JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360

Test Fight Night Round 3

Test Fight Night Round 3
Les Notes
16 20 note multi-utilisateurs Fight Night Round 3 4 5

Plus spectaculaire que jamais, la série Fight Night s’embellit d’un moteur graphique exceptionnel sur Xbox 360 et reprend les mêmes ingrédients qui ont fait le succès des précédentes versions. Mais le résultat est payant et on en redemande. Electronic Arts n’a pas pour une fois privilégié l’esthétisme au contenu et au contraire a même intégré un Mode Xbox Live absent jusqu’alors. Heureusement, car le Mode Carrière bien qu’intense s’avère plutôt court et facile.


Les plus
  • Une réalisation graphique de haut niveau
  • La modélisation des dégâts et les ralentis des KO
  • Un Mode Carrière prenant
  • Un gameplay instinctif
  • Enfin compatible Xbox Live
Les moins
  • De nombreux bugs sonores
  • Des commentaires parfois à la ramasse
  • Un Mode Carrière court et facile
  • Des déplacements bien trop lents pour les Poids Mi-lourds et Lourds
  • La chute des corps parfois chaotique


Le Test

Jamais deux sans trois ! Conscient d’avoir frappé un grand coup avec la série Fight Night, Electronic Arts décide de monter sur le ring de la nouvelle génération en proposant sur Xbox 360 Fight Night Round 3. Au-delà d’un titre à la réalisation spectaculaire, l’éditeur arrive à imposer sur le marché un genre très peu porteur : la boxe. Qui regrettera encore l’époque des KnockOut Kings ?


Toujours aussi ambitieux, le géant américain des éditeurs tiers poursuit son leadership sportif en imposant depuis maintenant trois ans Fight Night comme une série incontournable sur consoles. Fight Night 2004 s’était démarqué en son temps grâce à sa réalisation coup de poing. Fight Night Round 2, quant à lui, avait assuré son triomphe à travers un gameplay novateur essentiellement basé sur une bonne maîtrise des sticks analogiques lors des combats. Mais que reste-il à Fight Night Round 3 pour enfoncer le clou une bonne fois pour toutes face à ses concurrents de misère que sont Victorious Boxers et Rocky ? Le virage du renouveau pour la série Fight Night peut être tranquillement négocié grâce l’arrivée de la première console nouvelle génération, la Xbox 360. Après plusieurs titres sportifs sur la nouvelle pouliche de Microsoft, Electronic Arts commence à bien maîtriser la puissance de la bête mais souvent au détriment du contenu. FIFA 06 : ERCMF, NBA Live 06 ou encore Tiger Woods PGA Tour 06 en ont fait durement les frais en décembre dernier. Loin d’une simplement conversion ou réadaptation approximative, Fight Night Round 3 a été pensé, développé pour la Xbox 360 et le résultat est à la hauteur de toutes les attentes.

 

L’enfant prodige

 

Comme pour les deux premiers volets, Fight Night Round 3 propose différentes catégories de boxeurs selon si vous préférez la rapidité à la puissance ou plutôt l’endurance à l’agilité. Poids Plume, Léger, Welter, Moyen, Mi-lourd et Lourd auront droit à leur lot de champions : Oscar De La Hoya, Evander Holyfield, Marco A. Barrera, Diego Corrales, Arturo Gatti ou encore le légendaire Muhammad Ali. Mais le principal intérêt de la série, c’est de se faire un nom dans le monde de la boxe à travers un Mode Carrière complet emprunt à Fight Night Round 2. L’éditeur de joueur ressemble énormément à Top Spin avec la possibilité de modifier le moindre attribut de son boxeur. Bien sûr peaufiner son joli petit minois ne vous fera pas gagner des matchs, surtout qu’à la fin de ces derniers vous en ressortirez en charpie, mais c’est toujours appréciable d’avoir un large panel de modifications pour que son joueur ne ressemble à aucun autre. Vous devrez cependant être plus judicieux dans le paramétrage de la garde, du type de frappe ou du blocage car chaque choix a ses défauts et ses qualités. C’est pourquoi mieux vaut créer un boxeur spécialisé dans une compétence plutôt que de tenter de répartir les points d’expérience équitablement entre chaque valeur (puissance, vitesse, agilité, endurance, menton, corps, récupération et coupures). Il faut laisser le temps au temps, et les entraînements sont là pour parfaire votre athlète. Un petit tour du côté des backstages sera obligatoire entre chaque signature de contrat et vous aurez au choix 3 types d’entraînements différents. Le mannequin vous assurera une meilleure vitesse et agilité sur le ring mais en contrepartie vous fera perdre quelques points de récupération ou de puissance. A contrario, les poids augmenteront la masse musculaire de votre boxeur et par conséquent régiront puissance et endurance. Enfin le sac de frappe se contentera d’améliorer vos défenses au corps et à la tête en faisant baisser quelques valeurs offensives. L’évolution de votre boxeur est assurée par quatre entraîneurs avec pour chacun une spécialité dont vous pourrez bénéficier moyennant finances. Enfin, la boutique est également utile pour upgrader quelques compétences. Une nouvelle paire de gants, un short, un protège-dents ou des chaussures Everlast proposeront un bonus non négligeable en combat.

 

« Pique comme l’abeille, danse comme le papillon. »

 

Une fois bien préparé, il est temps de monter sur le ring, embrasser votre nouvelle carrière. Et bien entendu, avant devenir une légende vivante, vous devrez enchaîner les combats contre d’illustres inconnus répondant aux doux noms de l’Homme à tout Faire, l’Horloge, l’Ogre ou l’Express. C’est moche, je sais ! Mais vous aussi vous aurez droit à votre petit surnom plus ou moins ridicule. Bref, peu importe votre appellation, vous devrez vous faire un nom dans le milieu à grands coups d’uppercuts, de jabs, de droites et de coups fatals. Il ne tient qu’à vous de bien choisir votre type de gameplay. Six configurations sont disponibles dont l’incontournable maniabilité de Fight Night Round 2 utilisant avec intelligence le stick analogique droit. Cette dernière gère tous les coups d’un boxeur mais vous devrez parfaitement intégrer les manipulations à exécuter pour sortir les mouvements désirés en temps voulu. De plus, elle permet d’accentuer la puissance des frappes à la différence d’un gameplay classique basé sur la gestion des boutons X, Y, A, B. Cependant, vous pouvez aussi assigner au stick droit les parades. Bref, vous être libre d’adapter le gameplay comme bon vous semble et dans tous les cas, le jeu est intuitif offensivement et défensivement. C’est un pur régal d’enchaîner les contres, les parades et les esquives à un rythme effréné. Attention cependant à ne pas donner des coups pour rien car la fatigue de votre joueur pourrait bien vous jouer des tours au fil des rounds. Qui plus est, l’écran est épuré au maximum et n’affiche aucune jauge, ce qui vous oblige à bien gérer les combats. Ne vous inquiétez pas un changement sonore vous annoncera que vous êtes près du knock-down dès lors qu’un bourre-pif vous aura fait vaciller. Il en est de même pour un adversaire chancelant. Pour éviter de tomber à terre, vous pouvez enlacer – en tout bien tout honneur – votre adversaire ou tourner autour de celui-ci jusqu’à temps que tout revienne à la normale. Mais la victoire se joue également entre deux rounds lorsque vous vous faites soigner dans votre coin. Un bon timing sur le déplacement sur stick droit soignera enflures et coupures. De mauvais soins peuvent entraîner une défense plus lente et dans le pire des cas l’arrêt du match par l’arbitre si votre visage est recouvert de sang.

 

Tête à claques

 

La gestion des dégâts sur les visages est tout bonnement stupéfiante et fait très largement honneur à la Xbox 360. Les yeux qui gonflent ou l’arcade sourcilière déversant son flot de sang ne sont que quelques détails donnant plus de réalisme à ce Fight Night Round 3. Mais le summum de la crédibilité est atteint lors des KO avec des replays d’une intensité jamais égalée. Les gants qui s’écrasent sur le faciès de votre adversaire, lui déformant la mâchoire, lui faisant vibrer la peau le tout dans une gerbe de sang et de salive, le spectacle est somptueux surtout que Fight Night Round 3 bénéficie d’un moteur graphique exceptionnel faisant du jeu d’Electronic Arts l’un des plus beaux sur Xbox 360. La modélisation des corps, les mouvements du short, la formation de la sueur sur la peau ou tout simplement la motion capture efficace offre au jeu une crédibilité à toute épreuve. On pourrait cependant émettre quelques critiques sur la chute des corps souvent maladroite surtout lorsque le boxeur se retrouve acculé contre les cordes. Malgré une réalisation générale de haut niveau quelques défauts se sont glissés ici et là. On pense notamment aux bugs sonores entre les rounds, aux commentaires en Français qui se gourrent de joueur et à la lenteur exagérée des déplacements des boxeurs mi-lourds et lourds. Mais franchement, ce serait chipoter pour pas grand-chose surtout qu’Electronic Arts a fait l’effort d’intégrer dans ce Fight Night Round 3 le Mode Xbox Live absent des deux premiers volets. Le jeu en ligne s’avère salvateur car le Mode Carrière est relativement facile et pas très long. Et puis vous pouvez toujours foutre une raclée à un pote en Mode Versus, faire un combat ESPN Classic ou au contraire tenter un nouveau Mode Carrière avec un boxeur connu. Fight Night Round 3 n’est certes pas très long mais fait dans l’intensité, et ça marche !






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Test Fight Night Round 3 Malgré les 380 jours séparant les versions X360 et PS3, Fight Night Round 3 n'a pas pris une ride ! 2 | 27/03/2007, 17:01
Fight Night Round 3 - Débloquer de Nouvelles Arènes : Madison Square Garden Venue : remportez un match au Madison Square Garden Venue en Mode Carrière. 16/01/2007, 12:21


Derniers commentaires
Par diedre le Dimanche 31 Août 2008, 19:59

likeSmall
donc vaut mieux le prendre en occase qu'en neuf

Répondre
-
voter voter

Par vincent95 le Dimanche 31 Août 2008, 4:59

likeSmall 1
bon jeu que j'ai possédé et qui m'as bien plu. Mais je suis d'accord avec ce qui a été dit dans le test, à savoir la viteese des boxeurs est bien trop lente (sans faire d'eux des escargots), mode carrière trop court et trop facile, bref ça reduit grandement l'effet d'immersion du jeu sans pour autant le tuer, un fight night round 4 pourrai peut-être arranger tout ça... :twisted:

Répondre
-
voter voter

Par pelon le Dimanche 16 Avril 2006, 14:00

likeSmall
Oui comme tout jeu mais bon le but premier de la difficulté Normale est de proposer un certain challenge souvent absent des mathcs. Je ne dis pas que je n'ai jamais perdu mais le ratio victoire/défaite joue en ma faveur :D

Et puis toi tu as le temps de le refaire en difficile, avec toutes les maniabilités, tous les boxeurs et toutes les caractéristiques à chaque fois :P


Répondre
-
voter voter

Par gohan le Dimanche 16 Avril 2006, 10:09

likeSmall
Je suis pas trop d'accord avec toi Pelon sur la facilité du mode carrière, car on peut régler le niveau de difficulté. En effet, en normal il est assez simple, mais le but est de le refaire en difficile par la suite. :wink:

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Fight Night Round 3

Jeu : Sport
Développeur : EA Sports
9 Mar 2006

9 Mar 2006

9 Mar 2006

9 Mar 2006

22 Mar 2007

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Les vidéos
 
Fight Night Round 3
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.