JeuxActuJeuxActu.com

Eternal Sonata

Eternal Sonata

Après son succès (toutes proportions gardées) lors de sa récente sortie nippone, Eternal Sonata était présenté pour la première fois au public européen dans le cadre de la Japan Expo. Si Blue Dragon s’annonce aussi classique que prometteur, cet Eternal Sonata tente le pari de l’audace. Les créateurs de Baten Kaitos sont de retour et ça s’annonce franchement pas mal. Premières impressions.


Tout d’abord, Eternal Sonata commence son petit jeu de séduction par le côté complètement atypique de son approche scénaristique. Là où la quasi-totalité des titres que nous propose le marché du RPG s’appuie sur des aventures “concrètes”, le dernier rejeton de tri-crescendo va chercher sa source dans un rêve, dans celui du célèbre Chopin plus  précisément. Le premier RPG édité par Bandai Namco Games nous conte les péripéties que connaît l’illustre musicien dans ses songes, sur son lit de mort. Destiné à être condamné par une grave maladie, Chopin fera la connaissance - au départ du moins - d’un petit trio d’aventuriers qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour l’arracher de cette sentence inéluctable. Deuxième parti pris d’Eternal Sonata, l’aspect graphique assez original et qui se place entre le désormais classique cel-shading et une 3D simpliste à la Blue Dragon. Plutôt fin, mignon, coloré, charmant et assez détaillé pour nous convaincre. Dans cette version, les personnages pouvaient déambuler dans une forêt, un petit village, ou un champ de fleurs d’une beauté pas forcément époustouflante, mais la fraîcheur des paysages a clairement fini de nous convaincre et de nous enchanter.

 

Pour ce qui est des combats, principal morceau de gameplay de tout RPG, Eternal Sonata se la joue plus classique avec un système mélangeant le tour par tour et le temps réel. Si tous les protagonistes se trouvant à l’écran agissent les uns après les autres, ils sont complètement libres de leurs déplacements sur l’aire de combat quand vient leur tour, et dispose d’un temps limité pour effectuer leurs différentes actions. Ainsi, contrairement à beaucoup d’autres jeux du genre, on ne sera pas limité en “nombre d’action”, mais plutôt en “temps d’action”. Les différents choix que vous ferez ne passeront pas par un menu contextuel, mais se feront à la manière d’un Valkyrie Profile, c'est-à-dire avec une touche attribuée à vos différentes possibilités. Si cette approche apporte un aspect dynamique voire bourrin aux combats, la possibilité de s’approcher ou de s’éloigner à loisir de ses opposants promet quelques joutes un peu plus stratégiques. S’il est encore bien trop tôt pour pouvoir juger de la valeur de cet Eternal Sonata, une chose est sûre, les choses se présentent de la meilleur des manières, et si le jeu tient toutes ses promesses, le Blue Dragon aura bien du soucis à se faire pour le titre du meilleur RPG de la Xbox 360… en attendant Lost Odyssey. Sortie prévue pour cet automne.





Hung Nguyen

le vendredi 6 juillet 2007
21:19




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Eternal Sonata Cheat codes et astuces pour Eternal Sonata. 3 | 04/03/2009, 17:40
Test Eternal Sonata Il fallait s'y attendre, quelques ajouts ne révolutionneront pas le surestimé Eternal Sonata. 17 | 18/02/2009, 16:00


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Eternal Sonata

Jeu : RPG
Développeur : tri-crescendo
19 Oct 2007

13 Fév 2009

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Trailer Eternal Sonata
E3 08 > Eternal Sonata E3 08 > Eternal Sonata
E3 08 > Eternal Sonata E3 08 > Eternal Sonata
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours