JeuxActuJeuxActu.com

Mario & Sonic à aux JO de Londres

Mario & Sonic à aux JO de LondresAvec plus de 19 millions de jeux commercialisés dans le monde depuis ses débuts en 2007, la licence Mario & Sonic peut bomber le torse et toiser ses concurrents. Un chiffre qui force incontestablement le respect, et permet à SEGA de développer un nouvel opus basé logiquement sur les prochains Jeux Olympiques de Londres 2012. C'est donc la raison pour laquelle nous nous sommes rendus à quelques encamblures du Tower Bridge, il y a une quinzaine de jours maintenant, pour assister à la présentation en world premiere de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012, et prendre le jeu en main aussi bien sur Wii que sur 3DS. Nos impressions, sans plus attendre.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous avons eu droit à quelques chiffres chargés de refléter l'importance que revêt l'organisation des Jeux Olympiques d'été non seulement pour Londres, mais également pour tout un pays qui ne pouvait pas rêver meilleur accélérateur économique. Jugez plutôt : 205 nations sur la ligne de départ, plus de 15 000 athlètes attendus, 46 sports olympiques et paralympiques, 20 000 journalistes accrédités, 10,8 millions de billets d'entrée prévus (dont 6,6 millions ont été vendus entre le 15 mars et le 26 avril derniers) ; bref, on comprend mieux la fierté des intervenants qui ont même pris le temps de diffuser une vidéo, dans laquelle les sportifs ayant marqué l'histoire des Jeux Olympiques sont apparus tour à tour à l'écran. Ce sont ensuite les développeurs de SEGA qui ont pris la parole, en se focalisant tout d'abord sur la version Wii de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012. Comme promis, des nouvelles épreuves feront leur apparition, telles que le football, le badminton ou bien encore l'équitation. Des disciplines réclamées par les fans de la franchise nous a-t-on expliqué, et qui devraient apporter une certaine fraîcheur au contenu du titre. Mais au-delà de la richesse des events, c'est surtout sur le gameplay que se sont portés les efforts des développeurs. "De nombreux joueurs se sont plaints des gestes fatiguants qu'il fallait faire pour être performant sur la piste, nous ont-ils affirmé. Nous avons donc fait en sorte que le gameplay de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 soit moins éprouvant, tout en restant amusant et précis". Les quelques heures que nous avons pu passer en compagnie du jeu l'ont confirmé : il n'est pas nécessaire de se déboîter l'épaule pour claquer un record, même s'il est naturel de penser que plus le geste sera puissant, plus le mouvement du personnage sera efficace. Et puis, il demeure quelques exceptions, à l'image de l'aviron qui ne nous a pas coûté une seule goutte de sueur au départ, car c'est surtout la coordination entre les deux joueurs - lorsque l'on joue en équipe - qui prime ; sans oublier le sens du timing toujours crucial lorsqu'il s'agit de pagayer comme Marama Vahirua. Face à l'écran, dans la position chère au joueur tahitien, il faut faire avancer l'embarcation à l'aide de la Wiimote, en donnant un coup sec avant que le cercle ne disparaisse de l'écran. Bien évidemment, le but du jeu est de ramer en rythme avec son partenaire, afin de gagner en vitesse. A l'approche de la ligne d'arrivée, les deux joueurs doivent accélérer la cadence dans un final épuisant, certes, mais qui a le mérite de mettre l'ambiance dans le salon.

Les quelques heures que nous avons pu passer en compagnie du jeu l'ont confirmé : il n'est pas nécessaire de se déboîter l'épaule pour claquer un record, même s'il est naturel de penser que plus le geste sera puissant, plus le mouvement du personnage sera efficace."

L'équitation se veut beaucoup plus calme, et il faut manipuler la Wiimote à l'horizontale, comme si l'on tenait les rênes du cheval entre les mains. Secouer la télécommande permet de galoper; tandis qu'il faut presser 2 au bon moment pour franchir les obstacles. Afin de séduire les juges et engranger un maximum de points, mieux vaut réaliser des sauts "parfaits", sachant que la tenue du cavalier sur sa monture est également prise en compte dans la note attribuée. Dès lors, il est nécessaire de tourner correctement la Wiimote dans les virages tout en ralentissant pour ne pas être déséquilibré, sous peine d'être pénalisé et voir s'échapper les chances de finir sur la première marche du podium. En ce qui concerne le badminton, rien de bien révolutionnaire à signaler, si ce n'est qu'au fil des échanges, le volants vire progressivement au rouge. Un détail qui a son importance, puisque si l'un des joueurs renvoie le volant trop haut, l'adversaire peut alors se propulser dans les airs pour déclencher une attaque spéciale qui varie en fonction du personnage choisi. A quatre, les parties se déroulent par le biais d'un écran splitté, ce qui offre à chacun la possibilité de mieux se situer sur le terrain, d'autant que le déplacement des personnages est géré par l'I.A.. Frustrant, surtout pour les retours de service qui font systématiquement mouche. Toujours sur Wii, nous avons aussi pu apercevoir deux épreuves-Rêve qui introduisent quelques gimmicks pour muscler les parties. Dans cette configuration, le saut en longueur est la discipline qui nous a le plus intéressés. Dans une ambiance très New Super Mario Bros. Wii, les quatre joueurs présents à l'écran doivent évoluer dans un environnement où le vainqueur est celui qui parvient à parcourir la plus grande distance possible. Naturellement, des embûches placées ici et là rendent la vie un peu plus difficile, sans oublier la possibilité pour les joueurs éliminés de pourrir la vie des survivants, en incarnant une mine que l'on peut faire exploser à n'importe quel moment en pressant A. Le lancer du disque est nettement moins enthousiasmant, puisqu'il s'agit uniquement de récupérer un maximum d'anneaux en contrôlant un disque géant, toujours en se coltinant trois autres adversaires.

Dans une forme olympique

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 s'est également laissé approcher sur 3DS, un véritable challenge pour les développeurs de SEGA qui tiennent absolument à exploiter pleinement l'affichage en 3D relief de la console. S'il est encore trop tôt pour dire s'ils ont réussis ou pas dans cette tâche, on doit reconnaître que le jeu continue à faire preuve d'une extrême efficacité dans le creux de la main. Le judo et ses combinaisons de touches en sont un parfait exemple, et on a déjà hâte de pouvoir hausser le niveau de difficulté pour torturer nos phalanges. Plus concrètement, chaque joueur doit réaliser la combinaison affichée à l'écran dans le laps de temps imparti et sans la moindre erreur d'exécution ; faute de quoi il se retrouvera immédiatement éjecté du tatami. Si les deux joueurs suivent parfaitement les indications, le plus rapide remporte le round mais pas le match, ce qui offre une chance à l'opposant de renverser la partie. Si le kayak demande seulement à ce que le joueur tourne le stick analogique le plus vite possible, on retient que l'épreuve de la poutre s'appuie sur les fonctionnalités gyroscopiques de la 3DS. Là, le personnage doit garder l'équilibre en faisant glisser une bille dans les pictogrammes qui se succèdent à l'écran. Pas mal. La natation est tout aussi amusante, puisque le joueur doit souffler sur le micro à chaque fois que son personnage sort la tête de l'eau. Facile au départ, l'affaire se complique par la suite puisque le rythme s'accélère, se qui fait boire quelques tasse lorsque la coordination n'est pas parfaite. Enfin, le 20 kilomètres marche requiert l'utilisation du stylet, avec lequel le joueur doit suivre le tempo d'une musique qui accompagne les pas du sportif virtuel. Sur la partie que nous avons pu faire, le premier secteur se déroulait sur un rythme lent, avant de s'accélérer par la suite. Bougrement fun, on le répète. D'un point de vue visuel, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 est coloré et a fait l'objet d'un soin particulier, aussi bien sur Wii que sur 3DS. La modélisation des personnages est correcte, et on sent que les développeurs maîtrisent désormais leur sujet d'un point de vue artistique. Les principales arènes (Stade Olympique, Lords Crickets Ground, Greenwich Park, Horse Guards Parade) ont été reproduites avec fidélité, et on apprécie également les différents effets visuels mis en place. Quelques points restent néanmoins à éclaircir, comme la présence du mode "Party" sur lequel SEGA ne s'est pas étendu. On sait quand même que le jeu sera compatible avec le game sharing sur 3DS, et que le jeu en ligne figure également au programme. Ah oui, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 n'est pas prévu avant l'année prochaine, sur Wii et 3DS donc.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Test vidéo Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 Vous avez la flemme de lire notre test de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012, alors vous pouvez vous ruer sur notre test vidéo du jeu de sports convivial de SEGA. 1 | 17/02/2012, 10:08
Test Mario & Sonic aux JO de Londres 2012 Sans se montrer révolutionnaire, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 parvient à exploiter les fonctionnalités de la 3DS, avec plus ou moins de réussite. 1 | 13/02/2012, 17:40


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012

Jeu : Sport
18 Nov 2011

10 Fév 2012

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.