JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PS3

Test Eternal Sonata

Test Eternal Sonata
La Note
13 20

Malgré une concurrence qui peine à s’affirmer pleinement dans le domaine du RPG haute définition, Eternal Sonata s’impose difficilement comme un incontournable. Derrière son esthétique toujours aussi aguicheuse et son univers enchanteur se cache une coquille totalement vide, que les ajouts exclusifs à la version PlayStation 3 ne sont parvenus à remplir. Les lacunes du largement surestimé Eternal Sonata s’accumulent en effet dès lors que l’on se penche en profondeur sur son cas. Bien trop niais et trop mou pour véritablement accrocher, il se contentera d’amuser les moins exigeants, faute de pouvoir en faire plus. Heureusement le système de jeu que nous livre ici tri-crescendo se révèle particulièrement solide et suffisamment novateur pour nous faire éviter un naufrage total.


Les plus
  • Un univers enchanteur
  • Techniquement irréprochable
  • Système de jeu très solide
  • Voix japonaises
  • Les cut-scenes sur la vie de Chopin
Les moins
  • Histoire particulièrement niaise et molle
  • Narration complètement ratée
  • Très linéaire
  • Background beaucoup trop superficiel
  • Arrive trop tard
  • Trouvable à 15€ sur Xbox 360


Le Test

On ne peut prétendre le contraire, pour le moment, les rôlistes possesseurs de PlayStation 3 ne peuvent se déclarer combler par leur investissement. En attendant un Final Fantasy XIII qui n’en finit plus de jouer de se faire désirer, et après un Enchanted Arms peu mémorable, Bandai Namco Games tente sa chance dans le monde dépeuplé du RPG japonais next gen’. Mais plutôt que de nous servir un épisode de sa série maison, Tales of, dont le premier épisode HD est propriété privée de Microsoft, le développeur / éditeur japonais nous ressort un Eternal Sonata qui ne nous convainc toujours pas en dépit d’un certain nombre d’ajouts.


Octobre 1849, Paris. La tuberculose consume lentement la vie d’un génial compositeur polonais, Frédéric Chopin. Agonisant sur son lit de mort, le musicien semble avoir pris un ultime rêve pour hospice. La raison de cette accalmie avant qu’il ne laisse échapper son dernier souffle : une fantastique aventure qui l’emmènera aux frontières du réel. Parallèlement à son introspection dans son monde intérieur, il se fera l’allié d’un groupe de jeunes aventuriers bien décidés à faire la lumière sur l’avalanche d'une poudre minérale qui gagne la population. Car derrière ce remède en apparence si efficace se cache de sombres desseins politiques…

 

Au-delà du réel

 

Dès sa prime annonce, Eternal Sonata nous avait intrigué par sa direction artistique. A mi-chemin entre un bon vieux Miyazaki et un Seiken Densetsu de la grande époque, l’univers offert par le rêve de Chopin a de quoi nous enchanter, même un an et demi après sa sortie sur Xbox 360. Architecture venant de la vieille Europe, petit hameau typique, forêt luxuriante, tout ici a été admirablement mis en valeur. Agréablement colorés, ces décors cartes-postales ont bénéficié d’une mise en forme cel-shaddée, subtilement touchée par une palette aquarelle les rendant définitivement charmant. Ce cadre, que l’on qualifiera d’idéal, laissait entrevoir un conte poétique, mené par une joyeuse troupe de personnages haut en couleurs. Malheureusement, derrière toutes ces toiles si lisses se cachent un univers dramatiquement creux. La matière était pourtant présente, mais les têtes pensantes à l’origine du projet ont clairement saboté ce potentiel par des choix peu judicieux. La teneur des propos navre par une naïveté souvent mal placée, et alors que cette frontière entre rêve et réalité proposait un fil conducteur à la consistance certaine, les auteurs se sont permis de la traiter avec autant de maladresse que de minimalisme. C’est incontestable, Eternal Sonata pêche dans un domaine, si ce n’est le domaine clé d’un RPG : la narration. Malgré le très (trop ?) grand nombre de cut-scenes qui émaillent de l’aventure, l’histoire peine à nous entraîner et cette sensation est d’autant plus déroutante que le récit très linéaire du jeu aurait dû être compensé par un rythme et une intensité assez élevés. S’il faut bien reconnaître que la possibilité de suivre le jeu dans une version japonaise sous-titrée est une option qui à de quoi nous ravir, il faut aussi indiquer que les cut-scenes dont elle est l’enrobage n’ont rien de bien convaincantes. Outre le classicisme des mises en scène, ces séquences produites à partir du moteur du jeu accusent de nombreuses longueurs et frôlent parfois la fausse gravité, voire le pathétique. Difficile de pardonner ce ratage narratif tant le travail artistique a été soigné, la musique en tête. Faute de pouvoir donner davantage de consistance à un background maigrichon, Motoi Sakuraba nous livre ici une très belle performance en faisant vivre un univers qui, à défaut d’être intéressant, est incontestablement enchanteur.

 

Ombres et Lumières

 

Heureusement, Eternal Sonata ne se résume pas à un unique naufrage narratif. Au-delà d’un déroulement somme toute banal, le titre de tri-crescendo saura contenter les moins exigeants par son système de jeu solide. Passons la partie gestion des personnages qui ne se contente que d’appliquer efficacement les principaux codes du genre. A l’instar de ses congénères, les combats sont une fois de plus au cœur du gameplay. Comme le veut la tendance, point de rencontre aléatoire ici, les ennemis sont visibles et partiellement évitables. Le level-design est conçu d’une telle manière qu’il n’est pas toujours évident de contourner les nombreuses bestioles qui parsèment notre aventure. Nos héros sont la plupart du temps confinés dans des simili-couloirs donc préparez-vous à encaisser un grand nombre d’affrontement. Subtil équilibre entre temps réel et tour par tour, le système de combat reprend en apparence un système équivalent à ce que l’on a pu voir dans un Tales of, ou un Star Ocean. En apparence seulement car il intègre deux composantes qui change grandement son approche par rapport aux jeux cités. 

 

Contrairement à la concurrence, Eternal Sonata offre à chaque personnage un temps d’action, et non un nombre d’actions, ou de points d’action."

 

La première n’est autre que le temps. Contrairement à la concurrence, Eternal Sonata offre à chaque personnage un temps d’action, et non un nombre d’actions, ou de points d’action. Concrètement cela se traduit par un Temps Tactique qui vous laisse cogiter quelques secondes sur la stratégie à adopter, puis par un chronomètre qui défile dès le moindre déplacement ou la moindre action entamée. Une fois arrivée à zéro, le tour est fini, et la main passe au personnage suivant. Se diriger vers un ennemi consumera donc votre capital temps, et réduira par la même votre force de frappe. Car ici, le nombre de frappe n’est limité que par ce facteur temporel. Bien placé, vous pourrez vous acharner sur votre adversaire puis enchainer par une attaque spéciale (elle aussi illimitée) lorsque les derniers dixièmes de secondes arriveront. Effet garanti. Plus efficace encore, le système d’Echos. Celui-ci consiste en fait en un cumul d’intensité pour vos attaques spéciales à mesure que vous rossez vos adversaires. Cette concentration est commune à tout votre groupe, il faudra donc choisir le bon personnage pour déclencher ce réservoir et libérer une attaque dévastatrice ou un sort de soin salvateur. Le second facteur qui vous obligera parfois à aborder les combats différemment est la lumière. Toutes les aires de combat sont ici partagées en plusieurs zones différemment éclairées (par le climat, par des éléments du décor, ou même par des ennemis), ce qui influe directement sur les compétences des protagonistes présents. Certains monstres se transforment en redoutables adversaires une fois dans l’ombre, tandis que ce facteur modifie également vos attaques spéciales. Les personnages doués de talents de guérisseurs doivent impérativement se trouver en pleine lumière pour pouvoir exercer leur don, ce qui pourra poser problème dans certains donjons majoritairement plongé dans l’obscurité. Heureusement, des items et autres accessoires à équiper sont là pour contourner le problème.

 

La grande parade

 

Si les assauts de notre équipe sont généralement dévastateurs, il faut garder dans un coin de sa tête que les ennemis disposent des mêmes règles.  Et malgré une I.A. parfois déficiente (ennemis qui laissent le temps s’écouler, déplacements dans le vide), ils n’hésiteront pas à vous rouer de coups. C’est ici qu’intervient le système de parade. Plutôt que de faire sa victime, et à moins d’être attaqué de dos, il nous permet via un système basé sur un timing de se protéger d’une attaque. Plus ou moins rigoureux, ce système s’adaptera bien entendu à la vitesse d’attaque des adversaires. Un monstre puissant mais lent vous laissera davantage de temps pour pouvoir appuyer sur le bouton de garde, tandis que les assauts répétés d’un ennemi plus vifs demanderont une attention accrue. Ces parades qui engendrent tout de même des dégâts évolueront par la suite en offrant des possibilités de contre-attaques. En effet, les personnages ne sont pas les seuls à évoluer, le niveau de votre groupe augmentera également. Ces hausses imposées par le scénario modifieront tous les paramètres de combats hormis le facteur luminosité. Comprenez par là que le "Temps Tactique" illimité en début d’aventure se réduira de manière constante par la suite, tout comme le temps d’action. Le système de parade sera donc agrémenté d’une possibilité de contre-attaque, ou le système d’Echos d’une “Chaîne d’Harmonie” par exemple. Donc, si ce système réduit peu à peu le temps d’action, en contrepartie les possibilités offensives s’enrichissent, même si elles demanderont un peu plus de skill.

 

Naturellement, le jeu ne repose pas uniquement sur les combats. Quelques activités annexes pas bien excitantes sont chargées de d’agrémenter cette expérience de jeu peu concluante en terme d’implication et d’émotion. La plus importante concerne la photographie. A condition d’avoir Piccolo dans son équipe, vous pourrez user de son appareil photo à loisir durant les combats pour pouvoir ensuite revendre les clichés pris et amasser des sommes autrement plus conséquentes que les quelques piécettes lâchées par des ennemis fauchés. Plusieurs fois au cours de votre quête, vous serez amené à faire du troc avec des objets trouvés (comme dans un Zelda) pour généralement aboutir à des pièces d’équipement rare. Ces petites quêtes annexes sont intéressantes mais parfois abusives au vu des longs allers-retours qu’elles exigent. Chopin oblige, les développeurs ne pouvaient pas se permettre de ne pas glisser une quête en rapport avec la musique. A mesure que nos joyeux lurons arpenteront les décors, ils trouveront des partitions qu’il faudra jouer à certains PNJ qui offriront en échange un item. Particulièrement inintéressante, cette quête prendra tout son sens lors d’un éventuel "New Game +", les partitions que les pèlerins veulent écouter étant rarement en votre possession lors de leur rencontre. Ce constat malheureux à propos des à-côtés n’est en rien rehausser par les ajouts de cette version PlayStation 3. Il fallait s’y attendre, mais quelques donjons, de nouveaux persos, de costumes inédits ou de nouvelles musiques ne pouvait décemment pas révolutionner ce RPG beaucoup trop surestimé. Bref rien ne justifie la différence de prix – qui va au moins du simple au double – que l’on trouve aujourd’hui entre la version Xbox 360 et celle-ci. Etrangement, le seul véritable ajout qualitatif s’écartant de la trame principale n’est pas interactif. Les développeurs ont en effet eu la bonne idée de placer des cut-scenes faites d’images fixes et de texte nous contant des pans de la vie de Chopin. Plus ou moins liés au chapitre traversé, ces morceaux d’histoires évoqueront entre autre ses amours, sa maladie, son pays natal, ses inspirations… Une vraie bonne idée particulièrement instructive.





Hung Nguyen

le mercredi 18 février 2009
16:00




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Eternal Sonata Cheat codes et astuces pour Eternal Sonata. 3 | 04/03/2009, 17:40
Eternal Sonata daté sur PS3 Atari vient de fixer la date de sortie de la version PlayStation 3 d'Eternal Sonata en Europe. Le RPG développé par tri-Crescendo arrivera le 13 février prochain. 19 | 14/01/2009, 13:11


Derniers commentaires
Par zackff7 le Lundi 16 Mai 2011, 15:18

likeSmall 2
je l'ai bien aimé ce jeu ^^

Répondre
-
voter voter

Par SEB2BREST le Lundi 25 Janvier 2010, 12:36

likeSmall
Sympas mes pas pour tous le monde vue l univers dans lequel l action ce déroule.

Répondre
-
voter voter

Par Omegabahamut le Dimanche 22 Février 2009, 14:23

likeSmall
elliwood59 a écrit:
OogataSan a écrit:
Cubedsman a écrit:
jessie590 a écrit:J'attendrais qu'il baisse mais je me le prendrais sur ps3 :roll:


+1!
Mais je rejoins Konorh, je trouve bête de pénaliser le jeux car il est sortie un an plutôt sur 360!



+100 C'est débile Le jeu est aussi bon et même meilleur de par les ajouts. Le prix et l'année de retard n'ont pas à jouer dans la note surtout que depuis sa sortie sur xbox, il n'y a pas eu de vraie nouvelle référence en matière de RPG.

En tout les casj'ai la version 360 que j'ai choppé pour rien mais je me ferais la version PS3 pour bénéficier des bonus.


Faut arreter de vous prendre la tete pour une note, déjà sur 360 il est surnoté, moi je lui donne pas plus de 12/20, plus linéaire et court pour un rpg tu meurs.
Ensuite le point d'écart est totalement justifié par rapport au prix, d'autres portage comme bioshock sont sorti à 30 euros si je ne m'abuse donc oui 70 euros c'est trop pour un tel jeu...


Non, Bioshock à sa sortie coutait 60€. Il est descendu à 30€ pour la même raison que Mirror's Edge. :cry:


Répondre
-
voter voter

Par elliwood59 le Vendredi 20 Février 2009, 8:01

likeSmall
OogataSan a écrit:
Cubedsman a écrit:
jessie590 a écrit:J'attendrais qu'il baisse mais je me le prendrais sur ps3 :roll:


+1!
Mais je rejoins Konorh, je trouve bête de pénaliser le jeux car il est sortie un an plutôt sur 360!



+100 C'est débile Le jeu est aussi bon et même meilleur de par les ajouts. Le prix et l'année de retard n'ont pas à jouer dans la note surtout que depuis sa sortie sur xbox, il n'y a pas eu de vraie nouvelle référence en matière de RPG.

En tout les casj'ai la version 360 que j'ai choppé pour rien mais je me ferais la version PS3 pour bénéficier des bonus.


Faut arreter de vous prendre la tete pour une note, déjà sur 360 il est surnoté, moi je lui donne pas plus de 12/20, plus linéaire et court pour un rpg tu meurs.
Ensuite le point d'écart est totalement justifié par rapport au prix, d'autres portage comme bioshock sont sorti à 30 euros si je ne m'abuse donc oui 70 euros c'est trop pour un tel jeu...


Répondre
-
voter voter

Par angegabriel2k3 le Vendredi 20 Février 2009, 1:41

likeSmall
Bon, faut être honnête c'est pas le méga grand jeu !

Mais j'ai passé de très bons moments...
N'est-ce pas ce qu'un joueur recherche ?
Pour ma part, c'est mission accomplie !

Reste, que possédant la version XBOX 360
cette version PlaySation 3 ne sert pas à grand chose...

Et peut être que les "PLUS" se trouvant sur cette version PS3
seront pourquoi pas disponibles sur le LIVE par la suite...


@+


Répondre
-
voter voter

Par Spyralex85 le Jeudi 19 Février 2009, 18:17

likeSmall 5
Moi je l'ai acheté en revendant prince of persia que j'ai trouvé trop court avec un manque réel de challenge. Et pour les 15 euros que j'ai dépensé pour eternal sonata je suis très content de mon achat. Enfin un RPG sur play 3 et je trouve qu'il possède un charme certain et une ambiance accrocheuse pour pouvoir se laisser tenter. A bon entendeur...

Répondre
-
voter voter

Par OogataSan le Jeudi 19 Février 2009, 11:09

likeSmall
Cubedsman a écrit:
jessie590 a écrit:J'attendrais qu'il baisse mais je me le prendrais sur ps3 :roll:


+1!
Mais je rejoins Konorh, je trouve bête de pénaliser le jeux car il est sortie un an plutôt sur 360!



+100 C'est débile Le jeu est aussi bon et même meilleur de par les ajouts. Le prix et l'année de retard n'ont pas à jouer dans la note surtout que depuis sa sortie sur xbox, il n'y a pas eu de vraie nouvelle référence en matière de RPG.

En tout les casj'ai la version 360 que j'ai choppé pour rien mais je me ferais la version PS3 pour bénéficier des bonus.


Répondre
-
voter voter

Par Cubedsman le Jeudi 19 Février 2009, 10:38

likeSmall
jessie590 a écrit:J'attendrais qu'il baisse mais je me le prendrais sur ps3 :roll:


+1!
Mais je rejoins Konorh, je trouve bête de pénaliser le jeux car il est sortie un an plutôt sur 360!


Répondre
-
voter voter

Par jessie590 le Jeudi 19 Février 2009, 8:34

likeSmall
J'attendrais qu'il baisse mais je me le prendrais sur ps3 :roll:

Répondre
-
voter voter

Par Coboura le Jeudi 19 Février 2009, 1:37

likeSmall 38
konorh a écrit:
Hung a écrit:
Cubedsman a écrit:IL faut que l'on m'explique cette note??
Pourquoi mettre 1 point de moins que sur la version 360 alors qu'il y a eu des ajouts?
Dans tous les cas je vous trouvent assez sévère comparé à tous les autres test! :?


Tout simplement parce qu'il sort un an et demi après, et qu'il est vendu à 60€, contre 15 pour la version 360. Les quelques ajouts anecdotiques ne justifient pas un tel écart.


c'est nul de justifier ce point en moins pour la différence de prix :(
Ceux qui on la ps3 n'ont pour la plupart que cette console. Ce raisonnement n'a d'importance que pour vous journaliste qui avez la possibilité de jouer à tout. Mais pour les autres c'est différent. Bref les joueurs ps3 y joueront et prendront plaisir (même si d'accord il est vide) et heureusement se poseront pas de questions en se disant qu'il est moins chers à côté.
ps: j'espère que si mgs4 sort sur xbox il aura le même traitement. ou a version xbox de FF13 pour avoir décaler la sortie général de plus d'un an. pff...


+1 c'est un peu un caprice de journaliste qui ne paye pas ses jeux ça :pinch:


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 17 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Eternal Sonata

Jeu : RPG
Développeur : tri-crescendo
19 Oct 2007

13 Fév 2009

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Trailer Eternal Sonata
E3 08 > Eternal Sonata E3 08 > Eternal Sonata
E3 08 > Eternal Sonata E3 08 > Eternal Sonata
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours