JeuxActuJeuxActu.com

Zelda A Link to the Past 2 : le retour de l'enfant prodige ?

Même s'il disposait indéniablement d'un certain nombre de qualités, The Legend of Zelda Skyward Sword nous avait quelque peu fâchés avec Link ; sans doute parce que nous en attendions beaucoup trop. Du coup, pour réconcilier les fans déçus avec la série, Nintendo a officialisé la semaine dernière le développement d'un tout nouveau Zelda sur 3DS. Et puisqu'une excellente nouvelle n'arrive jamais seule, nous avons eu l'occasion de prendre le jeu en main pendant près de 45 minutes. Compte-rendu d'une première approche plus que prometteuse.

The Legend of Zelda : A Link to the Past 2Que les choses soient claires : si les fans sont déjà nombreux à fantasmer sur un A Link to the Past 2, Nintendo n'a pas encore confirmé qu'il s'agirait d'une suite. Ce qui est certain en revanche, c'est que ces nouvelles aventures de Link reprendront le même univers que l'épisode sorti sur Super Nintendo en 1992 ; ce qui signifie beaucoup lorsque l'on n'a pas découvert les jeux vidéo avec la PlayStation. Car The Legend of Zelda A Link to the Past avec son histoire épique, son gameplay en titane et sa finition aux petits oignons, figure facilement dans le Top 3 de la série. Au lieu de nous proposer un simple remake HD - qu'il sortira peut-être de son chapeau à un moment plus propice -,  Nintendo a donc opté pour un Zelda tout en 3D qui ne peut pas se targuer d'avoir une gueule d'ange. Non pas que le jeu soit laid comme un pou, loin de là. Mais il faudrait quand même être de mauvaise foi pour le considérer comme le plus beau jeu sur 3DS. L'unique donjon que nous avons pu explorer dans cette version d'essai ne regorgeait pas de détails, les couleurs semblaient fades par moments et l'aliasing écorchait les yeux dès que l'on activait la 3D, même si l'effet de profondeur avait du charme. Quant à la modélisation de Link, elle ne nous a pas fait rêver, et on espère déjà que les développeurs vont donner quelques coups de pinceau supplémentaires d'ici à la sortie du jeu pour que la direction artistique soit digne d'un titre de ce calibre. En revanche, rien à dire sur l'animation qui est restée fluide du début à la fin, et on sent que c'est l'un des points sur lesquels le producteur Eiji Aonuma et ses équipes n'ont pas voulu transiger.

 

Non pas que le jeu soit laid comme un pou, loin de là. Mais il faudrait quand même être de mauvaise foi pour le considérer comme le plus beau jeu sur 3DS."

 

The Legend of Zelda : A Link to the Past 2Mais sa force, le successeur d'A Link to the Past la tire surtout de son gameplay qui fait preuve d'une efficacité remarquable. Logique, puisque le jeu conserve l'esprit 2D du volet originel sans rien toucher, enfin presque. Car cette mise en bouche a été l'occasion de faire connaissance avec le système de merge, ou d'absorption pour les anglophobes. Plus concrètement, en pressant A, Link a désormais la capacité de ne faire qu'un avec les murs et de se promener dessus comme dans Paper Mario. Du coup, le héros n'est plus soumis aux lois de la physique et peut franchir n'importe quel obstacle de manière horizontale, en gardant toutefois un oeil sur la barre de magie qui limite bien évidemment l'utilisation de ce pouvoir. En termes de level design, cette innovation offre des perspectives de dingue sans que les développeurs aient besoin de se creuser la tête pendant des heures. Par exemple, on a dû contourner un mur qui se trouvait sur le trajet d'une plate-forme mouvante. La solution ? S'introduire dans le mur par un côté, faire le tour puis en sortir de l'autre. Même astuce lorsqu'il s'agit d'atteindre une corniche située à l'étage supérieur : s'insérer dans un bloc qui se déplace verticalement est le meilleur moyen d'y parvenir. Terrible. Avec une telle arme entre les mains, les développeurs peuvent non seulement imaginer des énigmes de malade mental, mais aussi donner une tout autre saveur à l'exploration. Cette dernière n'était pas vraiment mise en avant dans la démo, mais on a pu se rendre compte que Nintendo avait, là aussi, décidé de s'appuyer sur une formule qui a traversé les âges.
 

Ceux qui ont bouclé The Legend of Zelda : A Link to the Past sur Super Nintendo risquent de chialer, tellement la partition d'origine a été respectée, bichonnée, soignée."

The Legend of Zelda : A Link to the Past 2Rubis, coeurs, petites clés, boussole, les inconditionnels de la saga évolueront en terrain connu et retrouveront tous les codes qui définissent la licence depuis son existence. Fouiller chaque recoin des donjons permettra également de mettre la main sur des items indispensables pour progresser dans l'aventure. Notre Link avait déjà en sa possession le Marteau et l'Arc avec lesquels on pouvait activer des interrupteurs pour atteindre la plate-forme supérieure, ou encore rosser les quelques ennemis qui traînaient dans les parages. En parlant des ennemis justement, cet avant-goût ne nous a pas vraiment mis au supplice, et le boss qui nous attendait au 13e étage distribuait plutôt des caresses que de véritables attaques mortelles. S'il faudra vraisemblablement patienter jusqu'à l'E3 2013 avant d'avoir un aperçu de l'inventaire, on sait néanmoins qu'il sera possible d'assigner les items à n'importe quelle touche grâce à l'écran tactile. Ce dernier est également utile pour jeter un oeil sur la carte du donjon, au cas où on serait passé à côté d'un trésor. Au niveau des coups que pourra porter Link, on retrouve naturellement la légendaire attaque cyclone en chargeant avec B, mais aussi l'onde de choc quand le personnage dispose de la totalité de ses coeurs. Enfin, on ne peut pas finir ce premier tour d'horizon sans parler de l'ambiance musicale qui est tout simplement sublime. Ceux qui ont bouclé The Legend of Zelda : A Link to the Past sur Super Nintendo risquent de chialer, tellement la partition d'origine a été respectée, bichonnée, soignée. Vous l'aurez compris, ce nouveau Zelda sur 3DS nous fait déjà saliver façon Pavlov, et lorsque l'on sait que sa sortie n'est pas prévue avant l'hiver prochain, l'attente prend déjà des allures de véritable torture.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

2DS XL : une nouvelle console collector Zelda, la Hylian Shield Edition Après Dragon Quest et Pokémon, c'est au tour de la série Zelda d'avoir droit à sa 2DS XL collector, et plus particulièrement le jeu A Link Between Worlds. Voici donc en images la 2DS XL "Hylian Shield Edition". 4 | 30/05/2018, 10:18
3DS : une collection Nintendo Selects pour découvrir des classiques à bas prix C'est par le biais de Twitter que Nintendo a annoncé l'arrivée prochain de la collection Nintendo Selects. Une gamme de jeux qui permettra de découvrir à bas prix des classiques de la 3DS. 28/09/2015, 17:08


Derniers commentaires
Par SCSK le Mercredi 24 Avril 2013, 10:48 Staff JA

likeSmall 8
raytro a écrit:J'aimerais comprendre cher Laurely?

Dans un précédent article où vous écorchiez à vif le renouvellement d'idées, d'IP de Nintendo, où vont-ils? Hors ici le jeu "vous fait déjà saliver", c'est un peu contradictoire! Je rappelle que Nintendo travaille d'abord sur des idées de gameplay et cherche ensuite quelle license y serait adaptée. Il n'est donc pas nécessaire de créer une nouvelle IP pour mettre en place ces idées vu le nombre de license qu'ils ont en main. Je ne dis pas qu'il ne faut pas innover mais ici le nouveau Zelda illustre parfaitement leur démarche et apparemment ça vous a convaicu.


Ce que je remettais en cause dans l'article, c'est surtout la politique de Nintendo qui consiste à renouveler des licences qui, pour certaines, n'intéressent plus grand monde. A aucun moment je me contredis puisque je ne critique pas la qualité de leurs jeux, mais plus leur incapacité à créer des nouvelles séries. J'affirme même que Nintendo dispose d'un "savoir-faire indéniable" ;)


Répondre
-
voter voter

Par Lechat le Mardi 23 Avril 2013, 19:36
Salut WAMEDJO,

Je répond encore une fois sur ce topic par courtoisie et vais tâcher d'être clair : 2D ISO ou 3D ISO peu importe, comme tu l'as dit c'est une sorte de vue de 3/4 qui existait sur méga-cd, PC, mais aussi sur super famicom et c'était bien une variété d'isométrie que l'on avait sur A LINK TO THE PAST (puisque le jeu affichait de fort belles perspectives), et ce style n'est nullement incompatible avec une amélioration graphique ou le passage la 3D stéréoscopique (il suffit d'incliner le point de vue de la caméra).
Donc svp, j'ai bien décrit les différences qui sautent aux yeux et je vous invite, SVP, avant de répliquer juste pour le plaisir, à vérifier en comparant les photos de l'ancien et du nouveau.


Répondre
-
voter voter

Par WAMEDJO le Mardi 23 Avril 2013, 19:08

likeSmall
@Lechat
Tu as joué au premier A LINK TO THE PAST et moi aussi ; il s'agissait de 2D en vue de dessus. Sinon, le premier ZELDA sur NES serait en 3D lui aussi, et d'autres jeux encore plus moches bien avant lui ! Quant à la 3D isométrique, c'est un genre de vue de 3/4, essentiellement dans des jeux PC ou Mega-CD à l'époque.


Répondre
-
voter voter

Par lechat le Mardi 23 Avril 2013, 18:19
"Euh si si si", Link to the past est bien (comme on le disait à l'époque) en "3D isométrique", une vue pas complètement de dessus un peu plongeante qui permet d'afficher une certaine perspective dans les décor et les personnages, on voyait toute la façade des maison, les trons des arbres, les corps des personnages, les murailles des donjons...
Ici on ne voit que le crâne du personnage, le haut des arbres, le toit des maisons donc une vue complètement de dessus. Enfin honnêtement, si vous ne vous souvenez plus du jeu, googgle est votre ami, ouvrez deux fenêtres et comparez comme je l'ai fait avec un ami qui ne comprenait pas (au début) ma remarque. C'est tout de même aisément vérifiable.
Et les couleurs et le style, qu'on le veuille ou non rappelent objectivement WinWaker. Je ne dis pas que le jeu sera mauvais, je dis uniquement que la parenté avec Link to the Past est très très éloignée et qu'il s'agit surtout pour Nintendo de se revendiquer d'une valeur sûre pour attirer du public, c'est de la pure stratégie commerciale, communication et marketing.
Je connais bien le jeu en question pour l'avoir fini sur super famicom, puis sur gameboy advance, et y avoir joué récemment en émulateur sur ordinateur et PSP.
Par ailleurs je ne crois pas que l'auteur de l'article assassinait Nintendo la semaine dernière, je pense au contraire qu'il me parait pro nintendo ce qui ne l'empêche pas de se poser les bonnes questions, n'est-ce pas aussi le rôle de la presse de s'interroger et de garder du recul, de la distance, de l'objectivité. Je préfère mille fois ça à des sites ultrasubjectifs qui ne remettent jamais rien en question et mettent du 18/20 à tous les jeux provenant de grosses enseignes comme un certain "jeuxvide--.--m" par exemple pour le merdique RE6.


Répondre
-
voter voter

Par Shadishu le Mardi 23 Avril 2013, 17:51

likeSmall 2
Acheron a écrit:
Lechat a écrit:En plus on est face à une vue complètement de dessus (façon premier ZELDA sur Nes) et donc très loin du style perspective de la 3d isométrique de LINK TO THE PAST et de l'esprit de ce jeux mythique.
quote]

Heu non: A Link to the Past n'est pas en 3D isométrique mais également en vue de dessus, comme l'épisode NES et les opus GB/GBA.
Ce Link to the Past 2 garde donc la vue 2D d'origine, renforcée par la profondeur 3D


Merci :thumbsup:

Il est dans la même lignée que les Zelda portable, qui honnêtement, en tout cas pour moi, sont très bons :D


Répondre
-
voter voter

Par Acheron le Mardi 23 Avril 2013, 17:37

likeSmall
[quote="Lechat"]
En plus on est face à une vue complètement de dessus (façon premier ZELDA sur Nes) et donc très loin du style perspective de la 3d isométrique de LINK TO THE PAST et de l'esprit de ce jeux mythique.
quote]

Heu non: A Link to the Past n'est pas en 3D isométrique mais également en vue de dessus, comme l'épisode NES et les opus GB/GBA.
Ce Link to the Past 2 garde donc la vue 2D d'origine, renforcée par la profondeur 3D


Répondre
-
voter voter

Par raytro le Mardi 23 Avril 2013, 12:32
J'aimerais comprendre cher Laurely?

Dans un précédent article où vous écorchiez à vif le renouvellement d'idées, d'IP de Nintendo, où vont-ils? Hors ici le jeu "vous fait déjà saliver", c'est un peu contradictoire! Je rappelle que Nintendo travaille d'abord sur des idées de gameplay et cherche ensuite quelle license y serait adaptée. Il n'est donc pas nécessaire de créer une nouvelle IP pour mettre en place ces idées vu le nombre de license qu'ils ont en main. Je ne dis pas qu'il ne faut pas innover mais ici le nouveau Zelda illustre parfaitement leur démarche et apparemment ça vous a convaicu.


Répondre
-
voter voter

Par Lechat le Mardi 23 Avril 2013, 11:20
Mwouai, pas vraiment convaincu. C'est bien qu'ils aient conservé la bande son, mais ça à l'air d'être la seule chose conservée.
C'est vrai que le style graphique fait plus penser aux ptits jeux smartphones mélangé à du WW (windwaker) que du LINK TO THE PAST.
En plus on est face à une vue complètement de dessus (façon premier ZELDA sur Nes) et donc très loin du style perspective de la 3d isométrique de LINK TO THE PAST et de l'esprit de ce jeux mythique.
A mon avis un autre jeux purement commercial vite fait suivant le moule ww(vraisemblablement le préféré de Mosieur MIYAMOTO) et qui va tenter de surfer sur le succès de LINK TO THE PAST pour récupérer une partie des fans perdus de la première heure.


Répondre
-
voter voter

Par Subaru92i le Mardi 23 Avril 2013, 10:20

likeSmall
Le style graphique me rappelle les jeux que l'ont trouve par-ci par-là sur les smartphones/tablettes.
Sinon la fonction "paper Link" a l'air sympa, rajoutant un gameplay plus libre.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 9 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







The Legend of Zelda : A Link Between Worlds

Jeu : Action/Aventure
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
22 Nov 2013

Zone Membres

Vos Notes :
19/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.