JeuxActuJeuxActu.com

The Movies

The Movies

Imaginez ce pitch : Sophie Marceau et Gérard Depardieu se bécotent amoureusement sur une plage paradisiaque. Gérard se réveille et réalise que ce n’était qu’un rêve. Il entreprend alors de suivre l’ex-Vic de La boum dissimulé sous une poubelle. Dix ans plus tard, les deux personnages vivent ensemble en couple, le gros Gérard s’étant apparemment débarrassé de son odeur d’ordures ménagères. Non, je ne parle pas ici d’une improbable version director’s cut de Fort Saganne ou d’un remake de Police de Pialat. Il s’agit simplement de la célèbre œuvre de Claude Lelouch, "Je t’aime, moi non plus" réalisé en 1967. Inutile de vous jeter sur vos fiches de Monsieur Cinéma, vous ne risquez pas de voir ce film ailleurs que dans The Movies, le nouveau jeu de Peter Molyneux.


Cette introduction volontairement confuse a au moins un mérite, celui de mettre immédiatement les pieds dans le plateau (de tournage, évidemment), dans The Movies, vous allez pouvoir faire à peu près tout ce qui vous passe par la tête. L’imagination au pouvoir clamait-on en 68 ! Et bien, dans ce jeu de gestion de studio de cinéma, vous allez en avoir, du pouvoir, mais pour devenir le nouveau nabab d’Hollywood, il va falloir affoler les compteurs du box-office. Toutefois, avant d’en arriver là, vous allez devoir faire vos preuves, le jeu commençant en 1920, à l’époque du cinéma muet et du noir et blanc, à la tête d’un petit studio hollywoodien. Depuis votre seul et unique plateau de départ, vous allez pouvoir vivre la grande aventure du cinéma du XXème siècle et même une parcelle de son avenir, le jeu se terminant en 2020. Ou bien plus tôt si vous veniez à faire faillite car comme dans tout jeu de gestion, c’est l’argent qui va être le nerf de la guerre.

Theme Movie Park

De prime abord, on sent une parenté évidente entre The Movies et Theme Park. Au cœur de votre studio déambulent bon nombre de personnages, de l’actrice principale cernée par ses assistants au scientifique chargé de mettre au point des avancées technologiques. Chaque protagoniste a ses propres sujets de préoccupation et se voit affublé d’un certain nombre de caractéristiques dont le taux de satisfaction qui était si important dans le Theme Park de Bullfrog. On y retrouve également une pléiade de bâtiments aux fonctions bien diverses. Si le chenil vous permettra de regrouper tous vos apprentis Rintintin et autres Lassie, l’étable sera le lieu idéal pour élever les chevaux nécessaires pour les westerns. La clinique sera, quant à elle, en charge des acteurs à deux pattes, leur permettant de résoudre un certain nombre de problèmes fréquents dans le milieu du "chao-biznesse" : drogue, alcool, sexe… Si votre acteur vedette commence à sentir le poids des ans, vous pourrez d’ailleurs le remodeler à grands coups de bistouri, les liftings et les liposucions étant au programme. Enfin, évitez quand même l’option Meg Ryan pour le lifting pour ne pas faire peur aux enfants… Afin que vos stars s’épanouissent, vous pourrez également construire un bar afin que, qui sait, vos acteurs se rencontrent et sympathisent, une bonne alchimie entre vos vedettes pouvant donner une scène d’anthologie par la suite. De quoi faire s’ébahir les critiques ! D’autres structures seront encore plus cruciales dans le jeu, le centre de recherches vous permettant, par exemple, de découvrir une invention technique majeure pour le 7ème art. La salle de projection fera, de son côté, office de juge de paix pour la réussite de vos longs métrages, une longue queue d’attente étant synonyme de succès commercial. Toutefois, malgré toutes les similitudes, faire de The Movies un Theme Park vu par des descendants de Méliès est bien trop réducteur. Explications.

Tout en un

Si l’aspect développement / gestion de votre studio a été brièvement développé dans le paragraphe précédent, on peut schématiquement y ajouter deux autres fonctions majeures de votre vie de joueur de The Movies : la création et la gestion de la carrière de vos acteurs et le tournage des films proprement dit. Sachez cependant, et ce sera à coup sûr un des points forts du jeu, que vous pourrez choisir de ne vous atteler qu’à une de ces tâches. En effet, libre à vous de ne pas concevoir de scénarii mais d’en acheter, tout comme vous pouvez acquérir les dernières avancées technologiques plutôt que de les chercher. Dans The Movies, vous jouez donc à votre mesure et selon vos envies, évitant de ce fait les travers dans lesquels s’était perdu Black & White, le jeu s’étant un peu trop dispersé pour rester véritablement prenant. Dans le nouveau jeu de Peter Molyneux, vous pouvez donc créer votre propre vedette et la modeler à souhait (vêtements, yeux, cheveux,…). Si aucune star réelle n’a été sollicitée, Adrian Moore, le lead designer du jeu, a concédé que c’était surtout pour une raison économique, le budget pour avoir les droits sur le gratin d’Hollywood étant estimé à environ 50 millions de dollars ! Si cet aspect Sim-esque du jeu est assez complet, c’est toutefois dans la réalisation de films que réside, selon nous, son cœur. Objet de maints fantasmes de cinéphiles, la place derrière la caméra, sur le fauteuil siglé de votre nom, est véritablement la plus mythique.

Pecas ou Kubrick ?

Une fois décidé le genre de films que vous désirez réaliser (au choix : action, science-fiction, comédie, romance, thriller, guerre, western ou horreur) et votre scénario en poche, voici venu le temps du tournage. S’il est possible de gérer plusieurs productions simultanément, Adrian Moore nous a indiqué que 3 ou 4 lui semblait être un chiffre à la fois maximal et raisonnable. Vous allez alors avoir totale carte blanche. Vous pouvez choisir de ne bâtir votre œuvre que sur un long plan-séquence, tel (ou presque) Hitchcock dans La Corde ou de multiplier les scènes à foison pour dépasser la centaine, certaines d’entre elles étant spécifiques à des plateaux bien précis. Une fois toute l’équipe en place, vous pouvez opter pour une démarche très économique à la Ed Wood où la première prise est forcément la bonne ou une approche à la Kubrick en multipliant les prises jusqu’à capturer l’instant magique. Tout est alors une question de budget car vos acteurs vont coûter de l’argent, beaucoup d’argent même ! Sur chacune de ces scènes, vous allez pouvoir intervenir directement sur le tournage ou en post-production. En prenant la direction des acteurs tout d’abord puisque vous pourrez demander, par exemple, à vos comédiens de jouer une scène d’amour de manière plus ou moins passionnée. Une fois toutes les scènes tournées, à vous le final cut. A ce niveau-là du jeu, vous pourrez intégrer vos propres voix ainsi que vos musiques et bruitages si ceux générés par le jeu ne vous conviennent pas ou de rajouter des sous-titres pour une meilleure compréhension de l’histoire. Avant de vous frotter à la sanction du public, vous devrez planifier votre campagne marketing en choisissant vos médias pour communiquer (affichage, magazines, radios, tv, Internet). La carrière de votre film en salle va alors commencer. Ou pas. En effet, tout comme dans la réalité, il se peut que vous soyez bon pour un direct to video, sans passer par le grand écran. Toujours est-il que si votre film atteint le circuit traditionnel, son succès va être conditionné par tout un tas de facteurs. De la renommée de vos acteurs, de l’accueil de la critique, de l’aspect novateur de votre film tant d’un point de vue technique que moral (le premier baiser peut être une révolution), de sa promo, du genre de films en vogue et de moult autres paramètres va dépendre sa réussite commerciale. Là encore, le jeu est suffisamment subtil pour ne pas tomber dans le manichéisme et reste proche de la réalité. Il se peut très bien que le succès du film se fasse petit à petit via le bouche à oreille ou encore que son côté novateur ne soit reconnu que des années après sa sortie et que son édition DVD soit un succès. Apparemment, les gars de Lionhead ont vraiment pensé à tout !

Votre film sur imdb

Alors que le jeu est prévu à la fois sur PC et consoles, il était légitime de se demander s’il y aura des différences notables entre ces deux univers. Dans sa version PC, Lionhead semble miser avant tout sur l’aspect communautaire que devrait générer le jeu. Il sera ainsi possible de sauvegarder chacune de vos œuvres au format avi ou en divx puis de poster celle-ci. Un système de votes est même prévu afin que le meilleur film remporte de l’argent virtuel permettant à son auteur d’acheter de nouveaux plateaux ou de nouveaux scripts. Si le système extrêmement simple du glisser-déposer sera commun à toutes les versions, les interfaces seront sensiblement différentes et la version PC permettra davantage de liberté dans le jeu alors que sur consoles, The Movies sera parsemé de mini objectifs à réaliser et de petits événements viendront animer votre vie de magnat de studio. L’exemple donné par Adrian Moore était d’ailleurs assez savoureux, un boss de la mafia tentant d’imposer sa fille sur le casting d’un de vos films moyennant finances. Se pose pour vous alors l’alternative de savoir si vous acceptez ou non la demoiselle sur le tournage, ses talents de comédienne étant, bien entendu, lamentables. Si vous refusez, vous pourrez très bien ne plus en entendre parler mais aussi subir les représailles du père courroucé, tuant un de vos réalisateurs pour se venger. Dans le contraire, vous empocherez certes une coquette somme d’argent mais vous mettrez également en péril la réussite du film. Choix cornélien s’il en est. Si, dans sa version consoles, les données de vos films seront enregistrables sur carte-mémoire, Lionhead travaille également sur des possibilités online. Tout le monde devrait donc être satisfait de ce point de vue.

The Movies est un jeu très ambitieux qui nous a dores et déjà séduit. S’il tient toutes ces promesses, il peut ouvrir une brèche dans le domaine de la création et créer une communauté énorme. Enfin, à la question que toute la rédaction de JeuxActu se posait : sera t’il possible de réaliser des remakes de films réels, Adrian Moore s’est montré relativement optimiste. En effet, si aucun élément de film n’a été intégré faute de droit, Lionhead compte sur l’inventivité des joueurs pour recréer des pans entiers de films cultes. Serez-vous le prochain David Fincher ? Réponse dans les mois qui viennent…

Rodolphe Donain

le mardi 13 avril 2004
20:04




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


Autres articles

Coupé au montage Activision a annoncé que les versions consoles de The Movies ont été annulées. 2 | 08/02/2006, 11:57
Démo The Movies Un peu plus de trois mois après sa sortie, The Movies s'offre une petite démo. 03/02/2006, 21:31

The Movies : la démo 03/02/2006, 21:22
Ca tourne pour The Movies 03/11/2005, 17:30
Des images de The Movies 2 | 26/10/2005, 12:43
Silence on tourne ! 19/10/2005, 12:39


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







The Movies

Jeu : Gestion
Développeur : Lionhead Studios
N.C.

11 Nov 2005

N.C.

N.C.

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.