JeuxActuJeuxActu.com

PES 2020 : on y a joué, l'écart avec FIFA encore plus important ?

PES 2020 : on y a joué, l'écart avec FIFA encore plus important ?
D’habitude, c’est à l’E3 que nous établissons le premier contact avec le nouveau PES. Cette fois-ci, nous avons décidé de patienter un peu plus longtemps avant de vous livrer nos impressions sur PES 2020. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette semaine, Konami a organisé un événement presse en Italie, à Turin, non seulement pour annoncer un partenariat exclusif avec la Juventus, mais surtout pour dévoiler la dernière build du jeu. D’accord, un showcase ne remplacera jamais les soirées entre potes durant lesquelles on finit par repérer toutes les failles, mais c’était largement suffisant pour cerner un peu mieux la philosophie de ce nouveau cru.

Pro Evolution Soccer 2020On va éviter de sortir des expressions toutes faites et se focaliser sur les changements opérés dans PES 2020. Bien évidemment, impossible de ne pas remarquer cette nouvelle caméra dynamique grâce à laquelle on se rapproche de ce qui se fait à la télévision ; c’est-à-dire qu’à chaque fois que l’action se déroule dans la surface où ses alentours, un zoom subtil s’enclenche pour ne pas perdre en lisibilité, sans oublier cet angle imprimé qui permet d’obtenir un résultat on ne peut plus naturel. Après, il reste encore quelques ajustements à apporter (et des nouvelles habitudes à prendre aussi), notamment quand on est à l’opposé du terrain où une mauvaise appréciation de la distance peut être fatale. Quoi qu’il en soit, cette vue inédite sublime tout le travail des développeurs en matière d’animations : c’est un pur régal de voir que tout ce qui fait le sel du football a été reproduit avec une authenticité rare. Les différents types de contrôles (arrêté ou en pleine course) sont juste fous, au même titre que l’application des joueurs sur les passes et les frappes. Rien qu’en observant les appuis, on devine la surface du pied dont ils vont se servir ; on l’avait déjà relevé dans PES 2019, c’est encore plus flagrant cette année. Pareil pour les contacts, les chutes, les glissades, ou encore les trébuchements. Ce souci du détail, ce supplément d’âme, c’est ce qui fait la différence avec FIFA.

Plus concrètement, les joueurs n’hésitent pas à multiplier les appels, à mordre dans les intervalles, pour offrir un maximum de solutions au porteur du ballon. Mieux, en fonction de l’identité de celui-ci, la course des coéquipiers sera différente, ce qui est également valable pour les joueurs adverses.


Pro Evolution Soccer 2020Au lieu d’insister sur le goût de PES 2020 pour le photoréalisme (c’est de notoriété publique), on préfère s’attarder sur le rythme qui nous a semblé plus soutenu que celui de la version montrée à l’E3 2019. Alors que ces dernières années, la série s’est efforcée de ralentir le tempo pour nous inciter à poser le jeu, on se retrouve cette fois-ci avec des matchs où, par moments, ça va d’un but à l’autre comme si le milieu de terrain n’existait pas. Pour tout vous dire, ça nous a fait grincer des dents, et bien que la construction soit toujours au cœur du gameplay, voir autant d’espaces dans PES, c’est limite surréaliste. Sans doute que Konami a souhaité mettre en avant l’expertise d’Andrés Iniesta avec qui le jeu sans ballon a gagné en épaisseur. Plus concrètement, les joueurs n’hésitent pas à multiplier les appels, à mordre dans les intervalles, pour offrir un maximum de solutions au porteur du ballon. Mieux, en fonction de l’identité de celui-ci, la course des coéquipiers sera différente, ce qui est également valable pour les joueurs adverses. Notre version d’essai opposait la Juventus aux Légendes, et avec des distributeurs de caviars tels qu’Iniesta, Beckham, Ronaldinho, Pjanić, ou encore Ronaldo, chaque ouverture faisait mouche ; un festival de passes laser mettant les défenseurs au supplice. Il sera donc intéressant de voir ce que ça donne avec des équipes de talent moindre, histoire de s’assurer que l’on ne bénéficiera pas régulièrement de boulevards parce que l’attention des adversaires aura été monopolisée par un danger potentiel.

"JUVE, STORIA DI UN GRANDE AMORE"


Pro Evolution Soccer 2020On ne sait pas si l’ex-star du Barça s’est penchée dessus, mais on note aussi que le cuir est devenu un personnage à part entière. Comprenez par là qu’il va falloir faire preuve d’une grande maîtrise pour le dompter, une volonté traduite par le système de Miss-Kicks qui tient compte de tout un tas de paramètres – le bagage technique du joueur, la position de son corps au moment de la frappe ou de la passe, la qualité du contrôle, la conduite de balle, la présence d’un adversaire ou pas entre autres. Une tête mal ajustée propulsera donc le ballon à côté du cadre, tout comme un tir ou un centre en bout de course qui aura peu de chance d’être précis. Comme la réalité, ces déconvenues pourront tout de même jouer en notre faveur, l’idée étant de rendre le jeu imprévisible. Par exemple, en ratant notre reprise de volée, le ballon a tout de même été contré par un défenseur pour, au final, mourir entre les jambes d’Oliver Kahn. C’est le seul exemple concret que nous ayons vu de nos propres yeux. Selon Konami, d’autres cas seront possibles, comme celui d’une frappe écrasée – suite à un mauvais timing – qui trompe le dernier rempart. D’ailleurs, cet aspect de PES 2020 permet de souligner les efforts consentis pour rendre les trajectoires encore plus variées, aussi bien au sol que dans les airs. Avec une physique de balle toujours au top, il n’y aucune raison de ne pas prendre sa chance à vingt mètres des buts.


Pro Evolution Soccer 2020Ce rendez-vous en Italie a également été l’occasion d’avoir un bref aperçu du Dribble en Finesse, grâce auquel les tricoteurs pourront se faire plaisir dans les petits périmètres. Avec des lignes aussi distendues, c’était compliqué d’en mesurer les bienfaits manette en main, mais on nous a promis que même en surnombre, les défenseurs devront rester vigilants afin de ne pas se faire piéger par un crochet meurtrier. Autre élément sensible auquel nous avons fait attention : les gardiens de but. Si certains arrêts demeurent assez bizarres (comme s’ils étaient en apesanteur), dans l’ensemble, leurs interventions ont été plutôt propres. Cela dit, on a remarqué que l’anticipation n’étaient par leur fort, ce qui peut se révéler problématique avec le système de Miss-Kicks. Eh oui, quand on se foire sur une passe en retrait, on aimerait que le gardien ne reste pas scotché sur sa ligne. Sur les coups francs, il y a moyen de presser Triangle pour l’inciter à se bouger un peu, mais ça ne compense pas toutes les faiblesses dans ce domaine. Enfin, côté modes de jeu, cette démo de PES 2020 ne disposait pas de la Master League remasterisée, ni du nouveau mode « Matchday » censé resserrer un peu plus les liens de la communauté. On aura de toute façon le temps de les évoquer plus en détail au moment du test.


Notre degré d’attente
Si ces premières heures passées en compagnie de PES 2020 nous ont régalés, on espère que les largesses défensives observées ne sont que provisoires. En effet, on n’a pas totalement retrouvé cette rigueur qui caractérise PES 2019, mais comme il fallait bien mettre en avant les nouveaux appels conditionnés par le profil du passeur, on suspecte les développeurs d’avoir volontairement baissé le curseur. Premier élément de réponse le 30 juillet prochain, date à laquelle la démo du jeu sera disponible sur les différents supports. Quant à la sortie de PES 2020, elle est programmée pour le 10 septembre.


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
67% Excité


À découvrir également
Autres articles

Test PES 2020 : l'épisode qui va vous faire lâcher FIFA ? Notre verdict Désormais capable de regarder FIFA droit dans les yeux, PES continue d’enchaîner les passes laser comme son nouvel ambassadeur Andrés Iniesta. 11 | 10/09/2019, 17:00
PES 2020 : Konami s'offre un partenariat exclusif avec la Juventus, Electronic Arts réagit dans la foulée C'est non sans une certaine fierté que Konami annonce dans un communiqué officiel avoir signé un partenariat exclusif avec la Juventus dans le cadre de PES 2020. Electronic Arts a immédiatement réagi dans la foulée. 3 | 17/07/2019, 14:57


Derniers commentaires
Par collabo le Mardi 15 Octobre 2019, 20:58
j'ai etait arnaqué par EA depuis trop longtemps, cette année j'ai attendu la sortie de pes et de lire les avis pour voir si ca valait vraiment le coup de changer de crémerie, résultat ? cette année j'userais mes crampons virtuels sur PES. Jai jouer a fifa 20 chez un pote, quelle purge, maintenant c'est mon pote qui viens jouer chez moi a PES ( l'avantage de na pas jouer en ligne c'est qu'on ne se sent pas lié a un jeu ) nan franchement fifa va perdre le duel d'estime cette année mais pas le duel des ventes, dommage.

Répondre
-
voter voter

Par Repenty le Dimanche 21 Juillet 2019, 18:23

likeSmall 1676
exFifa a écrit:Sincerment Fifa(street)2020 c'est toujiurs du Easport avec la meme structure que les jeux EA, tout dans l'enmabale mais rien dans le contenu, On est pas addict à Fifa, c'est bien fini mais c'est tellement sans reactivitée... Pes c'est le foot Vivant, perso dans le monde reel je prefere jouer que regarder, fifa c'est jolie mais pes c'est telement intense et proche de la realité,

Pense ce que tu veux. La réalité c est 1500 000 fifa contre de 100 000 PES. Toute plateforme confondue... je suis le 1er à cracher sur EA. Mais y a plus photo. PES est même dispo en Free To Play version lite. La physique du ballon y est pour beaucoup mais pas que. Les mouvements les changements de direction etc. Après les graphismes sont peut être un plus beau sur PES notamment la modélisation. Mais ce qui m importe ça reste le gameplay. Comme chaque années je téléchargerai les 2 démos. Qui sait... peut être que le taff de inesta a donné des résultats sur PES.


Répondre
-
voter voter
2

Par exFifa le Vendredi 19 Juillet 2019, 15:22
Repenty a écrit:l'écart est tellement important qu'il se vend en moyenne depuis les 3 dernières années 1 500 000 FiFa pour 100 000 PES ...Même si PES est redevenu un peu plus qu'une simple alternative à FiFa c'est encore loin d'être gagné niveau Gameplay et animation.(Sauf peut être pour certains footix du dimanche qui ne connaissent le foot qu'a travers la coupe du monde :lol: )

Sincerment Fifa(street)2020 c'est toujiurs du Easport avec la meme structure que les jeux EA, tout dans l'enmabale mais rien dans le contenu, On est pas addict à Fifa, c'est bien fini mais c'est tellement sans reactivitée... Pes c'est le foot Vivant, perso dans le monde reel je prefere jouer que regarder, fifa c'est jolie mais pes c'est telement intense et proche de la realité,


Répondre
-
voter voter

Par Repenty le Vendredi 19 Juillet 2019, 14:32

likeSmall 1676
l'écart est tellement important qu'il se vend en moyenne depuis les 3 dernières années 1 500 000 FiFa pour 100 000 PES ...
Même si PES est redevenu un peu plus qu'une simple alternative à FiFa c'est encore loin d'être gagné niveau Gameplay et animation.

(Sauf peut être pour certains footix du dimanche qui ne connaissent le foot qu'a travers la coupe du monde :lol: )


Répondre
-
voter voter
6

Par sdf le Vendredi 19 Juillet 2019, 13:13
C'est moche quand même, je comprends pas, pourtant ça fait de nombreuses années qu'ils utilisent des techniques de capture photo mais leur maîtrise est très loin d'égaler d'autres jeux comme Man of Medan par exemple.

Répondre
-
voter voter
1

Par Jon-Snow le Vendredi 19 Juillet 2019, 12:42
Pes 2020 le vrai jeu de foot ! Pour les amateurs, il reste fifa bien en dessous de pes.

Répondre
-
voter voter
2

>> Voir les 6 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







e-Football PES 2020

Jeu : Sport
Editeur : Konami
Développeur : Konami Computer Entertainment Kyoto
10 Sept 2020

10 Sept 2020

10 Sept 2020

Zone Membres

Les vidéos
 
PES 2020 : Konami annonce le jeu à l'E3 2019, un 1er trailer et la liste des nouveautés
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours