JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test RAGE 2 : bourrin et décomplexé, le jeu pop-corn qui fait plaisir !

Test RAGE 2 : bourrin et décomplexé, le jeu pop-corn du moment ?
La Note
16 20

Bien que la finition de RAGE 2 laisse encore à désirer pour le moment (de gros soucis techniques tout de même), le jeu d’Avalanche dispose de sacrés arguments pour attirer les joueurs amateurs d’action frénétique et de vastes open world. L’aspect FPS réalisé par id Software s’avère extrêmement qualitatif et propose un gameplay enrichi grâce aux nombreuses capacités offertes par l’armure du héros. Le studio suédois a pour sa part réalisé un univers très riche en activités, qu’il s’agisse d’exploration ou de combat. Si le jeu n’offre rien de révolutionnaire, tout ce qui est entrepris est bien fait, et l’expérience est globalement très plaisante grâce aux bonnes bases du titre. RAGE 2 offre de surcroît une très bonne durée de vie et un petit aspect old-school réjouissant avec la présence de cheat-codes complètement délirants, (débloquables en jeu auprès d’un marchand spécialisé bien caché) et qu’on peut activer depuis un menu dédié. Blockbuster pop-corn sans complexe, RAGE 2 s’aborde l’esprit léger et nous promet des heures de carnage bien bourrin sans prise de tête, ce qui n’est déjà pas si mal. Sur ce coup, la réputation d’Avalanche reste donc clairement sauve, même si l’on est loin du coup d’éclat.


Les plus
  • Gameplay FPS signé id Software toujours impeccable
  • Open World vaste et riche
  • Pleins d'éléments RPG
  • Une bonne durée de vie
  • Les cheat codes complètement déjantés
  • Les jolis panoramas permis par l'Apex engine
Les moins
  • La direction artistique discutable
  • La conduite qui rappelle trop Mad Max (2015)
  • Le scénario pas terrible
  • Encore beaucoup de problèmes techniques


Le Test

Il faut avouer que ces derniers temps, le studio Avalanche Software n’a pas vraiment la côte auprès des joueurs. On peut aisément comprendre cette défiance en allant jeter un œil aux notes Metacritic des deux derniers jeux du studio, Just Cause 4 n’ayant pas réussi à dépasser la barre des 70%, tandis que Generation Zero reste sous les 50%. Pour éviter cette mauvaise réputation, Bethesda n’a eu de cesse d’expliquer que RAGE 2 est un jeu id Software, mais depuis nos échanges avec Magnus Nedfors (Game Director) à la Quakecon 2018, nous savons que le studio américain, trop occupé sur DOOM Eternal, n’a fait que donner du code (la recette secrète du génial feeling de ses FPS, tout de même) aux Suédois, ce qui pourrait nous faire craindre le pire. Pourtant, Avalanche Studios est aussi le développeur derrière Mad Max (sorti en 2015), un open world post-apo que Maxime Chao, notre Rédacteur en Chef bien-aimé, n’avait cessé d’encenser à juste titre. Une seule question demeure : Le studio de Stockhölm va-t-il redorer son blason avec RAGE 2 ?


RAGE 2Si vous n’avez pas joué au premier RAGE 2 ne vous inquiétez pas, ce second opus ne partage que très peu de points communs avec son prédécesseur. Comme dans le jeu d’id Software, RAGE 2 nous emmène sur une terre dévastée et habitée par différentes factions, mais sorti de cet environnement et du nom, les points communs sont à peu près inexistants. Dans RAGE 2, on incarne un dénommé Walker qui est un (Texas ?) ranger, soit une sorte de soldat d’élite d’une des dernières factions humaines où règne un semblant d’ordre. Après un choix d’avatar (qui se résume à opter pour un homme ou une femme au physique prédéterminé), le jeu nous plonge immédiatement dans l’action, avec l’attaque de notre base par les vils faquins de l’Autorité, une faction ennemie dont l’infâme général Cross est le leader. Ce personnage, qui sera l’antagoniste principal du jeu, ne sera pas vraiment très présent dans le titre, une fois sorti de la quête principale dont la durée est plutôt restreinte. En effet, un très bon joueur devrait pouvoir en arriver à bout après quelques heures seulement, un peu à l’image de ce qui se fait dans The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Mais revenons-en à notre Autorité. Cette faction militariste qu’aurait apprécié Adam Jensen de Deus Ex prône un être humain 3.0 aux membres mécaniques et à la chair bassement clonée, afin de lui apporter une sorte d’immortalité. Au top de la technologie, les soldats de l’autorité détonnent dans le bric-à-brac du wasteland par leur équipement de pointe, leurs véhicules futuristes et dévastateurs, mais aussi par leur look de mort-vivant qui aurait été pimpé par un adepte du tuning façon cyberpunk. L’Autorité représente donc le sommet de la chaîne alimentaire et, en début de partie, l’affrontement contre les troupes de cette faction s’avère assez compliqué.

 

 

RAGE 2Heureusement, RAGE 2 nous propose une large variété de factions dont les troupes sont bien moins protégées, ce qui permet de s’amuser dès le début, et surtout d’avoir ce sentiment de puissance inhérent aux titres d’id Software. Tel le marine de DOOM, le Ranger de RAGE 2 est globalement plus puissant que n’importe quel ennemi et le danger ne viendra finalement que du surnombre de ces derniers. Les premiers gangsters qu’on rencontre sont ainsi les Cramés, les fameux bandits attifés de couleurs fluos et au style capillaire engagé que l’on a pu apercevoir dans les divers trailers du jeu. Peu ou pas protégés, assez mal armés, les membres de cette faction composeront donc l’essentiel des cibles du joueur en début de partie. Au fur et à mesure que l’on explore la map et ses diverses zones (du sud vers le nord), on découvrira de nouveaux environnements ayant chacun leurs habitants particuliers. Si les Cramés sont présents un peu partout, on découvrira les Mutants dans les zones humides et sombres, les Marécageux dans le bayou, et les Suaires éternels dans les endroits plus isolés. Comme vous l’imaginez, les Mutants sont donc de sales bestioles humanoïdes qui naissent dans de  repoussants cocons et dont l’atout principal est la vitesse et le nombre. Les Marécageux sont pour leur part une sorte d’évolution des Cramés. Leur style est moins coloré et ils sont plus lourdement équipés. Enfin, les Suaires sont une secte de soldats sur-équipés, presque aussi dangereux que les troupes de l’Autorité. Pour loger toutes ces factions, RAGE 2 offre une carte aux proportions plus que larges, avec différents biomes dont l’environnement va des dunes désertiques aux montagnes couvertes de forêts en passant par de grands canyons et des marécages.

 

LA RAGE DE VAINCRE

 

RAGE 2Après quelques heures à parcourir l’open-world, on ressent directement un air de famille avec le titre Mad Max de 2015. Le tracé des routes et chemins est semblable et on y retrouve de nombreux éléments bien connus, dont en particulier les fameux tremplins pour réaliser de spectaculaires cascades une fois en voiture. RAGE 2 est également très proche de ce jeu dans son gameplay des véhicules. La conduite est sensiblement la même, avec un physique similaire et des véhicules que l’on sent assez lourds, tandis que certaines activités sont totalement similaires, à l’image des attaques de convois. Comme dans le titre de 2015, de gros camions lourdement armés et escortés de nombreux véhicules parcourent les routes du wasteland. Les attaquer se révèle compliqué (surtout lorsque notre véhicule n’est pas amélioré), mais assez rémunérateur en pièces mécaniques, ce qui permet de booster notre bagnole. Le joueur va officier au volant du Phoenix, un lourd tout-terrain dont le look nous fait furieusement penser au Nomad de la série Mass Effect, mais avec 4 roues au lieu de 6. Disposant initialement d’une paire de mitrailleuses gatling, notre bagnole va pouvoir se muer en un véritable tank avec mortiers, canons de 20mm, missiles, mais aussi un épais blindage. Pour faire évoluer Titine, il faut récupérer un maximum de pièces mécaniques en participant à des courses ou en attaquant les fameux convois. Car oui, RAGE 2 est avant tout un gros RPG avec de nombreux systèmes pour améliorer son perso et son équipement et, bien sûr, une carte complètement blindée de curseurs indiquant des activités. Dire que l’on ne s’ennuie pas dans RAGE 2 est un euphémisme. Entre la quête principale, les nombreuses quêtes annexes confiées par les PNJ dans les villes, les postes ennemis à nettoyer, les convois, les raids de l’Autorité, les courses ou encore l’arène de combat : il y a de quoi faire.

 

En ce qui concerne les sensations manette en main, sachez que la base est posée par le gameplay FPS d’id software, toujours aussi efficace, et qui semble immédiatement familier pour un joueur ayant touché à Quake ou à DOOM.

 

RAGE 2En ce qui nous concerne, après plus de 20h de jeu, il reste encore de très nombreuses activités disponibles, sans compter tout ce qu’il nous reste à découvrir, l’exploration étant une réelle nécessité dans le jeu.  Pour ce qui est des sensations manette en mains, sachez que la base est posée par le gameplay FPS d’id software, toujours aussi efficace, et qui semble immédiatement familier pour un joueur ayant touché à Quake ou à DOOM. Néanmoins, Avalanche a rajouté de très nombreux éléments qui dynamisent le tout et augmentent encore le sentiment de puissance du joueur. Notre ranger va en effet disposer de plusieurs capacités Nanotrites grâce à son armure. Concrètement, cela va permettre de réaliser des dash, des accélérations fulgurantes, d’obtenir des doubles sauts ou encore d’envoyer valdinguer des ennemis grâce à un champ de force. Ces capacités (asservies à un cooldawn) s’obtiennent en jeu, en allant explorer la carte afin de trouver des arches, soit de grosses structures sphériques qui renferment ces fameux pouvoirs. Chaque Nanotrite va également pouvoir être boostée (ou pas selon votre envie) en utilisant de la feltrite, un minerai essentiel dans le monde de RAGE 2. Cette ressource, qui sert aussi à alimenter l’armure de notre ranger (faisant office de jauge de vie) se trouve en petite quantité sur le corps des ennemis (mais les flacons disparaissent très rapidement), en plus grande quantité dans des coffres, ou par kilos entiers en allant miner les météorites qui tombent aléatoirement sur la map. La feltrite va également être mise à profit pour améliorer les armes de notre personnage, sachant que comme pour les capacités nanotrites, on trouvera ces dernières dans les arches. Au total, le jeu propose 10 pétoires qui vont du pistolet au fusil d’assaut, en passant par le fusil à pompe, le bazooka ou encore le célèbre BFG directement venu de DOOM. Chaque flingue pourra donc être amélioré sur 5 paliers, sachant qu’il faudra choisir à chaque fois un avantage sur deux possibles. Et on ne vous parle même pas du crafting pour construire et améliorer les armes de lancer, comme les grenades, le fameux wingstick ou encore les drones-tourelles.

 

RAGE AGAINST THE WASTELAND

 

RAGE 2Enfin, après avoir progressé un peu dans la quête principale, on débloquera l’arbre de compétences classique. Ce dernier comporte trois grands axes appelés « projets », qui sont Tuer et Détruire, Capturer et contrôler et enfin Chercher et récupérer.  Ces compétences passives s’obtiennent contre des points de projets, qu’il va là aussi falloir obtenir via certaines activités spécifiques. Vous l’avez compris, le système est plutôt complexe, et RAGE 2 nous demande assez fréquemment de prendre part à des quêtes annexes afin de rendre notre personnage plus puissant, même si rien n’est imposé. En effet, un expert du FPS qui enchaîne les headshots peut tout à fait terminer le jeu sans avoir recours à tous ces pouvoirs, seuls quelques-uns étant obligatoires. On vous avoue que l’on trouve cette approche plutôt convaincante, dans la mesure où chaque type de joueur y trouvera son compte. RAGE 2 étant un jeu développé par Avalanche Studios, le moteur graphique utilisé est donc l’Apex Engine (et non l’id Tech 6), ce qui permet un rendu plutôt séduisant, surtout au niveau des explosions. Comme dans Just Cause, il sera possible de réaliser des boules de feu dignes d’un film de Michael Bay et, si les animations faciales ne sont pas le point fort du jeu, le joueur pourra tout de même profiter de jolis panoramas avec une sacrée distance d’affichage, et finalement assez peu de clipping. Malheureusement, tout n’est pas rose malgré ce que la direction artistique pourrait nous laisser penser. Selon la tradition des jeux Avalanche et Bethesda, RAGE 2 reste bardé de problèmes techniques pour le moment, qu’il s’agisse de bugs de collision bénins, de soucis plus sérieux où notre personnage passe à travers la map, ou encore de lignes de dialogues manquantes (surtout en Français, moins en VO). Pire, on a même eu droit à une mission (de la quête principale) complètement bugguée, ce qui nous a corrompu une sauvegarde, et obligé à repartir depuis un fichier antérieur. Finalement, lors de notre second passage, tout a fini par bien se passer, même si nous avons perdu quelques heures de jeu au passage. Notre test ayant eu lieu sur une Review build du titre, on espère qu’un patch day one corrigera ces errances techniques et que la majorité des joueurs disposeront d’une version mieux finie.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité


À découvrir également
Autres articles

RAGE 2 : la 2e grosse mise à jour est dispo, du retard pour le DLC "Le Soulèvement des Spectres" C'est par le biais de son site officiel que Bethesda Softworks liste toutes les améliorations apportées par la seconde mise à jour majeure de RAGE 2, dont les possesseurs du jeu peuvent désormais profiter. 26/07/2019, 13:58
RAGE 2 : le ver des sables débarque dans le wasteland Avalanche Studios continue de mettre en place des évènements hebdomadaires afin de divertir les joueurs qui errent dans le wastseland de RAGE 2. Après avoir massacré des ennemis par centaines, un nouvel ennemi plus imposant arrive 05/07/2019, 17:47


Derniers commentaires
Par MAD-MAX le Dimanche 26 Mai 2019, 19:17

likeSmall
Grosse déception... Un peu court... et vraiment vraiment... vraiment trop cher ! Un jeu à 60€ et encore 20€ de plus pour avoir accès à la dernière arme. Choquant.
Amateur d'ambiance post-apocalyptique et plutôt fan des gameplay bourrin mais jouissif des Dooms et du premier Rage... le titre était prometteur !
Mais RAGE 2 enchaine déceptions sur déception :
-Le prix très élevé de 60€ ne donnent pas même accès à toutes les armes du jeu ! Il faudra encore débourser 20€... oui, oui, 20€, le prix d'un jeu en somme pour avoir... le BFG 9000... juste ça. Et les éditeurs ne semblent pas avoir honte.
-Les environnements qui promettaient d'être sublimes sont là, oui, mais plus ou moins vide, sans interaction, trésor cachés ou quête secondaire...
-L'ambiance post-apocalyptique, les costumes... sont bien là... mais notre personnage casse l'ambiance en prenant sans cesse la parole pour proférer nullités sur nullités à peine au niveau d'un Dardevil...

-Bon, et le gameplay ? Bourrin, jouissif, oui, mais à peine 10h, allez 15h, de jeu, même en difficile.

Ca aurait pu être vraiment bien.
Mais vendu 30€, avec les DLC incluses.
Et loin de l'ambiance glauque du premier, d'un mad max ou d'un Walking dead... là, le jeu tourne à la farce, et rien ne peut rectifier le tire.
Grosse déception. Pourvu que les éditeurs offre au moins un peu de contenu supplémentaire GRATUIT pour remercier les quelques glands, comme moi, qui avaient cru en eux.


Répondre
-
voter voter

Par colruyt55000 le Mardi 21 Mai 2019, 18:34
Kok0 a écrit:Et encore 8 t'est gentil :)Le scénario (complétement nul soit dit en passant) qui se fini en 10h sans franchement se fouler dessus, j'ai l'impression que la politique de sortie Bethesda est devenue "moins on en fait mieux on se porte, de toute façon ca se vendra a 10 balles"

J'espere vraiment que fin d'année Doom Eternal nous mettra une claque , car faut avoué dernièrement les sois disnt grosse pointure en fps sont vraiment d'un mauvais ( Far Cry New Dawn ( pauvre spin off ) , Call of Duty ( devenu online only ca c'est vraiment n'importe quoi ) , metro exodus ( bon il est pas mal mais quand meme assez décevant dans l'ensemble ) , Rage 2 ( ben la c'est un jeu raté tout simplement ).

Quand je vois certaine note pour certains jeux , je comprend pas les testeurs , on dirait qu'ils n'ont jamais connu les anciens jeux . Les jeux se base trop sur des visuels graphiques qui en mettent plein la vue mais au final le contenu du jeu en lui même en est completement oublié ( scenario pourri ou pas innovant , durée de vie ( quand on dit 20-30 heures dejeux ca a l'air exceptionnel de nos jours , mais les anciens jeux la c'etait des vrais durée de vie : expl : final fantasy 7 qui fallait 70 heures de jeux , lands of lore qui fallait des moins et j'en passe dans ces vieux jeux . )


Répondre
-
voter voter

Par Kok0 le Mardi 21 Mai 2019, 12:05

likeSmall 44
colruyt55000 a écrit:Jeux excessivement mauvais , je ne comprend pas cette note de 16/20 , 8/20 aurait été pkus judicieux . Les graphismes sont loins d'etres top , le jeu est nettemnt inférieur à Rage 1 , ca reste un fps classique et bourrin sans aucune inovtion de gameplay et pire ce jeux est très vite ennuyant . A Oublié .

Et encore 8 t'est gentil :)
Le scénario (complétement nul soit dit en passant) qui se fini en 10h sans franchement se fouler dessus, j'ai l'impression que la politique de sortie Bethesda est devenue "moins on en fait mieux on se porte, de toute façon ca se vendra a 10 balles"


Répondre
-
voter voter

Par colruyt55000 le Vendredi 17 Mai 2019, 15:55
Jeux excessivement mauvais , je ne comprend pas cette note de 16/20 , 8/20 aurait été pkus judicieux .

Les graphismes sont loins d'etres top , le jeu est nettemnt inférieur à Rage 1 , ca reste un fps classique et bourrin sans aucune inovtion de gameplay et pire ce jeux est très vite ennuyant . A Oublié .


Répondre
-
voter voter

Par Arf le Lundi 13 Mai 2019, 16:29
Arf a écrit:Cloqué de bugs...Ah, oui! Bethesda Softworks… Entre Days Gone, celui-ci(tout deux en fin de génération et ayant pour l'un, bénéficier de 7 ans de développement!) et bien d'autres titres sortant finis à la truelle, ils ont intérêt à se sortir les doigts du fion tous ces studios et constructeurs...Parce que ce n'est pas les prochaines annonces E3 et autres à base de 4k,8k, streaming et tout le toutim qui vont me donner envie de continuer à leur filer mon pognon pour des titres puant la fainéantise niveau optimisation...A pour te vendre à prix d'or des jeux dont le découpage en DLC's est déjà acté au premier brainstorming, il y a du monde...Pour te sortir un titre fini, il sont nettement moins nombreux...

Allez mon petit, il fait beau dehors! Tu peux certainement te trouver des activités de plein air...non? Traverser l'autoroute les yeux bandés par exemple...Ou si tu tiens à rester à l'intérieur, allumes le gaz et vas faire une sieste...


Répondre
-
voter voter
6

Par Arf le Lundi 13 Mai 2019, 14:45
Cloqué de bugs...Ah, oui! Bethesda Softworks… Entre Days Gone, celui-ci(tout deux en fin de génération et ayant pour l'un, bénéficier de 7 ans de développement!) et bien d'autres titres sortant finis à la truelle, ils ont intérêt à se sortir les doigts du fion tous ces studios et constructeurs...Parce que ce n'est pas les prochaines annonces E3 et autres à base de 4k,8k, streaming et tout le toutim qui vont me donner envie de continuer à leur filer mon pognon pour des titres puant la fainéantise niveau optimisation...A pour te vendre à prix d'or des jeux dont le découpage en DLC's est déjà acté au premier brainstorming, il y a du monde...Pour te sortir un titre fini, il sont nettement moins nombreux...

Répondre
-
voter voter
5

>> Voir les 6 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







RAGE 2

Jeu : FPS
Editeur : Bethesda Softworks
Développeur : id Software
14 Mai 2019

14 Mai 2019

14 Mai 2019

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours