JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Mindjack

Test Mindjack
La Note
7 20

Mindjack fait partie de ces titres qui mettent la charrue avant les bœufs. Ici, il semblerait que les développeurs, emballés trop vite par le concept (bancal) du "mind-jacking", ne se soient pas posés la bonne question, qui était la suivante : "comment faire pour que ce gimmick serve le jeu de manière pertinente ?" Il en découle un titre avec de bonnes idées sur le papier, mais qui se voient toutes sabordées par de grosses approximations techniques ou scénaristiques. Et au final, Mindjack s'apparente davantage à un énième mauvais jeu d'action à la troisième personne qu'au hit "high concept" qui nous avait été vendu.


Les plus
  • De nombreuses capacités à débloquer
  • Le mode "Pirate…"
Les moins
  • ...malheureusement sous-exploité
  • Le système de mind-jacking pas forcément utile
  • Réalisation à la traine
  • Scénario tiré par les cheveux
  • Personnages clichés
  • Trop de bugs


Le Test

Présenté en juin dernier en plein E3 de Los Angeles, Mindjack, dernier né du studio nippon Feelplus (Lost Odyssey, c'est eux), déboule enfin dans nos salons. Plein de belles promesses, ce jeu de shoot à la troisième personne chapeauté par Yoshinori Yamagishi (Star Ocean : The Lost Hope) disposait de quelques cartouches pour marquer les esprits. Hélas, comme disaient nos grands-parents, un "tiens vaut mieux que deux tu l'auras". Explications dans notre test complet.


Petit flashback de quelques mois. Lors de l'E3 2010, Yoshinori Yamagishi, développeur de Mindjack, avait bien pris le temps de nous expliquer le scénario de son nouveau bébé. L'histoire se déroule donc dans le futur, en 2031 pour être exact. Le joueur incarne Jim Corbin, un agent spécial cherchant à démanteler une mystérieuse organisation gouvernementale, aidé dans sa mission par une certaine Rebecca, une belle activiste arrivée dans cette histoire on ne sait trop comment. Voilà pour le background et l'on remerciera sincèrement Yoshinori pour ces éclaircissements indispensables à la compréhension de son titre. En effet, force est de constater que l'histoire de Mindjack pourra paraître assez abstraite pour quiconque n'aurait pas cherché à s'informer avant d'entamer sa première partie. Et concrètement, les premières minutes de jeu seront assez déconcertantes et pas aussi claires que prévu. En ce sens, notre version du script de Mindjack ressemblerait plutôt à ça : dans la peau d'un bidasse du futur sans charisme aucun, vous devez traverser des couloirs vides et froids en zigouillant des espèces de militaires et de machines de guerre (qui vous prendront arbitrairement pour cible, sans une ombre d'explication), accompagné par une certaine Rebecca, une jeune fille qui vous suit on ne sait trop pourquoi. Tout de suite, ça fait moins envie... Sauf qu’il faut également rajouter que dans ce futur, les policiers ont le pouvoir de prendre le contrôle de l’esprit des gens, et donc de leur faire faire ce qu'ils veulent. Ca s'appelle le mind-jacking. Voilà, vous aurez tous compris que la majeure partie de l'histoire n'est donc qu'un crapuleux prétexte à exploiter la petite idée de gameplay que l’on vient tout juste d’évoquer ; et que niveau scénario, Mindjack ne vaut hélas pas tripette.

I got my mind set on you

Mindjack se compose de deux phases de jeu relativement distinctes. D'une part, on traverse des passages en TPS (shoot à la troisième personne, façon Gears of War), avec tout ce que cela implique : tirs, roulades, planques derrière des murs, etc. Bref, tout ce qu’il y a de plus classique. Du très classique et du très mou faudrait-il d'ailleurs écrire, tant il est vrai que les séquences d'action de Mindjack ne nous emmènent pas vers des sommets de plaisir vidéoludique. La faute essentiellement à un gameplay qui n'apporte rien à ce que l'on a pu voir avant, à un manque de variété dans les gunfights, à une I.A. des ennemis à mourir de rire, à des décors fadasses et ridiculement petits et à de trop nombreux bugs techniques. Et que dire des combats au corps-à-corps, absolument indigestes et pas du tout au point ! C'est pourquoi, on aurait aimé en avoir pour notre argent avec le fameux "mind-jacking", qui aurait pu apporter un "plus" à ce titre qui compte déjà beaucoup trop de "moins". Hélas, si l'idée de pouvoir se projeter dans le corps d'un personnage tiers n'est pas mauvaise en soi, elle est en revanche nettement sous-exploitée. Et mal pensée également. En effet, le mind-jacking peut s'opérer de deux manières différentes. La première et certainement la seule viable consiste à enrôler un adversaire, une fois que vous l’avez blessé. Ce dernier se relèvera et se mettra à canarder ses anciens collègues. Plutôt pratique, mais assez gadget. Deuxième possibilité : vous pouvez choisir vous-même de passer dans un autre corps. La caméra passe alors en vue subjective, vous permettant de vous balader dans le niveau à la recherche d'un corps à "hacker". Soit. La chose est en effet pratique lorsque Rebecca et Jim seront en danger et qu'il faudra faire diversion en prenant la possession du corps d'un pauvre badaud, tombé au mauvais endroit au mauvais moment.

...hormis quelques exceptions, mieux vaut rester dans la peau de ce vieux Jim Corbin et ne pas chercher à se compliquer la tâche alors que la situation peut se régler de la manière la plus simple qui soit (comme se la jouer bourrin et dégommer les adversaires sans se prendre la tête)."

Au-delà de ça, après avoir fait le tour du concept, on se rendra vite à l'évidence : hormis quelques exceptions, mieux vaut rester dans la peau de ce vieux Jim Corbin et ne pas chercher à se compliquer la tâche alors que la situation peut se régler de la manière la plus simple qui soit (comme se la jouer bourrin et dégommer les adversaires sans se prendre la tête). Pour résumer, Mindjack nous propose un concept de jeu, mais ne nous donne jamais envie de l'exploiter. Dommage. Outre la campagne solo qui vous offrira quelques heures de jeu, vous pouvez tenter le mode online, appelé ici "Pirate". Dans ce dernier, vous êtes propulsé dans la partie d'un autre joueur et votre objectif consiste à l'aider à se dépêtrer des hordes d'adversaires qui lui feront face. Notez également que le contraire est possible et que vous pouvez donc faire appel à un partenaire pour qu’il vous file un coup de main. Hélas, une fois encore, le jeu ne vous donnera pas trop envie d'explorer ces horizons, puisque la seule chose que le joueur aura à y gagner seront quelques points d'XP, qui débloqueront de nouvelles capacités pour notre héros (plus de précision, meilleure résistance...). Bref, pour résumer la situation, Mindjack aurait pu être un jeu tout à fait honnête auquel on aurait pu pardonner pas mal de choses, seulement si les rares idées dont il dispose avaient été pleinement exploitées. Las, le titre de Feelplus se tire une balle dans le pied, ne sachant pas quoi faire de son unique originalité. Avoir une idée, c'est bien. En tirer profit, c'est mieux.






Pierre Delorme

le vendredi 28 janvier 2011
18:44




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

L'émission 200 avec Garance & Anaïs L'émission JEUXACTU fête sa 200ème édition et ses 5 ans d'existence. Pour l'occasion, Garance et Anaïs se sont mises sur leur 31 pour vous résumer le programme. 31 | 11/02/2011, 23:56
Emission 200 avec Garance & Anaïs L'émission JEUXACTU fête sa 200ème édition et ses 5 ans d'existence. Pour l'occasion, Garance et Anaïs se sont mises sur leur 31 pour vous résumer le programme. 11/02/2011, 23:50


Derniers commentaires
Par zackff7 le Mardi 10 Mai 2011, 11:43

likeSmall 2
C'est pas marqué pigeon sur le front des Square -Enix fans , quoique ... loooool

Répondre
-
voter voter

Par samishii le Lundi 21 Mars 2011, 13:40

likeSmall
Oui effectivement c'est dommage moi qui pensait que ce jeu aurait du succes...

Répondre
-
voter voter

Par archnophobia1 le Samedi 12 Mars 2011, 6:03

likeSmall 22
Dommage pour cette idé peut exploiter...

Répondre
-
voter voter

Par bixente23 le Jeudi 17 Février 2011, 10:02

likeSmall
Chwing-Gump a écrit:Le jeu est mauvais mais le test aussi. Et ça se dit "journaliste"


sur quoi tu te bases pour critiquer l'article ?! moi je le trouve bon, comme la plupart des tests ici ! facile de critiquer, quand on fait rien... :x


Répondre
-
voter voter

Par ento le Mercredi 9 Février 2011, 18:35

likeSmall
Chwing-Gump a écrit:Le jeu est mauvais mais le test aussi. Et ça se dit "journaliste"


C'est facile de critiquer planté devant son ordi -_- ce jeu est une daube dur de faire un bon test ...


Répondre
-
voter voter

Par zackff7 le Dimanche 6 Février 2011, 15:59

likeSmall 2
qu'est -ce que c'est moche !! lool

Répondre
-
voter voter

Par syl629 le Vendredi 4 Février 2011, 6:45

likeSmall
houla!!! la clac 7/20.

Répondre
-
voter voter

Par passage le Vendredi 4 Février 2011, 2:17
Hé oui déja soldé à 39 euros dans les boutiques, ce jeu possède une bonne idée calqué sur prototype qui est de prendre une forme différente au finale.

à un prix modique pourquoi pas, après tout il y a des succès.


Répondre
-
voter voter

Par Chwing-Gump le Jeudi 3 Février 2011, 8:10
Le jeu est mauvais mais le test aussi. Et ça se dit "journaliste"

Répondre
-
voter voter

Par bixente23 le Mercredi 2 Février 2011, 10:00

likeSmall
dire que la pub en faisait un gros blockbuster... never trust advertising !

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 20 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Mindjack

Jeu : Action/Aventure
Développeur : Feelplus
21 Jan 2011

21 Jan 2011

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Mindjack - Trailer sur les personnages
Mindjack : trailer multi Mindjack : trailer multi
Mindjack - Vidéo de gameplay #1 Mindjack - Vidéo de gameplay #1
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.