JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PS3

Test Need For Speed : Carbon

Test Need For Speed : Carbon
La Note
15 20

Au final, Need For Speed : Carbon ne surprend pas le fan de la série. Le jeu d’Electronic Arts a le mérite d’approfondir l’univers du tuning en offrant une personnalisation plus poussée des véhicules grâce à l’option Autosculpt. Même si les défauts inhérents à la série sont encore et toujours présents, les développeurs ont puisé à droite et à gauche diverses idées qui donnent plus d’intérêt au titre. Guerre de gangs, mise en place d’une équipe, les courses Canyons et les courses-poursuites avec la police locale, le mélange est particulièrement prenant pour une valeur sûre des jeux de courses arcades.


Les plus
  • Un tuning plus approfondi
  • Différents modes de jeu
  • Un scénario bien ficelé
  • Les courses Canyon
  • Des flics plus agressifs
  • Les bruitages réussis
Les moins
  • Toujours pas de dégâts sur notre voiture
  • Frame-rate capricieux
  • Les courses drift moins intéressantes
  • Des coéquipiers parfois pas très inspirés
  • Quelques petits soucis de conduite


Le Test

Difficile de ne pas tomber nez à nez avec la série Need For Speed qui revient depuis quatre ans dans des moutures somme toute proches les unes des autres. Mais après un épisode Most Wanted pas indispensable malgré quelques nouveautés, Electronic Arts revient avec un nouvel épisode baptisé Need For Speed : Carbon bourré de petites innovations mais toujours affublé des mêmes tares. Cela vaut aussi pour cette version PS3.


Peut-on réellement améliorer un soft d’une année sur l’autre ? Si le cas ne s’est pas présenté avec Need For Speed : Underground 2 identique au pixel près à NFS : Underground, la transition était beaucoup plus importante avec Need For Speed : Most Wanted, non pas parce qu'il fut le premier titre next gen’ de la série mais grâce au grand retour des forces de l’ordre et des décors baignant dans des éclairages automnales. Ce dernier point n’a semble-t-il pas suffisamment plû à Electronic Arts qui décale les heures de jeu de Need For Speed : Carbon et nous propose des runs nocturnes afin d’accentuer un peu plus les effets de lumières, de reflets sur les bagnoles et les routes. Cependant, l’éditeur a tenu à inscrire ce titre directement après NFS : Most Wanted d’un point de vue scénaristique. Notre pilote anonyme revient dans sa ville natale, Canyon Carbon, pensant se préserver des démêlés avec la police qu’il a eus à Portrock. Si les flics lâchent l’affaire aux frontières de la ville, notre conducteur va remuer le passé en débarquant à Canyon Carbon.

Ses péripéties sur le bitume l’ont poussé à se faire pas mal d’ennemis et le peu d’amis qui lui restent se compte sur les doigts d’une main. Parmi eux, il y a la belle Emmanuel Vaugier (Nikki) qui a perdu de son charme après son apparition dans le film The House of The Dead 2. Mais là n’est pas le débat. La miss en jupe courte lui propose d’entrée de jeu de choisir une bagnole pour remplacer sa BMW M3 cabossée. Exotic, Tuning ou Muscle, le choix est important car chaque catégorie de voitures a ses qualités et ses défauts. Tenue de route exemplaire, vitesse de pointe ahurissante ou dérapages maîtrisés, il faudra se décider. Néanmoins, cette sélection n’influera pas le reste du jeu car vous pourrez vous offrir à tout moment n’importe quel bolide Exotic, Tuning ou Muscle.

 

A trois, c’est mieux !

 

Le coup de pouce de Nikki, votre ex-girlfriend, est l’occasion de découvrir les nouvelles subtilités de jeu mises en place dans Need For Speed : Carbon. Fini les courses en solitaire, désormais vous pourrez recruter une équipe entière afin de vous épauler durant les challenges. Il y a trois classes de coéquipiers que vous embaucherez. Les premiers sont les Bloqueurs. Comme leur nom l’indique, leur boulot est d’entraver la bonne conduite de vos concurrents afin de vous laisser le champ libre ou alors de retarder leur avancée grâce à des block passings sournois. La deuxième catégorie de gusses est Aspiros. Ici, une bagnole se colle devant vous, vous faisant profiter de son aspiration. Si de prime abord, on n’a pas l’impression que de rester derrière le faisceau bleu de vos collègues vous fasse gagner de la vitesse, on remarque bien vite que cette technique s’avère cruciale lorsque vous êtes fasse à des adversaires remontés et à leurs bagnoles boostées. La troisième et dernière catégorie de pilotes se situe du côté des éclaireurs. Leur taff est de vous montrer la route à suivre pour semer vos adversaires en usant des raccourcis et des meilleures trajectoires possibles.

A cela, il ne faut pas oublier que tous les membres de votre équipe, dont vous aurez au préalable renommé et modifié le logo, proposent des bonus de conduite. De simple gain d’argent supplémentaire aux accessoires à débloquer en passant par une réduction du taux de surveillance de la police, à vous de faire le bon choix. Si les Aspiros, les Bloqueurs et les Eclaireurs sont particulièrement efficaces, ils ne sont pas tout le temps à votre disposition. Il faudra remplir une jauge d’équipe avant de requérir leur aide en pressant Y. Une fois activée, elle diminuera au fil du temps ainsi un collègue qui ferme la marche perdra de précieuses secondes à remonter le peloton avant de pouvoir user de ses charmes. Vous pouvez néanmoins désactiver son aide à tout moment. S’ils sont super efficaces en course, ils peuvent être déstabilisants. Ainsi un bloqueur n’hésitera pas à vous couper sous le nez pour envoyer valdinguer votre adversaire ou un Aspiro freinera devant vous lorsque la jauge sera vide vous faisant perdre votre vitesse gagnée. Des soucis donc qui ont malheureusement leurs conséquences sur la course.

 

En piste !

 

Ce cas se présente uniquement lors des runs à plusieurs, car en plus des sprints et des circuits, Need For Speed : Carbon propose un grande diversité de challenges. Outre les très classiques Contre-la-montre et Drift, avec pour ce dernier une conduite un petit peu décevante, Electronic Arts a rajouté le mode "Course Radar". Pas besoin de vous faire un dessin. Le principe est de passer le plus vite possible devant des radars afin d’obtenir la meilleure vitesse cumulée à la fin. Mais la plus grosse nouveauté de cet épisode est sans conteste les courses "Canyon" empruntes à The Fast and The Furious : Tokyo Drift, le film. Il en existe quatre sortes et dans tous les cas, une sortie de route et c'est le "Game Over" assuré. Mieux vaut avoir une trajectoire parfaite pour ne pas finir dans le décor. Le plus simple pour se familiariser avec ce challenge est le Contre-la-montre où vous êtes seul à dévaler la pente. Descendre le canyon en solitaire est également de la partie avec le mode "Drift Canyon" où vous devez totaliser un maximum de points en dérapant dans les virages et en doublant votre score grâce à votre vitesse max ou aux zones bonus. Vient ensuite la "Course Canyon" classique avec trois adversaires à affronter. Mais le summum est atteint lorsque vous devez défier un adversaire en mode "Duel Canyon". Cette épreuve se joue en deux temps. Tout d’abord, vous poursuivez un pilote et glanez des points en restant le plus près possible de son pare-choc arrière. Mieux encore, si vous parvenez à le dépasser durant un certain laps de temps, vous remporterez automatiquement la course avant de franchir la ligne d’arrivée. La seconde manche, c’est l’inverse. Cette fois-ci, c’est vous qui devez rouler le plus vite possible afin de semer votre poursuivant. Celui qui a le plus de points à la fin de la manche remporte la partie. Mais n’oubliez pas que toute sortie de route est définitive.

 

Cabron !

 

Ce défi canyon est le point culminant du mode "Carrière" de Need For Speed : Carbon. Comme le précédent opus, vous aurez droit à la même mise en scène avec des acteurs incrustés dans le moteur graphique du jeu. On aime, ou on n’aime pas. Mais tout ce petit monde s’agite afin de mettre sur pied une guerre des gangs qui divise Canyon Carbon. C’est très à la mode ces derniers temps et Electronic Arts ne va pas se priver. En ouvrant le menu "Exploration", vous remarquerez que la ville est découpée en zones, elles-mêmes colorées de différentes façons. C’est comme ça que vous pourrez zieuter sur le contrôle des territoires des différentes bandes. Pour inverser la tendance, il faudra gagner un maximum de courses avant que les oreilles d’un boss ne chauffent et qu’il ne vienne en personne vous défier dans le canyon. Dit comme ça, ça paraît simple mais il a une chose qu’on aurait tendance à oublier : la police. Comme pour Need For Speed : Most Wanted, les forces de l’ordre viendront s’immiscer dans vos épreuves alors que vous n’avez pas encore franchi la ligne d’arrivée. Pire encore, après avoir gagné ou perdu une épreuve, les flics vous poursuivront jusqu’à ce que vous arriviez à vous en dépêtrer.

Et c’est là toute la difficulté du challenge. Les policiers vous suivent à la trace, rameutent des coéquipiers, quadrillent la ville et grimpent en agressivité tant et si bien que les courses-poursuites peuvent durer de très longues minutes avant de trouver le moyen de fuir. Pour se faire tous les moyens sont bons. Vous pouvez utiliser le super contrôle (X) qui ralentit l’action et améliore votre conduite l’espace d’un instant. Vous avez également le droit de foncer dans certains décors destructibles qui formeront des barrages et lorsque que la jauge en haut de l’écran basculera de "Arrestation / Evasion" en "Hors de Portée", vous devrez vous faire tout petit et trouver des planques où vous cacher. Mais le moins que l’on puise dire, c’est que ces situations durent beaucoup plus longtemps que les courses en elles-mêmes et donne un petit côté intensif à Need For Speed : Carbon. Cette option est également disponible en mode multijoueur, amusant !

 

iTunes

 

Le gros du morceau de Need For Speed : Carbon est sans conteste l’option de personnalisation des voitures. Comme à leur habitude, les développeurs d’EA Black Box ont œuvré pour rendre le soft encore plus complet que Need For Speed : Underground, Need For Speed : Underground 2 et Need For Speed : Most Wanted. De la carrosserie au moteur en passant par les vitres, les jantes, les roues, la peinture ou le pot d’échappement, tout est customisable pour rendre son bolide unique. Mais le tuning gagne en profondeur grâce à la technologie Autosculpt pour un rendu inédit. Cette option vous permet de modifier comme bon vous semble les différentes parties de votre voiture. Incliner, réduire, élargir, déplacer, toutes les pièces sont modelables et vous pourrez même ajouter plusieurs couches de vinyles histoire que votre caisse ait une vraie personnalité. Rien ne vous empêche de mettre des flamming sur du tribal et de rajouter les logos des constructeurs ou quelques numéros ici ou là. La seule limite est votre imagination. Au contraire, les modifications apportées au moteur, à la transmission, aux freins, au turbo ou au nitro influeront sur les réactions de votre voiture. A vous de voir si vous préférez une accélération soudaine, une vitesse de pointe améliorée, une bagnole qui chasse dans les virages ou bien qui colle au pavé. Et forcément après avoir passé des heures dans votre garage, la conduite change entre deux visites chez le mécano.

Mais cela n’empêche pas quelques petits désagréments de conduite comme des bagnoles un peu lourdes et surtout des objets qui se plantent devant votre capot et qui réduisent drastiquement votre vitesse. Vous avez beau faire des têtes à queues, il faudra attendre que la poubelle, le poteau ou le panneau de signalisation veuille bien dégager de votre champ de vision avant de retrouver votre accélération. Maintenant d’un point de vue technique, Need For Speed : Carbon est plutôt joli sans pour autant nous surprendre. Si  le moteur graphique a gagné en effets depuis Need For Speed : Most Wanted, les développeurs se facilitent un peu trop la tâche en usant et abusant de l’effet de blur pour simuler la sensation de vitesse. Ça marche, mais ça lasse à la longue. Mais le premier problème du jeu sont ses soucis de frame-rate qui comme toujours fait des siennes et ralentit l’action pendant quelques secondes avant que l’ensemble ne retrouve son rythme de croisière.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

NFS Carbon : beau comme un camion Electronic Arts joue les Père Noël en offrant gratuitement deux véhicules à télécharger sur le Marketplace pour Need For Speed : Carbon. 4 | 10/01/2007, 18:17
Need For Speed : Carbon - Cheat Codes : Faites les manipulations suivantes au menu principal du jeu. 7 | 04/01/2007, 12:50


Derniers commentaires
Par albines le Mardi 22 Décembre 2009, 13:07

likeSmall
Très bon jeu le premier nfs sur ps3 il cool .J'adore le nfs Mais celui là c'est le meilleure je trouve.

Répondre
-
voter voter

Par oufadu610 le Lundi 19 Novembre 2007, 21:34

likeSmall
La série des nfs devient de plus en plus nul , en attente d'une révolution !!

Répondre
-
voter voter

Par Tendo le Dimanche 25 Mars 2007, 20:23

likeSmall
Pour avoir testé la version 360 en live aujourd'hui je dois dire que je me suis bien amusé après :roll:

Répondre
-
voter voter

Par ronaldinhoflo le Samedi 24 Mars 2007, 20:38

likeSmall
pour moi il m'hérite sa note.
J'ai vu des personnes y jouer et il ne m'a pas trop marqué,
en même temps j'aime pas trop les jeux de voiture :oops:
Sauf burnout que je trouve exellent.


Répondre
-
voter voter

Par Tendo le Samedi 24 Mars 2007, 13:22

likeSmall
Trop de NFS tue NFS deux trois changements et ca s'vend la formule est vite faite.

Répondre
-
voter voter

Par sawyer le Samedi 24 Mars 2007, 11:10

likeSmall
cool sur ps3 !!
need for speed est un mythe sur ps...
FAN du débul et jusqu'a la fin


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 7 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Need For Speed : Carbon

Jeu : Course
Développeur : EA Black Box
9 Nov 2006

3 Nov 2006

9 Nov 2006

9 Nov 2006

9 Nov 2006

22 Mar 2007

7 Déc 2006

Zone Membres

Vos Notes :
17/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours