JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC

Test Darkspore

Test Darkspore
La Note
12 20

Tout le problème de Darkspore vient de son positionnement maladroit sur le marché. S'il s'était agit d'un jeu indépendant à petit prix, ou même d'un free-to play, il y aurait eu matière à s'enthousiasmer, ou au moins à s'en satisfaire. Mais pour un titre vendu "full price", il n'y a vraiment pas de quoi s'emporter. Les quelques bonnes trouvailles, comme les parties enchaînées ou les éléments à collectionner, ne suffisent pas à compenser un certain manque de contenu et d'intérêt sur le long terme. L'absence de véritable scénario liant les différents niveaux est également préjudiciable au jeu, qui manque clairement d'ambition. Les franchises Diablo et Torchlight peuvent dormir tranquille.


Les plus
  • La personnalisation des créatures
  • Certains décors bien mignons
  • Prise en main facile et rapide
  • Le "chain game"
Les moins
  • Scénario prétexte
  • Niveaux indépendants et linéaires
  • Editeur de Spore sous-exploité
  • Obligation de jouer en ligne


Le Test

Que vous ayez aimé ou détesté Spore, vous pouvez ranger vos a priori au placard car Darkspore n'a finalement pas grand-chose à voir avec son "prédécesseur". Le design des créatures est identique, le fameux éditeur aux multiples possibilités a été partiellement repris et c'est à peu près tout. Pour le reste, nous avons tout simplement affaire à un hack 'n' slash dans l'espace. Pas de quoi se réveiller la nuit, même si le jeu développe quelques bonnes idées sur certains points de détails.


Le genre action-RPG, également appelé hack 'n' slash en raison de sa tendance à nous faire décimer du monstre à la chaîne, possède quelques très beaux représentants. L'incontournable Diablo bien sûr, mais également le récent Torchlight. C'est à ce dernier que Darkspore fait penser dans un premier temps, en raison de graphismes très cartoon. Il faut dire que le jeu reprend à son compte les créatures aussi monstrueuses que mignonnes du surestimé Spore. Il y en a une centaine à débloquer (en vérité 25 types de base, chacun d'entre eux étant décliné en quatre variations) et à personnaliser. Sur ce point précis, Darkspore commence déjà à souffler le chaud et le froid. Si l'on apprécie de pouvoir ramasser un grand nombre d'améliorations génétiques sur les champs de bataille, et de pouvoir les placer un peu comme bon nous semble sur nos héros, on regrette que l'éditeur de créatures de Spore ait été autant bridé. Il est en effet impossible de partir de zéro et de créer sa propre bestiole. On peut toujours se consoler en se disant qu'avec des créatures générées à l'avance, le jeu se montre très accessible. Peut-être même un peu trop puisque les premiers niveaux ne proposent absolument aucun challenge. Avancer et cliquer sur les monstres pour déclencher l'attaque de base suffit généralement à sortir vainqueur. Il faut attendre que les premières hordes de monstres débarquent pour utiliser les pouvoirs spéciaux (réunis dans une classique barre de "sorts" horizontale), et seuls les premiers boss nous demanderont de jongler entre nos différentes créatures. En effet, chaque niveau se parcoure avec une escouade de trois créatures à sélectionner parmi celles que l'on a déjà débloquées. On n'en contrôle qu'une à la fois, mais on peut zapper à tout moment de l'une à l'autre. L'intérêt ? Bénéficier de talents variés et pouvoir changer de combattant lorsqu'un adversaire de même type se présente face à lui. Car les créatures sont réparties en cinq types (Bio, Cyber, Necro, Plasma, Quantum) et un ennemi inflige systématiquement et automatiquement deux fois plus de dégâts à une créature du même type que lui. Un paramètre qu'on peut négliger dans les premiers niveaux, mais qu'il faut impérativement prendre en compte plus tard.

Le hack 'n' slash pour les nuls

Cette bonne idée n'est pas la seule. Nous avons particulièrement apprécié le principe du "chain game", qui laisse un choix cornélien au joueur après chaque niveau. Libre à lui de retourner au vaisseau spatial qui sert de hub (ce qui permet notamment de personnaliser les créatures et de sélectionner son escouade) ou d'enchaîner directement avec le niveau suivant. Dans le premier cas, il empochera directement des objets rares (choisis aléatoirement par un tirage de dés). Dans le second, il fait l'impasse dessus mais bénéficiera d'une récompense encore meilleure la fois d'après... au risque de tout perdre si jamais il ne sort pas vainqueur du niveau. Hélas, ce principe bien sympathique reste de l'ordre du détail et ne saurait faire oublier les autres lacunes du jeu, bien plus importante. On peut citer par exemple la mini-map située en haut à droite de l'écran. Il est impossible de l'afficher en plein écran, ce qui empêche d'avoir une vision globale des lieux. De toute manières, les niveaux sont pour la plupart constitués de longs couloirs qui débouchent de temps en temps sur des petites arènes. Difficile de faire plus linéaire... Mais le plus gros défaut du jeu concerne l'absence de véritable scénarisation. Il y a certes un synopsis global  (à base d'ADN exponentiel ayant entraîné la naissance de créatures monstrueuses) mais il n'est jamais réellement mis en valeur. Les niveaux sont totalement déconnectés les uns des autres, ce qui renforce l'aspect "mini-jeu" plutôt que grande aventure, et il n'y a absolument aucun personnage à qui adresser la parole ! Car quand on se targue de développer un action-RPG, il serait bon de ne pas oublier totalement la deuxième partie du terme. Dès lors, Darkspore devient totalement inintéressant en solo (d'autant plus que ce mode solo demande d'être connecté en permanence) et  ne peut compter que sur son aspect convivial pour séduire les joueurs. En coopération à quatre pour parcourir les différents niveaux, ou en PvP à un contre un ou deux contre deux, on s'amuse forcément un peu. De là à dépenser 50€, c'est une autre histoire...






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Darkspore : le jeu retiré de Steam pour des problèmes de support Jeu d'action/RPG signé Maxis, Darkspore a été retiré de la plateforme Steam en raison de défauts de support. Le jeu, dont le DRM requiert d'être connecté en permanence, souffre de problèmes de serveurs depuis son lancement. 02/07/2013, 10:04
Darkspore - Launch Trailer Electronic Arts a mis en ligne une nouvelle vidéo de Darkspore qui célèbre la sortie du jeu en Europe. 27/04/2011, 16:30


Derniers commentaires
Par CONGUEROS le Dimanche 1er Mai 2011, 1:20
Bonjour

C'est une vraie daube ce jeu soit disant jeu de rôle même un môme de 10 ans s'ennuierais avec cette arnaque à grande échelle c'est purement et simplement du vol manifeste car il est annoncé comme jeu de rôle hors ce n'est qu'un vulgaire jeu de plateau le pire aucune sauvegarde possible ni la possibilité d'avoir des potions en stock dans l'inventaire en bref 49,90 euros 0 la poubelle http://img.jeuxactus.com/modules/Forums ... /crash.gif


Répondre
-
voter voter

Par bixente23 le Dimanche 1er Mai 2011, 0:47

likeSmall
bof bof, dire que j'ai failli le prendre... merci JA !

Répondre
-
voter voter

Par Skillet68 le Vendredi 29 Avril 2011, 23:03

likeSmall
Spore simple était génial, celui ci beaucoup moin

Répondre
-
voter voter

Par no life 111 le Mercredi 27 Avril 2011, 9:21
CE JEU MA L4AIR BIEN NUL!!!!!! :crash:

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Darkspore

Jeu : Action/RPG
Editeur : Electronic Arts
Développeur : Maxis
28 Avr 2011

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Darkspore - Beta Trailer
Darkspore - Editor Hero Darkspore - Editor Hero
Darkspore - Zrin Trailer Darkspore - Zrin Trailer
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours