 2 : Les géants SKT T1 et EG déroulent. Origen crée l’exploit.

League of Legends

La deuxième journée commence par l’entrée en lice des équipes du groupe D ou "Death Group" (groupe de la mort) : avec LGD Gaming le numéro 1 chinois et grand favori de cette compétition, KT Rolster l’ogre coréen, la légendaire équipe américaine : Team Solo Mid et enfin Origen deuxième chouchou du public français. Malgré une belle résistance des américains, l’équipe coréenne s’impose largement grâce à un bon sens du timing et des teamfight (actions de groupes) d’une grande maîtrise.

 

Puis c’est au tour d’Origens et leur top-laner français Soaz de faire leur début dans la compétition. Le public entonne une Marseillaise pour encourager les underdogs de ce groupe. Le match débute mal pour Origen qui perd peu à peu le contrôle de la partie. En effet la super-star de LGD : Imp semble mener son équipe vers une inexorable victoire chinoise. Mais un miracle a lieu, le mid-laner des européens xPeke, renverse la partie grâce à une magnifique shock-wave (onde de choc) et donne un avantage certain à son équipe. Cela permet aux européens de contrôler parfaitement le reste de la partie. Cerise sur le gâteau (de riz) Origen termine par un sublime back-door de Soaz.

Le public laisse exploser sa joie face à cet exploit et démontre au monde entier que les géants asiatiques ne sont pas intouchables.

 

Malgré tout, comme pour réaffirmer la suprématie asiatique, les numéros 1 mondiaux SKT T1 et l’excellent Edward Gaming  surclassent leurs opposants dans deux matchs à sens unique. H2K et Bangkok Titans sont sans surprise à deux défaites dans le tournoi. Cependant un nouveau rebondissement a lieu durant cette journée. Les Taïwanais Flash Wolves renversent les géants coréens KOO Tigers et prouvent à nouveau que tout est possible dans ces championnats du monde ou le niveau de chaque équipe semble particulièrement élevé. Et enfin pour terminer, cette journée CLG affirme leur statut de Numéro 1 américain et s’impose logiquement face à paiN Gaming.
 

 

Jour 3 :

C9 et Origen continuent d’impressionner. SKT T1 reste intouchable. Fnactic cale et LGD s’enlise.

 

League of Legends

La troisième journée s’ouvre entre le choc deux titans du groupe C : SKT T1 et Edward Gaming s’affrontent pour la première place. Il a comme un air de revanche entre les deux mid-laner pendant ce match. Puisque Faker, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur du monde, a soif de vengeance et de victoire contre son Némésis du MSI : PawN. C’est finalement SKT qui remporte la victoire en raison d’une domination totale de la carte et d’excellentes individualités. À l’image de Marin, top de SKT T1, qui termine cette semaine avec un score cumulé de 20/2/12 soit un KDA de 16.

 

SKTelecom T1 apparaissent comme l’équipe favorite du tournoi dans la mesure où leurs stratégies sont surprenantes et variées. Sans compter qu’ils évoluent avec une triple menace grâce à leurs talents : Marin au top, Faker au Mid et Bang en Adc. S’en suit du match pour l’honneur entre H2K et Bangkok Titans. H2K remporte l’affrontement et s’autorise à rêver d’une place en quart de finale. La déroute continue pour LGD. Il semble que l’équipe chinoise ne parvient pas à assumer son statut d’archi-favori, ils enchaînent les erreurs et sont méconnaissable face à une équipe coréenne très réaliste. Le KT Rolster enfonce un peu plus LGD et se place à la première place du groupe avec deux victoires. Toutefois ils sont rapidement rejoints par Origen qui ne repose pas sur ses lauriers et qui enchaîne avec un deuxième succès.
 

Leur stratégie "juggermaw", orienté sur la protection et le développement de l’hyper ad-carry, a été particulièrement payante. Puisque cette fois c’est Niels qui s’illustre sur sa Kalista et permet à son équipe de terrasser TSM pour le plus grand plaisir du public qui fait trembler les murs du Dock Pullman. La débâcle des représentants chinois continue. Cette fois c’est au tour des Invictus Gaming de s’incliner face à Cloud 9, équipe américaine qualifiée in-extrmis à ces Worlds. Malgré une saison compliquée et sous le feu des critiques, Cloud 9 parvient à contredire tous les pronostics.
 

Suite à une draft (phase de choix des champions) particulièrement judicieuse, C9 prend son temps pour mettre en place sa stratégie centré autour de la Tristana de Sneaky et le Azir d'Incarnati0n. Ils réalisent de très bonnes rotations et capitalisent sur les erreurs des IG. Et à la surprise de tous, ils s’imposent et prennent la tête de ce groupe B, pourtant très compétitif. Le dernier match oppose ahq e-Sport Club à Fnatic. Après un bon début et milieu de partie, Fnatic n’a pas su capitaliser son avantage et à cause d’un enchaînement d’erreurs, ils permettent aux Taïwanais de renverser la partie. Ahq tombe le favori du groupe B pour le plus grand malheur du public parisien.
 

 

Jour 4 : Origen et Cloud 9 invaincus alors que LGD sombre encore. Fnatic ébranlé dans une poule B très disputé.

League of Legends

Ces championnats du monde 2015, dans une ambiance de folie, ne cessent de surprendre.

LGD sont aux abois, puisque qu’ils sont maintenant à trois défaites. Les champions chinois vivent une véritable désillusion. L’entente au sein de l’équipe est perturbée. De plus Imp et GodV si attendus n’arrivent pas à faire parler leur talent. TSM profite de ses faiblesses et se relance dans la compétition. À moins d’un sans faute lors des matchs retours, LGD sera éliminé.

 

Jamais deux sans trois pour Origen ? Les Européens affrontent KT Rolster leur opposant direct à la première place de ce groupe D. En dépit d’un début de partie régie par l’équipe coréenne, les chouchous du public parviennent à se concentrer sur les objectifs globaux. Ils prennent un Nashor (monstre neutre) qui allié à leur composition très mobile submerge les Coréens. En raison d’un contrôle irréprochable de la fin de partie, Origen s’offre une victoire aisée, et une belle option sur les quarts de finale.

 

Sursaut d’orgueil de la part de l’équipe chinoise Edward Gaming  qui parvient à mettre fin à leur série de défaites et arrache son premier point dans ce groupe B contre ahq. Le rêve continue pour Cloud 9. La ferveur du public pour Fnatic n’empêchera pas C9 de conserver leur invincibilité. L’entame du match est parfaite pour les américains. Ils arrivent a faire pression efficacement sur les faiblesses de Fnatic. Mais grâce à l’expérience et la bonne gestion des escarmouches dans la jungle. Fnatic arrive à renverser le cours du match et acculer C9.
 

Le match est extrêmement serré et C9 tient bon face aux assauts européens qui ne trouvent pas d’ouverture. Malheureusement un excès de zèle de la part de Fnatic au niveau de l’inhibiteur ennemie permet aux américains de renverser à nouveau la partie en leur faveur. L’issu de ce match endiablé se détermine lors du dernier teamfight ou Balls avec son Darius réussie le premier pentakill (mort de cinq ennemis) de ces Words. Cela permet à Cloud 9 de terminer la base ennemie et d’avoir de forte chance de se qualifier pour les quarts de finale.

 

Leur homologue CLG ne réalise pas le même exploit puisqu’ils s’inclinent face à une équipe KOO Tigers dominatrice. Et finalement paiN Gaming vient à bout de Flash Wolves au terme d’une partie de longue haleine. La première phase de ses matchs aller est donc terminée. L’ambiance aux Docks Pullman était incroyable tout au long de ses quatre jours et le public français mérite bien son titre de meilleur public du monde.

 

Dans un premier temps, nous avons pu assister à l’écroulement des équipes chinoises pourtant annoncées comme redoutables. Cela est du à l’absence de performance de leurs super-stars, tel que Imp, Kakao ou encore GodV. Mais aussi à un niveau surprenant de certaines équipes européennes ou américaines comme Origen et C9 qui finissent sur un sans-faute. Ensuite, les équipes coréennes ont démontré que leur niveau était toujours aussi élevé. Les trois équipes en lice ont de fortes chances de passer ses phases de poules. Surtout SKT T1 qui s’impose comme grand favori depuis la déroute de l’équipe LGD.

 

Finalement, certains groupes reste encore très disputé, notamment le groupe B ou les favoris Fnatic doivent se remettre en question pour les prochaines parties qui s’annoncent décisives.

De même pour le groupe A ou toutes les équipes ont chacune une défaite. Rien n’est encore joué. En effet tout peut encore arrivé. Puisque mathématiquement aucune équipe n’est éliminée. Comme cela a était démontré ses quatre jours, dans League of Legends tout est possible.


League of Legends


Christophe Loeur

le samedi 17 octobre 2015
21:34




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

League of Legends : le célèbre MOBA arrive enfin sur mobiles et console, 1ères infos sur l'édition Wild Rift Décidément plein de surprises, Riot Games a annoncé hier l'arrivée de son immense jeu League of Legends sur mobile et consoles. Baptisée Wild Rift, cette édition s'adaptera largement aux supports visés... 16/10/2019, 12:23
League of Legends : Riot Games condamné à cause du skin de Striker Lucian Depuis 2015, Riot Games, développeur de League of Legends, était en procès avec le footballeur Edgar Davids à cause d'une violation de droit à l'image. Aujourd'hui la cour vient de rendre son verdict. 14/08/2017, 15:32


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







League of Legends

Jeu : MMORPG
Editeur : GOA
Développeur : Riot Games
30 Oct 2009

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
League of Legends : un fan-film qui fait plus d'un million de vues en quelques jours
League of Legends : tout sur Zac, le nouveau champion League of Legends : Zac, un nouveau champion tout vert et tout moche
League of Legends : le trailer de la version Mac League of Legends : un trailer rigolo pour annoncer le jeu sur MAC
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours