JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : Switch

Test Luigi’s Mansion 3 : solide et efficace, c'est le meilleur épisode de la série

Test Luigi’s Mansion 3 : c'est le meilleur épisode de la série Hit JeuxActu
La Note
18 20
Avec autant d’éloges, vous devez certainement vous demander si Luigi’s Mansion 3 est perfectible. Oui, notamment au niveau du multi dont les modes sont loin de faire rêver ; ils font plus office de chips que de véritable prolongement de la campagne solo. Nous n’avons pas eu l’occasion d’essayer le jeu en ligne faute de session disponible au moment de notre test (ça figurait bien au planning de Nintendo, précisons-le), ce qui aurait permis de savoir si le netcode a été amélioré depuis Luigi’s Mansion 2. Malgré tout, le reste est ultra solide avec un moteur physique carré, des graphismes aux petits oignons, la coopération exaltante, le sound design top, l’humour omniprésent, les fantômes mieux incarnés, ou encore le gameplay huilé. Même la visée n’est jamais prise en défaut par les perspectives, et les développeurs se sont permis un petit clin d’œil sympathique au film d’horreur Poltergeist. Que demander de plus, si ce n’est le retour d'autres licences historiques sur Switch avec un tel degré de qualité ?

Les plus
  • La réalisation qui claque
  • Fluide du début à la fin
  • Une foultitude de petites animations
  • Le travail sur le sound design
  • Débordant d’humour
  • Pouvoir faire la campagne à deux avec Gluigi
  • Le gameplay calibré
  • Le clin d’œil à Poltergeist
  • Tout à tas de bonus à dénicher
  • Des fantômes qui ont plus de gueule
Les moins
  • Le mode multi un peu léger
  • Certains étages qui se résument à un boss fight
  • On aurait aimé un peu plus de challenge


Le Test
Alors que les possesseurs de Switch espèrent que le succès de la console va favoriser le retour de licences historiques (F-Zero, au hasard), Nintendo a décidé de faire une nouvelle fois confiance à Luigi’s Mansion. Logique, puisque le second épisode – sorti en 2013 – s’est écoulé à plus de 6 millions d’exemplaires sur 3DS. Après le remake de l’année dernière qui a permis aux néophytes de se familiariser avec la série, c’est au tour de Luigi’s Mansion 3 d’arriver enfin sur la console hybride de Kyoto. L’occasion pour les développeurs de Next Level Games de dépoussiérer des mécaniques de gameplay sur lesquelles, il est vrai, des toiles d’araignée commençaient à se former.

Luigi s Mansion 3Difficile de refuser des vacances tous frais payés, surtout dans un hôtel de luxe. Voilà pourquoi Luigi a accepté l’invitation du Repos Eternel, à condition d’être accompagné de Mario, la Princesse Peach, Toad et l’Ectochien. Le nom de l’établissement aurait dû lui mettre la puce à l’oreille, mais notre froussard à la casquette verte est également réputé pour sa grande naïveté. Après avoir été accueillie par la propriétaire Ambre Brusquade, la joyeuse bande prend ses quartiers et s’accorde une petite sieste. Seulement, à son réveil, Luigi s’aperçoit que ses amis ont disparu et que la maîtresse de maison n’est autre que la complice du Roi Boo. D’ailleurs, il a déjà emprisonné le reste du groupe dans un tableau ; heureusement, le héros moustachu parvient à se glisser de justesse à l'intériruer d'un vide-ordures. Si Luigi’s Mansion 2 demandait de réunir les cinq fragments de la Lune noire, il va falloir cette fois-ci explorer les différents étages de l’hôtel (17 au total), sachant que les fantômes gardent chacun un bouton de l’ascenseur. Avant d’aller leur botter les fesses, l’Ectochien s’assure que notre équipement fonctionne parfaitement. Les fans de la première heure ne seront pas dépaysés, puisque le nouvel Ectoblast GL-U permet toujours d’aspirer les spectres après les avoir éblouis d’un coup de Spectroflash. A ce sujet, afin d’infliger un maximum de dégâts et de les capturer plus facilement, il est désormais possible de les écraser contre un mur, un sol, ou même un de leurs congénères. Du coup, face aux esprits plus robustes, on peut très bien les affaiblir dans un premier temps, et quand Luigi est sur le point de lâcher, presser A et les envoyer valser dans le décor.


Malgré tout, le reste est ultra solide avec un moteur physique carré, des graphismes aux petits oignons, la coopération exaltante, le sound design top, l’humour omniprésent, les fantômes mieux incarnés, ou encore le gameplay huilé.


Luigi s Mansion 3Bien sûr – et c’était déjà le cas dans Luigi’s Mansion 2 – des petits malins n’hésitent pas à s’équiper d’un bouquet de fleurs, d’une paire de lunettes de soleil, d’un miroir, voire d’un abat-jour pour se protéger du Spectroflash, ce qui impose de briser d’abord leur défense. Un coup d’aspi suffit parfois à les déstabiliser, mais c’est surtout la bourrasque (ZL+ZR) qui se montre le plus souvent efficace, en plus de faire bénéficier d’un saut. A l’image de ses prédécesseurs, Luigi’s Mansion 3 fait la part belle à l’exploration : les décors regorgent d’un million de trésors à côté desquels on peut passer si l’on n’ouvre pas l’œil. A force, il n’est pas rare que l’on aspire un peu partout pour s’assurer qu’un papier peint légèrement décollé, ou une penderie mal rangée, ne cache pas une gemme et des billets en pagaille. Les complétistes vont donc pouvoir se faire plaisir, tandis que les autres seront sans doute rassurés d’apprendre que le Révéloscope évite de tourner en rond quand on souhaite avancer dans l’aventure. Dans l’ensemble, les casse-têtes ne sollicitent pas notre matière grise à l’extrême, et même en cas de galère, on peut contacter le professeur K. Tastroff via une réplique du Virtual Boy afin qu’il nous donne un coup de pouce – une option désactivable, soit dit en passant. En fait, il faut bien avoir à l’esprit que la solution se trouve forcément parmi notre attirail. Si ce n’est ni le Spectroflash, ni le Révéloscope, alors peut-être qu’il faut se tourner vers le Lance-ventouses. Après avoir placé la cloche en caoutchouc, Luigi doit ensuite aspirer la corde et tirer dessus pour déclencher le mécanisme ou projeter l’objet en question. Mieux, des fêlures dans le décor font comprendre que quelque chose peut se produire si l’on utilise le Lance-ventouses correctement.


LE GLUANT VERT


Luigi s Mansion 3Il y a aussi le souffle que peut générer l’Ectoblast GL-U via ZL ; pratique pour viser avant d’envoyer un projectile. Tous les aspects du gameplay que l’on vient d’évoquer se renouvellent tout au long de la dizaine d’heures que dure Luigi’s Mansion 3, ce qui fait que chaque étage de l’hôtel offre une expérience qui lui est propre. On ne va pas vous dresser la liste de tous les niveaux, mais on a eu un coup de cœur pour le studio de tournage où l’on doit jongler entre la réalité du plateau et la scène perçue à travers la caméra. Génial. On pourrait également citer la suite pharaonique et ses énigmes, la suite champêtre et sa scie circulaire, ou encore la suite illusoire dont l’agencement des pièces change à chaque fois que l’on franchit le seuil d’une porte. Bref, on ne s’est pas ennuyé une seule seconde ; et pour éviter toute longueur, certains étages se résument à un boss fight. Puisqu’on en parle, on observe un gap dans ce domaine par rapport aux deux autres Luigi’s Mansion, qu’il s’agisse de la mise en scène ou de l’humour. Les fantômes sont mieux incarnés aussi, au point que l’on regretterait presque que Luigi ne fasse pas causette avec eux. Jacter, c’est par contre le passe-temps favori du professeur K. Tastroff qui a installé son laboratoire au parking souterrain. Histoire de ne pas avoir à multiplier les allers-retours, on peut s’y téléporter de n’importe quel endroit, ce qui s’avère commode quand on a besoin d’un os doré (pour reprendre tout de suite la partie en cas d’échec), d'un DétectoBoo (pour chasser les Boo), ou d’un Détectogemme. Contrairement aux modèles précédents, l’Ectoblast GL-U ne nécessite pas de payer son concepteur pour profiter d’évolutions. On peut le déplorer, mais c’est aussi une façon de ne pas contraindre les joueurs à fouiller le moindre recoin.

 


Luigi s Mansion 3En revanche, notre aspirateur dispose de la dernière invention du savant fou : Gluigi. D’une simple pression sur le stick droit, notre double gluant prend forme, prêt à s’infiltrer dans les bouches d’aération étroites et à passer au travers de la moindre grille. Naturellement, Next Level Games a saisi l’opportunité pour mettre en place des énigmes/actions exigeant de la coordination entre les deux persos. Si l’idéal est d’avoir un pote à ses côtés afin de parcourir l’aventure à deux, pas de panique pour les âmes solitaires car on peut très bien passer d’un protagoniste à l’autre sans aucun souci. C’est même très bien fichu, puisque le premier personnage maintiendra le geste initié pendant que l’on basculera sur son partenaire. Après, malgré tous les efforts des développeurs, certains passages restent délicats à gérer en solo ; on pense notamment au combat face à Ambre Brusquade où, clairement, un joueur n’aurait pas été du luxe. Et puis, il ne faut pas oublier les spécificités de chacun : fait de chair et d’os, Luigi compense avec ses 99 cœurs ; tandis que Gluigi, insensible aux herses, craint la flotte et n’affiche que 25 cœurs. De quoi renforcer la complémentarité du binôme. Pour ce qui est de la réalisation, Luigi’s Mansion 3 fourmille de détails à ne plus savoir quoi en faire. Chaque coup d’Ectoblast est l’occasion de soulever/aspirer/retourner les fringues, les draps, les meubles, le sable, les feuilles, les nappes, les plantes, les rideaux, etc. Avec une telle arme entre les mains, c’est amusant de foutre le bordel rien que pour tester les limites du moteur physique. L’optimisation étant une seconde nature chez Nintendo, même quand les éléments se déchaînent à l’écran, zéro chute de framerate du début à la fin.


Sans surprise, chacun des étages possède sa propre identité visuelle avec une maîtrise constante de l’éclairage et des effets de lumière. Mais le plus grisant demeure toutes ces petites animations que l’on ne voit pas dès le premier coup d’œil, un peu comme dans Mario Kart 8.


Luigi s Mansion 3Sans surprise, chacun des étages possède sa propre identité visuelle avec une maîtrise constante de l’éclairage et des effets de lumière. Mais le plus grisant demeure toutes ces petites animations que l’on ne voit pas dès le premier coup d’œil, un peu comme dans Mario Kart 8. Quand on y prête attention, on remarque alors les grimaces que font les spectres quand on tente de les dépouiller de leur protection, ou alors quand ils nous supplient de ne pas les cogner contre un autre fantôme. Pareil pour Luigi qui, au-delà de claquer des dents, jette régulièrement un regard inquiet quand il inspecte les lieux. Le petit « Hello ? » qu’il lance de temps en temps avant de pénétrer dans une nouvelle pièce, c’est du pur régal, au même titre que le sound design dans sa globalité d’ailleurs. Côté multi, Luigi’s Mansion 3 tente de varier les plaisirs avec les « Jeux de l’étrange » et ses trois modes jouables jusqu’à huit sur une seule console (quatre Luigi, quatre Gluigi). Dans « Bassin miné », le but est de ramasser le plus de pièce possible sans éclater sa bouée, tandis que « Tombe à la pelle » demande à capturer le plus grand nombre de fantômes – certains rapportent plus de points que d’autres. Enfin, « Grands canons » consiste à détruire le maximum de cibles, quitte à voler les boulets de l’équipe adverse. Concernant le jeu en ligne, il faut se tourner vers la « Tour hantée » où jusqu’à huit joueurs doivent collaborer pour boucler chaque stage dans le temps imparti. Délivrer les Toad, aspirer tous les spectres, récupérer l’ensemble des pièces ; les objectifs varient d’un étage à l’autre. A noter que le mode peut également être lancé en local avec quatre Switch (pour autant de participants), et que cette balade pour atteindre le sommet de la tour est l’occasion de faire le plein de bonus.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux


Autres articles

Luigi's Mansion 3 : douze minutes de mini-jeux fantomatiques, le multi à l'honneur Si Luigi's Mansion 3 sera avant tout une aventure en solo, Nintendo n'a pas oublié ce qui fait le cœur de sa politique : la convivialité. Ainsi, le jeu offrira un sympathique mode PvP, illustré aujourd'hui à travers cette vidéo... 1 | 23/10/2019, 12:16
Luigi's Mansion 3 : un trailer passe en revue tous les points du jeu et ça donne envie D'ores et déjà, on peut affirmer que Luigi's Mansion risque d'être sacrément sympathique avec une aventure aux finitions admirables. Ce nouveau trailer de cinq minutes fait le point sur ce qui nous attendra sur Switch... 10/10/2019, 17:28


Derniers commentaires
Par safedreams le Mardi 29 Octobre 2019, 20:36

likeSmall 323
Jamais aimé cette licence...Faut aimer chercher....j aime pas ça. Perte de temps.

Répondre
-
voter voter

Par Chaîne Astrale le Mardi 29 Octobre 2019, 7:08
Je vais le prendre, mais je ne m'attends pas à être aussi emballé que vous...

Répondre
-
voter voter

Par JCVD le Lundi 28 Octobre 2019, 19:50
Nintendo va mourir?

Répondre
-
voter voter

Par forzakorea le Lundi 28 Octobre 2019, 17:57

likeSmall 85
Cette épisode est clairement une pépite vivement vendredi en espérant que il porte luigi mansion 2 aussi sur switch il mérite avec un petit lifting allez nintendo

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Luigi's Mansion 3

Jeu : Action
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
31 Oct 2019

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours