JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : X360

Test TH's American Wasteland

Test TH's American Wasteland
La Note
10 20

Pas franchement convainvant sur les autres supports du marché, Tony Hawk's American Wasteland devient un titre totalement dispensable sur Xbox 360. Avec sa réalisation qui fait peine à voir par rapport aux autres jeux (Call of Duty 2, Condemned, Project Gotham Racing 3, Kameo) et son intérêt limité dû au manque cruel de nouveautés, on se demande encore comment il est possible de proposer le jeu à 70 €.


Les plus
  • L'ambiance 80's fort bien restituée
  • Un seul terrain de jeu, plus de temps de chargement
  • Level design efficace
  • Le skate se manie de mieux en mieux
  • Le choix de la VOST
Les moins
  • Aucun intérêt sur Xbox 360
  • Graphismes toujours aussi fades
  • Le manque de nouveautés
  • Le BMX, pas assez souple
  • Les bugs habituels
  • Une série qui commence à tourner en rond
  • Vendu 70 € !


Le Test

Récemment sorti sur tous les supports du marché, où il n'avait guère brillé, Tony Hawk's American Wasteland débarque également sur Xbox 360. Dans un élan de fainéantise, les développeurs nous proposent une version identique à tous points de vue ! Et sur un nouveau support tel que la Xbox 360, la pilule ne passe plus !


A l'instar du film Les Seigneurs de Dogtown sur le grand écran, Tony Hawk's American Wasteland fait un bond dans les années 80 et revient aux sources du skateboard, période durant laquelle la culture skate avait bien du mal à se faire une place dans la société. C’est du moins ce qu’on pensait puisque Activision a toujours vendu son produit comme tel. Il aura fallu attendre l’intervention de Tony Hawk himself dans notre récente interview pour apprendre finalement que l’histoire de Tony Hawk's American Wasteland ne se déroule pas dans les années 80 mais bel et bien de nos jours ! Une évidence que les joueurs auront vite fait de constater dès lors qu’ils accèderont au menu de sélection des personnages en voyant la présence de Bam Margera, le seul rescapé de la bande de Jackass. Une fois cette mise au point effectuée, on peut enfin apprécier l’ambiance 80’s du jeu, aussi bien dans le design que pour le choix musical, toujours aussi punk-rock et qui colle à merveille au jeu avec des groupes tels que Green Day, Public Enemy, Emanuel ou bien encore My Chemical Romance.

 

Don't wanna be an American Idiot

 

Dans la peau d’un jeu skateur désireux de passer professionnel, le joueur va devoir apprendre les rudiments du skate et enchaîner les épreuves pour espérer gravir les échelons et se hisser au même niveau que Tony Hawk, le dieu vivant du skateboard. Pour ce faire, mieux vaut se rendre à Los Angeles, la ville où est née la discipline et où les grands noms du skate se sont bâtis leur réputation. Voilà donc notre skateur qui débarque au beau milieu de la cité des Anges avec quelques copecks dans les poches et doté d’une motivation débordante. Notre lascar va alors faire la rencontre de Mindy, une jeune fille affichant un look punk et qui va lui permettre de s’introduire dans le milieu du skate par la petite porte. Première étape : changer de look. La chemise de bûcheron et la casquette à l’envers, c’est has been et un petit saut dans la première boutique de fripes s’impose. Grâce à ses quelques dollars en poche, notre héros va pouvoir se payer une toute nouvelle allure. Jouer les fashion victim, voici l’une des nouveautés dont dispose Tony Hawk's American Wasteland et qui fait irrémédiablement pensé à GTA dans son concept, qui a déjà repompé l’idée au jeu Les Sims. Puisqu’il est de bon ton de plagier GTA à toutes les sauces, Neversoft a eu l’idée de mettre en place un environnement ouvert, faisant ainsi fi des temps de chargement et de la division de la ville en diverses zones. Dans Tony Hawk's American Wasteland, le joueur est désormais libre de ses déplacements, bien qu’il faille réussir quelques épreuves avant de pouvoir accéder aux nouveaux quartiers de Los Angeles. Ne vous attendez pas à une modélisation exacte de Los Angeles, la représentation de la ville est en effet plutôt sommaire et il faut parler davantage d’inspiration que de modélisation. Toutefois, ceux qui ont déjà visité la ville reconnaîtront aisément quelques quartiers tels que Beverly Hills, Hollywood, Santa Monica et j’en passe.

 

Don't waste your money

 

Outre l’aventure principale, Tony Hawk's American Wasteland regorge de missions annexes qui permettent par exemple de tagguer les murs en imposant sa propre création artistique ou bien encore enchaîner les objectifs d’antan tels que retrouver les lettres d’un mot dans un ordre précis. On vous l’a signalé plus haut, les nouveautés dans Tony Hawk's American Wasteland ne sont guère légions et il faudra se tourner du côté du BMX pour espérer trouver quelque chose de neuf. Accessible dès le début du jeu, le vélo-cross permet de se faire la main sur un engin différent. L’exécution des figures, la maniabilité ou bien encore les missions proposées sont différentes de la façon dont contrôle habituellement le skateboard. Amusant au départ, l’utilisation du bike montre rapidement ses limites, la faute à une prise en main assez bizarre et surtout moins souple que le skate. Ce manque de conviction nous obligera à descendre de vélo pour monter rapidement sur notre planche à roulettes. Côté réalisation, Neversoft ne s’est pas bien creusé la tête puisque le moteur utilisé est le même que celui des précédentes versions. Les textures manquent de détails, les couleurs ont du mal à ressortir et le tout est accentué par d’innombrables bugs en tout genre. L’ensemble est néanmoins relevé par un level design bien pensé qui permet de grinder ou d’enchaîner les tricks avec fluidité. Si sur les consoles désormais old gen', Tony Hawk's American Wasteland est loin d'être une bombe graphique, il l'est encore moins sur Xbox 360. Neversoft ne s’est pas bien creusé la tête puisque cette version 360 est l’exacte réplique de la version PC. Aucun effet supplémentaire ni d’optimisation : le jeu n’a pas bougé d’un iota. On arrive même à déceler du clipping dans cette version soi-disante next gen'. Scandaleux !






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Tony Hawk's American Wasteland - Débloquer les Cheats : Gravité Lunaire : découvrez tous les gaps de tous les niveaux. 3 | 08/01/2007, 13:20
Tony Hawk's American Wasteland - Débloquer les Cheats : Gravité Lunaire : découvrez tous les gaps de tous les niveaux. 02/12/2005, 12:55


Derniers commentaires
Par benoitdu91 le Mardi 18 Juillet 2006, 14:06

likeSmall
70euro c'est tro chère

Répondre
-
voter voter

Par Maxime le Jeudi 1er Décembre 2005, 21:03

likeSmall 20
Sur l'ensemble des guides d'achat de fin d'année, les jeux Activision, EA affiichent une étiquette de 69,99 €...

Répondre
-
voter voter

Par YoOshi le Jeudi 1er Décembre 2005, 18:18

likeSmall
o_O Le jeu est vendu 56,99€ ...

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Tony Hawk's American Wasteland

Jeu : Sport
28 Oct 2005

14 Avr 2006

28 Oct 2005

28 Oct 2005

25 Nov 2005

Zone Membres

Vos Notes :
14/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.