JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : Xbox - GameCube - PlayStation 2

Test NFS : Underground 2

Test NFS : Underground 2
Les Notes
14 20 note multi-utilisateurs Need For Speed : Underground 2 3 5

Mise à part sa liberté de circulation à la Grand Theft Auto et ses nouveaux modes de jeu, Need For Speed : Underground 2 ne surprend pas. Ce n’est pas pour autant que le soft déçoit. On s’amuse pendant des heures à modifier sa caisse pour ne pas tomber dans la Jacky’s Touch. Electronic Arts a su conserver le charme du premier volet mais également sa réalisation. L’éditeur n’a même pas songé à changer l’environnement. C’est-à-dire que les courses se déroulent toujours de nuit et sur routes mouillées. Le défaut de NFSU premier du nom a été reconduit malheureusement. On aurait tellement aimé assister à une évolution.


Les plus
  • Le tuning poussé à son paroxysme
  • La liberté de circulation
  • Durée de vie monstrueuse
  • Des licences à foison
  • Une bonne sensation de vitesse
  • Une maniabilité simple d’accès
  • Une track-list digne d’EA
Les moins
  • Un cruel manque d’innovation et d’originalité
  • Le frame-rate capricieux
  • Le système GPS énervant
  • Lecture confuse de la carte
  • Réalisation générale peu surprenante
  • La modélisation du trafic
  • Toujours des courses de nuit, sur routes mouillées


Le Test

Un an après le succès de Need For Speed : Underground, Electronic Arts remet le couvert avec un nouveau épisode dans la même veine que le précédent. Même si les amoureux du tuning seront aux anges, il ne faut pas se leurrer ce nouveau titre aurait très bien pu s’appeler NFS Underground 1.5.


Bon nombre de joueurs ont hurlé au scandale lorsque la série des Need For Speed s’est éprise pour le tuning. Adieu donc les courses-poursuites au volant de bolides luxueux, les amendes pour excès de vitesse et les policiers hargneux. Electronic Arts en décidant de surfer sur la vague Fast & Furious a démocratisé sur consoles les courses de rues illégales. Bien sûr auparavant, il y a eu Midnight Club mais son impact fut trop minime, comparé au succès de NFSU. Electronic Arts a su touché un large public grâce à une promotion coup de poing et un jeu complet qui a su ravir les amateurs de customisation automobile. Un an après ce succès foudroyant, l’éditeur remet ça avec un jeu toujours aussi bien fourni mais qui ne parvient plus à nous surprendre faute d’originalité.

 

Il était une fois …

 

Trouver un scénario à Need For Speed : Underground 2, c’est un petit peu comme dénicher une histoire à un film porno. Désolé pour la comparaison… (NDMaxime : Ah bon ? Tu ne connais pas l’histoire du livreur de pizza ou du plombier ? Super scénario celui-là !) Les spectateurs s’en contrefichent mais pourtant les producteurs y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. Electronic Arts a donc naturellement affublé le Mode Carrière de NFSU 2 d’un scénario qui tient sur un post-it. Grosso modo, vous revenez dans le milieu du tuning pour vous refaire un nom et alpaguer celui qui a ruiné votre carrière. Je vous l’avais dit : « sur un post-it » ! Durant le jeu, vous êtes informé en temps réel des rebondissements (quel grand mot !) scénaristiques grâce à plusieurs systèmes. Bayview est une ville gigantesque qui recèle une multitude de courses underground, d’événements particuliers et de garages intéressants. Pour tout découvrir, plusieurs options s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez arpenter la ville de fond en comble.

 

A la manière d’un Grand Theft Auto, vous roulez à travers la ville à la recherche d’épreuves. Voici la principale nouveauté de NFSU 2 : la liberté de circulation. Certes, vous êtes toujours cloîtré dans votre carcasse métallique, mais désormais à vous les joies de conduire paisiblement entre deux customisations. Beaucoup d’épreuves apparaissent au fur et à mesure du jeu et c’est pour cela que votre caisse est équipée d’un ingénieux système SMS avec écran incorporé. En plus de ça, Rachel, votre ange gardien à Bayview, vous prévient des moindres événements. Et si par malheur, vous n’arrivez pas à rejoindre une course, le GPS de votre véhicule vous indiquera l’itinéraire à suivre. Malheureusement, c’est une vraie girouette. Il est constamment à l’opposée de votre point de rendez-vous. A cela s’ajoute une lecture de la carte brouillon. Le périphérique est synonyme d’enchevêtrement de voies. Par conséquent, on n’arrête pas de tourner en rond à la recherche du bon pont afin de rejoindre la rive. Fort heureusement, lorsque l’on appuie sur Gauche de la croix multidirectionnelle, on accède à la carte générale où chaque type de courses, garages, concessionnaires, magasins est clairement affiché à l’aide de petits points lumineux.

 

Adoptez l'Underground Attitude

 

Il existe plusieurs types de courses afin de varier les plaisirs. On retrouve bien évidemment les deux modes cultes de NFSU : Drag et Drift. Le Mode Drag consiste à franchir l’arrivée avant ses concurrents sur un circuit en ligne droite et avec un passage de vitesse manuel. Tout est basé sur une excellente gestion des rapports et une bonne anticipation des obstacles. Le Mode Drift, quant à lui, joue la carte de la frime. Sur un circuit court, vous devez accumuler un maximum de points grâce à des dérapages contrôlés et ainsi dépasser vos adversaires. Mais Electronic Arts a tout de même prévu de nouveaux modes pour nous tenir en haleine, en plus des Courses Simples. Même si ces derniers ne sont guère originaux, ils ont le mérite d’allonger considérablement la durée de vie déjà bien importante. L’un des premiers modes que vous découvrirez se nomme Street X et vous propose de vous mesurer à plusieurs concurrents sur un circuit technique où la maîtrise du véhicule et les prises de risque font bon ménage. Viennent ensuite les Modes Championnat Underground et Sprint. Pour le Mode Sprint, il s’agit simplement d’un duel sur un tour. Enfin les Drifts ont droit à une légère amélioration avec le Deval Drift se déroulant sur les hauteurs de Bayview. A la manière de Tokyo Highway Challenge, vous pouvez défier certains concurrents en balade dans Bayview par simple pression du bouton Haut de la croix. Le but de ce défi est de coller 300 mètres à son rival avant que celui-ci n’en fasse de même. Une fois en tête, vous êtes libre de choisir votre itinéraire afin de semer au plus vite votre adversaire. C’est bien beau de participer à toutes ces courses, de faire son kéké devant un public d’initiés mais dans quel but ? Chaque victoire vous apporte argent et reconnaissance. Vous vous doutez bien que la thune amassée servira à améliorer votre bolide. Quant à la reconnaissance, si vous vous souvenez du très « complexe » scénario de NFSU 2, elle vous permettra de gravir les échelons du succès.

 

T’as le look coco !

 

Je sais que vous mourrez d’envie de savoir quelles sont les évolutions apportées par Electronic Arts en ce qui concerne la customisation des voitures. L’aspect tuning prend évidemment une part importante dans Need For Speed : Underground 2. Certaines mauvaises langues diront qu’il s’agit également d'une perte de temps. Mais l’aspect visuel de votre véhicule est un gage de qualité auprès des sponsors qui n’hésiteront pas à vous supporter, bien évidemment après avoir réaliser certains de leurs challenges. Au début du jeu, les voitures disponibles sont de série. Le genre bon père de famille ou working-girl convient très mal à NFSU 2. Il ne tient qu’à vous de personnaliser votre véhicule. Et à ce niveau-là, Electronic Arts n’a pas lésiné sur les moyens. Des millions et des millions de combinaisons sont possibles grâce aux accessoires disponibles. Il existe plusieurs ateliers afin de customiser sa caisse. Chaque garage vous permet de faire évoluer votre bolide de la carrosserie au moteur en passant par l’habitacle. L’Atelier Peinture, comme son nom l’indique, vous offre l’opportunité de changer de couleur. Mais son rôle dans NFSU 2 est bien plus important qu’il n’y parait puisque vous pouvez également ajouter des adhésifs à l’effigie des plus grandes marques de tuning mais aussi des vinyles afin de personnaliser encore plus la caisse. Se prendre pour Picasso nécessite du temps à moins de vouloir taper dans l’abstrait. Mais pour faire de votre bagnole une véritable œuvre d’art, n’hésitez pas à assortir les couleurs. Sachant que vous pouvez colorer les spoilers, la prise d’air du toit, les rétro extérieurs, les jantes, les spinners, les freins, le pot d’échappement et même les pièces moteurs, les possibilités sont immenses ! Ça donnerait le tournis surtout que le jeu ne s’arrête pas là en terme de tuning.

 

Passons à l’Atelier Habitacle. Ici, vous retrouverez tout un tas d’accessoires indispensables pour une voiture tunée digne de ce nom : néons, vitres teintées, phares colorés, purge nitro, amortisseurs hydrauliques, systèmes audio, spinners, capot dédoublé ou ouverture spéciale des portières. Le dernier atelier nécessaire à donner une personnalité à votre caisse est l’Atelier Style, le plus important. Il permet de changer vos anciennes pièces de série en achetant pare-chocs, bas de caisse, spoilers, phares, rétroviseurs, embouts d’échappement, jantes et kits larges customisés. On termine ce tour d’horizon des garages avec celui qui optimisera les capacités de votre caisse : l’Atelier Performances. Vous désirez avoir une caisse beaucoup plus speed, qui accroche mieux au bitume ? Alors ce magasin est fait pour vous. Vous y retrouverez toutes les pièces nécessaires pour upgrader les performances de la voiture : pièces moteurs, puces, amortisseurs, transmission, pneus, freins, turbo ou encore l’incontournable nitro judicieusement dissimulé sous la carrosserie. Grâce à la liberté de circulation de Need For Speed : Underground 2, vous pouvez également découvrir de nouveaux ateliers et ainsi débloquer de nombreuses nouvelles pièces. Chaque amélioration visuelle ou moteur augmente l’esthétisme de votre véhicule symbolisé par des étoiles. C’est un point important dans le jeu car plus votre caisse en jette, plus les magazines s’intéresseront à vous en vous proposant de poser pour eux et ainsi vous pourrez progresser plus rapidement dans l’aventure.

 

Un Need For Speed : Underground 1.5

 

Les amateurs de simulation pur jus passeront leur chemin car NFSU 2 est un jeu purement arcade, comme à son habitude. La conduite est beaucoup plus accès sur les dérapages et sur une bonne utilisation des pointes de vitesse grâce aux nitros. Le frein n’est utile que pour faire glisser sa bagnole en sortie de virage. En fait, c’est ni plus ni moins la même maniabilité que le premier opus. Il faut dire que dans la réalisation NFSU 2 est très proche de son précédesseur. Trop proche même. L’effet de blur poussé à son paroxysme avait surpris les joueurs en 2003. Mais désormais, la magie n’opère plus. Il faut dire que la version PlayStation 2 est poussive. On sent le frame-rate prêt à nous lâcher à n’importe quel moment. Par conséquent, un aspect granuleux ressort du soft d’Electronic Arts. Le jeu reste tout de même très agréable à regarder même s’il n’est pas de la même trempe qu’un Burnout 3 ou que l’indémodable Gran Turismo 3. Cela se ressent notamment en jetant un coup d’œil au trafic, parfois fantomatique, de Bayview. Alors, avec un moteur graphique chargé, il est évident que le Mode 2 Joueurs en écran splitté a subi un allégement. Préférez plutôt le mode online beaucoup plus fun mais par forcément incontournable par manque d’originalité. Si au contraire, vous ne jouez qu’en solo, NFSU 2 vous tiendra en haleine pas mal d’heures surtout si vous vous efforcez à débloquer tous les accessoires ou à customiser à mort vos voitures.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Furieux


Autres articles

Need For Speed Underground : Criterion brise les rumeurs d'un reboot Les rumeurs d'un reboot de Need For Speed Underground par les papas de BurnOut ont été largement décrédibilisées par des tweets assez fracassants du directeur créatif du studio. 2 | 15/04/2013, 14:02
Need For Speed : Underground 2 - Cheat Codes : Faites les manipulations suivantes à l’écran Press Start. 37 | 03/08/2006, 12:56

Need For Speed : Underground 2 11 | 03/08/2006, 12:55
Need For Speed : Underground 2 6 | 03/08/2006, 12:54
Need For Speed : Underground 2 8 | 03/08/2006, 12:53
Need For Speed : Underground 2 3 | 03/08/2006, 12:52


Derniers commentaires
Par MATT59750 le Vendredi 22 Avril 2011, 1:26
wé mais des course de rue sa passe la nuit

Répondre
-
voter voter

Par yannn le Dimanche 13 Mars 2005, 20:22

likeSmall
bof il y a tres peu de voiture
pour des courses arcades il aurait fallu plus de liberté et aussi quand est ce que le jour se leve dans se jeu. C'est fou sa il fait tout le temps nuit en gros en 1 nuit vous avez fait le jeu lol :D


Répondre
-
voter voter

Par crash38 le Mercredi 26 Janvier 2005, 14:48

likeSmall
enfin :D :) :P

Répondre
-
voter voter

Par crash38 le Dimanche 16 Janvier 2005, 14:52

likeSmall
quoi,il déchire ce jeu!!!surtout rachel comme perso :D

Répondre
-
voter voter

Par gohan le Vendredi 3 Décembre 2004, 14:11

likeSmall
Comme jeux de voiture il y a mieux!

Répondre
-
voter voter

Par tetram le Mercredi 1er Décembre 2004, 9:38

likeSmall
:x classique grosse dobe a fric à la EA

Répondre
-
voter voter

Par ceb21 le Lundi 29 Novembre 2004, 21:10

likeSmall 2
ce jeu est vraiment beaucoup mieux que le 1er
c vrai que les courses ce deroule toujours la nuit est sur sol mouillet
mais il reste genial :D


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 8 réponses dans le forum


Need For Speed : Underground 2

Jeu : Course
Développeur : Electronic Arts
18 Nov 2004

18 Nov 2004

18 Nov 2004

18 Nov 2004

18 Nov 2004

26 Mai 2005

Zone Membres

Vos Notes :
17/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.